Japan Expo Belgium 2012 : Sélections Belges des cosplays de l'ECG 2013 
par Aelya

jeudi 15 novembre 2012 19:29 0 commentaire

Lors de la Japan Expo Belgium 2012, ont eu lieu les sélections Belges de L'ECG (European Cosplay Gathering) 2013 dont la finale se déroulera à Paris lors de Japan Expo 2013.

Comme d'habitude, deux catégories étaient de la partie :
- Solo
- Groupe (2 à 3 cosplayers)

Les vainqueurs de chaque catégorie ont gagné le privilège de représenter la Belgique lors de la finale, le voyage leur étant offert.

Ils ont été sélectionnés par un jury composé de cosplayers connus dans le milieu et notamment des représentants ECG belges solo et groupe de l'année dernière. 

Toutes les vidéos des prestations sont sur notre chaine youtube et nous mettrons toutes les photos sur notre page Picasa très prochainement.

La gagnante solo, très impressionnante, a réalisé un cosplay de la reine Odette d'Odin Sphere.

japan expo belgium 2012,ecg,european cosplay gathering,concours, cosplay

Les gagnantes groupe ont quant-à-elles choisi de faire un cosplay de Gunm très réussi.

japan expo belgium 2012,ecg,european cosplay gathering,concours, cosplay

Toutes nos félicitations à toutes les trois !

Cependant, les autres participants ont également fait des merveilles et niveau groupe, j'avoue avoir un gros faible pour les princesses Mario dont la prestation était bourrée d'humour.

Les Cosplays Solo

japan expo belgium 2012,ecg,european cosplay gathering,concours, cosplay japan expo belgium 2012,ecg,european cosplay gathering,concours, cosplay

japan expo belgium 2012,ecg,european cosplay gathering,concours, cosplay japan expo belgium 2012,ecg,european cosplay gathering,concours, cosplay

japan expo belgium 2012,ecg,european cosplay gathering,concours, cosplay  japan expo belgium 2012,ecg,european cosplay gathering,concours, cosplay

japan expo belgium 2012,ecg,european cosplay gathering,concours, cosplay

Les cosplays Groupes

 japan expo belgium 2012,ecg,european cosplay gathering,concours, cosplay

japan expo belgium 2012,ecg,european cosplay gathering,concours, cosplay

japan expo belgium 2012,ecg,european cosplay gathering,concours, cosplay

        

dans Cosplay, Otaku, Salons
Tags : japan expo belgium 2012, ecg, european cosplay gathering, concours, cosplay

Japan Expo Belgium 2012 : compte-rendu d'un salon version 2.0 
par Aelya

vendredi 09 novembre 2012 19:20 2 commentaires

 japan expo belgium 2012,cosplay,compte-rendu,sexy

Samedi et Dimanche dernier, Quantic et moi nous sommes rendus à Japan Expo Belgium 2012 (nous n'avions pas pu nous libérer le vendredi).

Nous étions curieux de voir si ce tome deux, dont l'organisation a été reprise par Japan Expo France, allait corriger les quelques défauts de l'édition précédente.

L'un des gros problèmes de l'année passée avait été le manque de place, pour remédier à cela, cette fois-ci les 4 palais de Tour et Taxi à Bruxelles ont été réservés et l'on a senti l'amélioration : la queue dehors était raisonnable, on respirait dans les allées, les files pour accéder aux différents restaurants/scènes/dédicaces ne débordaient pas (trop).

 japan expo belgium 2012,cosplay,compte-rendu,sexy

De plus, cet espace bonus a permis à des stands supplémentaires de prendre part au salon. Contrairement à l'année dernière où il n'y avait quasiment qu'une seule échoppe de mangas/DVDs, on pouvait faire ses achats à divers endroits.

Perso, je suis allée chez Slumberland et ai été assez déçue. J'ai acheté 18 mangas (oui, je sais c'est un gros craquage mais c'est quasi la seule chose que j'ai acheté avec une peluche Sonic pour Quantic et une mini figurine à 30 euros) : ils ont tout bourré dans un mini sac plastique, les détruisant à moitié ! Heureusement, j'avais un autre sac avec moi et j'ai pu faire un transfert, mais je trouve ça très limite comme comportement...

Sinon, on retrouvait les autres magasins classiques de ce genre d'évènement avec son lot de contrefaçons... D'ailleurs, certaines boutiques se targuant de lutter contre la contrefaçon ne vendait que ça ! Je vois deux explications possibles : soit ils se sont eux-mêmes fait avoir (mais cela voudrait dire qu'ils ne sont pas doués) soit ils sont complètement malhonnêtes...

japan expo belgium 2012,cosplay,compte-rendu,sexy

On peut regretter l'absence d'éditeurs de mangas ou DVD, un seul ayant fait le déplacement.

Comme déjà mentionné (il faut dire que lorsque je l'ai appris, je me suis mise a baver) Tôru Fujisawa, le mangaka de GTO, était présent pour des dédicaces, une conférence et cerise sur le gâteau, une interview que nous allons publier incessamment sous peu.

On pouvait aussi espérer obtenir des dédicaces du Joueur du grenier et son acolyte, des acteurs de Noob (Sparadrap (sur la photo ci-dessus) et Ysthos), assister à diverses présentations ou conférences... Mais comme Quantic et moi étions occupés à faire peur aux photographier les cosplayers, nous n'avons pas trop vu tout cela^^

japan expo belgium 2012,cosplay,compte-rendu,sexy japan expo belgium 2012,cosplay,compte-rendu,sexy japan expo belgium 2012,cosplay,compte-rendu,sexy

Les cosplays étaient vraiment sympas (comme vous pouvez le voir dans notre article) et l'on a pu voir de belles prestations lors des sélections belges pour la finale de l'ECG qui se déroulera à Japan Expo 2013 (elles sont visibles sur notre chaîne youtube et nous publierons les photos et résultats dans un article spécial).

Deux hall étaient dédiés à la vente de merchandising/mangas, un autre aux activités culturelles japonaises et enfin le dernier aux jeux vidéo. Il faut reconnaitre que ces deux derniers étaient moins remplis.

Côté jeux vidéo, Nintendo avait apporté sa WiiU que l'on pouvait tester, Ubisoft montrait Just Dance 4, Assassin's Creed 3 et Rocksmith. On pouvait aussi s'essayer sur des bornes à divers jeux Microsoft (Halo 4) et Activison. C'était sympa mais cela reste assez maigre.

japan expo belgium 2012,cosplay,compte-rendu,sexy japan expo belgium 2012,cosplay,compte-rendu,sexy

J'ai d'ailleurs vu passer un des vendeurs avec un carton rempli d'éditions Freedom d'Assassin's Creed 3 : je me suis retenue de ne pas le faire tomber, ramasser un collector et partir en courant ;-)

Enfin, l'émission Télé "La semaine du Jeu Vidéo" sur la RTBF (à laquelle nous avions participé à ses débuts et qui a bien évolué depuis^^) avait un stand où l'on pouvait se faire prendre en photo sur un fond vert et se voir incruster dans le décor de l'émission.

japan expo belgium 2012,cosplay,compte-rendu,sexyConclusion

La reprise de l'organisation de Japan Expo Belgium par la France a porté ses fruits : le salon était beaucoup plus agréable à arpenter que l'année dernière, nous avons eu droit à des activités de qualité et un invité manga d'exception !

Malgré tout, je pense que le fait que le salon soit morcelé en 4 halls lui porte un peu préjudice. J'avoue préférer un grand hall que plusieurs petits (mais cela ne concerne que moi).

L'absence d'éditeurs de manga ainsi qu'une section jeu-vidéo un peu plus fournie restent les principales lacunes du salon : Espérons qu'ils seront présents l'année prochaine !

En tout cas, nous, on le sera !

        

dans Cosplay, Otaku, Salons
Tags : japan expo belgium 2012, cosplay, compte-rendu

Japan Expo Belgium 2012 : Les cosplays sexy et tous les autres... 
par Quantic

mardi 06 novembre 2012 19:11 7 commentaires

japan expo belgium 2012,cosplay,sexy,photos

Encore une année faste en cosplays réussis lors de la Japan Expo Belgium 2012 qui s'est tenue le week-end dernier à Bruxelles.

Nous reviendrons en détails sur le salon en lui-même dans un article dédié d'ici quelques jours mais voici déjà nos meilleures photos de Cosplay lors de cette édition. Toutes les photos seront disponibles d'ici quelques jours sur notre page Picasa.

A noter également que nous avons assisté aux sélections belges de l'ECG (European Cosplay Gathering) auquel nous consacrerons un article d'ici quelques jours. En attendant, vous pouvez déjà consulter les vidéos des prestations des cosplayeurs sur notre chaîne YouTube.

Et maintenant, place aux artistes !

japan expo belgium 2012,cosplay,sexy,photos japan expo belgium 2012,cosplay,sexy,photos

japan expo belgium 2012,cosplay,sexy,photos japan expo belgium 2012,cosplay,sexy,photos

japan expo belgium 2012,cosplay,sexy,photos

japan expo belgium 2012,cosplay,sexy,photos japan expo belgium 2012,cosplay,sexy,photos

japan expo belgium 2012,cosplay,sexy,photos japan expo belgium 2012,cosplay,sexy,photos

japan expo belgium 2012,cosplay,sexy,photos

japan expo belgium 2012,cosplay,sexy,photos japan expo belgium 2012,cosplay,sexy,photos

japan expo belgium 2012,cosplay,sexy,photos japan expo belgium 2012,cosplay,sexy,photos

japan expo belgium 2012,cosplay,sexy,photos

japan expo belgium 2012,cosplay,sexy,photos japan expo belgium 2012,cosplay,sexy,photos

japan expo belgium 2012,cosplay,sexy,photos japan expo belgium 2012,cosplay,sexy,photos

japan expo belgium 2012,cosplay,sexy,photos

japan expo belgium 2012,cosplay,sexy,photos japan expo belgium 2012,cosplay,sexy,photos

japan expo belgium 2012,cosplay,sexy,photos japan expo belgium 2012,cosplay,sexy,photos

japan expo belgium 2012,cosplay,sexy,photos japan expo belgium 2012,cosplay,sexy,photos

japan expo belgium 2012,cosplay,sexy,photos japan expo belgium 2012,cosplay,sexy,photos

japan expo belgium 2012,cosplay,sexy,photos japan expo belgium 2012,cosplay,sexy,photos

Et enfin, le cosplayeur qui m'aura le plus fait rire avec ce magnifique Cosplay du joueur du grenier... Il frise l'usurpation d'identité ;-)

japan expo belgium 2012,cosplay,sexy,photos

        

dans Cosplay, Salons, Sexy
Tags : japan expo belgium 2012, cosplay, sexy, photos

[Interview] Swen Vincke, CEO de Larian nous parle de l'univers Divinity et de sa vision des jeux-vidéo 
par Aelya

lundi 05 novembre 2012 18:58 3 commentaires

 sven wincke, larian studios, interview, gamescom 2012, divinity original sin, dragon commander,

Lors de la Gamescom, j'ai eu le plaisir de pouvoir interviewer Swen Vincke, CEO du développeur belge Larian Studios qui travaille actuellement sur Dragon Commander et Divinity Original Sin, deux jeux dont je vous ai déjà beaucoup parlé et que j'attends avec impatience^^

A noter également que le studio a récemment sorti Divinity Anthology qui regroupe Divine Divinity, Beyond Divinity, Dragon Knight Saga, un art/story-book de 144 pages, deux posters double-face, la bande-son, des stickers et des objets numériques : de quoi se plonger dans l'univers de Divinity ! Perso, j'ai déjà craqué, mais cela ne doit pas vous étonner ;-)

sven wincke, larian studios, interview, gamescom 2012, divinity original sin, dragon commander,

Mais place à l'interview^^

Couple of Pixels : Larian développe principalement des jeux pensés pour le PC, mais beaucoup de gens pensent que les jeux sur PC sont en voie de disparition… Pourriez-vous nous expliquer ce choix et si vous allez continuer à prioritiser le PC ?

Swen Vincke : Penser que le jeu PC est mort est une grande erreur. Ce n’est pas vraiment que nous avons une préférence pour une plateforme donnée. On regarde ce qui marche pour nous. On fait beaucoup de jeux sur PC, il est donc assez facile de continuer sur cette plateforme. L’une des principales raisons est que sur PC, il y a une souris. La souris est une interface assez essentielle à nos yeux.

Maintenant dire que l’on ne fait que des jeux sur PC, ce n’est pas vrai. On va peut-être faire quelque chose avec la WiiU, je ne sais pas encore exactement quoi mais on va regarder s’il y a quelque chose à faire et s’il y a un marché.

C’est toujours la même chose. Le problème des consoles c’est qu’elles sont « notoires dans leur environnement clos » et que ce n’est donc pas si facile de développer pour elles. On l’a déjà fait : on a fait un jeu Xbox360, on en a même fait deux et on va probablement encore en faire. Mais c’est très différent du PC.

Sur PC, tu es libre. Tu peux faire ce que tu veux comme tu le veux. Des jeux comme Dragon Commander par exemple, ce n’est pas nécessairement quelque chose qui passerait chez un éditeur de console car il y a cette règle qu’il faut avoir 3 jeux sur la console par an. Alors comme développeur indépendant qui joue un peu à l’éditeur lui-même, c’est impossible de faire trois jeux par an. Donc on doit passer par un éditeur mais on n’a pas envie de passer par un éditeur et cela devient un cercle vicieux.

 sven wincke,larian studios,interview,gamescom 2012,divinity original sin,dragon commander

Couple of Pixels : Les studios de développement sont assez rares en Belgique. Alors est-ce parce que les Belges ne sont pas doués pour développer des jeux vidéo ou est-ce dû à un manque de soutien du gouvernement ?

Swen Vincke : Il y a plusieurs raisons mais ce n’est définitivement pas le manque de talent ! C’est sûr. On a une très riche histoire artistique. J’ai même rencontré un éditeur qui a osé ou plutôt qui a eu la témérité de me dire qu’il n’y avait pas d’artistes belges ! Je suis tombé mort sur place quand il m’a dit ça. Tout ça parce qu’il n’aimait pas le style du jeu qu’on était en train de faire… C’était un idiot !

Le problème, ce sont les coûts. Les frais pour engager un employé sont très élevés. Dans le jeu vidéo, on ne travaille pas huit heures par jour : on travaille facilement dix ou douze heures par jour ou plutôt c’est parfois nécessaire de travailler autant et le système salarial belge n’est pas assez flexible pour supporter ça.

Nous, on a trouvé plus ou moins notre niche, car on est sur un marché très spécifique, c’est-à-dire les RPG et on a les jeux pour enfants que l’on développe également qui permettent de nous soutenir, mais cela nous ralentit dans notre croissance du fait que beaucoup d’argent que l’on gagne avec nos titres ne peut pas être réinvesti car il est déjà parti dans nos frais.

J’ai eu des propositions pour faire des jeux de plusieurs dizaines de millions d’euros de budget de développement mais pas en Belgique car les frais mensuels seraient trop élevés. Les éditeurs raisonnent de manière très simple : Si je fais ça là-bas, un homme par mois ça me coûte 5000 euros et là-bas, cela me coute 10,000 euros, donc je ne vais pas le faire là où j’ai des coûts de 10,000 euros car il y aurait au final plusieurs millions qui seraient perdus à cause des frais. C’est pour ça que nous n’avons pas une culture méga dense du jeu vidéo.

 sven wincke,larian studios,interview,gamescom 2012,divinity original sin,dragon commander

Couple of Pixels : Vous dites beaucoup développer des RPG, principalement des RPG Fantasy même s’il y a des jetpacks dans Dragon Commander. Pourquoi avez-vous choisi ce genre ?

Swen Vincke : Déjà, quand j’avais six ans, j’ai écrit ma première histoire et c’était une histoire de Fantasy. J’ai toujours aimé la Fantasy et les jeux de rôle. Quand j’ai découvert Tolkien, j’étais très jeune. J’ai adoré et j’ai commencé à lire de la Fantasy comme un fou. Je me sens à l’aise dans ce monde.

Mais je me sens aussi à l’aise dans la science-fiction. Ce sont mes deux genres préférés. Si c’est quelque chose qui vient naturellement comme design, car je design encore tous les jeux moi-même, c’est très facile. Pourquoi faire quelque chose où je devrais faire beaucoup de recherche et où je ne me sens pas à l’aise s’il y a des environnements où je me sens très à l’aise.

Couple of Pixels : Est-ce que vous pensez continuer à exploiter le monde de Divinity ou pensez-vous commencer une nouvelle franchise ?

Swen Vincke : La chose marrante que peu de gens savent, c’est que Divinity 2 n’aurait pas dû voir le jour. J’étais en train de faire un RTS mais je n’arrivais pas à le vendre parce que tout le monde me disait « Mais pourquoi tu ne fais pas Divinity 2 ? ». J’en avais marre à ce moment-là de Divinity. Mais comme mon RTS ne se vendait pas, je me suis dit bon bah OK on va faire Divinity 2. J’ai repris le goût de le faire et ça a bien marché.

Maintenant, comme studio Belge dans un marché global, on a finalement réussi à avoir une marque reconnue comme marque de fabrique Larian et on serait fou de ne pas faire plus de choses avec elle. Mais ça ne veut pas dire qu’on fait des suites classiques parce que ce que l’on fait avec Original Sins ou avec Dragon Commander, c’est tout à fait différent. Tant qu’on peut faire ça, je pense qu’on va continuer avec cette série mais dès que cela commencera à être de simples copies, je ne pense pas qu’on continuera à le faire. En tout cas, pas moi.

 sven wincke,larian studios,interview,gamescom 2012,divinity original sin,dragon commander

Couple of Pixels : L’univers de Divinity est très riche, son univers a évolué grâce aux différents jeux. Pensez-vous vous développer en dehors du jeu vidéo, faire des livres, des jeux de rôle et là je vois le jeu de plateau… ?

Swen Vincke : Oui, il est cool hein. Ça va être l’édition collector de Dragon Commander : le jeu de plateau avec le jeu vidéo. Mais là on est encore au stade du prototype…

Alors oui, on essaye de faire des choses nouvelles. On a l’anthologie qui sort pour les dix ans de Divinity cette année et on a fait un livre d’environ 180 pages. Cela nous donne envie de continuer à faire des choses comme ça. On va faire une bande-dessinée aussi. Elle sera gratuite je pense. Notre intérêt pour le moment, c’est de construire auprès des gens l’idée que Divinity est un univers.

On a commencé à éditer nous-même l’année passée et c’était la première fois qu’on avait tous les droit en main : on pouvait créer quelque chose qui n’avait pas été fait pendant si longtemps, donner de l’attention à ce qu’on avait créé.  On a lancé le premier Divinity sur Steam et il a été immédiatement numéro un. Tu voyais que ça marchait et c’était bien car cela voulait dire que plusieurs milliers de gens ont rencontré l’univers Divinity. Et qu’est-ce qui se passe alors ? Ah Dragon Knight Saga commence à bien se vendre… Tu vois les effets secondaires.

Alors c’est pour ça que des choses comme des bandes dessinées, on va le faire aussi. Cela va nous couter de l’argent mais on va le faire avec plaisir pour que les gens apprennent l’histoire en se disant ah je suis intéressé, je voudrais bien en savoir plus.

Couple of Pixels : Personnellement, cela m’intéresserait. Mais dites-moi, est-ce que l’édition collector (celle de Dragon Commander) sortira en Europe ?

Swen Vincke : Je ne sais pas encore. La boîte nous revient très chère à produire… Je pense qu’elle sera très limitée. Je ne sais pas encore, on va voir : il se pourrait qu’il n’y en ait que mille exemplaires qui soient produits.
On essaye d’en faire un très bon jeu de plateau et il est déjà très cool… Qui sait, peut-être qu’il va se retrouver un jour à côté de Risk.

 sven wincke,larian studios,interview,gamescom 2012,divinity original sin,dragon commander sven wincke,larian studios,interview,gamescom 2012,divinity original sin,dragon commander

Couple of Pixels : C’est vrai que c’est le genre de jeux auquels j’aimerais bien jouer et cela m’intéresserait de l'acheter.

Swen Vincke : tu aimes vraiment bien Dragon Commander car ça c’est plutôt un jeu de garçons normalement ?

Couple of Pixels : Oui, mais justement, j’aime bien Dragon Commander, ce que j’ai pu en voir malgré le fait que les filles sont un peu traitées comme des marchandises…

Swen Vincke : On a déjà eu pas mal de critiques de Kotaku là-dessus… Je vais te raconter comment nous en sommes arrivés là.

A l’origine, on voulait aussi avoir une héroïne dans le jeu et vice versa, avec la situation exactement opposée. Ce n’était pas seulement l’homme qui avait toutes ses princesses autour de lui : la femme aurait eu exactement la même chose. Nous ne sommes donc pas du tout sexiste.

Mais il y a des budgets et comme Dragon Commander est très fin dans le détail des personnages qu’on développe – ils ont tous un arc par exemple -, cela voulait dire qu’on devait faire deux fois le jeu pour avoir la version féminine. Alors comme en plus c’est un jeu acheté majoritairement par des garçons, le choix a été de faire seulement un homme…

 sven wincke,larian studios,interview,gamescom 2012,divinity original sin,dragon commander sven wincke,larian studios,interview,gamescom 2012,divinity original sin,dragon commander

Couple of Pixels : Effectivement, j’ai vu que les artworks étaient très beaux.

Swen Vincke : Oui et cela commence à bien rendre dans le jeu. Je ne sais pas si tu l’avais vu l’année passée ?

Couple of Pixels : Je l’avais vu l’année passée et à l’E3 aussi et il devient vraiment très beau : c’est un jeu que je suis de près. Mais reparlons des filles. Le jeu vidéo reste un genre très masculin mais il commence à y avoir de plus en plus de filles…

Swen Vincke : (en me montrant la section du stand dédiée à Divinity Original Sin) Ça c’est un jeu fille. C’est même fait pour jouer en couple.

Couple of Pixels : Oui, je prévois d’y jouer avec mon mari (Quantic pour ceux qui ne suivent pas).

Swen Vincke : Exactement, c’est ça.

 sven wincke,larian studios,interview,gamescom 2012,divinity original sin,dragon commander

Couple of Pixels : J’aime beaucoup le fait de pouvoir ne pas être d’accord.

Swen Vincke : Oui ! Tu as vu le dessin là-bas (il me montre un dessin où les deux héros sont représentés et où l’on voit la femme fulminer^^). Les situations dans le jeu seront faites pour générer ça. On va être très méchant avec ce genre de situations.

Ce qui est marrant quand tu as deux copains ou copines qui jouent, tu as des choses hilarantes à faire avec les deux personnages « non, non, je ne veux pas t’embrasser, je t’embrasse pas » et comme ils ne s’embrassent pas cela a un effet dans le jeu et tu en vois les conséquences « Allez embrasse-moi », « non je refuse », c’est vraiment drôle.

Couple of Pixels : C’est vrai que c’est très chouette. Justement on aime bien jouer à deux avec mon mari mais il n’y a pas tant de jeux que ça qui le permettent…

Swen Vincke : Je me suis fait la même réflexion. J’avais joué à Dark Alliance, le jeu Baldur’s Gate sur Playstation. Tu pouvais y jouer à deux mais c’était un jeu ennuyant. J’y ai joué quand même parce qu’on pouvait y jouer à deux. Je n’ai jamais eu un RPG où l’on pouvait jouer à deux et faire les dialogues. Tu vois, ça c’est nouveau et ça commence à bien marcher.

sven wincke,larian studios,interview,gamescom 2012,divinity original sin,dragon commander

Couple of Pixels : Comment les décisions seront-elles prises ?

Swen Vincke : C’est les statistiques pour le moment. Quand on fait le test, c’est la stat du charisme qui gagne. Mais là j’ai un designer qui a fait « Ah moi j’ai la bague charisme plus cinq ! » Donc, il faut qu’on trouve un équilibre ! On est encore en train de chercher mais on va bien trouver un truc qui va marcher.

Couple of Pixels : Les jeux vidéo tendent à devenir de plus en plus faciles…

Swen Vincke : Pas chez nous !

Couple of Pixels : Non, pas chez vous, mais…

Swen Vincke : Tu as trouvé Dragon Knight Saga facile ?!

Couple of Pixels : Non, mais c’est une tendance générale et qu’est-ce que vous en pensez ?

Swen Vincke : Moi, j’aime qu’il y ait un challenge. J’ai été très déçu par Diablo 3 par exemple. Ce n’est plus un jeu, c’est un film. J’ai arrêté de jouer en fait. Et pourtant j’étais un fan.  Avec des copains, on jouait à Diablo 2 du début à la fin et encore une fois et encore une fois et encore une fois et on n’allait pas installer le patch parce que ça devenait trop facile etcetera. Diablo 3, j’ai arrêté au bout de deux heures de jeu car je n’en pouvais plus… Je voulais mourir moi ! Je ne veux pas mourir trop souvent mais je veux quand même mourir. Je veux un challenge.

 sven wincke,larian studios,interview,gamescom 2012,divinity original sin,dragon commander sven wincke,larian studios,interview,gamescom 2012,divinity original sin,dragon commander

Couple of Pixels : Vous n’allez donc pas tenter de développer des jeux casuals ?

Swen Vincke : Ce n’est pas pour nous, ce n’est pas dans notre ADN. Tu sais que si tu regardes la liste de tous nos jeux, il y a beaucoup d’innovations à chaque fois dedans. Bon, il faut les regarder contemporainement, au moment où ils sont sortis. On a fait beaucoup d’innovations, même dans  Beyond Divinity qui en a le moins des jeux qu’on a sortis. Il y avait les summoning dolls, le battelfield… C’était des choses nouvelles en ce temps-là, personne n’avait déjà fait ça. Et on continue à essayer de faire ça.

Par exemple, Dragon Commander, c’est un jeu qui parait facile au premier coup d’œil mais qui est, en fait, très complexe. C’est cela que je recherche : ça doit être reconnaissable, tu te dis je reconnais tous les systèmes mais ça doit quand même être nouveau. Je n’ai vraiment pas envie de faire des clones de je ne sais pas quoi, ça ne m’intéresse vraiment pas. Le casual n’est pas un marché qui nous tente, il ne faut donc pas qu’on le fasse.

 sven wincke,larian studios,interview,gamescom 2012,divinity original sin,dragon commander sven wincke,larian studios,interview,gamescom 2012,divinity original sin,dragon commander

Couple of Pixels : Mais tout à l’heure vous abordiez le fait de regarder un peu la WiiU…

Swen Vincke : Oui, mais c’est une plateforme avec laquelle je peux mettre un écran dans les mains d’un joueur. Imagines, tu as l’écran TV en splitscreen et là sur le sofa tu as un des joueurs avec la WiiU où je peux mettre des messages secrets pendant le jeu, c’est cool.

Ce n’est pas nécessairement la plateforme qui m’intéresse mais ce que je peux faire avec la plateforme. Le truc avec la Wii, je n’ai jamais cherché à faire quelque chose avec elle car je n’aimais pas trop le concept, je ne trouvais pas que c’était quelque chose d’utile pour un RPG.

Ici avec la WiiU, ça me donne un écran secret voire deux, je pourrai mettre de l’interface ou des trucs  secrets avec par exemple un génie qui est dans ta tête et tu es en train de négocier avec lui ce que tu vas faire et cela a un impact sur ton partenaire, c’est cool ça.

 sven wincke,larian studios,interview,gamescom 2012,divinity original sin,dragon commander sven wincke,larian studios,interview,gamescom 2012,divinity original sin,dragon commander

Couple of Pixels : C’est vrai que cela a l’air sympa. Pour l’instant, on a surtout vu du casual mais ce genre de jeu pourrait m’intéresser.

Swen Vincke : Elle est marketée pour que tout le monde pense qu’elle est destinée à un marché pour les 12-15 ans mais on peut faire des choses fantastiques aussi. Mais pour cela, il faut que le marché suive… On doit regarder qui va acheter la WiiU. Si ce sont tous des gamins de moins de 12 ans, ils ne vont pas pouvoir jouer aux jeux intéressants et ceux-ci ne seront pas développés.

Couple of Pixels : J’arrive à la fin de mes questions. Mais dites-moi, avez-vous beaucoup de filles qui travaillent chez vous ?

Swen Vincke : Des filles ?!... On en a une pour le moment. On avait une stagiaire qui a commencé chez nous mais elle a suivi son copain alors elle est partie. Ce n’est pas par choix. C’est parce que lorsqu’on fait nos annonces, elles ne viennent pas se présenter, ni chez les programmeurs, ni chez les artistes…

C’est marrant parce qu’il doit y en avoir mais elles vont toutes vers le cinéma ou la télévision en Belgique. Elles ne vont pas dans le jeu 3D… Ce n’est pas ma faute… Je t’assure : ce serait bien un peu plus de femmes à Larian.

Couple of Pixels : Un tout grand merci !

J’aurais bien postulée mais je n’ai pas osé ;-)

        

dans Gaming, PC, Salons
Tags : swen vincke, larian studios, interview, gamescom 2012, divinity original sin, dragon commander

[Preview] Deadpool : le jeu où le personnage vous dit quoi faire ! 
par Aelya

jeudi 01 novembre 2012 19:17 2 commentaires

Lorsqu’on dit Marvel, on pense X-Men, Wolverine, Spider-man, the Avengers… Cependant, d’autres personnages hauts en couleur font partie de cet univers.

Deadpool est l’un d’entre eux. Sauf que si les autres sont des héros, Deadpool est plutôt un anti-héros. Déjà, il est Canadien ce qui pour les américains peut représenter un frein à sa popularité.
C’est un mercenaire qui n’hésitera pas à tuer mais surtout il est devenu complétement fou suite à des expériences qui lui ont conféré le même pouvoir de guérison que Wolverine (il peut ainsi se recoller un bras coupé).

 deadpool, preview, gamescom 2012,

Autre caractéristique intéressante de Deadpool : il est le seul personnage Marvel à être conscient qu’il se trouve dans un comics, n’hésitant pas à briser le quatrième mur pour s’adresser aux lecteurs.

Bref, Deadpool est un personnage atypique et complètement décalé qui remet en question la définition du héros de bande-dessinée.

Or High Moon Studios a décidé de l'adapter en jeu vidéo et les développeurs que j'ai pu voir à la Gamescom ont bien l’intention de lui rendre justice dans cette adaptation vidéo ludique du comics.

Ainsi, Deadpool sait qu’il est dans un jeu vidéo : il n’hésitera pas à commenter vos actions ou vous donner des conseils sur la façon de jouer un passage, mais il ne sera pas toujours avisé de les écouter, drôle oui mais efficace pas forcément... 

 deadpool, preview, gamescom 2012, jeu-vidéo

On entendra les voix de ses multiples personnalités et l’on verra le monde à sa façon. On sera amené à croiser d’autres super-héros de l’univers Marvel mais à travers la vision de Deadpool : leur image sera donc différente de celle que l’on connait ! Ainis si l'on croise Psylocke, certaines parties de son anatomie seront plus regardées que d'autres ;-)

Enfin, Deadpool n’arrêtera pas de parler, lancer des blagues, des vannes...  Bref, rien que le personnage fait envie ! D’ailleurs, j’ai maintenant envie de retrouver mes comics cachés au fond d’un carton !

Mais qu’en est-il du jeu ?

Celui-ci est un jeu d’action mélangeant combat, plateforme et puzzles. Nous avons pu assister à sa démo. Sa mission de mercenaire consiste à faire sortir de sa résidence très fortement surveillée un milliardaire responsable de la mort d’une personne.

 deadpool, preview, gamescom 2012, jeu-vidéo

La mission commence dans les égouts et la première tâche de Deadpool est... de gonfler un château gonflable ! On le voit ensuite se frayer un chemin pour accéder à cette résidence. En même temps, il nous guide pour les commandes « Press A to jump » ou fredonne son propre thème musical...

Arrivé à un ascenseur, un nouvel objectif apparaît : « Apprécier la chanson ». Et là, Deadpool nous dit combien il aime la musique d’ambiance de cet ascenseur et se met à la chanter ! Excellent !

Une fois en haut de l’immeuble, les choses sérieuses commencent avec des combats. Ceux-ci se veulent accessibles mais il sera possible d’améliorer nos armes et capacités pour débloquer de nouveaux mouvements. Divers gadgets seront disponibles dont certains avec la touche Deadpool.

 deadpool, preview, gamescom 2012, jeu-vidéo deadpool, preview, gamescom 2012, jeu-vidéo

On pourra se servir de l’environnement durant les combats ou encore ramasser des armes tombées des ennemis (genre mitrailleuse lourde). J’ai retenu une autre remarque de Deadpool vraiment excellente au sujet des armes « Guns don’t kill people, we do » (les armes à feu ne tue personne, c’est nous qui tuons).

Après un combat assez long où l’on peut voir Deadpool utiliser toutes sortes d’armes et prendre en otage un hélicoptère, il arrive à la pièce où le milliardaire est enfermé. Petite cut-scene très drôle pour savoir combien d’explosifs utiliser avant de faire exploser la porte en en mettant une tonne. Deadpool se retrouve alors nez à nez avec sa cible.

Après l’avoir un peu tabassé, il se jette avec lui par la fenêtre pour atterrir sur... le château gonflable du début de la mission ! Deadpool est fou mais il y a une méthode à sa folie !

 deadpool, preview, gamescom 2012, jeu-vidéo

Conclusion

Le jeu bénéficie donc d’une ambiance désopilante (pour peu que l’on aime cet humour décalé) et mérite qu’on s’y intéresse juste pour ça : un anti-héros complétement fou comme personnage principal ne peut que me faire envie même si le gameplay semble très classique.

Cependant, vu que l’élément primordial de ce jeu est son ambiance et son humour, j’ai posé la question aux développeurs quant à la localisation du titre.
En effet, ici, la voix de Deadpool était vraiment excellente mais qu’en sera-t-il de la version française ? A l’heure actuelle, les développeurs ne savaient pas me répondre...

Je les ai suppliés de laisser le jeu en VO et de rajouter des sous-titres de peur que le jeu perde de son attrait ou que s’ils veulent absolument le doubler, qu’ils laissent le choix entre la VF et la VOSTF. J’espère qu’ils écouteront ma supplique !

Deadpool est prévu sur Xbox 360 et PS3 courant 2013. Il aura un rating -18 mais proposera une option pour bipper les injures ;-)

        

dans Gaming, Preview, PS3, Salons, Xbox360
Tags : deadpool, preview, gamescom 2012, jeu-vidéo

FACTS 2012 : Notre sélection de cosplay sexy et les autres... 
par Quantic

vendredi 26 octobre 2012 19:00 5 commentaires

Après notre visite du salon FACTS dont on vous parlait il y a quelques jours, voici notre petite sélection des plus beaux cosplays dont quelques-uns très sexys, croyez-en mon expérience en la matière ;-)

A remarquer que contrairement aux salons de Japanime, nous avons croisé des cosplays bien souvent plus originaux... Et donc pas un énième Bleach ou One Piece. Et même si on aime beaucoup ces cosplays, ça fait du bien ;-)

 cosplay,sexy,photos,facts 2012 cosplay,sexy,photos,facts 2012

cosplay,sexy,photos,facts 2012 cosplay,sexy,photos,facts 2012

cosplay,sexy,photos,facts 2012

 cosplay,sexy,photos,facts 2012

cosplay,sexy,photos,facts 2012 cosplay,sexy,photos,facts 2012

cosplay,sexy,photos,facts 2012 cosplay,sexy,photos,facts 2012

cosplay,sexy,photos,facts 2012 cosplay,sexy,photos,facts 2012

 cosplay,sexy,photos,facts 2012 cosplay,sexy,photos,facts 2012

cosplay,sexy,photos,facts 2012

cosplay,sexy,photos,facts 2012 cosplay,sexy,photos,facts 2012

cosplay,sexy,photos,facts 2012 cosplay,sexy,photos,facts 2012

cosplay,sexy,photos,facts 2012 cosplay,sexy,photos,facts 2012

cosplay,sexy,photos,facts 2012 cosplay,sexy,photos,facts 2012

        

dans Cosplay, Salons, Sexy
Tags : cosplay, sexy, photos, facts 2012

FACTS 2012 : compte-rendu de notre visite et nos rencontres avec les stars 
par Aelya

lundi 22 octobre 2012 18:52 2 commentaires

 facts 2012,compte-rendu,salon,stars

Ce Samedi, Quantic et moi nous sommes rendus à Facts 2012 qui se tenait à Gand.

Ce n'est qu'après avoir tourné pendant 30-45 minutes que nous avons fini par trouver le parking, très mal indiqué (et attention, Quantic parle néerlandais) : nous devons avouer que cela ne nous a pas mis de très bonne humeur. Au final, la plupart des visiteurs se garaient même au parking Ikéa d'à côté (gratuit) !

Enfin, nous avons fini par arriver et découvrir ce salon dédié à la SF, aux comics et aux mangas.

A l'entrée, dans le premier palais assez petit, se trouvait le stand d'Ubisoft : toujours aussi populaire, il était pris d'assaut par les fans de Just Dance 4, Assassin's Creed 3 et Far Cry 3. On pouvait y récupérer de beaux posters de ces trois jeux.

Dédicace spéciale aux deux superbes cosplayeurs de Connor et Aveline que nous avions déjà croisés lors de l'Event Assassin's Creed III belge.

facts 2012,compte-rendu,salon,stars facts 2012,compte-rendu,salon,stars facts 2012,compte-rendu,salon,stars

Des distributions de goodies avaient également lieu et l'on a remarqué que celles-ci se déroulaient de façon beaucoup plus civilisées que lors des Japan Expo ou Made In Asia, c'est-à-dire que s'il y avait un peu de bousculade, on ne risquait pas de se faire frapper (ce qui m'était arrivé une fois)! 

Un stand 2K arborait fièrement les couleurs d'X-com tandis qu'un stand Namco Bandai défendait les couleurs d'Epic Mickey 2 et de Star Trek.

Des stands de diverses séries SF ou Fantasy étaient également de la partie où l'on pouvait voir, entre autre, l'ancienne série V, du maquillage d'effets spéciaux ou encore Star Wars dont un très chouette stand dédié à la construction de R2D2.

 facts 2012,compte-rendu,salon,stars facts 2012,compte-rendu,salon,stars

facts 2012,compte-rendu,salon,stars facts 2012,compte-rendu,salon,stars

Le deuxième palais abritait les différents magasins ainsi que les stars en séances de dédicaces.

A côté des magasins mangas/goodies japonais, on trouvait de nombreux magasins de jouets anciens/classiques : les vieilles figurines de Musclor, Star Wars, GI Joe... Bref, une vraie caverne d'Ali Baba pour ceux recherchant les jouets de leur enfance. Par contre, les prix étaient souvent exagérés.
Autres échoppes intéressantes : Celles vendant des photos signées par des stars.

Dans les insolites, je signalerai la vente de chaussures "normales" à côté des katanas : j'avoue ne pas comprendre ce qu'elles faisaient là...

 facts 2012,compte-rendu,salon,stars facts 2012,compte-rendu,salon,stars facts 2012,compte-rendu,salon,stars

Mais venons-en à l'atout majeur de FACTS à mon sens : la présence de certaines stars/auteurs de comics disponibles pour signer des dédicaces. 

Il s'agit du modèle américain : la star va demander qu'on lui paye un petit quelque chose (une vingtaine d'euros) contre sa signature.
Quantic et moi préférons ce système à celui des signatures gratuites : combien de fois n'ai-je pas entendu des gens demander qui était la personne pour laquelle elle faisait la queue lors de Japan Expo ou Made In Asia ! Privant parfois les vrais fans de dédicaces !

Bref, nous préférons largement débourser quelques euros et ne pas avoir une queue de 3 heures à faire sans certitude de recevoir le précieux sésame.

 facts 2012,compte-rendu,salon,stars

Quantic et moi nous sommes donc dirigés vers l'endroit où les dédicaces se faisaient. Ceux désirant un autographe faisaient la queue (10 minutes maximum), tandis que les autres se tenaient à une certaine distance, se contentant de regarder ou prendre quelques photos.

Après quelques hésitations (je suis super timide l'air de rien), nous nous sommes dirigés vers Charles Dance  (Tywin Lannister dans Game of Thrones) qui, à cet instant, était libre.
Nous avons choisi la photo qui nous plaisait le plus, écrit nos noms sur un papier pour qu'il ne fasse pas de fautes en les écrivant et Charles Dance a signé. Il était très impressionnant et j'avoue que je n'ai pas oser dire grand-chose !

 facts 2012,compte-rendu,salon,stars, charles Dance, Tywin Lannister

Ensuite, nous avons fait la queue pour un autographe de James Callis (Gaius Baltar de Battlestar Galactica). Celui-ci était beaucoup plus chaleureux et accessible : il nous a serré la main, j'ai réussi à balbutier que l'on adorait la série et son personnage.
Il nous a demandé s'il pouvait écrire une dédicace comique et l'on s'est empressé de lui dire oui !

 facts 2012,compte-rendu,salon,stars, james Callis, Gaius Baltar

Enfin, nous avons obtenu la dédicace de Norman Reedus (Daryl Dixon dans The Walking Dead). Lui aussi était très gentil et nous a serré la main. Là nous avons dû épeler nos noms, ce qui n'était pas évident car le mien est long et celui de Quantic assez compliqué^^

 facts 2012,compte-rendu,salon,stars, norman reedus, daryl dixon

J'avoue ne pas avoir tenté d'obtenir des esquisses ou dédicaces d'auteur de comics/BDs, la queue étant souvent très longue et aucun auteur présent ne m'enthousiasmait suffisemment que pour patienter...

Nous avons également croisé de très beaux cosplays mais Quantic (et son oeil pervers) vous en parlera dans un article dédié^^

 facts 2012,compte-rendu,salon,stars facts 2012,compte-rendu,salon,stars

Conclusion

FACTS se différencie des conventions telles que Japan Expo ou Made In Asia car elle permet de trouver des objets à la thématiques plus SF / Fantasy ou des objets de collections.

Mais surtout, FACTS offre la possibilité de rencontrer divers artistes assez facilement et c'est cela qui m'aura le plus plu^^

Nous tenons enfin a remercier encore une fois Ubisoft Belgique de nous avoir invités à découvrir ce salon. On reviendra l'année prochaine !

        

dans Cosplay, Gaming, Geek, Otaku, Salons, Séries
Tags : facts 2012, compte-rendu, salon, stars

FACTS 2012 : un week-end sous le signe des Comics, de la SF et des Mangas 
par Aelya

vendredi 19 octobre 2012 18:58 0 commentaire

 facts 2012,salon,walking dead,ubisoft,cosplay

Ce week-end, le 20 et 21 Octobre, se déroule FACTS 2012 au Flanders Expo de Gand.

Cette convention, même si elle accueille aussi les mangas et les animes japonais, se focalise beaucoup plus sur l'univers de la Science-fiction/Fantasy et sur les comics.

Etant fans de ces deux univers, Quantic et moi avons décidé de nous y rendre ce samedi. Ce sera notre première fois : toutes les années précédentes nous n'avons pu y aller car nous nous trouvions en France !

Je suis donc toute excitée à l'idée de découvrir ce salon^^ Surtout quand on voit le programme alléchant qu'il propose !

 facts 2012,salon,walking dead,ubisoft,cosplay

Les fans de Walking Dead (que nous sommes) seront aux anges. En effet, non seulement le dessinateur du comics, Charlie Adlard, sera présent, mais deux acteurs de la série seront également là : Norman Reedus (l'excellent Daryl Dixon dans la série) et Lauren Cohan (la jolie Maggie).

Autre acteur présent d'une autre série génialissime : James Callis, le grandiose Dr. Gaius Baltar de la cultissime Battlestar Galactica ! Dommage que Number Six ne soit pas là également ;-)

A noter également la présence de Charles Dance, Lord Tywin Lannister de Game of Thrones, ou encore celle de Janina Gavankar, Luna Garza de ‘True Blood’.

 facts 2012,salon,walking dead,ubisoft,cosplay facts 2012,salon,walking dead,ubisoft,cosplay facts 2012,salon,walking dead,ubisoft,cosplay

De nombreuses autres personnalités (acteurs, auteur de comics/BDs...) sont aussi invitées  je vous invite à découvrir la liste complète ainsi que les horaires des dédicaces sur le site officiel de FACTS.

Petite précision pour les autographes/dédicaces/photos/sketchs : FACTS adopte le modèle américain, c'est-à-dire que les invités sont libres de réclamer de l'argent pour les réaliser.

En plus de cette foule de stars, de nombreuses activités sont proposées : Séance de maquillage, coiffure style Lords of the Rings, initiation au go/divers arts martiaux/origami/..., photoshoots des stars...

 facts 2012,salon,walking dead,ubisoft,cosplay facts 2012,salon,walking dead,ubisoft,cosplay facts 2012,salon,walking dead,ubisoft,cosplay

Bien sûr, il y aura aussi des compétitions de cosplays et nous espérons en voir des beaux^^

Rayon jeux-vidéo, Ubisoft sera là en force avec des versions jouables de Far Cry 3 et Assassin's Creed 3 !

Bref, j'ai hâte d'être à demain^^

        

dans Comics, Gaming, Geek, Otaku, Salons
Tags : facts 2012, salon, walking dead, ubisoft, cosplay