Notre sélection des meilleurs cosplays de Made in Asia 2013 
par Quantic

lundi 11 mars 2013 18:55 1 commentaire

Après vous avoir abreuvé de cosplay sexy hier, voici notre sélection des plus beaux cosplays de cette édition.

Vous noterez que nous avons mis en premier le coup de coeur d'Aelya... Par les météores de Pégase !

made in asia 2013,photos,cosplay made in asia 2013,photos,cosplay

made in asia 2013,photos,cosplay made in asia 2013,photos,cosplay

made in asia 2013,photos,cosplay made in asia 2013,photos,cosplay

made in asia 2013,photos,cosplay

made in asia 2013,photos,cosplay made in asia 2013,photos,cosplay

made in asia 2013,photos,cosplay

made in asia 2013,photos,cosplay made in asia 2013,photos,cosplay

made in asia 2013,photos,cosplay

made in asia 2013,photos,cosplay made in asia 2013,photos,cosplay

made in asia 2013,photos,cosplay

made in asia 2013,photos,cosplay made in asia 2013,photos,cosplay

made in asia 2013,photos,cosplay made in asia 2013,photos,cosplay

made in asia 2013,photos,cosplay

made in asia 2013,photos,cosplay made in asia 2013,photos,cosplay

made in asia 2013,photos,cosplay

made in asia 2013,photos,cosplay made in asia 2013,photos,cosplay

        

dans Salons
Tags : made in asia 2013, photos, cosplay

Notre sélection de cosplay sexy de Made in Asia 2013 
par Quantic

dimanche 10 mars 2013 18:43 6 commentaires

Made in Asia 2013 se termine à peine et nous vous raconterons notre expérience du week-end dans un prochain article.

En attendant, voici déjà la sélection de cosplayeuses sexy que l'oeil attentif de Quantic (sous la surveillance d'Aelya) a immortalisé.

 made in asia 2013,cosplay,sexy,photos made in asia 2013,cosplay,sexy,photos

made in asia 2013,cosplay,sexy,photos made in asia 2013,cosplay,sexy,photos

made in asia 2013,cosplay,sexy,photos made in asia 2013,cosplay,sexy,photos

made in asia 2013,cosplay,sexy,photos made in asia 2013,cosplay,sexy,photos

made in asia 2013,cosplay,sexy,photos made in asia 2013,cosplay,sexy,photos

made in asia 2013,cosplay,sexy,photos made in asia 2013,cosplay,sexy,photos

made in asia 2013,cosplay,sexy,photos made in asia 2013,cosplay,sexy,photos

made in asia 2013,cosplay,sexy,photos made in asia 2013,cosplay,sexy,photos

made in asia 2013,cosplay,sexy,photos made in asia 2013,cosplay,sexy,photos

Et en bonus

made in asia 2013,cosplay,sexy,photos made in asia 2013,cosplay,sexy,photos

made in asia 2013,cosplay,sexy,photos

        

dans Otaku, Salons, Sexy
Tags : made in asia 2013, cosplay, sexy, photos

Made in Asia 2013, cinquième édition à Brussels Expo 
par Quantic

jeudi 07 mars 2013 20:13 3 commentaires

 made in asia 2013,salon,japanimation,retrogaming,cosplay

Pour nous autres, petits belges, Made in Asia, c'est un peu le précurseur du salon de Japanim. Même s'il n'était pas le premier à tenter une percée en Belgique, ce fut le premier salon d'importance à squatter les grands palais de Brussels Expo alors que la Japan Expo parisienne connaissait déjà le succès depuis de nombreuses éditions.

Pour sa cinquième édition, le salon ouvre donc à nouveau ses portes à tous les otakus que la Belgique compte et ils sont nombreux.

Ils se donneront donc rendez-vous ce samedi 9 et dimanche 10 mars (sans oublier la soirée gratuite du vendredi 8 Mars) au Brussels Expo pour participer à cette grande fête.

Mais quel est le programme cette année ?

En dehors de proposer, comme tous les salons de ce type, un gigantesque supermarché (payant) pour Otakus/Geeks, il y a bien entendu de nombreuses animations proposées.

Rayon Japanim et Dédicaces

Le mangaka invité cette année est Kengo Hanazawa, le célèbre auteur de "I am a Hero" dont vous pourrez obtenir une dédicace avec beaucoup de patience et un peu de chance.

made in asia 2013,salon,japanimation,retrogaming,cosplay

A côté de cette véritable star Japonaise (un peu seule cette année quand même), vous pourrez aussi obtenir les dédicaces du Joueur du Grenier et de Bob Lennon qui commencent à devenir des habitués des salons Japanim belges. D'autres "stars" du web feront le déplacement, la preuve, on vient aussi ;-)

Pour les amateurs de figurines, il faut noter que Good Smile Company sera pour la première fois présent en Belgique. Aelya ne se tient plus et a déjà préparé ses économies... Espérons surtout qu'avec un acteur aussi important de l'édition de figurines, il y ait un peu plus de contrôles sur les copies "chinoises" toujours de plus en plus nombreuses dans les salons japanim ces dernières années.

Et comme chaque année la furieuse équipe de Belgotaku se pliera en 4 pour proposer une foule d'animation.

Notez que Made in Asia sera, cette année, associée à un nouveau salon : Le formidable salon de la bande dessinée qui proposera plus de 20 auteurs en dédicaces.
L'idée de rassembler un salon de japanim avec un salon de de bande dessinée traditionnel est une bonne initiative même si nous pensons tous deux que les bédéphiles et les mangaphiles n'ont finalement que peu en commun... La création d'un espace du type Comic Con aurait été bien plus judicieuse.

 made in asia 2013,salon,japanimation,retrogaming,cosplay

Rayon Jeu Vidéo

Comme toujours à cette époque-ci de l'année, il y aura assez peu à se mettre sous la dent niveau jeu vidéo moderne mais signalons quand même que comme chaque année Ubisoft mettra le feu avec Just Dance 4 et leurs autres titres majeurs de fin 2013. Namco sera également présent pour défendre son très bon Tekken Tag Tournament 2 ainsi que le très japonai Ni No Kuni.

Arcade Belgium sera également présent et proposera 20 bornes d'arcade en libre accès ainsi que deux grands tournois pour les passionnés : Tatsunoko Vs Capcom : Cross Generation of Heroes et Tekken Tag Tournament 2 Unlimited.

Une grande zone sera également réservée à l'e-Sport avec un tournoi League of Legends et Counter Strike : Global Offensive. Les visiteurs les plus passionnés pourront donc suivre les exploits des meilleures équipes du Benelux.

Enfin, et ce sont nos chouchous, Be-Games sera présent avec un stand consacré au retro-gaming. L'occasion ou jamais de vous rappeler de bons souvenirs sur des machines aussi légendaires que la NES, la Megadrive, la Neo Geo mais aussi de vrais objets de collection comme le Vectrex (que Quantic désespère de trouver à un bon prix). Et pour ne pas faire les choses à moitié, 6 tournois seront organisés sur ces consoles légendaires. Vous pourrez ainsi vous essayer à Tekken Tag Tournament 2, Mario Kart 64, Virtua Tennis 2, Super Smash Bros Melee, Fatal Fury Special et Baku Baku

made in asia 2013,salon,japanimation,retrogaming,cosplay

Et enfin que serait un salon sans ses cosplays ? C'est bien pour cela que les deux traditionnels concours Cosplay (individuel et groupe) seront à nouveau organisés.

Au final, le salon s'annonce assez classique avec un seul mangaka invité et des animations jeux-vidéo essentiellement orientée Arcade et retro gaming (même si on adore ça). La concurrence de Japan Expo Belgium commencerait elle à se faire sentir ?

Et Couple of Pixels dans tout ça.

Vous vous souvenez certainement que nous aussi, nous avions participé à l'édition 2012 avec notre propre stand. Notre borne Rayman Origins, notre déco maison mais surtout notre concours de photos Cosplay et notre concours Fruit Ninja avaient reçu un excellent accueil des visiteurs. Nous avions d'ailleurs distribué une trentaine de jeux sur le weekend à nos valeureux gagnants. Et de nombreux visiteurs sont devenus depuis de fidèles lecteurs.

 made in asia 2013,salon,japanimation,retrogaming,cosplay

Cette année, entre la grossesse d'Aelya et le fait que l'organisation n'ait pas montré beaucoup d'intérêt à nous proposer un stand dans des conditions acceptables (pour la petite histoire, nous n'avons même pas eu la possibilité de vous faire gagner quelques entrées), nous faisons l'impasse sur celui-ci. Dommage pour les visiteurs car nous avions déjà des accords pour vous proposer un magnifique concours... Mais bon, ce n'est que partie remise puisque nous ferons le maximum pour participer à un salon concurrent plus tard dans l'année.

 made in asia 2013,salon,japanimation,retrogaming,cosplay

Heureusement, nos amis de Be-Games seront bien là et c'est donc grâce à eux que nous serons quand même présents à la grande fête Made in Asia puisque nous participerons en tant qu'invités à quelques-uns de leurs tournois retro gaming. Ainsi, vous pourrez observer tout notre talent (hum, hum) le samedi à midi au tournoi Mario Kart 64 et le dimanche à 10h30 au tournoi Super Smash Bros Melee. Sachant que nous n'avons plus joué à ces jeux depuis des années, cela risque d'être comique à voir.

L'occasion aussi pour les plus curieux d'entre-vous de nous rencontrer sur place puisque nous resterons sur le stand Be-Games après les 2 tournois. Bien entendu, on ne peut pas vous promettre d'être présent toute la journée mais n'hésitez pas à nous envoyer un tweet et ce sera avec plaisir que l'on vous rencontrera. Comme chaque année, nous arborerons d'ailleurs nos splendides T-shirts Couple of Pixels (enfin si Aelya rentre dedans avec son alien ;-)).

        

dans Figurines, Gaming, Geek, Japanimation, Mangas, Otaku, Salons
Tags : made in asia 2013, salon, japanimation, retrogaming, cosplay

Wonder Festival 2013 Winter : le plein de nouvelles figurines ! 
par Aelya

lundi 11 février 2013 19:05 6 commentaires

Ce 10 Février se tenait le Wonder Festival 2013 Winter au Japon, un salon où je rêve d'aller car il est dédié aux figurines : les principaux éditeurs y dévoilent leurs prototypes, créent des figurines exclusives et c'est sans parler des Garage Kits souvent splendides que l'on peut acheter sur place.

Bref, l'endroit idéal pour me ruiner^^

Comme cette année, non plus, je n'ai pas pu y aller moi-même, j'ai dû me résoudre à fouiller le web pour voir les futures figurines qui risquent de faire un trou dans mon porte monnaie (si on a encore de l'argent après les achats pour le bébé ;-)).

Voici donc celles qui m'ont tapé dans l'oeil et ont le potentiel de me faire craquer à leurs sorties.

Je vous laisse deviner quelles sont mes préférées^^

Max Factory

De gauche à droite : Kuroyukihime d'Accel World, Sallya de Fire Emblem et Mana Miyuki de se.Kirara

figurine,wonder festival,wonder festival 2013 winter,alter,gift,good smile company,kotobukiya,max factory,phat,wing,yamato figurine,wonder festival,wonder festival 2013 winter,alter,gift,good smile company,kotobukiya,max factory,phat,wing,yamato figurine,wonder festival,wonder festival 2013 winter,alter,gift,good smile company,kotobukiya,max factory,phat,wing,yamato

De gauche à droite : une Kamael et une Dark Elf de Lineage II et Miku Hatsune version 7th Dragon 2020

figurine,wonder festival,wonder festival 2013 winter,alter,gift,good smile company,kotobukiya,max factory,phat,wing,yamato figurine,wonder festival,wonder festival 2013 winter,alter,gift,good smile company,kotobukiya,max factory,phat,wing,yamato figurine,wonder festival,wonder festival 2013 winter,alter,gift,good smile company,kotobukiya,max factory,phat,wing,yamato

De gauche à droite : Sakura de Card Captor Sakura, Sheryl Nome de Macross Frontier et Nyarlathotep de Haiyore! Nyaruko-san

figurine,wonder festival,wonder festival 2013 winter,alter,gift,good smile company,kotobukiya,max factory,phat,wing,yamato figurine,wonder festival,wonder festival 2013 winter,alter,gift,good smile company,kotobukiya,max factory,phat,wing,yamato figurine,wonder festival,wonder festival 2013 winter,alter,gift,good smile company,kotobukiya,max factory,phat,wing,yamato

Good Smile Company

De gauche à droite : Sorceress de Dragon Nest, Tsuhiki Araragi de Bakemonogatari et Rin Shibuya de The Idolmaster

figurine,wonder festival,wonder festival 2013 winter,alter,gift,good smile company,kotobukiya,max factory,phat,wing,yamato figurine,wonder festival,wonder festival 2013 winter,alter,gift,good smile company,kotobukiya,max factory,phat,wing,yamato figurine,wonder festival,wonder festival 2013 winter,alter,gift,good smile company,kotobukiya,max factory,phat,wing,yamato

 Miku Hatsune version Deep Sea Girl

figurine,wonder festival,wonder festival 2013 winter,alter,gift,good smile company,kotobukiya,max factory,phat,wing,yamato

Alter

De gauche à droite : Melty de Shining Hearts, Saber version Swimsuit de Fate/Hollow Ataraxia et Saber version Type-Moon 10th Anniversary de Fate/Stay Night

figurine,wonder festival,wonder festival 2013 winter,alter,gift,good smile company,kotobukiya,max factory,phat,wing,yamato figurine,wonder festival,wonder festival 2013 winter,alter,gift,good smile company,kotobukiya,max factory,phat,wing,yamato figurine,wonder festival,wonder festival 2013 winter,alter,gift,good smile company,kotobukiya,max factory,phat,wing,yamato

Kazuno de Kyoukai Senjou no Horizon

figurine,wonder festival,wonder festival 2013 winter,alter,gift,good smile company,kotobukiya,max factory,phat,wing,yamato

Kotobukyia

De gauche à droite : Mistral de Shining Blade et Honda Futayo de Kyoukai Senjou no Horizon 

figurine,wonder festival,wonder festival 2013 winter,alter,gift,good smile company,kotobukiya,max factory,phat,wing,yamato figurine,wonder festival,wonder festival 2013 winter,alter,gift,good smile company,kotobukiya,max factory,phat,wing,yamato 

De gauche à droite : Maou de Maoyuu Maou Yuusha, Hasegawa Kobato de Boku wa Tomodachi ga Sukunai et Tsutsukakushi Tsukiko de Hentai Ouji to Warawanai Neko

figurine,wonder festival,wonder festival 2013 winter,alter,gift,good smile company,kotobukiya,max factory,phat,wing,yamato figurine,wonder festival,wonder festival 2013 winter,alter,gift,good smile company,kotobukiya,max factory,phat,wing,yamato figurine,wonder festival,wonder festival 2013 winter,alter,gift,good smile company,kotobukiya,max factory,phat,wing,yamato

Wing

De gauche à droite : Fiona de Border Break en deux versions différentes

figurine,wonder festival,wonder festival 2013 winter,alter,gift,good smile company,kotobukiya,max factory,phat,wing,yamato figurine,wonder festival,wonder festival 2013 winter,alter,gift,good smile company,kotobukiya,max factory,phat,wing,yamato 

Gift

De gauche à droite : Arthur de Eiyuu Senki et Super Sonico version Tiger Hoodie

figurine,wonder festival,wonder festival 2013 winter,alter,gift,good smile company,kotobukiya,max factory,phat,wing,yamato figurine,wonder festival,wonder festival 2013 winter,alter,gift,good smile company,kotobukiya,max factory,phat,wing,yamato

Divers Editeurs

De gauche à droite : Caster de Fate/Extra par Phat! et Blanc Neige de Shining Blade par Yamato.

 figurine,wonder festival,wonder festival 2013 winter,alter,gift,good smile company,kotobukiya,max factory,phat,wing,yamato figurine,wonder festival,wonder festival 2013 winter,alter,gift,good smile company,kotobukiya,max factory,phat,wing,yamato

Toutes ces photos et les détails de ces figurines (j'avoue ne pas toutes les connaitre) ont été trouvés sur divers sites que voici : wcloudx, Akibahobby, Earlbox, plastikitty, Dengekionline, Tomopo, le site special de Good Smile Company et Max Factory pour l'occasion et sans oublier le forum Figure Maniax et son topic dédié ou le site Figure Maniax lui-même.

        

dans Figurines, Otaku, Salons
Tags : figurine, wonder festival, wonder festival 2013 winter, alter, gift, good smile company, kotobukiya, max factory, phat, wing, yamato

Nvidia et Valve veulent concurrencer les consoles avec la Shield et la Piston 
par Quantic

mardi 08 janvier 2013 19:31 2 commentaires

 shield,nvidia,ces 2013,android,portable

Le CES (Consumer Electronics Show) de Las Vegas est l'un des moments clés de l'année pour annoncer les nouveautés dans le monde Hi-Tech mais aussi dans le monde des jeux-vidéo. Après tout, avant l'E3, c'était l'un des seuls rendez-vous des acteurs de notre loisir favori...

Mais, bon, comme on couvre déjà l'E3 et la Gamescom, on ne peut pas être partout à la fois, même si Las Vegas est l'une de nos villes préférées. C'est donc derrière notre écran que nous découvrons les annonces de ce CES...

Bref, Nvidia d'un côté et Valve d'un autre viennent de secouer le club très fermé des fabricants de consoles en annonçant chacun des alternatives à nos bonnes vielles consoles : Nvidia avec la Shield et Valve avec la Piston. Toutes deux fortement imbriquées avec Steam.

Examinons d'abord la Shield de Nvidia


Entre la Ouya (qui sort dans pas si longtemps que cela), le projet secret de Valve (qui pourrait bien être la fameuse Piston) que tout le monde attend cette année et bien sûr les PS4 et Xbox 720 qui se devront d'être au rendez-vous, Nvidia tente le coup et présente une première console, portable qui plus est, et basée sur Android, décidément très à la mode.

A une époque où tout le monde s'interroge sur le futur du jeu portable (archi-dominé par le jeu casual des Smartphones-tablettes) et alors que Sony se casse les dents avec sa PS Vita (très réussie mais manquant de jeux susceptibles d'attirer les masses), Nvidia propose une console portable au design très discutable mais nourrie de concepts avant-gardistes.

En y regardant de près, on retrouve presque un pad Xbox avec un gros écran de 5 pouces greffé dessus. Certains aimeront le design un peu basique mais moi, je vais reconnaitre que j'espère qu'ils amélioreront le prototype d'ici à la sortie. Comme celle-ci est inconnue (tout comme le prix d'ailleurs), on peut garder espoir.

 shield,nvidia,ces 2013,android,portable

Non, l'intérêt de la Shield doit se chercher ailleurs, plutôt à l'intérieur de la bête.

Celle-ci contient en effet la toute dernière puce Nvidia, la Tegra 4 qui pourra faire tourner les doigts dans le nez toute la bibliothèque de jeux disponible sur Google Play mais elle pourra faire bien plus que cela puisqu'au coeur de la stratégie de Nvidia se trouve le cloud gaming. Et oui, si votre PC est équipé d'une carte graphique Nvidia, vous pourrez faire tourner n'importe quel jeu de votre bibliothèque Steam en streaming sur la Shield via votre connexion WiFi.

Mieux encore, via son port HDMI, vous pourrez l'utiliser pour afficher sur votre télévision le stream de votre PC. Il ne sera donc plus nécessaire d'avoir votre PC à côté de la télé pour profiter de vos jeux Steam en grand écran.

Les quelques démos présentées lors du CES ont d'ailleurs donné l'impression d'être très convaincantes.


La Shield en résumé

- un look de pad Xbox avec écran 5 pouces rabattable

- Un écran entièrement tactile et affichant du 720p

- Un écran compatible avec le 4K, la future norme de la super HD (mais bon sur un écran aussi petit, est-ce bien utile ?)

- Un processeur Nvidia Tegra 4

- Une batterie similaire à celle des tablettes actuelles

- un port micro-usb pour le chargement

- un slot micro-sd pour rajouter de la capacité de stockage

- un port HDMI pour la connecter à une télévision

- une connexion WiFi annoncée comme très costaude (normal, il faut qu'elle supporte du streaming HD)

Pas de date de sortie annoncée mais on peut tabler sur le second trimestre 2013 (aux USA en tout cas) et aucun prix annoncé mais vu le contenu de la bête, difficile de l'imaginer à moins de 300 euros.

shield,nvidia,valve,piston,xi3,ces 2013,android,portable,steam

La Piston, enfin la fameuse SteamBox ... ou bien Valve sonde simplement le marché ?

Seconde annonce du CES, la Piston, une SteamBox qui porte bien son nom, mais qui n'est peut-être pas la fameuse SteamBox que Valve est supposée développer en secret dans son coin.

Néanmoins, Valve supporte financièrement son constructeur Xi3 qui avait échoué à la financer via un projet de CrowdFunding il y a peu.

Sur le papier, il s'agit d'un mini-PC entièrement équipé de matériel digne d'un bon PC Gamer.

shield,nvidia,valve,piston,xi3,ces 2013,android,portable,steam

Les caractéristiques annoncées sont les suivantes :

- CPU QuadCore 64bit 3,2Ghz intégré (modèle X7A)

- GPU HD 7660G ATi (modèle X7A)

- RAM 8Go DDR3

- Stockage SSD jusque 1 To

- 1 port Ethernet

- Audio in/out mini-jack

- Audio out optique SPDIF

- 4 ports USB 3.0

- 4 ports USB 2.0

- 4 ports eSATAp

- 1 port DisplayPort/HDMI

- 2 ports Mini DisplayPort

Bref, ce n'est peut-être pas la fameuse SteamBox mais ça y ressemble quand même beaucoup !

 

A la différence de Nvidia qui mise sur le streaming des jeux Steam, la Piston sera réellement une alternative aux consoles traditionnelles en offrant un vrai mini-PC directement connecté à la télévision et capable de faire tourner tous les jeux Steam du moment.

Aucune date de sortie annoncée, ni aucun prix mais au vu des composants, on peut difficilement imaginer la Piston à moins de 1000 euros. C'est un vrai PC gamer miniaturisé, il faut dire.

Pas sûr donc que cette dernière trouve son public. Les amateurs de jeux PC étant déjà souvent très bien équipés tandis que les joueurs Console rechigneront beaucoup à dépenser autant pour remplacer leurs PS3/Xbox 360.

Et bien entendu, la question qui tue : Quel contrôleur pour remplacer le duo magique du PC : Clavier/souris ? Eh oui, si on peut imaginer aisément jouer via Steam aux jeux classiques jouables au Pad, un wargame, un Sim City ou un Civilization sont infiniment plus agréables au clavier/souris, sans même parler des MMO's. Difficile donc d'imaginer que la Piston pourra remplacer le PC et investir dans un gros PC Gamer "classique" et dans une Piston hors de prix, cela me parait difficilement envisageable.

 shield,nvidia,valve,piston,xi3,ces 2013,android,portable,steam

Notre avis

A chaud, l'annonce de la Shield et de la Piston a fait monter notre température corporelle d'un cran.

Concernant la Shield, tout est fait pour nous plaire dans cette machine... Nous préférons largement Android à l'iOS et les capacités techniques de la console sont impressionnantes. En plus, quand on a un partenariat avec Steam, cela donne confiance !

Et il faut reconnaitre que la possibilité de streamer un jeu Steam qui tourne sur son PC est une fonctionnalité intéressante même si dans la pratique, j'ai un peu de mal à comprendre l'utilité de jouer sur la Shield alors qu'un super PC gamer tourne à fond juste à côté... Mais bon, chacun y trouvera son intérêt, je suppose. L'affichage sur une télévision semble bien plus intéressant mais je demande encore à tester avant de m'exciter comme une adolescente devant les One Direction.

Bref, sur le papier, elle promet et nous sommes impatients de pouvoir mettre nos mains dessus... Peut-être à l'E3 cette année.

Pourtant, je ne peux m'empêcher de penser que Nvidia essaye avec cette console de concurrencer les grands noms de la console... Après tout, les rumeurs veulent que Nvidia ait été écarté des prochaines PS4 et Xbox 720. S'agirait-il d'un coup de poker pour concurrencer Microsoft et Sony, et même Nintendo avec sa Wii U ?

Cette console, sorte d'hybride entre la tablette et le PC devra en tout cas trouver son public, ce qui n'est pas gagné si elle est vendue plusieurs centaines d'euros.

 shield,nvidia,valve,piston,xi3,ces 2013,android,portable,steam

Concernant la Piston, le projet a le mérite d'exister et le partenariat de Xi3 avec Valve aurait tendance à faire croire qu'il s'agit de la fameuse Steambox tant attendu... ce qui est peut-être le cas d'ailleurs. Elle constitue en tout cas une alternative de luxe aux consoles de salon même si elle me semble un mix encore plus difficile à défendre que la Shield.

Son prix risque d'exclure quasi immédiatement les utilisateurs des consoles actuelles et elle aura du mal à convaincre les Pcistes déjà suréquipés. Bien entendu, si un contrôleur de qualité est proposé et qu'elle permet de "remplacer" le PC Gamer" classique, alors elle aura tous les éléments en main pour faire un carton.

 shield,nvidia,valve,piston,xi3,ces 2013,android,portable,steam

La valse des nouvelles consoles est lancée et ce sont les outsiders qui ont tiré les premiers. Curieux de voir la réponse de Sony et de Microsoft, probablement à l'E3 prochain.

        

dans Gaming, Geek, Salons
Tags : shield, nvidia, valve, piston, xi3, ces 2013, android, portable, steam

[Preview] Sacred 3 et Sacred Citadel : une suite et un spin-off à Sacred 
par Aelya

jeudi 06 décembre 2012 18:17 0 commentaire

Récemment, j'ai eu la chance de participer à une présentation des petits gars d'Ascaron sur les suites de leur célèbre licence : Sacred.

Comme mise en bouche à Sacred 3, nous avons eu droit à une petite démo sur un spin off du titre qui sera téléchargeable sur le PSN, le Xbox live et Steam, j’ai nommé Sacred Citadel.

Sacred Citadel

 preview,gamescom 2012,sacred citadel,sacred 3,sacred

Il s’agit d’un Beat them all à l’ancienne, et par cela j’entends scrolling horizontal.

Bien entendu, le jeu renouvelle le genre via une stylisation poussée et une expérience d’action intense. Les graphismes ont un côté cartoon assez sympathique et s’avèrent relativement colorés. Les attaques quant à elles sont également assez visuelles.

 preview,gamescom 2012,sacred citadel,sacred 3,sacred preview,gamescom 2012,sacred citadel,sacred 3,sacred

On pourra jouer en co-op simultanément et l’on incarne un groupe de héros à embaucher (des mercenaires quoi ;-)) qui pourront parfois utiliser des montures.

Plusieurs classes seront disponibles (dont trois déjà annoncées : Shaman, Ranger et guerrier). Ces héros auront des pouvoirs spécifiques, genre le shaman soignera ses co-équipiers, et on aura la possibilité de les upgrader (non seulement leurs pouvoirs mais également leurs armes).

 preview,gamescom 2012,sacred citadel,sacred 3,sacred

En bon jeu co-op où l’on doit s’entre-aider, un tableau des scores apparaitra à la fin d’un niveau de sorte que si le Shaman qui a un mauvais score dans ce niveau parce qu’il a passé son temps à vous healer puisse décider de vous laisser mourir pour augmenter son propre score ;-)

Bref, Sacred Citadel a l’air d’un jeu sympa (si on accroche au style graphique) mais pas révolutionnaire. Reste à voir à quel prix il sera proposé en téléchargement pour savoir si cela vaut la peine de craquer ou pas.

Sacred 3

Après tout ceci, on a enchaîné quasi sans transition avec ce qui m’intéressait quand même plus : Sacred 3.

 preview,gamescom 2012,sacred citadel,sacred 3,sacred

Ce Hack n’Slash qui espère marcher dans les pas de Diablo 3 (mais quel jeu n’aimerait pas avoir le même nombre de copies vendues) se veut multijoueurs et plus particulièrement coopératif (jusqu’à quatre simultanément).

Ainsi, les développeurs ont cherché à créer un système de co-op qui récompense le fait de jouer ensemble et évite l’écueil trop fréquent du moi, moi, moi.

Pour ce faire, ils ont démystifié le pouvoir des chiffres statistiques et rendu le contrôle aux joueurs. Pour rendre cela plus clair (j’avoue que c’était assez vague à ce moment-là), ils ont comparé cela à la musique et plus précisément au fait de jouer à la guitare : deux personnes différentes jouant sur la même guitare n’obtiendront pas la même note. Il faut devenir un artiste du combat, comme ils disent.

 preview,gamescom 2012,sacred citadel,sacred 3,sacred

Et c’est donc là-dessus qu’on a enchainé sur les différents personnages disponibles. Bon, leur concept a l’air sympathique cependant je dois dire que j’attends de voir ce que cela veut dire concrètement car cela reste assez flou quand même.

Mais revenons aux personnages que l’on a pu découvrir :
- Le Berserker Safiri
Il s’agit d’une noble race de marchands et ils peuvent maîtriser le pouvoir du soleil.
- Le lancier Ancarien
Noble peuple également mais mis à mal, ils utilisent des attaques plus furtives.

Le jeu se déroule six cents ans après le précédent : ceux y ayant joué pourront donc redécouvrir des lieux précédemment visités et voir leur évolution. Le cœur d’Ancaria, une relique sacrée sera au cœur de l’histoire.

 preview,gamescom 2012,sacred citadel,sacred 3,sacred preview,gamescom 2012,sacred citadel,sacred 3,sacred

En plus de leurs différents pouvoirs et attaques, les joueurs devront tirer parti de l’environnement et élaborer des tactiques : Retourner des pièges contre ses ennemis,... De même en co-op, l’un pourra distraire les ennemis tandis que l’autre viendra les tuer par derrière.

Les niveaux s’achèveront sur un tableau montrant les médailles gagnées par les joueurs, les ressources récoltées, et un classement entre les joueurs sera établi pour générer de la rivalité… Euh, je pensais qu’on nous avait dit juste avant que l’on voulait retirer l’élément "Moi, moi, moi" ? En créant de la rivalité, on fait exactement le contraire, non ? Pas très clair tout ça ^^

 preview,gamescom 2012,sacred citadel,sacred 3,sacred

Conclusion

Sacred 3 a l’air d’être un Diablo-like classique mais prometteur.

Quelques idées semblent intéressantes mais j’attends de voir ce que cela donnera concrètement, car certains éléments restent relativement flous.

En tout cas, Sacred 3 a le mérite de sortir sur consoles (PS3 & xbox 360) et PC courant 2013, ce qui permettra aux fans du genre n’ayant pas de PC d’avoir leur dose de Hack n’ slash^^

        

dans Gaming, PC, Preview, PS3, Salons, Xbox360
Tags : preview, gamescom 2012, sacred citadel, sacred 3, sacred

[Interview] Torû Fujisawa : l'auteur de GTO se confie et nous parle de ses projets futurs 
par Aelya

mardi 27 novembre 2012 18:48 8 commentaires

 japan expo belgium 2012,torû fujisawa,interview,gto,suite

Lors de Japan Expo Belgium 2012, j'ai eu l'incommensurable chance de pouvoir interviewer Torû Fujisawa, le célèbre mangaka auteur de GTO, Tokkô, Rose Hip Rose... Pour ceux qui ne le connaissent pas, je vous invite à lire d'urgence ses mangas^^

L'interview s'est déroulée sous la forme d'une table ronde : nous étions quatre médias (Denshift, Japanbar, Pxlbbq et nous) et avons dû nous organiser rapidement avant la séance pour éviter de poser les mêmes questions et structurer un tant soit peu cette interview^^

Heureusement, l'ambiance était bonne et nous avons réussi à ne pas nous entre-tuer, chacun faisant des concessions, même si je n'ai pas pu poser certaines questions qui me tenaient à coeur. Je vous laisse deviner celles que j'ai réussi à caser ;-)

L'interview commença de façon humoristique grâce à notre collègue de Japanbar qui utilisait un portable à la coque remplie de strass et paillettes pour enregistrer les réponses du mangaka : celui-ci a trouvé comique le décalage entre cette coque et le journaliste, qui s'empressa de préciser que ce n'était pas le sien, mais celui de sa photographe, et qui sortit alors son propre dictaphone minuscule. Le mangaka ne put s'empêcher de rire ;-)

Question : Pourriez-vous vous présentez à la manière d’Onizuka ?

Torû Fujisawa : (rires) Allons-y ! Je viens du Japon, je m’appelle Torû Fujisawa. Enchanté ! (poing lévé et replié devant soi) 

Question : A quel âge avez-vous commencé à dessiner ?

Torû Fujisawa : J’ai commencé à l’école primaire. A l’époque je dessinais un peu tout : ce que je regardais à la télévision, des Mazingers, Gorenger,... Tout ce que je pouvais regarder, j’essayais juste de le redessiner... J’ai commencé vers 8-9 ans à peu près.

japan expo belgium 2012,torû fujisawa,interview,gto,suite

Question : Pourriez-vous nous décrire une semaine typique de mangaka ?

Torû Fujisawa : Ma journée ?  Pour faire simple, je me lève en général à 9h00 et on commence à travailler vers 10h00, l’heure à laquelle mes assistants me rejoignent. (Un des assistants était présent : il se trouvait derrière nous^^).

D’abord, je travaille sur le traitement de texte pour écrire mon scénario que j’envoie ensuite à mon éditeur. Ce dernier me répond, me conseille : Ce qu’ils ont apprécié, ce qu’ils voudraient qu’on change, ce qu’ils trouvent intéressant et désireraient développer... On travaille ensemble pour faire ce que l’on estime être le plus intéressant.

Une fois l’étape du scénario terminée, on passe à celle du dessin. Tout d’abord on s’occupe du crayonné, ensuite vient l’encrage où l’on repasse les lignes au noir. Je m’occupe des personnages tandis que mes assistants s’occupent de tout ce qui touche au décor, c’est-à-dire les arrière-plans, des objets comme des chaises, des tables, mais aussi les immeubles, etc.

Le travail final consiste à tout placer par ordinateur pour récupérer les dessins des personnages et les incorporer aux décors.

Question : GTO est votre œuvre majeure, quelle fut votre inspiration pour cette série ?

Torû Fujisawa : GTO vient du désir de faire une suite à l’histoire de Young GTO (Shonan Junaï Gumi au Japon) sorti bien avant au Japon. Je voulais reprendre le personnage d’Onizuka, un loubard, et le mettre dans une situation totalement opposée à ce que l’on imaginait de lui puisque la profession d’enseignant est, je pense, respectée et respectable...

japan expo belgium 2012,torû fujisawa,interview,gto,suite

Je trouvais intéressant de mettre ainsi un ancien voyou totalement tête brulée dans cette position et de voir s’il allait pouvoir s’occuper d’élèves qui étaient comme lui dans sa jeunesse, de voir s’il allait pouvoir changer les choses.

Question : Quel type d’élève étiez-vous et de quel personnage de GTO vous rapprochez-vous le plus ?

Torû Fujisawa : Si on devait choisir un personnage, je crois que je me rapprocherais le plus de Saejima. Je n’étais pas vraiment très recommandable. Je n’allais pas en cours, je n’écoutais pas mes professeurs, je ramenais des bouquins pornos... Bref, je n’étais pas un élève très facile à avoir pour un professeur.

Question : Vous a-t-on poussé à continuer à développer GTO ou était-ce votre volonté ?

Torû Fujisawa : En fait, c’est un peu les deux. Moi aussi j’avais envie de revenir à l’univers de GTO, mais vous imaginez bien qu’il y avait également une demande des fans et de mon éditeur. Le contexte était donc propice au développement d’une nouvelle série sur GTO.

Il faut savoir qu’au début, Shonan 14-days n’était pas censé être une série mais un one-shot. Mais on a pris tellement de plaisir à replonger dans l’univers d’Onizuka que finalement cela s’est transformé en une série de neuf volumes, ce qui n’était pas prévu au départ !

Question : Onizuka est réputé pour ses grimaces. Utilisez-vous un miroir pour les reproduire ?

Torû Fujisawa : (rires) En effet, je prends mon petit miroir et je me fais mes petites expériences avec mes grimaces... Parfois mes assistants me voient et c’est un peu la honte, mais voilà !

japan expo belgium 2012,torû fujisawa,interview,gto,suite

Question : Vous développez souvent des séries dans l’univers des yakuzas. Est-ce un fantasme d’en faire partie ou y a-t-il une histoire dans votre enfance à ce sujet ?

Torû Fujisawa : (rires) Je n’ai pas vraiment envie de devenir yakuza, mais je ne sais pas, si jamais je n’ai plus de succès en tant que mangaka, il faudra que je réfléchisse à me reconvertir.

Question : Le système éducatif est souvent mis à mal dans vos mangas, on y voit ainsi souvent des professeurs impuissants face aux élèves et aux parents. Est-ce l’une de vos préoccupations ? Pensez-vous que les méthodes d’Onizuka soient la solution ?

Torû Fujisawa : Les sujets que j’aborde dans GTO sont des sujets qui étaient d’actualité à l’époque où je l’écrivais et qui pour certains sont toujours des problèmes dans l’éducation au Japon. Certains sont des sujets très importants, très basiques, qui sont souvent abordés dans les médias.

Je pense qu’écrire ce manga a eu une influence sur les jeunes qui ont voulu devenir professeurs, s’inspirer d’Onizuka et donc changer les choses. Ce n’est peut-être pas la solution, mais au moins une solution aux problèmes que peuvent rencontrer les jeunes.

Question : Avec l’avènement des Smartphones et autres technologies tactiles, la dématérialisation a connu un bon en avant. Qu’en pensez-vous ?

Torû Fujisawa : Le marché dématérialisé existe au Japon mais a peut-être un peu de retard par rapport à l’Occident.

Ce qui est intéressant est de permettre l’accès à la culture en même temps, qu’il n’y ait plus ce décalage temporel entre la publication papier et l’arrivée sur d’autres continents. C’est le point le plus intéressant de ce nouveau média.

Question : GTO est revenu sur le devant de la scène grâce au drama live de 2012 qui s’est récemment achevé ? Qu’en avez-vous pensé ?

Torû Fujisawa : Il s’agit d’un reboot de la série live de GTO. Le rôle principal a été confié à Akira du groupe Exile. Celui-ci a d’ailleurs avoué être un grand fan dans sa jeunesse des deux séries Young GTO et GTO. 

 japan expo belgium 2012,torû fujisawa,interview,gto,suite

La première série avait été très populaire au Japon mais là je trouvais qu’Akira avait vraiment fait un effort au niveau de la coupe de cheveux : il se les était teints et il ressemblait vraiment au manga original et cette série m’a donc beaucoup plu.

Question : Aviez-vous un regard sur le casting et le scénario ?

Torû Fujisawa : En effet, on m’a demandé mon avis pour le casting, en tout cas pour le personnage principal et les principaux personnages secondaires, et pour le scénario. Je voulais absolument que le sous-directeur Uchiyamada soit chauve, ce qui n’était pas le cas dans la première série, et là, ils m’ont fait plaisir et ont choisi un acteur chauve.

Question : Écoutez-vous de la musique pendant que vous travaillez ?

Torû Fujisawa : Quand je travaille, c’est assez fatigant, j’aime donc bien écouter des groupes féminins : les douces voix des jeunes filles me permettent de me reposer et de soigner ma fatigue. 

Question : Si vous deviez caractériser GTO pour un groupe, lequel serait-il ?

Torû Fujisawa : (ne se rappelle plus du nom du groupe et demande de l’aide à son assistant et son éditeur présents dans la salle) Pourquoi pas Daft Punk. C’est un groupe qui irait bien.

Question : Dans vos mangas, les filles sont souvent plus mauvaises, cruelles que les garçons, ainsi Onizuka est souvent leur souffre-douleur. Est-ce un ressort comique ou un message à faire passer ?

Torû Fujisawa : (rires) Non, il n’y a pas de message particulier, mais comme Onizuka a un faible pour la gente féminine, il est évident que ce sont ces personnages qui vont essayer de l’entourlouper, de tirer parti de lui et qui vont le mener par le bout de la b(r)aguette. Mais non, c’est bien un ressort pour créer des histoires : il n’y a pas de message caché.

 japan expo belgium 2012,torû fujisawa,interview,gto,suite

Question : Pensez-vous qu’un auteur occidental puisse devenir mangaka ? Quels seraient les critères pour en devenir un ?

Torû Fujisawa : Je pense qu’il est possible de devenir mangaka même si l’on est européen ou américain. Par contre, il est vrai que la façon d’exprimer les choses est assez différente dans le manga et dans la BD.

Dans une case de BD, j’ai remarqué qu’on mettait beaucoup plus de textes, d’explications, parfois plus complexes, alors que le manga a un style plus cinématographique, plus rapide, avec en général une bulle par case : on avance très très vite.

Donc je pense que si l’on parvient à attraper cette essence, cette vitesse, ce style si particulier du manga, il est possible d’avoir du succès au Japon en tant que dessinateur occidental.

Question : Pouvez-vous nous parler de votre collaboration avec Yûji Kobayashi sur le film Space Sheriff Gavan (X-Or) ?

Torû Fujisawa : Cet automne sortira au Japon un nouveau film de Space Sheriff Gavan. Je travaille avec Monsieur Kobayashi qui s’occupe du scénario tandis que je m’occupe plus du découpage et du story-board. Vous pourrez retrouver une version manga du film qui sortira en même temps que ce dernier. Les six premiers chapitres du manga seront disponibles gratuitement sur internet, alors jetez-y un œil.

Question : Allez-vous être l’auteur de ce manga ?

Torû Fujisawa : Non, quelqu’un d’autre va le dessiner. Je m’occupe juste des préparatifs, à savoir le story-board et les préparations en amont.

Question : Vous travaillez actuellement sur de nouveaux spin-off de GTO, notamment GT-R ou Ino-Head Gargoyle. N’avez-vous pas peur d’épuiser votre licence et de perdre votre lectorat ?

Torû Fujisawa : (rires) Oui, il est possible que certains soient déçus de ne pas avoir une suite directe de GTO mais en tout cas Ino-Head Gargoyle, qui est publié au Japon, connaît beaucoup de succès. C’est un manga très drôle et les lecteurs sont ravis. Mon éditeur, qui est ici, pourra vous en confirmer le succès au Japon.

 japan expo belgium 2012,torû fujisawa,interview,gto,suite japan expo belgium 2012,torû fujisawa,interview,gto,suite

Question : Quels sont vos projets futurs ?

Torû Fujisawa : Pour l’instant mon activité principale se porte sur Ino-head Gargoyle. Pour raisons personnelles et par manque de temps, GT-R va maintenant passer en publication mensuelle, mais la série va continuer. 

Après, je travaille aussi sur une possible suite à Tokkô : c’est un projet sur lequel je suis penchée en ce moment. Il y a également un spin-off de Reverend-D en cours au Japon.

Enfin, j’espère pouvoir me pencher sur la suite de l’histoire principale de GTO d’ici un an, voire deux, maximum.

Question : Vos nouvelles séries vont-elles se voir adaptées en animés ?

Torû Fujisawa : Il faut demander à Monsieur (en désignant son éditeur) : c’est lui qui est au courant (rires).  Il fera de son mieux. Mais Ino-Head Gargoyle est un peu trop porté sur la gente féminine, ce sera difficile ! (rires)

Question : Merci !

Nous tenons également à remercier les organisateurs de Japan Expo Belgium de nous avoir permis de réaliser cette interview !

Mon seul regret est de ne pas avoir pu obtenir une dédicace de Torû Fujisawa, celui-ci n'ayant malheureusement pas le temps :-(

        

dans Japanimation, Mangas, Otaku, Salons
Tags : japan expo belgium 2012, torû fujisawa, interview, gto, suite

[Preview et Interview] Neverwinter, le nouveau MMO de Cryptic Studios 
par Aelya

lundi 19 novembre 2012 19:11 0 commentaire

 gamescom 2012,neverwinter,mmo,cryptic,perfect world

Lors de la Gamescom, j'ai pu rencontrer Craig Zinkievich, le CEO de Cryptic Studios à l'occasion de la présentation de Neverwinter.

Neverwinter est le prochain MMORPG d'action en open world de Cryptic. Il est basé sur la Quatrième édition des Royaumes Oubliés de Donjons & Dragons et sera Free-to-Play.

Alors là, beaucoup vont se dire "encore un Free-to-play", mais Neverwinter, en plus d'être développé par Cryptic qui ont déjà oeuvré sur City of Heroes où j'ai rencontré Quantic (ce studio a donc une place dans mon coeur à tout jamais), présente une fonctionnalité vraiment sympa et originale : la Foundry.

Kesako ? La Foundry est un outil permettant aux joueurs de générer eux-mêmes des quêtes et ce, de façon assez simple et rapide mais avec les mêmes capacité que les outils des développeurs.

Ainsi, on sélectionnera le lieu de la quête sur la carte du monde et on écrira une description de cette quête, par exemple "Sauver la ferme" (on peut faire plus recherché bien entendu ;-)). 

gamescom 2012,neverwinter,mmo,cryptic,perfect world

Ensuite, on va utiliser l'éditeur visuel pour en créer l'histoire via un système de "drag & drop".

La première étape sera par exemple d'aller parler au PNJ untel. Pour ce faire, on va le sélectionner sur la carte et on va lui écrire un dialogue. Celui-ci peut-être très simple ("Ma ferme est attaquée, allez récupérer mon héritage familial là-bas") ou plus complexe avec des options de dialogue qui ne sont disponibles que si l'on possède tel item/skill ou encore le faire se terminer si on ne donne pas la réponse attendue...
Bref de nombreuses possibilités en perspective et de quoi construire des dialogues assez riches !

Après il faut créer la carte du lieu de la quête, dans notre cas, la ferme. Ici aussi, on utilise un système de drag & drop.
Des maps prédéfinies existent mais on peut également tout faire soi-même, d'autant que des centaines de pièces différentes sont disponibles et que l'on peut les customiser à loisir en y ajoutant les objets que l'on désire. C'est une ferme : ajoutons des sacs de blé... Ah mais cette pierre tombale est vraiment jolie, je vais l'utiliser aussi^^, ...

gamescom 2012,neverwinter,mmo,cryptic,perfect world gamescom 2012,neverwinter,mmo,cryptic,perfect world

Une fois le lieu défini, on place les ennemis/acteurs, eux-aussi customizables, et un coffre au trésor car les quêtes générées par les joueurs donneront des récompenses identiques à celles créées par les développeurs. Ce sera le jeu qui décidera de la récompense en XP et en butin.

A noter d'ailleurs que le niveau des missions sera automatiquement adapté à celui des joueurs pour que les bas niveaux tout comme les haut niveaux puissent profiter du contenu créé par les joueurs.

Mais revenons à la création de la quête. En effet, on peut aussi décider de compliquer la quête en ajoutant un autre PNJ à qui remettre ce fameux héritage, donnant ainsi le choix au joueur.

Enfin, après avoir tout fignolé, on pourra tester la quête pour voir si elle fonctionne correctement. Les développeurs ont même inclus un god mod permettant de tuer les ennemis en un clic.

Bref, tout cela a l'air vraiment sympa et on peut s'attendre à la création de très nombreuses quêtes par les joueurs.

gamescom 2012,neverwinter,mmo,cryptic,perfect world

Elles pourront s'obtenir de trois façons différentes :

- Via la tenancière des tavernes (c'est du Donjons & Dragons)
- Via "le catalogue" où l'on pourra fouiller 
- Via l'écran d'accueil

Pour nous aider à y voir plus clair, le contenu créé par les joueurs sera noté par les joueurs ayant fait la quête, mais surtout un outil de recherche sera disponible.

En fait, chaque auteur aura sa propre page regroupant ses créations et où il pourra communiquer avec les autres joueurs. Ces derniers pourront s'abonner à sa page pour recevoir un résumé de ses dernières nouveautés, ils pourront également lui donner de l'or en récompense de son travail (s'ils le désirent ;-)).

gamescom 2012,neverwinter,mmo,cryptic,perfect world gamescom 2012,neverwinter,mmo,cryptic,perfect world

Après cette présentation qui laisse augurer pas mal de possibilités, j'ai pu poser quelques questions sur le jeu et les MMO en général.

Couple Of Pixels : Quel genre de Free-to-play sera Neverwinter ?

Craig Zinkievich (CEO de Cryptic Studios) : Il sera totalement free-to-play. On pourra le télécharger et y jouer gratuitement et ce du niveau 1 au niveau 60.
Il y aura un magasin de microtransactions, mais cela ne sera absolument pas du "Pay to win" (payer pour gagner), nous ne sommes pas des russes (allusion un peu cynique à World of Tanks)
On pourra acheter des objets au look sympa ou alors des objets "facilitateurs". Par exemple il faut une heure pour faire telle chose en artisanat, on pourra acheter quelque chose pour raccourcir ce temps.

Couple Of Pixels : N'est-ce pas un pari de sortir un jeu Free-To-Play ? Il est possible que personne n'achète quoique ce soit...

Craig Zinkievich : Ce n'est pas un pari car le modèle basé sur les abonnements se meurt. Plus personne ne fait d'abonnement maintenant : Cela ne fonctionne plus.

Mais faire un jeu Free-To-Play est devenu plus compliqué. Ce n'est plus comme trois ans auparavant où l'on développait le Free-To-Play, le sortait et se faisait beaucoup d'argent avec. Il faut de la qualité maintenant : il faut faire un jeu comme celui-ci (Neverwinter), avec ce niveau de qualité, faire en sorte que les gens viennent, jouent et soient tellement enthousiasmés par le jeu qu'ils veulent en faire partie et investir dedans.

gamescom 2012,neverwinter,mmo,cryptic,perfect world

Je ne sais pas si l'un d'entre vous a déjà acheté l'édition Collector d'un jeu (moi? Jamais voyons ;-)), mais personne ne se plaint de dépenser une centaine de dollars de cette façon. C'est ce dont l'on a besoin pour réussir en Free-To-Play : une envie d'acheter, et non un besoin d'acheter.

Couple Of Pixels : Vu que vous en parlez, y aura-t-il une édition Collector de Neverwinter ?

Craig Zinkievich : Il y aura au minimum une édition collector digitale.

Couple Of Pixels : Les précédents jeux de Cryptic Studios étaient plutôt orientés Science-Fiction (City of Heroes, Star Trek Online). Pourquoi vous orientez-vous vers la Fantasy ?

Craig Zinkievich : C'est une très bonne question (là je suis devenue toute rouge) : c'est parce que nous sommes tous des nerds, des geeks.

Nous avons fait les comics et Star Tek et c'était vraiment génial. Maintenant on a la possibilité de faire du Donjons & Dragons : qui ne voudrait pas faire ça ?! Il ne s'agissait pas de dire "on va faire de la Science-Fiction et jamais de Fantasy", non ce fut "Ca vous dit de faire ça ?" "Oh mon dieu, c'est Donjon & Dragon ! Oui on va faire ce jeu !"

gamescom 2012,neverwinter,mmo,cryptic,perfect world gamescom 2012,neverwinter,mmo,cryptic,perfect world

Couple Of Pixels : Cryptic est connu pour ses nombreuses possibilités de customisation des personnages. Je pense en particulier à City Of Heroes. Neverwinter étant plus un RPG classique, va-t-on retrouver le même niveau de personnalisation des personnages ?

Craig Zinkievich : Neverwinter est plus basé sur le loot : on monte de niveau et l'on reçoit des équipements de plus en plus classes, mais, avec les nombreuses races de Donjons & Dragons, une personnalisation poussée sera toujours possible (la taille, le visage...). Nous prendrons tous ce que nous avons fait par le passé et ferons en sorte que cela soit aussi bien, qu'il y ait un système de transmutation pour avoir le skin de cette épée avec les stats de celle-là, etc.
Il y aura aussi un système de teinture pour personnaliser encore plus votre équipement. 

Cryptic ne veut pas arrêter de permettre une personnalisation poussée car nous aimons faire ça.

Couple Of Pixels : A l'origine, Neverwinter était supposé être un jeu coopératif. Pourquoi en faire un MMO finalement ?

Craig Zinkievich : Nous avions effectivement commencé à développer un jeu de coop mais, lorsque Perfect World a acquis Cryptic, nous avons soudain eu les moyens et le partenaire nécessaire pour transformer Neverwinter en MMO, ce que nous avions toujours voulu faire. Après tout, c'est ce que Cryptic fait. Un MMO est une sorte de RPG coopératif qui est simplement un peu plus gros... Donc ce fut assez simple de reprendre les éléments déjà produits et de les étendre.

gamescom 2012,neverwinter,mmo,cryptic,perfect world

Couples Of Pixels : Perfect World est un éditeur asiatique. Les MMO développés en Orient sont assez différents de ceux développés par les occidentaux (moins de quêtes, plus de farming...). Cela a-t-il influencé le développement de Neverwinter ?

Craig Zinkievich : Je vais vous répondre en tant que CEO de Cryptic Studios...

La raison pour laquelle Perfect World a voulu acheter Cryptic est qu'ils se sont rendu compte que pour avoir du succès en Europe ou aux Etats-Unis, il leur fallait plus que leurs propres jeux, il fallait qu'ils fassent des jeux occidentaux, qu'ils les vendent sur ce marché, puis les reprennent et les amènent sur le marché asiatique.

Ils savent qu'il existe une différence et ils veulent que Neverwinter sorte avec une sensibilité occidentale et qu'il ait du succès en Europe et aux Etats-Unis. Ils ne nous ont jamais demandé de faire un MMO asiatique : Ils nous ont apporté leur soutien pour que nous fassions le meilleur jeu possible.

Couples Of Pixels : J'ai rencontré mon mari (Quantic pour ceux du fond qui ne suivent pas) dans City Of Heroes. 

Craig Zinkievich : Vraiment ?! C'est génial ! Félicitations !

gamescom 2012,neverwinter,mmo,cryptic,perfect world

Couple Of Pixels : Pensiez-vous à l'époque que ce genre de chose serait possible ?

Craig Zinkievich : Non, absolument pas. Je pense que c'est et que cela reste la chose la plus sympa dans un MMO. Toutes ces interactions sociales qui surviennent alors que l'on y pense même pas.

Par exemple, dans City Of Heroes, les joueurs se sont mis à organiser des concours de costumes (Quantic et moi en avons fait^^) tandis que dans Star Trek Online, ils ont fait des quiz sur des sujets divers... Il n'y a rien dans l'interface du jeu qui permettait de faire ça, si ce n'est le chat.

Selon moi, en tant que développeur de MMORPG, découvrir ce que les joueurs feront dans le futur, leur donner les moyens de le faire (via la customisation) et se demander comment ils ont fait telle ou telle chose est vraiment  ce qu'il y a de plus cool et intéressant dans les MMO.

C'est vraiment extraordinaire que vous ayez pu rencontrer votre mari dans City of Heroes. C'est génial et j'en suis scotché !

Couple Of Pixels : Vous avez en quelque sorte joué les entremetteurs ;-) Merci encore !

L'interview s'est achevée là-dessus.

Conclusion

Je dois avouer qu'avant cette présentation, Neverwinter ne me disait pas grand-chose, cependant les possibilités offertes par la Foundry semblent extrêmement intéressantes.

En effet, les joueurs/fans sont capables du pire mais surtout du meilleur : il n'y a qu'à voir DayZ, un mod pour ARMA2 développé par un fan et qui a quasi à lui tout seul créé une communauté autour du jeu (Bohemia Interactive en profite pour développer un stand alone).
Or ici, pas besoin de connaissances informatiques : tout un chacun pourra créer ses quêtes ! J'ai hâte de pouvoir en tester mais aussi d'en créer quelques-unes^^

        

dans Gaming, MMO, PC, Preview, Salons
Tags : gamescom 2012, neverwinter, mmo, cryptic, perfect world