[Test] WRC 4, grands dérapages et gomme brûlée 
par Quantic

mardi 19 novembre 2013 19:41 2 commentaires

wrc 4,test,wrc,rallye,milestone,jeux de courseLa série des WRC poursuit son bonhomme de chemin avec ce 4ème opus. Toujours développé par les italiens de Milestone, on nous avait promis (voir notre preview) monts et merveilles mais qu'en est-il de la réalité ?

Lire la suite

        

dans Gaming, PC, PS VITA, PS3, Test, Xbox360
Tags : wrc 4, test, wrc, rallye, milestone, jeux de course

[Test] FIFA 14, alors, c'est qui le champion ? 
par Quantic

jeudi 31 octobre 2013 19:20 1 commentaire

fifa 14,fifa,test,ea sports

FIFA, c'est le jeu passion pour beaucoup d'entre vous... mais pas du tout pour nous. Bon, avouons-le, c'est surtout parce que le football, très franchement, aussi bien Aelya que moi, on ne s'y intéresse que de très loin...

Lire la suite

        

dans Gaming, PC, PS VITA, PS3, PS4, PSP, Wii, Xbox One, Xbox360
Tags : fifa 14, fifa, test, ea sports

[Preview] Tearaway, les créateurs de Little Big Planet à l’assaut de la PS Vita 
par Quantic

jeudi 10 octobre 2013 19:00 1 commentaire

 tearaway,preview,ps vita,gamescom 2013,media molecule

Quand les créateurs de Little Big Planet, Media Molecule, s’attaquent à la PS Vita, on peut s’attendre à un jeu original, mignon et créatif. Tearaway est bien parti pour cumuler ces trois qualités...

Lire la suite

        

dans Gaming, Preview, PS VITA
Tags : tearaway, preview, ps vita, gamescom 2013, media molecule

[Déballage] Kit Presse de Batman Arkham Origins : un batarang de folie ! 
par Aelya

mercredi 18 septembre 2013 19:11 7 commentaires

kit presse,batman,batman arkham origins,warner,batarang

Ce matin, le facteur m'a réveillée et surtout a réveillé la petite : j'étais un peu fâchée vu que je n'avais dormi que 5h00... Heureusement pour lui, le colis qu'il m'a apporté m'a vite fait oublier les plans de vengeance démoniaque que je concoctais.

kit presse,batman,batman arkham origins,warner,batarang

En effet, lorsque j'ai ouvert mon paquet, j'ai découvert une splendide boîte noire en bois arborant fièrement le logo de Batman Arkham Origins. C'est le Kit presse du jeu ! En plus, il s'agit d'une édition limitée à 1000 exemplaires et nous sommes les heureux possesseurs de la boîte 0909/1000 ^^ Je dois dire que j'ai déjà pardonné à mon facteur ;-)

kit presse,batman,batman arkham origins,warner,batarang

Une fois la boîte ouverte, je découvre la superbe réplique d'un Batarang taille réelle ! La finition est vraiment bonne : bien qu'il soit en plastique, il a un aspect légèrement métallisé grâce à sa peinture. De plus, il comporte de nombreux détails.

kit presse,batman,batman arkham origins,warner,batarang

kit presse,batman,batman arkham origins,warner,batarang

Le socle est également très joli avec un petit effet miroir que j'aime beaucoup^^

kit presse,batman,batman arkham origins,warner,batarang

Mais la cerise sur le gâteau, c'est son écran ! Et oui, c'est un batarang vidéo et sonore : Il combat le crime en répandant le très chouette trailer de Batman Arkham Origins ;-)

kit presse,batman,batman arkham origins,warner,batarang kit presse,batman,batman arkham origins,warner,batarang

Il n'est d'ailleurs à priori pas possible de changer la vidéo. Celle-ci passe en boucle une fois que l'on actionne un bouton qui se marie bien au reste du Batarang. Un autre bouton permet de faire pause.

En plus de ça, ce Batarang peut servir de clé USB : il contient en effet des screenshots du jeu. C'est donc une clé USB un peu encombrante mais très classe ;-)

kit presse,batman,batman arkham origins,warner,batarang kit presse,batman,batman arkham origins,warner,batarang

Enfin, ce kit presse contient également un petit livret assez succinct donnant quelques information sur le jeu.

kit presse,batman,batman arkham origins,warner,batarang kit presse,batman,batman arkham origins,warner,batarang

kit presse,batman,batman arkham origins,warner,batarang

kit presse,batman,batman arkham origins,warner,batarang

kit presse,batman,batman arkham origins,warner,batarang

Je dois dire que je trouve ce Kit Presse magnifique et il me donne vraiment envie de jouer au jeu ! 

Vous pouvez d'ailleurs encore lire notre preview.

Batman Arkham Origins sort le 25 Octobre 2013 sur PS3, Xbox360, PC et Wii U tandis que Batman Arkham Origins : Black Gate sort le même jour sur PS Vita et 3DS.

Et en bonus, voici le trailer qui se trouve sur le Batarang :

  

        

dans 3DS, Déballage, Gaming, Geek, PC, PS VITA, PS3, Wii U, Xbox360
Tags : kit presse, batman, batman arkham origins, warner, batarang

[Preview] WRC 4, l’immersion totale dans le Rallye 
par Quantic

mardi 17 septembre 2013 18:44 0 commentaire

 wrc 4,

Souvenez-vous de notre test de WRC 3 l’année dernière. Milestone avait enfin réussi à gommer les errements des deux premiers épisodes pour proposer un jeu abouti, susceptible d’intéresser les fans de rallye. Bon, c’est vrai, il lui manquait encore pas mal de choses pour représenter le vrai renouveau dans la discipline mais les bases étaient là.

Dans WRC 4, l’objectif des développeurs a été de répondre à la principale critique des joueurs : le manque d’immersion. Il est vrai que WRC 3 faisait vraiment pauvre quand on le comparait à la série des F1 20xx de Codematsers qui nous plonge réellement à la place d’un pilote de F1.

wrc 4,wrc,preview,milestone,gamescom 2013

Alors, à quoi nous attendre cette année.

D’abord, à une légère évolution du moteur graphique qui ressemble quand même très fort à l’édition 2012 mais les développeurs ont choisi de travailler surtout sur les reflets et sur certaines textures parfois trop sombres auparavant. Pour le reste, visuellement, peu de nouveautés à espérer.

De même au niveau du pilotage, peu de gros changements à attendre. J’ai eu l’impression qu’en supprimant les aides, la voiture s’est avérée un peu plus lourde et bloque encore plus facilement de l’avant. Le pilotage s’en trouve plus réaliste mais on reste quand même dans un jeu et non une simulation.

J’ai, par contre, vraiment apprécié les efforts de Milestone pour répondre aux attentes des possesseurs de volant (mon G27 piaffe d’impatience) en proposant une vue intérieure sans volant affiché à l’écran ainsi que le support de l’embrayage, des volants à 900 degrés et des boites de vitesse en H.

wrc 4,wrc,preview,milestone,gamescom 2013

Mais l’essentiel du développement s’est concentré sur la licence WRC en proposant 65 voitures et tous les pilotes officiels des 3 championnats WRC. Et cette fois, l’objectif est de vraiment nous plonger dans le monde du rallye. Fini donc le mode carrière avec des pilotes fantaisistes. Cette fois, on joue le rôle d’un jeune pilote qui débute et on doit faire ses preuves, nous permettant de changer d’équipe au fur et à mesure de nos résultats pour atteindre la catégorie reine du WRC.

Et maintenant le rallye est réellement simulé en proposant 2 ou 3 jours de course sur des spéciales nettement plus longues que celles de l’édition 2012 et se déroulant selon le véritable horaire du rallye. On pourra ainsi être amené à courir sur une même spéciale à l’aube (avec le soleil rasant), en pleine journée, à la tombée de la nuit ou carrément en pleine nuit. Et entre chaque spéciale, il faudra gérer le temps de réparation des éléments de la voiture sous peine de pénalités.

wrc 4,wrc,preview,milestone,gamescom 2013

Bref, WRC 4 se veut comme une évolution de WRC 3. Le gameplay évoluera peu mais une tonne de petites choses feront leur apparition pour réussir à mieux nous immerger dans le monde du rallye et nous mettre à la place de nos champions favoris.

Cela peut paraitre peu mais ce sont des éléments qui manquaient réellement dans WRC 3 et qui peuvent vraiment changer la perception des joueurs face à cette série qui a mis un peu de temps à trouver son rythme de croisière.

Le quatrième épisode sera peut-être celui de la consécration en attendant un possible épisode Next Gen...

WRC 4 sera disponible sur PS3, Xbox 360, PC et PS Vita courant Octobre 2013.


        

dans Gaming, PC, Preview, PS VITA, PS3, Xbox360
Tags : wrc 4, wrc, preview, milestone, gamescom 2013

[Test] Killzone Mercenary, la PS Vita tient son FPS de référence 
par Quantic

mardi 10 septembre 2013 19:17 5 commentaires

 killzone mercenary, jaquette PS Vita

L’un des grands avantages de la PS Vita sur les autres portables est la présence de ses deux sticks analogiques qui permettent (dans la théorie) la même jouabilité dans les jeux 3D que ce que l’on connait sur les consoles de salon. Bref, la console portable idéale pour les amateurs de FPS... sauf que jusqu’ici les quelques essais dans cette direction n’avaient pas vraiment convaincus. Call of Duty Black Ops Declassified s’était apparenté à l’arnaque du siècle tandis que Resistance : Burning Skies avait juste assuré le minimum syndical.

Tandis que la PS Vita était vendue comme la console portable des FPS, ceux-ci continuaient donc à se chercher sur la console de Sony. Cet échec relatif de la PS Vita était d’autant plus étonnant qu’en parallèle les TPS se débrouillaient plutôt bien à l’image des excellents Uncharted Golden Abyss et Assassin’s Creed Liberation. Mais cette fois Sony a trouvé la bonne équipe de développement car Guerilla Cambridge signe un Killzone Mercenary d’excellente facture. Les amateurs de FPS voient donc leur attente se terminer !

killzone mercenary,ps vita,guerilla,fps

Cet épisode sur PS Vita poursuit la grande tradition des Killzone sur console de salon en proposant un scénario des plus classiques compensé par une réalisation proche de la perfection. On incarne donc un mercenaire chargé des missions les plus dangereuses en pleine guerre ISA contre Helghast (pour ne pas changer). L’histoire ne brille donc pas par son originalité ni par sa narration beaucoup plus verbeuse que celle des autres épisodes. La faute sans doute à la quasi absence de cinématique.

Les briefings d’avant-mission sont donc très clairs mais pas des plus passionnants à suivre. Seul point positif, on découvre le conflit avec notre œil neutre de mercenaire, ce qui permet de relativiser un peu l'image de fous sanguinaires des Helghasts. Le fait de pouvoir exécuter quelques missions à leur côté apporte d’ailleurs un peu de fraicheur à la série.

Mais la grande réussite du jeu est ailleurs. D’abord, la finition technique du jeu est exemplaire. C’est bien simple, c’est le même moteur graphique  qui est utilisé sur PS3. Alors, bien entendu, la résolution est moindre et les détails ne sont pas aussi poussés mais visuellement, c’est peut-être le plus beau jeu que j’ai vu tourner sur une console portable. Mais le plus important, c’est l’excellente sensation que l’on ressent en y jouant.

killzone mercenary,ps vita,guerilla,fps

Pour la première fois, j’ai vraiment eu l’impression de jouer à un FPS sur PS Vita. Les déplacements sont rapides, la visée est précise, bref, on tient un vrai FPS entre les mains. Guerilla Cambridge a aussi eu l’intelligence d’utiliser les fonctionnalités ‘casual’ de la PS Vita mais sans jamais les imposer.

Ainsi, on peut utiliser la visée gyroscopique, toucher l’écran pour déclencher des exécutions ou toucher le pavé tactile arrière pour le zoom du sniper ou le sprint. Mais hormis les mini-QTE tactiles lors des exécutions et les jeux de hacking qui utilisent à merveille l’écran tactile, toutes les manipulations courantes peuvent aussi s’exécuter à l’aide des boutons. Chaque joueur pourra donc choisir ses préférences.

killzone mercenary,ps vita,guerilla,fps

Au niveau du gameplay, on est dans un FPS assez classique avec des armes à foisons et plutôt agréables avec une seule vraie nouveauté : le système Vanguard, sorte de super arme  (lance missile intégré, bouclier, ...) permettant de se sortir des situations les plus périlleuses. Enfin, il faut noter que, en tant que bon mercenaire, chaque action en solo comme en multi nous rapportera de l’argent. Cet argent nous permettant de débloquer armes, armures et bonus valable aussi bien dans le solo que le multi.

Car oui, en plus des 9 missions solo qui nous occuperont 5-6 heures (une durée de vie relativement correcte pour un FPS ces temps-ci), Killzone Mercenary nous propose un vrai multi. On peut ainsi s’affronter jusque 8 joueurs (en 4 vs 4) en local ou via le PSN dans 3 modes de jeux : Mercenaire, Guerilla et Zone de Guerre. De biens jolis noms pour finalement des modes de jeu assez classiques avec en gros un deathmatch, un team deathmatch et un mode asymétrique variant les objectifs qui s’est avéré assez sympa.

Le tout se déroule sur les 6 maps proposées qui s’avèrent magnifiques et vraiment bien pensées pour un FPS multi. Et comme les sensations sont tout aussi bonnes en multi qu’en solo, croyez-moi, on s’amuse vraiment bien à fragger ses amis sur une console portable.

killzone mercenary,ps vita,guerilla,fps

Conclusion

Killzone Mercenary constitue sans aucun doute le meilleur (et j’oserais même dire le premier) FPS sur PS Vita. Le savoir-faire de Guerilla a encore frappé avec un jeu parfaitement adapté à la maniabilité de la portable de Sony. Entre la beauté des visuels et la jouabilité excellente, les fans de FPS vont pouvoir s’en donner à cœur joie.

Mais le plaisir de découvrir un vrai FPS sur Vita ne doit pas faire oublier la pauvreté du scénario ou l’hyper classicisme de son gameplay. Si vous voulez découvrir que la Vita est bien capable de faire tourner un vrai FPS avec brio, foncez l’acheter mais si vous êtes allergiques au genre, ce ne sera certainement pas le jeu qui vous fera changer d’avis.

Ma Note : 7,5/10


        

dans Gaming, PS VITA, Test
Tags : killzone mercenary, ps vita, guerilla, fps

[Test] Stealth Inc, plateforme hardcore et casse-tête 
par Quantic

jeudi 29 août 2013 19:22 2 commentaires

 stealth inc,test,psn,ps vita,ps3

Le jeu de plate-forme hardcore est vraiment sur le retour ces dernières années. Après Super Meat Boy et plus récemment le (plutôt raté) Rush Bros, c’est au tout de Stealth Inc de pointer le bout de son nez sur le PSN. Mais ce n’est pas tout à fait un jeu original puisqu’il s’agit d’une version remaniée et plus politiquement correcte de Stealth Bastard, un petit jeu indépendant gratuit à sa sortie sur PC. Alors, l’adaptation au duo PS3/PS Vita mérite-t-elle vraiment ses 10 euros ?

L’histoire de Stealth Inc est très simple, si tant est qu’on peut se demander si c’est une histoire, disons que c’est plutôt un contexte. Vous êtes un malheureux clone parmi des milliers et vous devez vous échapper du laboratoire où l’on vous fait subir les pires atrocités... Bon, là, je suis déjà en train d’extrapoler mais vu comment votre fuite est rendue compliqué, on va supposer que vous souffrez beaucoup de l’enfermement pour continuer à vous acharner de la sorte.

stealth inc,test,psn,ps vita,ps3

Au cours des 80 niveaux du jeu, vous devrez apprendre à éviter les caméras en vous camouflant dans l’ombre et à atteindre la sortie du niveau malgré les nombreux obstacles qui vous sépareront de celle-ci. Heureusement à chaque mort (et croyez-moi vous allez mourir) un de vos clones prendra votre place pour retenter votre chance.

Au niveau visuel, Stealth Inc ne fera pas l’unanimité. Pour ma part, j’ai plutôt bien aimé ce design minimaliste avec un héros qui est une sorte de mix entre un minion de « Moi, Moche et Méchant » et Sam Fisher de Splinter Cell. Les niveaux sont très anguleux mais les différents ennemis qui vous compliqueront la vie ont toujours un design assez réussi. Les nombreux clins d’œil aux univers geeks donnent d’ailleurs une petite touche sympathique à ce jeu. Bon, maintenant, c’est certain que l’on est très loin d’un jeu à la pointe de la technologie et d’ailleurs, ce n’est pas vraiment le but.

stealth inc,test,psn,ps vita,ps3

Si les premiers niveaux font office de gros tutorial et restent assez simple, leur complexité augmente quand même assez vite en proposant des tableaux pas vraiment insurmontables mais qui feront travailler vos neurones avant de mettre à contribution vos qualités de joueurs.

En effet, même en ayant identifié la solution, il faut parfois s’y reprendre à plusieurs fois avant de caser le saut qu’il faut ou bien exécuter une série de mouvement avec un timing au centième de secondes. Pas toujours évident mais le challenge reste quand même à la portée de la majorité des joueurs.

Ainsi, les niveaux peuvent rapidement devenir assez grands mais les sauvegardes sont nombreuses garantissant même au plus maladroit de terminer le niveau sans trop de crises de nerfs. Les intégristes, eux, pourront tenter le niveau parfait et être récompensé par des bonus qu’ils pourront utiliser pour encore améliorer leur score.

 stealth inc,test,psn,ps vita,ps3

Et voilà la force et en même temps la faiblesse du jeu. Ceux qui voudront obtenir un score max seront condamnés à parcourir les mêmes niveaux des dizaines de fois et même si la recherche de la perfection en attirera plus d’un, je dois vous avouer que je m’en suis très vite lassé au profit de la simple progression dans les niveaux.

Mais même en ayant terminé le jeu, Stealth Inc a encore plus à offrir au détour d’un éditeur de niveaux qui permettra de se transformer en créateur sadique. Et franchement, quand on teste quelques niveaux créés par des joueurs, on se dit que les développeurs ont finalement été encore assez gentils avec nous.

A noter également que Stealth Inc est vendu en cross buy, autrement dit, un seul achat vous permet d’y jouer sur PS3 et PS Vita avec les sauvegardes sur le cloud. C’est toujours bon à prendre.

stealth inc,test,psn,ps vita,ps3

Conclusion

Stealth Inc est un excellent jeu de plate-forme hardcore avec un petit mix d’infiltration et de casse-tête qui le rend assez unique dans son genre. Sa difficulté est assez relevée mais reste accessible à tous via de nombreuses sauvegardes. Si vous n’avez pas pu le tester sur PC et que vous appréciez les jeux de plate-forme un peu old school (mais pas trop), il est fait pour vous. Si vous ne rentrez pas dans cette catégorie, il y a fort à parier que vous vous en lasserez assez vite.

Ma Note : 7/10

Stealth Inc est disponible sur le PSN pour environ 10 euros (en cross buy PS3/PS Vita).

        

dans Gaming, PS VITA, PS3, Test
Tags : stealth inc, test, psn, ps vita, ps3

Gamescom 2013 : Résumé de la conférence Playstation 
par Quantic

mercredi 21 août 2013 01:32 0 commentaire

 playstation,gamescom 2013,date de sortie,compte-rendu,sony,conférence

S'il ne fallait retenir qu'une seule chose de la conférence Playstation, c'est bien sûr l'officialisation de la date de sortie de la console : ce sera donc le 29 Novembre 2013 que nous pourrons nous procurer la nouvelle console de salon de Sony pour un prix toujours fixé à 399 euros.

A noter d'ailleurs que Sony n'a pas hésité à lancer quelques piques à Microsoft au passage et à insister lourdement sur la sortie confirmée dans 32 pays en 2013. Un élément important pour les belges puisque la Xbox One ne sortira pas à avant 2014 dans notre contrée, laissant donc le champ libre à la PS4 pour prendre toute la place.

Enfin, le chiffre annoncé de 1 millions de précommandes reste très impressionnant !

 playstation,gamescom 2013,date de sortie,compte-rendu,sony,conférence

Et pour faciliter le passage de la PS3 à la PS4, Sony confirme que les acheteurs PS3 de Battlefield 4, Call of Duty Ghosts, Assassin's Creed 4 et Watchdogs bénéficieront d'une forte réduction sur leurs équivalents PS4 lors de la sortie de la console. C'est toujours bon à prendre.

Ça, c'était pour l'essentiel mais revenons à la conférence en elle-même. Plutôt réussie, elle a quand même souffert de l'habituel manque de rythme des conférences Playstation même si dans l'ensemble, on peut être très satisfait du nombre de nouveaux titres annoncés.

La conférence démarre sur une démo live de la nouvelle interface utilisateur qui apporte son lot de modernité et qui m'a surtout impressionné par sa vivacité. Ainsi rejoindre un ami dans Killzone Shadow Fall se fait quasi instantanément.

playstation,gamescom 2013,date de sortie,compte-rendu,sony,conférence

La PS3

Ensuite, Sony a choisi de se concentrer quelques minutes sur la PS3 qu'elle continue de supporter massivement avec la sortie de Gran Turismo 6 fixée au 6 Décembre. Sony confirme d'ailleurs l'arrivée prochaine d'un film inspiré de Gran Turismo.

Ensuite, on rappelle rapidement l'énorme succès de The Last of Us et l'arrivée prochaine de Beyond : Two Souls mais aussi de GTA 5 qui sera proposé en bundle exclusif avec une PS3.

Pour conclure la section PS3, Little Big Planet Hub est annoncé, un free to play qui devrait faciliter la création dans LBP.

Enfin, on apprend que le modèle 12 GB de la PS3 voit son prix encore raboté pour atteindre les 199 euros. Avec les grosses sorties de fin d'année, on peut se douter que Sony compte encore vendre des palettes et des palettes de PS3.

 playstation,gamescom 2013,date de sortie,compte-rendu,sony,conférence

La PS Vita

Côté gros jeux, seulement trois annonces : la sortie sur PS Vita d'un épisode Batman Arkham City, d'un Lego Marvel mais surtout de Borderlands 2 (seule réelle annonce).

Ensuite, nous avons droit à une longue explication sur tout l’intérêt de la PS Vita pour les développeurs indépendants ainsi que l'annonce de plusieurs nouveaux titres comme le plutôt prometteur Murasaki Baby

 

ou de Big Fest, un simulateur de festivals de musique.

Mais surtout, c'est une baisse de prix qui est annoncée puisque la PS Vita sera désormais disponible à 199 euros. On nous annonce aussi une baisse significative du prix des cartes mémoires.

Peut-être bien ce qu'il fallait pour relancer les ventes de la console.

La PS4

On commence maintenant le long chapitre PS4 avec les indies games à l'honneur puisque toute une série de titres indépendants sont annoncés en exclu sur PS4 et également souvent sur PS Vita. En vrac, il y aura du Hotline Miami, du Rogue Legacy et bien d'autres...

Concernant les gros titres que tout le monde attend, on nous confirme que Naughty Dogs, Santa Monica Studios et Media Molecule (et en fait tous les studios Sony) travaillent sur de gros projets PS4. Mais pour cette fois, on devra se contenter de quelques teasers de licences moins connues mais qui semblent avoir un gros potentiel comme 

Everybody's going to the Rapture

 

Rime


 Helldivers (des créateurs de Magicka)

Resogun (des créateurs de Super Stardust HD)

 

et la renaissance du classique Shadow of the Beast (dont on ne sait pas trop quoi penser...)

 

Ensuite, un court trailer de The Playroom (qui sera livré pré-installé avec la PS4) est présentée. Une sorte de compilation de mini-jeux faisant appel à la caméra et à la détection de mouvement. Rien de bien folichon pour les joueurs mais une bonne démo des capacités plus casuals de la console.

On passe alors aux gros titres déjà annoncés comme Infamous Second Son et un trailer bien sympa

 

Driveclub mais surtout Killzone Shadow Fall

 

qui semble toujours aussi beau.

Une petite parenthèse s'ouvre alors sur le Playstation Plus puisque ce sera Assassin's Creed 3 qui sera le jeu gratuit du mois de Septembre. Encore une bonne affaire en perspective.

Enfin, la conférence se termine avec différentes annonces d'éditeurs tiers.

Assassin's Creed 4 se présente toujours aussi beau et démontre les impressionnantes qualités de remote play que la PS4 proposera quasi en standard.

 

Watchdogs se montre également sous son plus beau jour tandis qu'Yves Guillemot confirme qu'un film inspiré de la licence est en préparation.

 

Dans un autre genre, Minecraft fera également son apparition sur PS4.

Enfin, War Thunder, un MMO concurrent des "World of" de Wargaming est annoncé sur PS4

 

Conclusion

Sony a assuré l'essentiel puisque toutes les infos concernant la PS4 ont été dévoilées. On sait donc que celle-ci sera disponible dès le 29 Novembre. Pour le reste, la conférence s'est attardée longuement sur la PS3, preuve que Sony n'abandonnera pas de sitôt cette console. Enfin, beaucoup de temps a été attribué aux développeurs indépendants que Sony compte bien choyer. Maintenant, il n'était peut-être pas utile d'insister aussi lourdement dans une conférence de presse sur écran géant sur des jeux souvent excellents mais un peu pixélisés ;-) Mais dans l'ensemble, la conférence a tenu ses promesses et c'est bien le principal.

        

dans Gaming, PS VITA, PS3, PS4
Tags : playstation, gamescom 2013, date de sortie, compte-rendu, sony, conférence