Dead Island, une preview remplie de zombies et d'exotisme 
par Quantic

mardi 17 mai 2011 18:15 9 commentaires

 event,zombies,koch media,deep silver,action,rpg,dead island

Jeudi 12 Mai, Koch Media nous a invités à la présentation Benelux de leur dernier bébé, Dead Island. Si vous ne vous souvenez pas, c'est le jeu de Zombies dont le trailer a fait un Buzz phénoménal en début d'année. On vous en avait même parlé à l'époque, donc autant dire que l'idée de pouvoir toucher au jeu nous excitait passablement.

Pour rappel, le trailer en question...

 

Avouez que cela fait envie et annonce un jeu d'anthologie.

Rendez-vous était donc pris au Club Cabane à Anvers où un duo de zombie accueillait la presse belge et hollandaise d'un collier de fleur pour l'ambiance exotique et d'une petite tentative discrète de se nourrir de notre cervelle.

event,zombies,koch media,deep silver,action,rpg,dead island   event,zombies,koch media,deep silver,action,rpg,dead island

event,zombies,koch media,deep silver,action,rpg,dead island   event,zombies,koch media,deep silver,action,rpg,dead island

event,zombies,koch media,deep silver,action,rpg,dead island

Après avoir profité du buffet et des cocktails, la mise en bouche consistait en une courte présentation du premier niveau du jeu par Thorsten Flügel, Producteur et Peter Brolly, Responsable Produit. Une petite démo qui ne nous apprend pas beaucoup plus que ce que nous savions déjà mais qui a permis d'insister très tôt sur le gameplay "touche-à-tout" du dernier né de TechLand.

En effet, le jeu est ouvertement positionné dans le genre "Zombies Slasher Action RPG", bref beaucoup de mots mélangés ensemble qui permettent de comprendre que les développeurs ont mixé plusieurs genres.

Ensuite, mauvaise nouvelle, le succès de la présentation a été tel que c'est par groupe de 7-8 personnes que nous pourrons pendant 30 minutes jouer au jeu et poser toutes les questions qui nous passent par la tête. Autrement dit, seule une très petite minorité de journalistes auront pu réellement toucher au jeu mais ne boudons pas notre plaisir, les deux niveaux dévoilés nous ont permis d'en apprendre pas mal.

event,zombies,koch media,deep silver,action,rpg,dead island              event,zombies,koch media,deep silver,action,rpg,dead island

[Hors Sujet d'Aelya] Le personnage que nous avons pu essayer était Xian Mei qui se débrouille pas mal avec les armes tranchantes. Nous avons donc eu droit à la petite blague sexiste : "Vous savez comment sont les femmes avec les couteaux...". Autre remarque : la galanterie n'existe pas chez les gamers, les hommes s'étant jetés sur les manettes sans aucune vergogne, la prochaine fois, j'apporterai une de mes épées (he oui, j'en ai! Les développeurs n'avaient pas tout à fait tort) [Fin du Hors Sujet d'Aelya]

Alors, le buzz du trailer : un pétard mouillé ou un jeu au potentiel énorme ?

Comme souvent dans ce genre de question, un peu des deux.
Le trailer faisait la part belle au côté attaque des zombies et nous nous attendions à un jeu "intimiste", plus proche du côté survival horror d'un Alone in the Dark ou d'un Resident Evil que d'un vrai slasher de Zombie, genre Dead Rising.
Le personnage était niveau 4 et l'attaque des zombies était déjà passée. On voit donc que très tôt dans le jeu, les survivants sont déjà très bien organisés et c'est donc surtout sur le chemin entre deux bases que vous aurez à craindre les hordes de zombies.

Petite déception pour notre part, ce sera donc un Slasher de Zombies plus conventionnel que prévu... Mais Dead Island a d'autres atouts.

event,zombies,koch media,deep silver,action,rpg,dead island   event,zombies,koch media,deep silver,action,rpg,dead island

Parlons d'abord de la patte graphique du jeu. Celle-ci ne nous a pas fait tomber la langue par terre mais la démo tournant sur une Xbox360 rend plutôt bien l'ambiance d'une île tropicale (inspirée des îles de Nouvelle Guinée) et les zombies sont criants de réalisme.

Autre point fort, le gameplay est très orienté corps à corps, même si de temps en temps, nous pourrons ramasser une arme à feu avec des munitions en nombre très limité, qui devra plus être utilisée comme super bonus dans les passages difficiles que comme arme de base.

Chaque élément du décor ou presque peut être transformé en arme anti-zombie et même adaptée à votre convenance. Exemple : Une machette, c'est bien, une machette électrifiée, c'est mieux. Une batte de base ball, c'est bien mais rajoutez-y des clous et ce sera plus efficace.

Le côté RPG est également bien présent avec des capacités à améliorer au fur et à mesure de votre aventure. La version présentée n'étant pas encore équilibrée, le jeu paraissait assez facile mais il est beaucoup trop tôt pour juger de cela aujourd'hui.

Notons encore que l'île étant très grande, il faudra utiliser les quelques véhicules encore en état de marche pour se déplacer, ce qui attirera les zombies du coin que vous pourrez écraser avec brio.

 event,zombies,koch media,deep silver,action,rpg,dead island  event,zombies,koch media,deep silver,action,rpg,dead island

Même si initialement, on peut éprouver une petite déception de ne pas retrouver l'ambiance oppressante du trailer, l'impression générale reste quand même bonne. Le massacre de zombie est clairement très défoulant et même si le jeu semble assez linéaire pour un environnement en monde ouvert, les quêtes et la progression générale semblent plus intelligentes que dans un Action RPG basique.
Reste que les deux niveaux présentés posent la question de la cohérence globale du monde. Est-ce que tout cela va réellement coller ensemble ? Difficile à dire mais il reste suffisamment de temps d'ici à la sortie pour réussir à nous convaincre.

Enfin, Thorsten et Peter ont lourdement insisté sur l'aspect Co-op du jeu qui s'annonce, en effet, assez prometteur : Quatre joueurs dans la même partie luttant ensemble pour se dépêtrer des hordes de zombies assoiffés de cervelles, cela promet de belles parties en réseau.

La difficulté sera d'ailleurs automatiquement adaptée en fonction du nombre de joueurs présents afin d'assurer qu'un joueur puisse rentrer ou quitter la partie sans problèmes pour les autres.

Seule déception, mais d'importance, pour nous : le multi ne sera pas jouable en split screen mais uniquement on-line. Un gros point noir pour nous qui cherchons en permanence de bons jeux pour jouer à deux !

event,zombies,koch media,deep silver,action,rpg,dead island  event,zombies,koch media,deep silver,action,rpg,dead island

Au final, on peut retenir de cette présentation un jeu au gros potentiel mais moins ambitieux que ce que le trailer laissait entrevoir. Malgré cela, ce jeu est à suivre de près par tous les amateurs de zombies car cette courte présentation n'augure que du bon.

Souhaitons bon courage à TechLand pour parvenir à équilibrer leur jeu et à lui donner sa cohérence, les deux principaux éléments qui posent question aujourd'hui.

Dead Island est annoncé sur Xbox360, PS3 et PC courant 2011 (sans doute du côté de la fin de l'année). Pour plus d'infos, n'hésitez pas à visiter le site officiel.

Enfin, pour terminer, la vidéo du second trailer de Dead Island présentant les décors de l'île paradisiaque ainsi que quelques zombies.


        

dans Event, Gaming, PC, Preview, PS3, Xbox360
Tags : event, zombies, koch media, deep silver, action, rpg, dead island, preview

[Test] Operation FlashPoint : Red River, la guerre dans votre salon 
par Quantic

dimanche 15 mai 2011 19:09 0 commentaire

test,codemasters,fps,ps3, xbox360, px, operation flashpoint Red River

Avec Operation FlashPoint : Red River, Codemasters essaie de redorer le blason du FPS tactique, comprenez un FPS intelligent et moins bourrin que le dernier Call of Duty venu.
On se souvient de quelques réussites dans le genre comme A.R.M.A. sur PC ou World War 2 Online (qui a mangé deux ans de ma vie) en format MMO.

Vous voilà donc propulsé chef du Squad Bravo des marines (avec trois hommes à diriger sur le champ de bataille). Pour coller à l'actualité, le jeu démarre avec votre intégration dans une unité stationnée en Afghanistan qui a la bougeotte puisque les USA vont exporter leur poursuite des terroristes au petit voisin qu'est le Tadjikistan, avant de faire d'autres rencontres exotiques mais je n'en dirai pas plus.
La sauce du scénario prend plutôt bien avec une dizaine de missions, par ailleurs très longues, réalistes et pleines de rebondissements. On regrettera quand même que les briefings soient autant imprégnés d'impérialisme américain même si on peut aisément comprendre que, réalisme oblige, les dialogues soient du niveau du Marine Texan qui vient de débarquer. Néanmoins, à la longue, cela finit par lasser.

 test,codemasters,fps,ps3, xbox360, px, operation flashpoint Red River  test,codemasters,fps,ps3, xbox360, px, operation flashpoint Red River

Dès les premiers accrochages, on sent tout de suite que l'on est dans un FPS tactique, il faut réfléchir avant de faire un pas et diriger son escouade intelligemment pour éviter de perdre bêtement des hommes. Pourtant, on sent que les développeurs ont voulu rendre le jeu plus accessible en mode de difficulté normale en multipliant les aides, ce qui nuit à l'impression d'immersion. Heureusement, le mode hardcore rattrape quelque peu ces défauts en donnant vraiment l'impression de pouvoir mourir d'une balle parce que l'on s'est avancé quelques centimètres trop loin.

On se retrouve donc avec un FPS tactique accessible au débutant, mais qui risque de le lasser assez vite de par sa difficulté. Qu'on se le dise, Operation Flashpoint ne s'adresse pas au premier amateur de "Call of..." venu. A l'opposé, le mode normal et ses nombreuses aides paraitra beaucoup trop facile à l'aficionado du champ de bataille virtuel et même le mode hardcore quoique plus réaliste n'atteint pas le niveau d'un A.R.M.A.
Le système de soins parait d'ailleurs bien simpliste pour être appliqué à un simulateur de champ de bataille.

Si le jeu gagne des points au niveau du choix de la classe (fantassin, grenadier, éclaireur, mitrailleur) et des nombreuses armes disponibles, il en perd beaucoup en solo à cause de l'IA des coéquipiers qui est tout simplement catastrophique. Je ne compte pas le nombre de fois où l'un de mes hommes s'est caché du mauvais côté du mur ou a foncé comme un fou au milieu des tirs ennemis sans aucun ordre donné dans ce sens.
Heureusement, cela ne gâche pas totalement le jeu solo, mais une bande de copains motivés sera toujours plus efficace que les pauvres soldats IA's un peu dépassés.

test,codemasters,fps,ps3, xbox360, px, operation flashpoint Red River  test,codemasters,fps,ps3, xbox360, px, operation flashpoint Red River

Conclusion

Codemasters nous propose un FPS tactique "simplifié" qui, bien qu'agréable à jouer, présente pas mal de facilité, rendant le champ de bataille assez irréaliste en mode normal et malgré tout un peu décevant en mode Hardcore quand on a goûté aux jeux les plus exigeants dans le créneau du champ de bataille virtuel.
Pourtant, ne le cachons pas, nous avons là, un FPS 10.000 fois plus réaliste que le FPS console générique que l'on trouve à tous les coins de rue. Si vous cherchez une expérience plus réaliste du champ de bataille, sans trop vous prendre la tête, n'hésitez pas longtemps pour vous le procurer mais soyez prévenu que vous serez loin des références en la matière comme le très exigeant A.R.M.A., par exemple.

Note : 7/10

 test,codemasters,fps,ps3, xbox360, px, operation flashpoint Red River  test,codemasters,fps,ps3, xbox360, px, operation flashpoint Red River


Veuillez noter que Codemasters nous a fait parvenir une version PS3, juste quand le PSN tombait en rade. Je n'ai donc pas pu essayer le mode multi mais il y a fort à parier que le fait de jouer avec quelques copains expérimentés va fortement contribuer à mettre en avant la qualité du gameplay, en supprimant le gros point noir qu'est l'IA.

        

dans Gaming, PC, PS3, Test, Xbox360
Tags : test, codemasters, fps, ps3

[Preview] Alice : Madness Returns, un jeu de folie ? 
par Aelya

vendredi 13 mai 2011 19:18 0 commentaire

Alice : Madness Returns, electronic arts, PS3, xbox360, PC, Grimm's Fairy Tales, Zenescope Entertainment

 En 2000, American McGee's Alice sortait sur PC. Cette version sombre d'Alice, bien avant celle de Tim Burton (qui m'a déçu soit dit en passant), avait connu un beau succès à l'époque.

Cependant, ce n'est que cette année, soit 11 ans après, que sa suite, Alice : Madness Returns, va sortir. Il sera disponible pour PS3, Xbox 360 et PC le 16 juin.

L'histoire reprend à la fin du premier opus :

Onze ans plus tôt, un terrible incendie a emporté la famille d'Alice, laissant son esprit pétrifié de terreur. Elle fut alors internée à Rutledge Asylum, où elle lutta pour faire face à ses démons en s'enfonçant dans son monde imaginaire du Pays des Merveilles. Dix ans plus tard, Alice est enfin autorisée à sortir. Mais elle porte toujours le lourd fardeau psychologique de cette tragédie.

Alice : Madness Returns, electronic arts, PS3, xbox360, PC, Grimm's Fairy Tales, Zenescope Entertainment Alice : Madness Returns, electronic arts, PS3, xbox360, PC, Grimm's Fairy Tales, Zenescope Entertainment

Son esprit en lambeaux, elle ne peut vaincre la peur causée par ses étranges souvenirs, rêves et visions. Ce serait tellement plus facile au Pays des Merveilles. Cela l'a toujours été. Alice se rend là-bas pour y trouver ce que le monde « réel » ne peut lui offrir : sécurité, connaissance et vérité sur le passé. Mais en son absence, le Pays des Merveilles a souffert lui aussi. Quelque chose s'est détraqué et les ténèbres recouvrent ce qui fut autrefois son douillet refuge. Alice pourra-t-elle sauver le Pays des Merveilles (et elle-même) de la folie qui les ronge tous les deux ?

Le jeu se déroulera donc entre Londres (le monde réel) et Wonderland.

Alice : Madness Returns, electronic arts, PS3, xbox360, PC, Grimm's Fairy Tales, Zenescope Entertainment Alice : Madness Returns, electronic arts, PS3, xbox360, PC, Grimm's Fairy Tales, Zenescope Entertainment

Côté caractéristiques, Alice : Madness Returns est décrit par Electronic Arts comme "a dark and deranged action-adventure videogame", c'est-à-dire un jeu d'action aventure sombre et dérangé.

Alice devra en effet se battre en utilisant des armes diverses et variées et en recourant à la magie. Elle pourra par exemple devenir immense pour piétiner ses adversaires. Certains combats s'annoncent d'ailleurs assez sanguinolents et tordus pour aller avec l'ambiance dérangée de l'ensemble.

En plus des combats, il y aura aussi quelques puzzles à résoudre.

Alice : Madness Returns, electronic arts, PS3, xbox360, PC, Grimm's Fairy Tales, Zenescope Entertainment Alice : Madness Returns, electronic arts, PS3, xbox360, PC, Grimm's Fairy Tales, Zenescope Entertainment

Les images de gameplay disponibles ont l'air pas mal du tout et j'avoue bien aimer le design du jeu en général, les développeurs ayant voulu rester fidèle au premier opus. J'aime beaucoup Alice en elle-même, mais bon je suis peut -être influencée : j'ai toujours aimé jouer des femmes et des brunes en particulier, étant moi-même brune^^ De plus, ses tenues ont l'air très sympa.

En tous cas, le jeu me tente bien. Après, il faut voir s'il tiendra ses promesses.

Alice : Madness Returns, electronic arts, PS3, xbox360, PC, Grimm's Fairy Tales, Zenescope Entertainment Alice : Madness Returns, electronic arts, PS3, xbox360, PC, Grimm's Fairy Tales, Zenescope Entertainment

Pour ceux qui aiment le côté sombre et dérangé de cette Alice, je vous conseille vivement de lire les comics Grimm's Fairy Tales publiés par Zenescope Entertainment. Ils reprennent les contes de cette même façon sombre et dérangée, rajoutant un côté sexy supplémentaire. Il existe d'ailleurs toute une série liée à l'univers d'Alice aux pays des merveilles.

Alice : Madness Returns, electronic arts, PS3, xbox360, PC, Grimm's Fairy Tales, Zenescope Entertainment Alice : Madness Returns, electronic arts, PS3, xbox360, PC, Grimm's Fairy Tales, Zenescope Entertainment

Sur ce, je vous laisse avec 3 vidéo d'Alice : Madness Returns.

Le nouveau trailer avec des images du gameplay:


Le tout premier teaser (très court):


Le second teaser (un peu moins court):


        

dans Gaming, PC, Preview, PS3, Xbox360
Tags : alice : madness returns, electronic arts, ps3, xbox360, pc, grimm's fairy tales, zenescope entertainment

[Teaser] Dungeon Siege 3 : 2 filles, 2 garçons, 1 action-RPG, plein de possibilités 
par Aelya

mardi 10 mai 2011 18:53 0 commentaire

 Dungeon Siege, Dungeon Siege 3, Action RPG, Obsidian Entertainment, Square Enix, Diablo 3,

En attendant le messie du dieu Blizzard (citation de Quantic), Square Enix nous propose de nous mettre sous la dent un autre petit Action-RPG, j'ai nommé Dungeon Siege 3. Etant développé par Obsidian Entertainment, le studio derrière Fallout New Vegas, Neverwinter Nights 2 et KOTOR 2, on peut espérer que ce 3ème opus sera une réussite.

L'histoire est classique : le royaume d'Ehb est sur le point de sombrer et notre personnage, dernier membre/descendant de la Dixième Légion qui avait pour mission de protéger ce Royaume, est le seul à pouvoir faire quelque chose. Rejoint par un groupe de compagnons uniques, on voyagera à travers les terres d'Ehb pour combattre toutes sortes de monstres et de bandits en combinant notre maîtrise des armes, notre magie et notre ruse.

dungeon siege,dungeon siege 3,action rpg,obsidian entertainment,square enix,diablo 3 dungeon siege,dungeon siege 3,action rpg,obsidian entertainment,square enix,diablo 3

En tant qu'Action-RPG, Dungeon Siege 3 offrira la possibilité de personnaliser son personnage en le spécialisant.

L'histoire sera dynamique et évoluera selon vos actions.

Quatre héros seront jouables :

Lucas Montbarron, le gardien qui peut utiliser soit un bouclier et une épée, soit une arme à deux mains, bref le guerrier.

dungeon siege,dungeon siege 3,action rpg,obsidian entertainment,square enix,diablo 3

Anjali, l'Archonte. Il s'agit d'un esprit de feu qui peut passer de forme humaine, où elle combat armée d'un bâton ou d'une lance, à son incarnation du feu élémentaire où elle brûle tout sur son passage.

dungeon siege,dungeon siege 3,action rpg,obsidian entertainment,square enix,diablo 3

Reinhart Manx, le mage qui avec sa connaissance de la magie des Arcanes utilise une magie entropique pour détruire ses ennemis.

 

dungeon siege,dungeon siege 3,action rpg,obsidian entertainment,square enix,diablo 3

Katarina, qui excelle dans le maniement des armes à feu et se sert de la magie en combat rapproché.

dungeon siege,dungeon siege 3,action rpg,obsidian entertainment,square enix,diablo 3

Les développeurs ont mis l'accent sur le multi-joueurs avec la possibilité de jouer en co-op jusqu'à quatre en ligne ou  deux sur votre canapé. Un aspect intéressant est qu'on pourra simplement prendre une manette et venir rejoindre une partie co-op sans influencer le déroulement du jeu.

Enfin, on nous promet une foule de loot et une tonne d'armes/magies/attaques différentes.

dungeon siege,dungeon siege 3,action rpg,obsidian entertainment,square enix,diablo 3 dungeon siege,dungeon siege 3,action rpg,obsidian entertainment,square enix,diablo 3

Le jeu sera disponible sur PS3, Xbox 360 et PC le 17 juin. Il existe une édition limitée qui offre quatre objets exclusifs. Cette édition ne sera disponible qu'en précommande, il faut donc prendre une décision rapide.

J'avoue que le jeu me tente bien^^ Reste à voir s'il tient ses promesses^^

Une petite vidéo juste pour le plaisir:


        

dans Gaming, PC, PS3, Xbox360
Tags : dungeon siege, dungeon siege 3, action rpg, obsidian entertainment, square enix, diablo 3

[Achat] Le Netbook Asus Eepc 1015 PN, mieux qu'une tablette ? 
par Quantic

samedi 07 mai 2011 17:53 8 commentaires

craquage,achats,netbook,vie du blog,preview,asus eepc 1015 PN  craquage,achats,netbook,vie du blog,preview,asus eepc 1015 PN

La mode est aux tablettes tactiles : Apple, Motorola, Sony, tous les grands constructeurs s'engouffrent dans ce marché les yeux fermés.

Et même si nous sommes très tentés par ces produits, plusieurs raisons nous empêchent aujourd'hui de craquer pour un de ces nouveaux gadgets à la mode (et pourtant vous savez comme on craque facilement).
La raison principale de notre hésitation est que nous voulons un appareil permettant de gérer facilement le blog en déplacement, donc utiliser un traitement de texte, ce qui est quand même beaucoup plus ergonomique sur un netbook que sur une tablette.
Ensuite, le marché de la tablette tactile ne nous parait pas encore suffisamment mature. Après avoir essayé beaucoup de tablettes du marché, notre conclusion est sans appel. Apple avec son iOS est encore devant Android en termes de facilité d'utilisation et d'ergonomie. L'écart se réduit avec Android 3.0 mais les bugs restent encore trop présents. Il faudra que Google soigne son bébé quelques mois de plus avant qu'une tablette Android arrive à maturité. Quant à l'Ipad, c'est un très beau jouet mais la politique Apple et la centralisation autour d'Itunes sont deux éléments "tue l'amour" pour nous. Nous pestons suffisamment sur nos Iphones pour ne pas remettre le doigt dans l'engrenage tissé par la firme à la pomme immédiatement... et pourtant les geeks que nous sommes ont beaucoup de mal à résister.
Peut-être que les tablettes Playstation que Sony vient d'annoncer nous feront craquer dans quelques mois.

craquage,achats,netbook,vie du blog,preview,asus eepc 1015 PN  craquage,achats,netbook,vie du blog,preview,asus eepc 1015 PN

En attendant; c'est donc pour un netbook que nous avons craqué ce vendredi, l'Asus Eepc 1015 PN pour être précis. La rolls du 10 pouces.
Nous vous donnerons un avis plus complet d'ici quelques semaines quand nous aurons pu tâter la bête en conditions réelles d'utilisation mais voici nos premières impressions.

Extérieurement, le modèle Blanc (que nous avons choisi) est très classe. La coque parait solide et n'attire pas trop les traces de doigts (à l'inverse des versions "colorées"). L'écran 10,1 pouces affiche une résolution de 1024 X 600, et offre un très bon contraste. La résolution aurait pu être un poil meilleure et afficher de l'HD mais on ne peut pas tout avoir. Le clavier est très agréable à utiliser et offre des touches suffisamment grandes et un trackpad quasiment plus grand que celui de mon notebook.

Au niveau connectivité, 3 ports USB (malheureusement pas en version 3), un port HDMI, un port VGA et un lecteur de cartes constituent une très bonne offre. L'appareil embarque un disque dur de 250 GB, propose 1GB de Ram (un peu juste, on envisage de doubler la RAM) et tourne sous un Atom N570 à double coeur, un processeur plus que correct pour un netbook. Avantage de ce modèle, il embarque également une puce NVIDIA ION, bien plus performante que le processeur graphique Intel intégré...Mais son activation diminue l'autonomie.
L'appareil reste très compact, assez fin et pèse avec la batterie moins de 1,4 Kg. Il est donc facile à mettre dans un sac mais nous verrons à l'usage.

craquage,achats,netbook,vie du blog,preview,asus eepc 1015 PN

craquage,achats,netbook,vie du blog,preview,asus eepc 1015 PN

Comme expliqué plus haut, nous voulions un netbook afin de pouvoir travailler facilement sur le blog lors de nos déplacements mais nous voulions aussi un appareil compact capable d'être utilisé pour du multimédia voir du jeu.
Concernant l'aspect gaming, il ne faut pas espérer faire tourner Crysis dessus, c'est sûr mais pour des jeux un peu plus anciens, cela devrait passer sans problèmes.
On vous proposera un avis plus détaillé d'ici quelques semaines lorsque nous l'aurons utilisé en situation réelle.

        

dans Craquage, Déballage, Geek, PC
Tags : craquage, achats, netbook, vie du blog, preview

[Annonce] Assassin's Creed Revelations : le retour d'Ezio pour fin d'année 
par Aelya

jeudi 05 mai 2011 18:54 1 commentaire

Aujourd'hui nous avons découvert que notre chat a des puces. Nous n'étions donc pas de très bonne humeur.

Heureusement, Ubisoft est là pour nous remonter le moral avec des nouvelles d'Assassin's Creed.

En effet, Ubisoft vient d'annoncer le sortie du prochain opus, Assassin's Creed Revelations, pour fin 2011 (à temps pour Noël ?) sur PS3, Xbox360 et PC.

Ce nouvel épisode est présenté comme l'ultime volet de la trilogie centrée autour d'Ezio, celui-ci revenant donc pour une dernière aventure.

Ezio ira sur les traces d'Altaïr, son ancêtre, et voyagera jusqu'à Constantinople où, bien entendu, une armée de templiers l'attendra.

Le mode multijoueur sera toujours présent avec plus de modes, de persos et de cartes.

Enfin, Assassin’s Creed Revelations offrira également un nouveau gameplay présenté comme révolutionnaire qui permettra aux joueurs de manipuler les souvenirs de Desmond via l’Animus afin de décrypter son passé et d’influencer son futur. On se demande à quoi cela va ressembler.

Quantic et moi sommes très impatients : nous sommes de grands fans de la saga.

Maintenant, je m'interroge...

On sait qu'Ezio sera le héros de cette aventure, on peut donc définitivement faire une croix sur un personnage féminin. La question est donc : quel âge va avoir Ezio ? Il n'était déjà plus tout jeune à la fin de Brotherhood et dans l'unique screenshot fourni par Ubisoft, il a l'air d'avoir un bouc assez grisonnant... Enfin, du moment qu'il est classe, cela m'ira^^

Autre interrogation : dans le mode multi-joueur, aura-t-on enfin droit à une parité homme/femme pour le choix des persos ? Cela reste à voir^^

En tous cas, j'ai hâte de connaître la suite de l'histoire, Brotherhood se finissant par un terrible cliffhanger! Vivement la fin d'année ! Par contre, il va vraiment nous falloir deux consoles et deux télés d'ici là...

assassin's creed, Revelations, ubi soft, Ezio

        

dans Buzz, Gaming, PC, PS3, Xbox360
Tags : assassin's creed, revelations, ubi soft, ezio

[Test] Dragon Age 2 : un faux RPG ? 
par Aelya

lundi 02 mai 2011 19:35 5 commentaires

RPG, Dragon Age, EA, Bioware, suite, ps3

Je n'ai pas fini Dragon Age : Origins. C'est à cause de mon perfectionnisme. J'ai commencé le jeu, fait une dizaine d'heures, voire plus, et il y a eu un update du PSN qui faisait planter le jeu toutes les 15 minutes. Le temps de réaction d'EA a été assez long et je suis passée à un autre jeu.

Mon expérience du premier opus est donc assez limitée (et lointaine), ce qui fait que lorsque j'ai commencé Dragon Age 2, je ne me suis pas sentie forcée de le comparer à son ainé. Et c'est peut-être pour cette raison que ce jeu ne me déplait pas tant que ça.

En effet, beaucoup reprochent à Dragon Age 2 des mécanismes simplifiés, un manque d'envergure, des personnages moins profonds, des combats moins tactiques... tout cela en rapport avec Origins. Si on oublie cette comparaison, le jeu devient tout de suite un peu mieux. Beaucoup de tests pénalisent le jeu parce qu'il est une suite décevante, ce qui est vrai : au lieu d'ajouter des fonctionnalités, Bioware en a supprimées, ainsi que simplifié le gameplay...

Mais est-ce une raison pour diaboliser Dragon Age 2? Ne prend-on vraiment aucun plaisir à y jouer?

RPG, Dragon Age, EA, Bioware, suite, ps3  RPG, Dragon Age, EA, Bioware, suite, ps3

Commençons par l'histoire.

Celle-ci débute de façon intéressante dans le sens où elle est racontée par Varric, un nain qui s'avérera être un de vos compagnons d'aventures. D'ailleurs, celui-ci a une tendance pour l'exagération et le premier combat contre un ogre est joué de deux manière : le preux héros qui transpire à peine sous l'effort puis la personne ordinaire qui manque de se faire tuer. Cette dichotomie est très intéressante, dommage qu'elle ne réapparaisse pas souvent dans le jeu.

Le jeu commence donc par la fuite de votre personnage de son village natal pour aller trouver refuge à Kirkwall. Là-bas, vous allez devoir faire votre place, de simple réfugié à Héraut de Kirkwall.

RPG, Dragon Age, EA, Bioware, suite, ps3 RPG, Dragon Age, EA, Bioware, suite, ps3

Côté personnalisation, vous pouvez choisir votre classe (mage, guerrier ou voleur) et votre sexe. Ensuite, à chaque niveau, vous gagnez 3 points à dépenser dans des caractéristiques et 1 point à mettre dans une capacité. Aux niveaux 7 et 14, vous obtenez un point de spécialisation à mettre dans l'une des 3 disponibles. Mon perso est bien entendu une femme. J'ai longtemps hésité pour la classe mais ai finalement opté pour une voleuse.

Côté fringues armures, il est possible de ne pas afficher le casque, ce qui est une très bonne nouvelle, ceux-ci étant vraiment laids... En fait, le look des armures en général n'est pas très flatteur pour les persos féminins. Sinon, l'autre problème est que l'on peut looter des armures pour d'autres classes que la nôtre mais que l'on ne peut pas les donner à nos compagnons : ils refusent de porter autre chose que leurs propres vêtements. Un peu frustrant, surtout pour une fille^^.

  RPG, Dragon Age, EA, Bioware, suite, ps3 RPG, Dragon Age, EA, Bioware, suite, ps3

Parlons de nos compagnons, justement.

C'est nous qui leur attribuons leurs points de caractéristiques et de capacités, même si vous pouvez faire un auto-level up.

Il est possible de devenir les meilleurs amis du monde avec eux ou d'en faire vos rivaux, l'un et l'autre leur donnant une capacité spéciale. En effet, vos compagnons ont leurs propres caractères et motivations. A chaque fois que vous prenez une décision (s'ils sont dans votre groupe), cela influe sur votre relation. Par exemple, Fenris est un ancien esclave qui a souffert des expériences d'un magicien, à chaque fois que vous prenez parti pour un magicien, vous gagnez des points de rivalité avec lui.

Le plus sympa est que l'on peut aussi flirter avec eux et même plus, que l'on soit amis ou rivaux. J'avoue avoir eu beaucoup de mal à choisir sur qui jeter mon dévolu : Anders ? Sébastien ? Fenris ? Isabela ? J'ai donc flirté avec les quatre pour finalement me décider pour Fenris... Mais chut, ne dites rien à Quantic ;-)

RPG, Dragon Age, EA, Bioware, suite, ps3 RPG, Dragon Age, EA, Bioware, suite, ps3

Chaque personnage a une série de quêtes qui lui est propre, nous permettant d'en apprendre plus sur eux. Cependant, certaines se révèlent assez sommaires au final.

C'est d'ailleurs le cas de pas mal de quêtes du jeu. On est assailli de quêtes de partout, sans trop savoir d'où elles viennent et au final, on les fait sans trop savoir à quoi elles correspondent. Et pourtant certaines découlent de choix faits dans des quêtes précédentes (tuer ou laisser en vie untel, aider cette esclave...) car il est possible de répondre de façons différentes et de faire des choix qui influencent l'évolution du scénario.

Il est cependant très rare qu'une quête ne finisse pas en combat généralisé.

RPG, Dragon Age, EA, Bioware, suite, ps3 RPG, Dragon Age, EA, Bioware, suite, ps3

Les combats sont d'ailleurs assez vifs. Il est assez difficile de se montrer stratégique. On définit à l'avance les tactiques que les compagnons doivent utiliser et leur rôle (Tank, Healer,...). En général, il suffit de bourriner sur un bouton et cela passe tout seul, seuls les boss et combats finaux pouvant poser un peu plus problème, et encore... Il est possible de passer d'un personnage à un autre pour leur donner un ordre mais cela n'est pas toujours au point.

L'exploration est quasi inexistante. La ville et ses environs sont divisés en quartiers et il suffit de choisir sur la carte où aller pour s'y retrouver, surtout que les quêtes sont représentées par une grosse flèche juste au-dessus. Les grottes, entrepôts ou autres lieux instanciés se ressemblent tous (suivant le fameux principe couloir/monstre/trésor) et il n'est pas rare de se retrouver dans la même grotte que celle à l'autre bout de la carte.

RPG, Dragon Age, EA, Bioware, suite, ps3 RPG, Dragon Age, EA, Bioware, suite, ps3

Conclusion

Malgré tous ses défauts, j'avoue prendre un certain plaisir à jouer à Dragon Age 2. En fait, à cause de mon perfectionnisme aigu, j'ai fait toutes les quêtes annexes de l'acte I, à tel point que le jeu, pensant que j'étais bloquée et qu'il me manquait la somme nécessaire pour passer à la suite, a créé une quête pour m'offrir cette somme. C'est d'ailleurs peut-être symptomatique du vrai problème du jeu : une simplification à outrance, le joueur étant tenu par la main de bout en bout.

En passant outre ce gros défaut, en jouant sans se prendre la tête et en sachant que ce n'est pas un RPG, Dragon Age 2 reste malgré tout un jeu vraiment sympa à jouer... En fait, j'aurais même envie de le recommencer avec une petite mage....

Ma note : 7/10

Remarque : Les screenshots de cette note ont été pris avec notre appareil photo pendant que je jouais pour que vous puissez voir autre chose que les images officielles (et la tête de mon perso). N'hésitez pas à nous dire ce que vous en pensez^^

RPG, Dragon Age, EA, Bioware, suite, ps3 RPG, Dragon Age, EA, Bioware, suite, ps3

        

dans Gaming, PC, PS3, Test, Xbox360
Tags : rpg, dragon age, ea, bioware, suite, ps3, test

[Craquage] Deus Ex Human Revolution Collector's Edition 
par Quantic

samedi 30 avril 2011 19:49 7 commentaires

craquage,deus ex,ps3,collector

Tandis qu'Aelya vient de rentrer de shopping après avoir lamentablement craqué sur un bon paquet de Mangas et de Blu-Ray (dont elle parlera peut-être la semaine prochaine), j'ai moi aussi craqué puisque j'ai précommandé dans mon magasin favori l'Edition Collector (très limitée) de Deus Ex : Human Revolution.

La plus grosse décision que j'ai eu à prendre était la version : PC ou PS3/Xbox360 ?

En effet, Deus Ex (premier du nom) est un de mes jeux cultes et je l'ai bien entendu connu sur PC. Je devais donc choisir entre la facilité du combo clavier-souris et le confort de mon canapé.

Et à ma grande surprise, j'ai finalement succombé à mon confort en le précommandant en version PS3... J'ai honte. Me voilà devenu un consoleux ;-)

Voici quelques images de l'Edition qui m'attendra le 26 Août.

craquage,deus ex,ps3,collector

craquage,deus ex,ps3,collector  craquage,deus ex,ps3,collector

craquage,deus ex,ps3,collector   craquage,deus ex,ps3,collector   craquage,deus ex,ps3,collector

craquage,deus ex,ps3,collector   craquage,deus ex,ps3,collector

Enfin, à ma grande surprise, j'ai également pu réserver mon exemplaire de Duke Nukem Forever : Balls of Steel Edition (qui sort le 10 Juin) alors qu'il est épuisé à peu près partout. Je n'ai pas hésité longtemps pour le rajouter à ma commande.

craquage,duke nukem forever,ps3,collector

Ne trainez pas pour les précommander si vous tenez à une édition Collector, je ne pense pas qu'elles seront disponibles encore très longtemps !

        

dans Craquage, Gaming, PC, PS3, Xbox360
Tags : craquage, deus ex, duke nukem forever, ps3, collector