Notre sélection d'images geeks insolites VIII 
par Quantic

jeudi 25 avril 2013 19:27 2 commentaires

Une nouvelle sélection d'images Geeks insolite pour ce soir...

D'abord un super gâteau Rubik's Cube (qui a l'air très bon en plus)

insolite,photos,geek

insolite,photos,geek

Et on reste dans le monde des douceurs sucrées avec ce magnifique gâteau de mariage Mass Effect... Mais pourquoi on n'y a pas pensé pour notre mariage ???

insolite,photos,geek

On continue avec un pantalon squelette du meilleur effet

 insolite,photos,geek

Et même une petite touche sexy avec ce tatouage Zelda... très bien placé.

insolite,photos,geek

On reste dans le monde de la féminité avec ces chaussures Lego.

 insolite,photos,geek

On réussit à faire de jolies choses avec une manette NES.

insolite,photos,geek

De quoi enfin nous occuper, nous les hommes quand nous cédons à l'appel de la nature...

 insolite,photos,geek

Et pour terminer, de superbes poupées Russes modèle Star Wars

insolite,photos,geek

        

dans Buzz, Geek
Tags : insolite, photos, geek

Razer Naga Hex, notre test de la souris MOBA ultime… enfin presque 
par Quantic

samedi 06 avril 2013 19:13 0 commentaire

razer naga hex,souris gamer,test,moba

Comme Aelya se trainait encore une pauvre souris gamer de base, j’ai fait des folies et lui ait ramené la Razer Naga Hex pour Noël. Nous nous sommes donnés quelques mois pour la tester et voici notre verdict.

Cette souris au look très futuriste est décorée d’une belle robe verte avec des reflets assez réussis susceptible de plaire à madame Coupleofpixels. Mais surtout techniquement cette souris est à la pointe avec son capteur 3,5 G qui monte à une sensibilité de 5600 ppp.

Mais sa grande particularité est de s’adresser en priorité aux joueurs de MOBA ou plus généralement de RPG/Action en proposant 6 boutons sur le pouce totalement configurables. De même, au contraire des souris orientées FPS qui proposent des boutons de changement de sensibilité, cette souris préfère configurer les classiques boutons de sensis à d’autres tâches. Il faut dire qu’il n’est pas très utile de changer de sensis à la volée dans un RPG ou un MOBA.

razer naga hex,souris gamer,test,moba

Bref, sur le papier, cette souris s'annonce excellente. A l’utilisation, elle s'avère assez bonne avec un driver simple à utiliser et la possibilité d’associer des configs à différents jeux. Quant aux fameux boutons MOBA, il faut plusieurs heures de prise en main avant de commencer à les utiliser de manière efficace. De même, leur utilisation s’avère finalement limité à seulement 2-3 boutons.

On peut tout à fait utiliser les 6 boutons mais le temps passé à bouger son pouce est finalement plus long que celui passé à bouger sa main sur son clavier. L’utilisation combinée des deux périphériques se révèle donc le plus efficace.

On remarquera par contre une fâcheuse tendance de la souris à décrocher (le curseur fait des bonds ou refuse de bouger correctement).

Dans ces cas-là, après avoir perdu 10 unités dans Starcraft ou s'être fait tuer dans votre MOBA préféré et avoir râler comme un putois, la solution consiste à nettoyer la souris de fond en comble ainsi que votre tapis de souris (un jet d'air de cannette sous pression fonctionne assez bien). Si cela n'est pas suffisant, on peut toujours tripoter au driver, histoire que la souris retrouve ses marques. C'est un peu énervant pour une souris de ce prix et destinée aux gamers...

Razer et son support toujours aussi lamentable.

En plus de ce défaut de décrochage, Razer est encore une fois à la hauteur de sa misérable réputation en matière de finition de ses drivers/firmwares. En effet, il nous a fallu près de 2 heures de recherche avant de parvenir à la faire fonctionner correctement.

razer naga hex,souris gamer,test,moba

Petit retour en arrière. Il y a 5-6 ans, Aelya (déjà elle^^) avait flashé sur une souris Razer que nous n’avons jamais réussi à faire fonctionner puisque nous tournions sur un Vista flambant neuf et que les drivers ont mis des mois à sortir.

A l’époque, je me souviens m’être dit : «Razer, plus jamais» mais avec le temps et la réputation grandissante de la marque, je me suis laissé tenter pour découvrir quasiment les mêmes problèmes de compatibilité qu'à l'époque.

En effet, une fois, le driver installé, la souris n’était pas reconnue et affichait un accueillant message : "Veuillez connecter un périphérique compatible". Je ne m’inquiète pas trop, persuadé qu’il doit s’agir d’une mise à jour du driver qui manque ou quelque chose de ce genre.

razer naga hex,souris gamer,test,moba

Problème, le site de Razer parle en effet dans sa FAQ d’un souci de ce genre en indiquant simplement de vérifier que c’est bien le driver Razer qui est activé et pas celui de Microsoft. Et point… Quoi ? C’est tout ? Déjà, bonne chance aux gamers qui n’ont pas l’habitude de triturer leurs drivers mais surtout, comme on pouvait s’y attendre, cette solution de Razer ne fonctionne absolument pas.

Pour ceux qui seraient dans notre cas, la solution est très simple : Mettre à jour le firmware de la souris qui, en sortie de boite est en version 1.1 et qui doit être migrée vers la version 2.0 pour être enfin reconnue par les drivers Razer. Pour cela, téléchargez le fichier suivant et exécutez l'update avec votre Razer connectée.
Au besoin, débranchez et re-branchez là sur le même port USB si rien ne se passe. Normalement, le firmware sera mis à jour et votre souris fonctionnera parfaitement.

Néanmoins, c’est un vrai scandale que Razer mette en vente une souris dont le firmware en sortie de boîte est incompatible avec leur driver et surtout qu’aucune explication ne soit disponible sur leur site web.

razer naga hex,souris gamer,test,moba

Conclusion

Si on passe le fait que, comme toujours, le support Razer est lamentable et que la souris est inutilisable en sortie de boîte sans mise à jour lourdingue et mal documentée, mais aussi ses soucis de décrochage qui peuvent se régler par un simple nettoyage, la Razer Naga Hex reste une souris sympathique.

Son design est sympa et on la prend très bien en main. Quant aux fameux boutons MOBA, ils apportent un plus avec un peu d'entrainement et à condition de se limiter à quelques boutons.

Cette souris reste un achat satisfaisant pour tous les gamers même ceux qui ne sont pas trop orientés MOBA ou RPG/Action, à condition d'être suffisamment débrouillard pour l'installer sans crise de nerfs et pour rester calme si elle décide de décrocher en pleine partie.

        

dans Gaming, Geek, PC, Périphériques, Test
Tags : razer naga hex, souris gamer, test, moba

Made in Asia 2013, cinquième édition à Brussels Expo 
par Quantic

jeudi 07 mars 2013 20:13 3 commentaires

 made in asia 2013,salon,japanimation,retrogaming,cosplay

Pour nous autres, petits belges, Made in Asia, c'est un peu le précurseur du salon de Japanim. Même s'il n'était pas le premier à tenter une percée en Belgique, ce fut le premier salon d'importance à squatter les grands palais de Brussels Expo alors que la Japan Expo parisienne connaissait déjà le succès depuis de nombreuses éditions.

Pour sa cinquième édition, le salon ouvre donc à nouveau ses portes à tous les otakus que la Belgique compte et ils sont nombreux.

Ils se donneront donc rendez-vous ce samedi 9 et dimanche 10 mars (sans oublier la soirée gratuite du vendredi 8 Mars) au Brussels Expo pour participer à cette grande fête.

Mais quel est le programme cette année ?

En dehors de proposer, comme tous les salons de ce type, un gigantesque supermarché (payant) pour Otakus/Geeks, il y a bien entendu de nombreuses animations proposées.

Rayon Japanim et Dédicaces

Le mangaka invité cette année est Kengo Hanazawa, le célèbre auteur de "I am a Hero" dont vous pourrez obtenir une dédicace avec beaucoup de patience et un peu de chance.

made in asia 2013,salon,japanimation,retrogaming,cosplay

A côté de cette véritable star Japonaise (un peu seule cette année quand même), vous pourrez aussi obtenir les dédicaces du Joueur du Grenier et de Bob Lennon qui commencent à devenir des habitués des salons Japanim belges. D'autres "stars" du web feront le déplacement, la preuve, on vient aussi ;-)

Pour les amateurs de figurines, il faut noter que Good Smile Company sera pour la première fois présent en Belgique. Aelya ne se tient plus et a déjà préparé ses économies... Espérons surtout qu'avec un acteur aussi important de l'édition de figurines, il y ait un peu plus de contrôles sur les copies "chinoises" toujours de plus en plus nombreuses dans les salons japanim ces dernières années.

Et comme chaque année la furieuse équipe de Belgotaku se pliera en 4 pour proposer une foule d'animation.

Notez que Made in Asia sera, cette année, associée à un nouveau salon : Le formidable salon de la bande dessinée qui proposera plus de 20 auteurs en dédicaces.
L'idée de rassembler un salon de japanim avec un salon de de bande dessinée traditionnel est une bonne initiative même si nous pensons tous deux que les bédéphiles et les mangaphiles n'ont finalement que peu en commun... La création d'un espace du type Comic Con aurait été bien plus judicieuse.

 made in asia 2013,salon,japanimation,retrogaming,cosplay

Rayon Jeu Vidéo

Comme toujours à cette époque-ci de l'année, il y aura assez peu à se mettre sous la dent niveau jeu vidéo moderne mais signalons quand même que comme chaque année Ubisoft mettra le feu avec Just Dance 4 et leurs autres titres majeurs de fin 2013. Namco sera également présent pour défendre son très bon Tekken Tag Tournament 2 ainsi que le très japonai Ni No Kuni.

Arcade Belgium sera également présent et proposera 20 bornes d'arcade en libre accès ainsi que deux grands tournois pour les passionnés : Tatsunoko Vs Capcom : Cross Generation of Heroes et Tekken Tag Tournament 2 Unlimited.

Une grande zone sera également réservée à l'e-Sport avec un tournoi League of Legends et Counter Strike : Global Offensive. Les visiteurs les plus passionnés pourront donc suivre les exploits des meilleures équipes du Benelux.

Enfin, et ce sont nos chouchous, Be-Games sera présent avec un stand consacré au retro-gaming. L'occasion ou jamais de vous rappeler de bons souvenirs sur des machines aussi légendaires que la NES, la Megadrive, la Neo Geo mais aussi de vrais objets de collection comme le Vectrex (que Quantic désespère de trouver à un bon prix). Et pour ne pas faire les choses à moitié, 6 tournois seront organisés sur ces consoles légendaires. Vous pourrez ainsi vous essayer à Tekken Tag Tournament 2, Mario Kart 64, Virtua Tennis 2, Super Smash Bros Melee, Fatal Fury Special et Baku Baku

made in asia 2013,salon,japanimation,retrogaming,cosplay

Et enfin que serait un salon sans ses cosplays ? C'est bien pour cela que les deux traditionnels concours Cosplay (individuel et groupe) seront à nouveau organisés.

Au final, le salon s'annonce assez classique avec un seul mangaka invité et des animations jeux-vidéo essentiellement orientée Arcade et retro gaming (même si on adore ça). La concurrence de Japan Expo Belgium commencerait elle à se faire sentir ?

Et Couple of Pixels dans tout ça.

Vous vous souvenez certainement que nous aussi, nous avions participé à l'édition 2012 avec notre propre stand. Notre borne Rayman Origins, notre déco maison mais surtout notre concours de photos Cosplay et notre concours Fruit Ninja avaient reçu un excellent accueil des visiteurs. Nous avions d'ailleurs distribué une trentaine de jeux sur le weekend à nos valeureux gagnants. Et de nombreux visiteurs sont devenus depuis de fidèles lecteurs.

 made in asia 2013,salon,japanimation,retrogaming,cosplay

Cette année, entre la grossesse d'Aelya et le fait que l'organisation n'ait pas montré beaucoup d'intérêt à nous proposer un stand dans des conditions acceptables (pour la petite histoire, nous n'avons même pas eu la possibilité de vous faire gagner quelques entrées), nous faisons l'impasse sur celui-ci. Dommage pour les visiteurs car nous avions déjà des accords pour vous proposer un magnifique concours... Mais bon, ce n'est que partie remise puisque nous ferons le maximum pour participer à un salon concurrent plus tard dans l'année.

 made in asia 2013,salon,japanimation,retrogaming,cosplay

Heureusement, nos amis de Be-Games seront bien là et c'est donc grâce à eux que nous serons quand même présents à la grande fête Made in Asia puisque nous participerons en tant qu'invités à quelques-uns de leurs tournois retro gaming. Ainsi, vous pourrez observer tout notre talent (hum, hum) le samedi à midi au tournoi Mario Kart 64 et le dimanche à 10h30 au tournoi Super Smash Bros Melee. Sachant que nous n'avons plus joué à ces jeux depuis des années, cela risque d'être comique à voir.

L'occasion aussi pour les plus curieux d'entre-vous de nous rencontrer sur place puisque nous resterons sur le stand Be-Games après les 2 tournois. Bien entendu, on ne peut pas vous promettre d'être présent toute la journée mais n'hésitez pas à nous envoyer un tweet et ce sera avec plaisir que l'on vous rencontrera. Comme chaque année, nous arborerons d'ailleurs nos splendides T-shirts Couple of Pixels (enfin si Aelya rentre dedans avec son alien ;-)).

        

dans Figurines, Gaming, Geek, Japanimation, Mangas, Otaku, Salons
Tags : made in asia 2013, salon, japanimation, retrogaming, cosplay

La Team Unicorn propose son nouveau clip 
par Quantic

lundi 04 mars 2013 17:22 0 commentaire

team unicorn

On vous gâte aujourd'hui avec un second article du jour consacré à la célèbre Team Unicorn. Ces demoiselles sont maintenant bien connues pour leurs vidéos sexy à inspiration geek... Et elles nous livrent leur nouvelle vidéo depuis pas mal de temps...


Et bon, je ne résiste pas à l'envie de vous remettre Geek and Gamer Girls (que je n'arrive plus à retirer de ma tête)

Oh, et puis, soyons fous, je vous sers aussi une de leurs meilleures vidéos inspirées de Star Wars.

Et il y en a encore plus à voir sur notre tag spécial Team Unicorn.

        

dans Buzz, Geek, Sexy
Tags : team unicorn, videos, sexy, geekettes

Notre sélection d'images geeks insolites VII 
par Quantic

mardi 19 février 2013 19:12 6 commentaires

Une nouvelle fournée d'image geeks pour vous...

Et on commence en force avec cette superbe serviette de bain pour faire comme votre Sim sous la douche

insolite,photos,geek

Et pour ne pas faire de jalouse, il y a une version mâle aussi...

insolite,photos,geek

Ensuite, quelques sculptures de saison qui mettent en scène le MasterChief d'Halo et notre bon vieux Space Invaders

insolite,photos,geek

insolite,photos,geek

On continue avec ce préservatif Star Wars absolument hilarant

insolite,photos,geek

Et on reste dans Star Wars avec Dark Vador qui a enfin fait à Jar Jar ce que tout vrai fan rêve de lui faire

insolite,photos,geek

Et je ne quitte toujours pas Star Wars avec ce casque très R2D2

insolite,photos,geek

Plus classique, une étagère Pac Man que nous aimerions bien avoir dans notre gaming room

insolite,photos,geek

Et pour terminer, deux coussins Batman & Robin un peu ridicules donc indispensables

insolite,photos,geek

        

dans Buzz, Geek
Tags : insolite, photos, geek

[Craquage] Coques pour mon nouveau Galaxy S3 : laquelle préférez-vous ? 
par Aelya

vendredi 15 février 2013 18:47 10 commentaires

 gsm,portable,samsung,galaxy nexus,galaxy s3,coque,craquage

Après plusieurs mois d'allusions fines au début puis relativement explicites, Quantic a fini par comprendre : je voulais un nouveau téléphone portable. J'avais encore un Iphone 3GS qui commençait à mourir purement et simplement.

Mes jérémiades requêtes ayant enfin portées leurs fruits, je me trouve maintenant en possession d'un magnifique Samsung Galaxy S3. Il m'a fallu un petit temps d'adaptation entre l'iOS et Android mais je suis complètement séduite et j'avoue nettement préférer mon Samsung à l'Iphone trop dirigiste à mon goût.

 gsm,portable,samsung,galaxy nexus,galaxy s3,coque,craquage gsm,portable,samsung,galaxy nexus,galaxy s3,coque,craquage

De plus, je trouve son design vraiment beau et classe (j'ai le modèle blanc). Cependant, je reste une fille et même si j'ai caressé l'idée de le laisser tel quel, j'ai finalement craqué et n'ai pas pu m'empêcher d'acheter des coques. Si je dois dire la vérité, j'aurais même bien aimé pouvoir ajouter un strap mais cela n'est pas plus possible sur la plupart des GSM modernes...

J'aimais énormément la coque de mon Iphone : je l'avais achetée durant notre lune de miel au Japon, alors même que je n'avais pas encore d'Iphone ! C'est pour dire ! Résultat, je suis un peu triste de la quitter mais bon, c'est la vie^^

 gsm,portable,samsung,galaxy nexus,galaxy s3,coque,craquage gsm,portable,samsung,galaxy nexus,galaxy s3,coque,craquage

Je suis donc allée voguer sur Internet pour trouver sa remplaçante. J'en ai vu dans le même style, représentant par exemple un pingouin... Mais finalement je suis tombée sur deux coques qui m'ont fait craqué. Et je n'ai pas réussi à choisir ! Comme, elles n'étaient pas très chères, je les ai achetées toutes les deux ! Je sais, c'est mal... A vrai dire, je n'ai rien dit à Quantic et l'ai mis devant le fait accompli ;-)

La première est souple dans un style manga. Elle enveloppe complètement le téléphone. Je trouve le visage très sympa^^

 gsm,portable,samsung,galaxy nexus,galaxy s3,coque,craquage  gsm,portable,samsung,galaxy nexus,galaxy s3,coque,craquage

La deuxième est rigide dans un style fantasy où l'on voit une très jolie fée. La coque ne revient pas trop sur le devant du téléphone, surtout en haut et en bas, ce qui fait que l'on voit encore bien le Galaxy et ses bords métalliques assez classes.

gsm,portable,samsung,galaxy nexus,galaxy s3,coque,craquage  gsm,portable,samsung,galaxy nexus,galaxy s3,coque,craquage

Mais voilà, même maintenant, j'ai du mal à me décider : je les aime toutes les deux ! Je procède donc à un roulement une semaine sur deux (même si j'hésite à passer à 2 semaines^^). 

Et vous laquelle préférez-vous ?

Bonus : La coque Gameboy pour Galaxy Nexus

Quantic râlait qu'il n'avait pas de coque sympa/geek pour son Galaxy Nexus car celui-ci est assez "rare". Résultat, dans mes pérégrinations pour ma mes propres coques, j'en ai cherché une pour lui et suis tombée sur une coque Gameboy que je me suis empressée d'acheter, ni une ni deux.

 gsm,portable,samsung,galaxy nexus,galaxy s3,coque,craquage  gsm,portable,samsung,galaxy nexus,galaxy s3,coque,craquage

Et j'aurais mieux fait de m'abstenir! 

En effet, déjà, elle avait l'air mieux sur la photo et les trous ne sont pas spécialement bien conçus, mais on aurait pu passer outre.
Le problème vient du fait que Quantic a dû acheter une nouvelle batterie plus puissante pour son Nexus, résultat, son GSM fait 1 ou 2 millimètres de plus en épaisseur... La coque étant rigide, elle ne s'adapte plus tout à fait au GSM : elle tient mais celui-ci dépasse un peu et ne tient pas spécialement bien dedans...

C'est triste !

        

dans Craquage, Geek
Tags : gsm, portable, samsung, galaxy nexus, galaxy s3, coque, craquage

THQ en faillite, quel avenir pour les studios et les licences ? 
par Quantic

jeudi 24 janvier 2013 19:18 3 commentaires

 thq,faillite,désossement,enchères

On savait que THQ allait mal depuis déjà pas mal de temps. L’absence de l’éditeur à l’E3 et à la GamesCom l’année dernière pour raisons financières ne sentait pas bon mais les très mauvaises ventes du pourtant pas si mauvais Darksiders 2 auront eu raison du dernier souffle de THQ.

Histoire de rendre le condamné un peu plus présentable, THQ s’est lancé fin 2012 dans une folie de promotion à tout va vendant l’intégralité de son catalogue à prix minuscule. Et pas mal de joueurs en auront profité pour faire le plein de titres pas toujours merveilleux mais quand on désosse un cadavre, on ne fait pas son difficile.

THQ s’est alors mis à la recherche d’un repreneur capable de supporter l’édition des prochains titres de son catalogue, d’autant plus qu'il y avait du lourd à proposer en 2013  (South Park, Metro Last Light, ...). On a cru un moment que le cauchemar allait s’arrêter avec l’annonce du rachat par un groupement d’investisseurs (le fond Clear Lake) pour environ 60 millions $. Certainement pas des passionnés du jeu vidéo mais la garantie pour THQ que les titres en cours de développement pourraient arriver dans les rayons.

 thq,faillite,désossement,enchères

C’était sans compter sur le prix a priori très faible de l’offre de reprise qui a eu un peu de mal à passer auprès des débiteurs de THQ, soucieux de voir un jour leurs dettes remboursées.
Résultat : L’offre de ClearLake a été suspendue et une mise aux enchères de tout ou partie de THQ a eu lieu hier : son résultat a été dévoilé ce matin.

Il y avait peu de chance que THQ ne soit pas désossé puisque pour éviter la diaspora des licences de l’éditeur, il aurait fallu qu’un repreneur propose un montant plus élevé pour l’ensemble de THQ que la somme des offres par studio/licences individuelles. Et comme aucun grand éditeur ne s’était montré intéressé pour l’ensemble du portefeuille de THQ, les choses sentaient vraiment le roussi.

Mais qui a gagné quoi ?

Maintenant que l’on sait que THQ a été vendu par petits bouts, vous vous demandez sans doute qui a récupéré les meilleurs morceaux :

 thq,faillite,désossement,enchères

- Koch Media rachète Volition et les licences Saints Row et Metro.
Koch Media, un éditeur assez peu connu du grand public, mais dont l’influence est grandissante (et qui se cache derrière le gros succès Dead Island) récupère donc le Studio Volition et son excellente licence Saints Row. Espérons donc que Volition continuera sur sa lancée en proposant un futur Saint Row 4 au niveau de l’excellence du troisième épisode.

Au passage Koch Media récupère également la licence Metro, dont le second épisode Metro Last Light est toujours prévu courant Mars et semble vraiment alléchant.
Coût de l’opération : 22 millions $ pour Volition et Saints Row, 6 millions $ pour la licence Metro. A noter qu’Ubisoft était également sur le coup mais a raté son enchère.

thq,faillite,désossement,enchères

- Crytec rachète la licence Homefront
Un rachat presqu’à prix d’ami puisque cela n’aura coûté que 500.000 $. Il faut savoir que le premier Homefront fut un bide monumental et que le second épisode a été mis en sous-traitance par THQ chez un studio de Crytec. Le rachat avait donc tout son sens.

thq,faillite,désossement,enchères

- Ubisoft rachète South Park et le studio THQ Montréal
Ubisoft est aussi parti avec de belles pièces puisqu’ils ont racheté le très prometteur South Park : The stick of Truth, prévu un peu plus tard cette année ainsi que le studio THQ Montréal. Ce studio a été fondé par Patrice Désilets, créateur d’Assassins’ Creed, lors de son départ d’Ubisoft. Pas sûr qu’il soit enchanté de retourner dans le giron de son ancien employeur.
Coût de l’opération pour Ubisoft : 3 millions $ pour South Park et 2,5 millions $  pour THQ Montréal.

thq,faillite,désossement,enchères

- Sega rachète Relic
Sega a racheté aussi un gros morceau avec le studio Relic (auteur des Company of Heroes ou Dawn of War) pour un peu plus de 26 Millions $ et a battu Bethesda sur le fil.
Ce rachat a beaucoup de sens puisqu’il permet à Sega de se profiler encore mieux sur la marché du RTS PC. Ils sont déjà propriétaires de The Creative Assembly et de la licence Total War. Ils récupèrent également un studio à même d’exploiter la licence de Warhammer toujours juteuse auprès des joueurs PC.

- Take Two rachète Evolve
Evolve est une nouvelle licence dont on ne sait pas grand chose si ce n'est qu'elle est développée par Turtle Rock, auteur de Left 4 Dead. Voilà donc un rachat assez surprenant et une prise de risque importante pour Take Two puisque la transaction leur coutera quand même 11 millions $. A noter que Turtle Rock aura tenté de racheter lui-même la licence mais son petit 250.000 $ était loin du compte.

Et les licences abandonnées ?

A la lecture de cette liste, on se rend compte qu’il manque encore beaucoup de licences THQ.

thq,faillite,désossement,enchères

La plus importante étant sans aucun doute Darksiders et son studio de développement Vigil dont personne n’a voulu.

L’avenir de Vigil et de la licence Darksiders apparait donc comme assez sombre car, sauf miracle de dernière minute, il y a fort à parier que le studio devra fermer ses portes et la licence Darksiders, pourtant de très bonne qualité, disparaitra dans l’oubli.
Une rumeur soutient que Platinum Games serait encore intéressée par le studio mais c’est à prendre au conditionnel car le prix minimum réclamé serait trop élevé. L’avenir ne sera certainement pas rose pour les employés de Vigil.

Autre absent de poids : la licence WWE sur laquelle on aurait cru qu’EA Sports se serait jeté. Aucune trace dans les communiqués jusqu’ici mais il est tout à fait possible que la vente ait déjà eu lieu avant même la phase d’enchère. Take Two, via son éditeur sportif 2K Sports seraient également un repreneur poteniel.

Il en va de même pour la foule de petites licences qui étaient la propriété de THQ et qui, au mieux, auront été bradées et au pire se retrouvent sur le carreau.

Et maintenant, que conclure de cette nouvelle faillite ?

1/ La montée en puissance confirmée d’Ubisoft
Voilà quelques années maintenant que le troisième éditeur mondial a le vent en poupe en sortant d’excellents jeux tout en étant présent sur tous les supports. Les jeux 2013-2014 sont très prometteurs et on remarquera qu’Ubisoft aura essayé sans succès de repartir avec Saints Row mais pourra se consoler en récupérant Patrice Désilets, le chouchou qu’elle a dû laisser partir il y a quelques années. Un départ qui avait fait grand bruit à l'époque.

 thq,faillite,désossement,enchères

2/ L’investissement majeur de Sega
Sega est également en difficulté financière et a fermé plusieurs antennes locales en 2012 mais a pourtant décidé d’investir beaucoup dans le RTS PC qui n’est pourtant plus un genre très à la mode. Les affaires iraient donc mieux ?

3/ Koch Media monte en puissance
Cet éditeur parfois un peu obscur pour le grand public va se mettre de plus en plus en avant au cours des prochaines années et avec Saints Row et Metro, il a les cartouches pour sortir de son statut d’éditeur de seconde zone. A suivre.

 thq,faillite,désossement,enchères

4/ L’absence des deux premiers éditeurs mondiaux : Electronic Arts et Activision
Preuve que dans ce désossement, ce sont les éditeurs challengers qui ont pris des risques. Bien sûr, il est possible qu’EA soit déjà parti avec la licence WWE mais sans s’impliquer plus que nécessaire dans les enchères.
Quant à Activision/Blizzard, les rumeurs de désintérêt de son propriétaire Vivendi ne le mettait sans doute pas en meilleure posture pour un gros rachat.

Voilà donc la conclusion de la faillite de THQ, preuve que le marché du jeu vidéo n’est pas encore à maturité et reste très difficile pour les éditeurs qui n’ont pas les reins assez solides.

Souhaitons beaucoup de courage à tous les employés de THQ et de ses studios car il y a fort à parier que tous ne se sortiront pas indemne de ce désossement.

        

dans Gaming, Geek, News
Tags : thq, faillite, désossement, enchères

[Test] Asus G75, le portable ultime du gamer 
par Quantic

vendredi 18 janvier 2013 19:10 11 commentaires

asus g75,republic of gamers,portable,gamer,hardware,test

Ceux qui suivent notre Instagram (ou notre Twitter) le savent déjà mais j’ai reçu pour mon anniversaire il y a quelques temps un nouvel ordinateur portable : un Asus G75.

Après quelques semaines d’utilisation, il était temps de vous donner mon avis sur cette bête de course.

Il faut savoir que j’avais depuis 5 ans un portable HP, pas trop orienté gamer mais quand même muni d’une bonne carte graphique pour l’époque. Pourtant, j’ai été rapidement limité par ses capacités. Cette fois-ci, je voulais donc mettre toutes les chances de mon côté avec un modèle complètement orienté gamer.

J’ai opté pour le modèle 17 pouces munis d’un CPU quad-core Intel i7 3610QM et d’une Nvidia GeForce GTX 670M. Par contre, vu le prix assez astronomique de l’ensemble, j’ai fait l’impasse sur le SSD (que je pourrai toujours rajouter si je le désire). Ayant un SSD sur mon PC fixe, je dois avouer que celui-ci me manque un peu, particulièrement au boot mais très honnêtement, si vous n’utilisez pas votre portable comme machine principale, cela reste tout à fait supportable.

asus g75,republic of gamers,portable,gamer,hardware,test

Un portable grand luxe

En dehors de ses capacités techniques monstrueuses, la grande particularité de la marque Republic of Gamers d’Asus et plus particulièrement de la gamme G75, c’est le fait de ne ressentir absolument aucune impression de chauffe au travers du clavier. Sur mon vieux HP, même en idle sur le bureau Windows, mes mains rougeoyaient après quelques dizaines de minutes tellement la chaleur s’évacuait mal.

Ici, tout le dispositif de refroidissement est placé à l’arrière donnant à l’ordinateur sa forme tellement particulière et croyez-moi : Pour évacuer l’air, ça évacue l’air.

Je n’ai jamais dépassé les 65 degrés en CPU et les 70 degrés en GPU et tout cela sans la moindre impression de chaleur à travers le clavier. Une merveille !

Au niveau du look, il reste un peu austère mais a pour avantage de passer inaperçu et de pouvoir aussi bien s’utiliser au milieu d’une réunion professionnelle que dans une LAN. Les amateurs de Tuning devront se rabattre sur les Alienware bien tape à l’œil mais aussi ben plus onéreux.
Pour ma part, je n’étais pas fan du design à l’origine mais en sortie de boîte, l’aspect hyper classe de la machine m’a conquis au point de m’ôter l’idée de lui faire une déco maison.

asus g75,republic of gamers,portable,gamer,hardware,test

Un package très complet

En sortie de boîte, on ouvre de grands yeux par rapport au packaging ultra complet d’Asus. Il n’y a pas à dire, c’est cher mais on est gâté. Ainsi, en plus du portable et de sa gigantesque alimentation, Asus a la très bonne idée de fournir une souris gamer marquée de son logo RoG qui s’avère excellente, un casque audio malheureusement ouvert donc peu isolant et, pour couronner le tout, un sac à dos pour ranger son précieux et le transporter de par le monde en toute sécurité.

Le sac s’avère d’ailleurs très facile d’utilisation même s’il manque cruellement d’espace pour ranger son matos et manque un peu de protection. Ceci dit, cela reste une excellente initiative d’Asus car il est assez difficile de trouver un sac qui permette de faire rentrer la machine. Celle-ci est en effet très profonde étant donné le système de refroidissement. 

asus g75,republic of gamers,portable,gamer,hardware,test

Un premier boot pour dépoussiérer...

Vient ensuite le premier boot qui permet avant toute chose de finaliser l’installation. Rien de bien sorcier mais premier couac puisqu’il apparait que les DVD de sauvegarde ne sont pas inclus dans le package. Il faut donc créer soi-même ses DVD de sauvegarde (5 quand même) pour remettre la machine en état en cas de problème. Comptez quand même deux bonnes heures pour l’opération.

Une fois cette corvée faite, vient la découverte de la machine en elle-même et de la tonne de logiciels Asus & Partenaires préinstallés qui vont de l’indispensable à l’inutile le plus total. N’hésitez pas à avoir la main lourde dans les suppressions de programmes natifs, presque tout est à jeter.
On ne reprochera pas à Asus de fournir ainsi une bonne tripotée de logiciels mais à mon avis, les acheteurs de portables aussi onéreux ont souvent une idée bien faite des logiciels qu’ils veulent utiliser et on passe donc un bon moment à nettoyer la machine des bidules inutiles.

Par contre, je déconseille très fortement une installation « propre » de Windows comme on le fait couramment sur une tour. Ici, Asus a assemblé des pièces spécialement pensées pour le portable et développé des drivers spécifiques pour chaque élément. Il est, par exemple, courant que les drivers dernier cri de Nvidia fassent perdre 25-30 % de performances. Donc, pas d’excitation, il ne faut réaliser les updates que via le site d’Asus et ne jamais prendre les drivers constructeurs.

asus g75,republic of gamers,portable,gamer,hardware,test

Des performances à la hauteur

Et enfin, c’est le moment tant attendu, le premier lancement d’un jeu et la comparaison avec les performances de notre tour dernier cri. Avant toute chose, passez l’ordinateur en mode High Performance sinon le cpu sera bridé et donc les performances décevantes. Et là, c’est quand même un peu le bonheur puisque tous les jeux modernes sont jouables en qualité maximale. Bien entendu, le framerate connait une baisse sensible par rapport à une tour dernier cri mais globalement le résultat reste très satisfaisant et une telle machine peut aisément s’envisager comme machine de jeu principale.

Pour vous donner une idée, sur World of Tanks (version 8), j’ai constaté un framerate de 30-35 fps en qualité max et aliasing à fond alors que j’obtiens près de 80 fps sur ma tour. Cela peut paraitre décevant mais il faut remettre ce chiffre dans son contexte. Ma tour tourne quand même sur un I7 3770K avec une Radeon 7970 et 16 GB de Ram. Config encore difficile à envisager dans un portable même dernier cri.
En passant le niveau de qualité en élevé (un niveau en dessous du Max), on atteint 50-55 fps, de quoi jouer à l’aise en toute circonstance. 

asus g75,republic of gamers,portable,gamer,hardware,test

J’ai bien entendu testé la bête avec d’autres jeux : Borderlands 2, X-Com, Battlefield 3 et je peux vous dire que le résultat est impressionnant même si j’ai passé plus de temps à jouer qu’à prendre note des résultats de framerate ;-)

Malgré toutes ces qualités, l’Asus G75 a quand même quelques défauts aussi parmi lesquels :
- Son poids et son encombrement. Le modèle 17 pouces fait quand même dans les 4,5 kgs sans compter l’énorme alimentation. Il reste donc plus un transportable qu’un portable.
- Ses hauts parleurs vraiment très moyens. Heureusement, le gamer mobile utilisera souvent un casque pour s’isoler et n’aura donc pas à subir leur qualité médiocre

asus g75,republic of gamers,portable,gamer,hardware,test

Conclusion

Je pense que vous aurez compris que j’ai été enchanté de mon cadeau, l’Asus G75 est un excellent portable que je conseille à tous les gamers qui ont besoin de bouger. De plus, contrairement à certains concurrents, l’offre d’Asus est très cohérente et il est impossible d’acheter une machine qui proposera des carences dans certains domaines.

Si vous le pouvez, offrez-vous un disque SSD en bonus mais quoi qu’il arrive,  vous ne pourrez pas regretter votre achat.

        

dans Gaming, Geek, PC, Test
Tags : asus g75, republic of gamers, portable, gamer, hardware, test