[Test] Assassin's Creed Revelations, l'escapade byzantine 
par Quantic

mercredi 07 décembre 2011 20:11 4 commentaires

 assassin's creed revelations, jaquette, ps3

Après un premier épisode très moyen, Ubisoft avait touché le jackpot avec un Assassin's Creed 2 flamboyant. Un monde beaucoup plus ouvert, un gameplay plus varié, une vraie liberté de mouvement et un héros ultra-charismatique, je n'hésite pas à dire que AC 2 fait partie des jeux qui ont le plus marqué ma vie de gamer, au moins au même titre qu'un GTA 3 ou un Warcraft 2.

Dans Brotherhood, Ubisoft a réussi à encore améliorer le gameplay et même si le solo n'était pas forcément très innovant, l'excellent multi rendait cet épisode au moins aussi indispensable.

Le défi pour Ubisoft avec Revelations était de réussir à maintenir l'intérêt des joueurs que nous sommes et le défi était de taille car avec un rythme d'un épisode par an, le risque de proposer des épisodes sans saveur et sans innovation était grand.

test,assassin's creed,assassin's creed revelations,ezio,ubisoft,action

Est-ce que la Revelation a eu lieu ?

Le scénario des AC est toujours très soigné avec un univers complet et une base de données sur chaque personnage totalement passionnante. Ici, le scénario reste un des points forts du titre même si l'interaction Desmond/Ezio était beaucoup plus réussie dans Brotherhood...mais bon, on en apprend un peu plus sur le fameux sujet 16 et sur Desmond tout en découvrant la fin de l'aventure d'Ezio. Même si le scénario est plus léger que dans les deux derniers épisodes, on n'en demandait pas vraiment plus.

A noter quand même qu'Aelya ne comprend toujours pas pourquoi UbiSoft insiste toujours autant sur Desmond, qui a le charisme d'une moule sur le point dêtre ébouillantée. Nous y allons donc de notre petit conseil aux développeurs : Pour AC 3, oubliez Desmond et trouvez-nous un personnage avec le charisme d'un Ezio et nous porterons votre jeu aux nues !

 test,assassin's creed,assassin's creed revelations,ezio,ubisoft,action

A côté du scénario principal, proposant des missions de qualité parfois inégales, la plupart des missions secondaires "classiques" sont de retour et quelques nouvelles occupations apparaissent comme les défenses de repaires (sous la forme d'un abominable jeu de "tower defense") mais rien de vraiment neuf ou de fondamentalement indispensable sur cet épisode. Au contraire, quelques activités secondaires disparaissent et c'est bien dommage.

Au niveau du gameplay en lui-même, rien de bien neuf à part un crochet attaché à votre lame secrète qui permet de grimper plus rapidement ou d'utiliser des câbles tendus pour réaliser des assassinats spectaculaires tout en glissade. J'aimerais par contre bien qu'Ubisoft nous explique la raison d'être de ces câbles tendus dans toute la ville... Sans doute que les templiers les utilisaient pour sécher leur linge...

Il est également possible de faire s'écrouler des échafaudages sur vos poursuivants, nouveauté sympathique mais qui ne changera pas réellement vos habitudes. La manipulation d'Ezio reste donc assez classique et conserve les avantages et les défauts des précédents épisodes. Autrement dit, Ezio virevolte de toit en toit et tue avec style tout cela avec en appuyant sur un seul bouton ou presque...

test,assassin's creed,assassin's creed revelations,ezio,ubisoft,action  test,assassin's creed,assassin's creed revelations,ezio,ubisoft,action

Constantinople, entre l'Orient et l'Occident

Cette fois l'aventure d'Ezio l'amène à Constantinople, autre ville mythique de la renaissance. C'est un choix intéressant et qui change de l'Italie mais qui malheureusement ne fonctionne pas aussi bien qu'une Venise ou une Florence.

Peut-être suis-je moins sensible à la culture byzantine mais l'impression d'immersion est moindre dans cette épisode. Et malgrè mes 20 bonnes heures de jeu sur le solo, la ville reste assez confuse, trop dense et pas assez variée pour vraiment reconnaitre les quartiers. Après Brotherhood et une Rome grandiose, on ressent vraiment une petite déception au niveau du design de la map.

Tous ces éléments mis ensemble confèrent à cet épisode un petit sentiment de retour en arrière. Et même si le jeu reste excellent et que le solo vous occupera de très nombreuses heures, on ressort de l'aventure avec un petit sentiment de trop peu, une impression qu'il faudrait laisser à la série du repos pour que les designers se ressourcent un peu pour moderniser et redonner de l'éclat à la licence.

Hors Ubisoft a déjà annoncé un nouvel épisode en 2012, sans doute avec un nouvel héros. Espérons que cela redonnera du souffle à la série car ici, bien que le solo ne soit certainement pas mauvais, il est quand même un cran en-dessous de nos espoirs.

 test,assassin's creed,assassin's creed revelations,ezio,ubisoft,action

Côté Multi, les craintes dont nous vous avions fait part lors de la Gamescom ne sont heureusement pas justifiées... En effet, le mode "Traque" est toujours bien présent et la stratégie est toujours aussi excellente. De nombreux modes de jeux solo et en équipes ont fait leur apparition mais peu valent vraiment la peine en dehors du bon vieux mode  "Traque", qui reprend les bases de l'excellent multi de Brotherhood.

Furtivité, malice et coup-bas sont toujours bien au programme et les quelques améliorations au gameplay le rendent encore plus subtils.

Les autres modes s'adressent à des joueurs un peu plus "bourrins" et les connaisseurs ne s'y sont pas trompés puisque ces modes sont beaucoup moins joués.

 test,assassin's creed,assassin's creed revelations,ezio,ubisoft,action  test,assassin's creed,assassin's creed revelations,ezio,ubisoft,action

Conclusion

Malheureusement et même si AC garde tout mon intérêt de joueur, cet épisode est un cran en-dessous d'un Brotherhood. Les quelques innovations de gameplay ne suffisent pas à compenser la disparition de certains autres éléments (entre autre le cheval dont on avait tant fait la pub pour Brotherhood et la possibilité de le monter en ville) et l'impression générale de retrouver un solo plus répétitif qu'avant. Heureusement le scénario et les rebondissements nous gardent éveillés et le fan que je suis a quand même pris beaucoup de plaisir à tourner le mode solo dans tous les sens.

Le multi a essayé d'élargir son public cible en différenciant les modes de jeu subtils de ceux plus bourrins mais les quelques améliorations ne vont pas transformer l'expérience Brotherhood en profondeur.

Bref, Ezio vieillit et AC également. Peu de nouveautés et même quelques régressions par rapport à Brotherhood font que ce Revelations n'est finalement qu'un énorme patch. Le fan y trouvera toujours son compte mais on espère qu'Ubisoft redressera la barre lors du prochain épisode afin d'éviter que la série ne sombre dans le conformisme.

Assassins' Creed est une licence avec un potentiel énorme et une durée de vie quasi illimitée. Reste à Ubisoft à nous montrer sa capacité à se renouveler suffisamment.
 
Note : 8/10

        

dans Gaming, PC, PS3, Test, Xbox360
Tags : test, assassin's creed, assassin's creed revelations, ezio, ubisoft, action

[Chronique d'Aelya] 5 inconvénients à être une gameuse 
par Aelya

mardi 06 décembre 2011 20:25 23 commentaires

 chroniques d'aelya, gameuse, jeu-vidéo, inconvénient, sexy, bimbo

Ah les gameuses... Sujet qui fait fantasmer bien des garçons, surtout devant les photos de ces gameuses sexy et peu vêtues. On aurait donc tendance à penser que nous combinons bien des avantages et qu'être gameuse, c'est la belle vie. Mais détrompez-vous, la voie de la gameuse est semée d'embuches et ce dès notre plus jeune âge...

Voici donc cinq inconvénients à être une gameuse.

1 - Difficulté de parler de notre passion avec nos copines.

A 12 ans :
Ma copine : Tu as écouté Fun hier soir ? Doc et Difool, ils étaient trop cools ! (attention, je sens venir un coup de vieux, les lecteurs moins âgés ne connaissant peut-être pas ;-))
Moi : non, j’ai joué à Civilization 2 . Avec mon diplomate je faisais la paix avec les autres civilisations puis je les attaquais !
Ma copine : …

Aujourd’hui :
Moi : ils viennent d'annoncer la suite d'Assassin Creed !! J'ai trop hâte !!
Ma copine : Ah, c’est bien. Tu sais qu'ils vont sortir une nouvelle palette de maquillage Urban Decay?
Moi : …

Bon, j'avoue, j'aime bien Urban Decay mais c'est frustrant de ne pas pouvoir discuter jeux avec ses amies.

2 - Attitude des "males"

Là, il y a trois attitudes récurrentes. Attention, il s'agit tous d'exemples tirés de mon expérience !

1/ une gentillesse angoissante
Moi : Bon, on a wipe à cause de moi...
Lui : Clair, tu as fait n'importe quoi ! Encore une fois et on te vire de la guilde !
Même scène après avoir annoncée que j'étais une fille IRL
Moi : Bon, on wipe à cause de moi...
Lui : C'est pas grave, ça arrive à tout le monde... Tiens tu veux cette armure épique que j'ai looté plus tôt?

2/ la drague à outrance
Très proche de la gentillesse, la drague est plus directe. Après 5 minutes de jeu, on a droit à "Tu me passes ton 06 (ou 04 pour les belges) ?". Et si l'on refuse, la drague peut se transformer en harcèlement, en spam pur et simple voire pire : les insultes en cas de refus !

 chroniques d'aelya, gameuse, jeu-vidéo, inconvénient, sexy, bimbo

3/ une certaine condescendance
Et oui, même si les garçons disent apprécier les gameuses, ils les voient souvent comme des personnes aimant les jeux casuals.
Ainsi, à la Gamescom, quand j'arrivais sur un stand, les animateurs me dirigeaient automatiquement vers ce genre de jeu... un peu frustrant...

Dans une partie online, lorsque l'on découvre que je suis une fille sans avoir jamais joué avec moi auparavant, je peux sentir le doute qui s'installe sur mes capacités IG, vous savez le long silence gêné, suivi soit de la question détournée (tiens, ça fait longtemps que tu joues) soit de la réaction plus directe (hé mais, les filles ça ne sait pas jouer, on risque de perdre à cause d'elle !)...

De même, dans les conversations gaming, il faut vraiment s’imposer pour pouvoir en placer une et là on te regarde un peu comme un singe savant.

Ainsi, un collègue venait d'acheter une PS3 et j'ai eu beau lui soutenir que la PS3 utilisait des Blu-rays pour ses jeux et non des DVDs, il n'a jamais voulu me croire : il a préféré vérifier chez lui...

Autre jour, autre collègue
Lui : C'est quoi la musique du premier Mario ?
Je me mets à la lui chantonner.
Lui : Mais non, c'est pas ça...
Moi : Mais si, c'est l'air du premier Mario Bros sur Nes.
Lui : Non, c'est pas ça, j'en suis sûr.
Je vais chercher la vidéo du jeu sur youtube où l'on entend clairement la musique que je chantais.
Lui : Ah oui... Mais moi je parlais du premier Mario, celui sur Game Boy.

 

chroniques d'aelya, gameuse, jeu-vidéo, inconvénient, sexy, bimbo

J'avoue m'être arrêtée là pour ne pas m'énerver, mais dire que le premier Mario était sur Game Boy... Mouarf !

Allez les garçons, un petit effort : on peut être une fille et avoir joué aux jeux vidéo toute sa vie ;-)

Mais attention, cela ne s'arrête pas aux amis, à la famille ou aux collègues : même Quantic s'y met parfois !

Par exemple, Monsieur ne supporte pas que je tripote son ordinateur car je "vais tout faire planter". Il lui arrive aussi parfois de prendre un petit air supérieur pour m'expliquer certaines choses sur un jeu (qu'en général je sais déjà)... Très énervant... Je me moque alors gentiment de lui dans ces moments-là ;-)

3 - Shopping : une vie faite de choix douloureux

J'ai beau être une gameuse, je n'en reste pas moins une fille qui aime s'acheter des fringues, du maquillage, des chaussures...

Mais voilà, entre un superbe collector à 150 euros et une paire de bottes au même prix, il faut bien choisir ! On ne peut pas tout avoir…

Rajouter à cela ma passion pour les mangas, les figurines et les comics (dans une moindre mesure) et vous comprendrez mon embarras !

En tous cas, pour Quantic, c’est simple : je n’ai pas besoin de vêtements ;-)

4 – Des vêtements ciblant les hommes

Comme je parle de vêtements ci-dessus, autant continuer sur ma lancée.

En effet, 90% des t-shirts gaming sont des T-shirts pour hommes et en particulier les exclusifs créés pour une édition limitée/Collector ou un event.

Même chose pour les accessoires : trouver des colliers ou boucles d’oreilles gaming/geek n’est pas chose aisée !

Sauf pour les trucs Hello Kitty… Ce n’est pas cliché du tout : un petit chat mignon et rose, bien sûr que ça plaira aux filles ! Par contre, un T-shirt Assassin’s Creed, bouh c’est moche… jamais elles ne porteront ça. (Attention, ne vous méprenez pas non plus, j'avoue bien aimer Hello Kitty mais bien avant que cela ne soit devenu une mode interplanétaire).

 chroniques d'aelya, gameuse, jeu-vidéo, inconvénient, sexy, bimbo

Bref, je vis en perpétuelle frustration par rapport à ça. D’ailleurs, dès que je vois un T-shirt un tant soit peu geek, je saute dessus !

Le même problème se pose avec les accessoires consoles/PC. Prenons le pad Xbox : j’ai du mal à le tenir car il est un peu trop gros pour mes mains (et pourtant j’ai des amies qui en ont des encore plus petites que moi) !

5 – Des jeux ciblant les hommes

Cela rejoint un peu l’attitude des garçons. L’univers du gaming reste encore très masculin et les développeurs ont du mal à concevoir que oui, une fille aime tuer des zombies à la chaine ou adore l’idée d’incarner un dragon.
Ainsi, ils vont mettre tout plein d’éléments pour attirer les joueurs males et quasiment aucun pour attirer les filles.

Ainsi lors d’un entretien avec un développeur sur un jeu type civilization, je me suis vraiment rendu compte qu’il n’avait jamais pensé à un seul moment au public féminin. A ma question, y aura-t-il des personnages féminins, son regard s’est vidé puis il m’a dit : il y aura quelques elfes sexy, fées et autres créatures du même type… Bref, des stéréotypes ambulants !

chroniques d'aelya, gameuse, jeu-vidéo, inconvénient, sexy, bimboAutre jour, autre démo d'un jeu où le héros pourra capturer des tours où se trouvent des princesses et les épouser. Question pour moi logique, si on joue une femme, aura-t-on des princes au lieu de princesses ? Bon, déjà, jouer une femme n’est pas encore prévu. Ensuite, inverser les rôles seraient sans doute dégradant pour l’image de l’ « homme fort » et donc mettre des princes dans des tours à attendre d’être « utilisés » par des femmes n’a même pas effleuré l’esprit des développeurs...

Alors heureusement, des femmes entrent dans le milieu et font changer les choses mais cela va encore prendre du temps ! Malgré une amorce de changement d'état d'esprit, le monde du gaming reste principalement masculin et nous autres gameuses le ressentons assez fort : il faut toujours prouver sa valeur.

En fait, lorsque je vais à un event, je m'interroge toujours sur ma tenue : si je porte un vêtement trop fille (style jupe), les développeurs/attachés de presse ne vont-ils pas me prendre pour une potiche/bimbo venue pour faire jolie ?

Car il faut le reconnaître, si une fille prend un tant soit peu soin d'elle et se dit être une gameuse, une personne sur deux ne va pas la croire  (enfin, avec les photos de filles à moitié nues avec des manettes sur internet alors qu'en fait les 3/4 ne jouent qu'à un jeu mais le font car c'est un moyen de gagner de l'attention, on peut limite comprendre...).

 chroniques d'aelya, gameuse, jeu-vidéo, inconvénient, sexy, bimbo

Et c'est bien dommage, car je joue aux jeux vidéo depuis ma plus tendre enfance et suis la première à vouloir faire des descentes en rappel dans un cinéma (lors de l'event Uncharted 3) ou à tirer avec des armes feu (maudit Quantic qui a été à l'Event Battlefield 3 et pas moi!). Bon d'accord, s'il s'agit d'insectes, là, j'aurais beaucoup plus de mal, mais bon, tout le monde a sa Kryptonite ;-)

Conclusion

Voilà donc cinq inconvénients à être une gameuse. Cette liste est loin d'être exhaustive et je vous laisse libre de la compléter.

Vous remarquerez que je ne parle que des inconvénients et non des avantages... C'est simplement parce que je suis une râleuse et que j'aime bien me plaindre ;-) 

        

dans Chroniques, Gaming, Geek, Hors Sujet, Sexy
Tags : chroniques d'aelya, gameuse, jeu-vidéo, inconvénient, sexy, bimbo

[Gaming Room] Lancement des travaux dans notre appartement 
par Quantic

lundi 05 décembre 2011 20:47 18 commentaires

  travaux, gaming room,

Une nouvelle rubrique récurrente sur le blog puisqu'à l'image de nombreux amis bloggeurs, nous entamons des travaux afin d'aménager une Gaming Room. Ce sera donc l'occasion de vous racontrer nos aventures et vous faire partager notre expérience.

Nous avons acheté notre appartement Bruxellois il y a quelques années, juste après qu'Aelya ait été arraché de son biotope parisien pour me rejoindre à Bruxelles. Il s'agit d'un appartement 2 chambres au dernier étage d'un petit immeuble. En plus de l'appartement, nous avions également acheté la possibilité d'aménager un grenier de +/- 30 mètres carré ainsi qu'une terasse sur le toit plat arrière de 15 mètres carrés.

Bref, la possibilité de transformer notre appartement 2 chambre en duplex/penthouse !
Les travaux que nous entamons ce lundi ne se limitent donc pas à la Gaming Room en elle-même mais à tout l'appartement !

Au programme: Rénovation complète de la salle de bain, des toilettes, de la cuisine, installation d'un faux-plafond, d'un escalier, démolition de murs et aménagement du grenier.
La terasse, ce sera pour 2012-2013 (vu le temps qu'on passe devant un écran, on est devenu allergique au soleil de toutes façons ;-) )

 travaux, gaming room,

De grands travaux donc qui vont durer jusque Mars 2012 et qui nous obligent à déménager temporairement chez les parents de Quantic qui habitent tout près. Nous sommes donc noyés sous les cartons et en plein déménagement.

Mais bien entendu, l'activité du blog ne change pas puisque nous embarquons avec nous ordinateurs, consoles, télévision et coin-photo. Vous ne devriez donc même pas voir la différence.

Ayez quand même une pensée pour nous qui allons vivre 3 mois avec une chambre de 8 mètres carrés comme seul refuge...mais à notre retour, ce sera un appartement tout neuf et surtout une gaming room de presque 25 mètres carré qui nous attendra !

En fonction des évênements dans les prochains mois, nous vous parlerons occasionellement de notre expérience face à des travaux d'aussi grande envergure et comment nous vivons notre vie de gamer de retour chez nos parents.

        

dans Gaming, Hors Sujet
Tags : travaux, gaming room

Les cadeaux d'anniversaire de Quantic 
par Quantic

mercredi 30 novembre 2011 19:35 10 commentaires

Début Novembre, c'était mon anniversaire !

35 ans et oui, ça passe vite mais qui dit anniversaire dit cadeaux et j'ai été gâté...

Pour commencer, Aelya m'a offert un bon-cadeau pour remplacer mon Iphone 3G vieillissant par le futur Samsung Galaxy Nexus dont je guette la disponibilité prochaine comme Drake l'eau dans le désert.

cadeaux,anniversaire,galaxy nexus

Même si j'ai été assez staisfait de mon Iphone, je dois reconnaitre que l'idée de me débarrasser du seul produit Apple que j'utilise toutes les 5 minutes très raisonnablement me remplit d'enthousiasme... Je n'ai rien contre Apple en particulier qui fait de bons produits mais je reviens à ma philosophie d'ancien Pciste : Think Gamer !

 Think Gamer

Ensuite, ma passion pour Ayrton Senna, le héros de mon adolescence va pouvoir être comblée entre l'excellent documentaire en Blu Ray ainsi que le livre qui accompagne la sortie du film (uniquement disponible en version DVD, allez comprendre...) J'ai également reçu le plutôt pas mal Source Code comme vous pouvez le voir.

cadeaux,anniversaire, Senna

cadeaux,anniversaire, Senna  cadeaux,anniversaire, Senna

cadeaux,anniversaire, Senna  cadeaux,anniversaire, Senna

J'ai reçu également un T-shirt Battlefield 3 ainsi qu'un t-shirt Nerd mettant en avant un atome de radium qui brille dans le noir (de quoi toucher mon passé de physicien).

 cadeaux,anniversaire,t-shirt,  cadeaux,anniversaire,t-shirt,

Toujours dans le domaine des cadeaux Nerds, j'ai reçu des magnets représentant un tableau périodique. Il a trouvé une belle place sur notre frigo.

cadeaux,anniversaire,nerd

J'ai également reçu un grip batterie pour mon Canon 550d, de quoi vous ramener encore de plus belles photos des salons !

 cadeaux,anniversaire,grip 550d

Et enfin, j'ai reçu le nouveau casque sans fil de Sony.

 cadeaux,anniversaire,casque audio,sony

cadeaux,anniversaire,casque audio,sony cadeaux,anniversaire,casque audio,sony

cadeaux,anniversaire,casque audio,sony  cadeaux,anniversaire,casque audio,sony

Plutôt réussi esthétiquement parlant et compatible PS3 et PC, il offre un son de très bonne qualité pour un prix encore assez raisonnable. Dommage qu'il soit extrêmement sensible aux interférences Wifi puisque pour l'instant, je n'ai pas encore réussi à l'utiliser plus de 5 minutes sans avoir d'affreux crachotements liés à la perte de connexion. Le service après-vente de Sony doit encore nous proposer une solution mais pour l'instant, j'ai un peu envie de vous conseiller de rester au filaire !

Bref, j'ai été gâté !

        

dans Gaming, Geek
Tags : cadeaux, anniversaire, galaxy nexus, t-shirt, casque audio, sony

God of War Collection Volume 2 - Ico & Shadow of the Colossus Classics HD 
par Quantic

mardi 29 novembre 2011 19:14 4 commentaires

 god of war,god of war hd collection,ico,shadow of the colossus,ps3

Sony nous avait fait parvenir le kit presse de leurs deux derniers remakes HD il y a déjà un bon moment et malgré les sorties qui s'enchaînent à un rythme effréné (fin d'année oblige), nous avons trouvé quelques heures pour tester l'adaptation HD de ces grands classiques.

Voici un court avis sur ces deux collections HD qui s'avèrent plutôt intéressantes pour le joueur nostalgique.

God of War collection Volume 2

Adaptation HD des deux God of War sortis sur PSP : Chain of Olympus & Ghost of Sparta, ces deux titres vont ravir le fan de la série. Même si techniquement les jeux ne sont quand même que des adaptations HD (il ne faut pas l'oublier) le passage à la PS3 s'est fait avec beaucoup de réussite (le second stick y étant sans doute pour beaucoup). Et même s'il ne faut rien attendre d'original de ces deux titres, tous les éléments de la série sont bien présents : des Dieux grecs, de la violence, de la baston et un brin d'érotisme.

Autant le premier volume reprenant les épisodes PS2 était réussi, autant ce second volume des aventures de Kratos l'est également. Néanmoins, il reste à conseiller au fan car pour les simples amateurs, un titre comme God of War III est beaucoup plus abouti à tous les niveaux, ce qui est finalement normal quand on pense à l'âge et à la technologie de la PSP.

Note : 8/10

god of war,god of war hd collection,ps3  god of war,god of war hd collection,ps3

Ico & Shadow of the Colossus Classics HD

Ico & Shadow of the Colossus sont deux titres légendaires de la PS2. Créés par Fumito Ueda (qui travaille sur son nouveau jeu : The last Guardian), ces titres ne vous laisseront pas indifférents et ont marqué une génération de joueurs par leur gameplay abouti mais surtout par leur poésie et leur ambiance.

Quel plaisir de laisser tomber les guns quelques heures pour plonger dans ces deux univers oniriques.

Ce n'est sans doute pas pour leur aspect technique (les jeux datent quand même de 2002 et 2006) que ces titres méritent le détour mais pour la qualité de leur univers et leur originalité. Et l'on peut applaudir Sony d'avoir eu le courage de ressortir une version HD de deux titres qui ont marqué leur époque et qui resteront sans doute dans l'Histoire du jeu vidéo.

 ico,shadow of the colossus,ps3  ico,shadow of the colossus,ps3

Ico vous invite à prendre le contrôle d'Ico, jeune garçon qui essaye de s'échapper d'une sombre forteresse aux côtés d'une jeune fille fantomatique nommée Yorda et il a bien l'intention de ne pas l'abandonner !

Shadow of the Colossus vous fait incarner le jeune Wander dont la quête consiste à rendre la vie à une jeune fille en se rendant sur une terre mystérieuse protégée par seize colosses.

Mais attention, qui dit jeux plus anciens, dit aussi difficulté accrue et je dois bien avouer que s'y remettre aujourd'hui a été un peu déroutant et m'a demandé un temps d'adaptation pour retrouver mes qualités de gamers d'antan !

Globalement, ICO garde ma préférence, peut-être par son aspect romantique plus appuyé (je suis un grand romantique) qui m'a touché ou alors est-ce parce que Shadow of the Colossus m'a demandé plus d'effort vu sa difficulté un peu plus élevée ?

En tout cas, si vous n'avez jamais joué à ces deux titres, il est temps de réparer cette erreur et de profiter de ces deux jeux mythiques sur nos consoles modernes, tellement mal servies en jeux originaux depuis quelques années.

Note : 8,5/10

ico,shadow of the colossus,ps3  god of war,god of war hd collection,ico,shadow of the colossus,ps3

        

dans Gaming, PS3, Test
Tags : test, god of war, god of war hd collection, ico, shadow of the colossus, ps3

[Figurine] Catwoman - DC Bishoujo (Kotobukiya) : Le reportage photos 
par Aelya

samedi 26 novembre 2011 19:10 9 commentaires

 kotobukiya, shunya yamashita, bishoujo, catwoman, batman, batman arkham city

Après Sylvaria Bles, voici à présent une autre de mes figurines. Comme Batman Arkham City vient de sortir (vous pouvez lire notre test ici) et que le collector propose une très belle figurine de Batman par Kotobukiya, je me suis dit que j'allais vous montrer la Catwoman réalisée par ce même éditeur.

kotobukiya, shunya yamashita, bishoujo, catwoman, batman, batman arkham city kotobukiya, shunya yamashita, bishoujo, catwoman, batman, batman arkham city kotobukiya, shunya yamashita, bishoujo, catwoman, batman, batman arkham citykotobukiya, shunya yamashita, bishoujo, catwoman, batman, batman arkham city

Celle-ci précède l'annonce du jeu et n'y est pas liée. En fait, elle fait partie de la gamme Bishoujo et son design a été réalisé par Shunya Yamashita, comme c'est le cas pour toutes les figurines de cette collection.

La figurine mesure environ 23 cm et m'avait couté une cinquantaine d'euros, ce qui s'inscrit dans les standards de la gamme.

 kotobukiya, shunya yamashita, bishoujo, catwoman, batman, batman arkham city kotobukiya, shunya yamashita, bishoujo, catwoman, batman, batman arkham city kotobukiya, shunya yamashita, bishoujo, catwoman, batman, batman arkham city

Je trouve  cette Catwoman très sensuelle et sexy (voire un peu trop : ses seins sont quand même un peu exposés mais cela ne choque pas encore trop).

kotobukiya, shunya yamashita, bishoujo, catwoman, batman, batman arkham city kotobukiya, shunya yamashita, bishoujo, catwoman, batman, batman arkham citykotobukiya, shunya yamashita, bishoujo, catwoman, batman, batman arkham city

Sa combinaison est noire avec un très léger effet métallisé/pailleté/brillant accompagné d'un petit reflet violet irisé, ce qui rend très bien.

kotobukiya, shunya yamashita, bishoujo, catwoman, batman, batman arkham city kotobukiya, shunya yamashita, bishoujo, catwoman, batman, batman arkham city kotobukiya, shunya yamashita, bishoujo, catwoman, batman, batman arkham city

Son fouet assez long peut se plier pour adopter la forme que l'on désire, cependant seulement la partie divisée en trois est pliable et est malgré tout un peu fragile : Attention à ne pas trop forcer.

kotobukiya, shunya yamashita, bishoujo, catwoman, batman, batman arkham city kotobukiya, shunya yamashita, bishoujo, catwoman, batman, batman arkham city

Son visage est vraiment très beau et suivant l'angle prend un petit air espiègle qui correspond assez bien au personnage.

kotobukiya, shunya yamashita, bishoujo, catwoman, batman, batman arkham city kotobukiya, shunya yamashita, bishoujo, catwoman, batman, batman arkham city kotobukiya, shunya yamashita, bishoujo, catwoman, batman, batman arkham city

La base représente une gargouille de Batman sur laquelle on peut poser deux chats (un siamois et un noir) comme on le souhaite (mais ce n'est pas si évident).

kotobukiya, shunya yamashita, bishoujo, catwoman, batman, batman arkham city kotobukiya, shunya yamashita, bishoujo, catwoman, batman, batman arkham city  kotobukiya, shunya yamashita, bishoujo, catwoman, batman, batman arkham city

Cette figurine de Catwoman est une vrai réussite et plaira à tous les fans du personnages pour peu qu'ils aiment le style de Shunya Yamashita (je sais combien certains sont allergiques au style "manga" ;-)), surtout que sa taille correspond à peu près à celle de la figurine du collector de Batman Arkham City (s'il était débout, ce serait quasi bon^^).

kotobukiya, shunya yamashita, bishoujo, catwoman, batman, batman arkham city kotobukiya, shunya yamashita, bishoujo, catwoman, batman, batman arkham city kotobukiya, shunya yamashita, bishoujo, catwoman, batman, batman arkham city

Bref, j'aime^^

        

dans Collection de Figurines, Comics, Figurines, Gaming, Geek, Otaku
Tags : kotobukiya, shunya yamashita, bishoujo, catwoman, batman, batman arkham city

[Test] Call of Duty : Modern Warfare 3, du sang et des frags 
par Quantic

vendredi 25 novembre 2011 20:11 2 commentaires

 test,call of duty,modern warfare 3,sledgehammer games,activision,fps

Après mon test de Battlefield 3, il était temps de parler du favori dans le combat des FPS militaristes militaires de fin d'année.

Et même si Modern Warfare 3 ne démérite pas en qualité et que ses ventes sont déjà affolantes, il faut reconnaitre que le bébé d'Electonic Arts aura réussi son pari, celui de coller à Modern Warfare une image de pré-retraité.

Mais ce n'est certainement pas une raison pour l'éviter si vous êtes fan de la licence. Il faut d'ailleurs reconnaitre que les deux titres partagent nombre de leurs défauts : linéarité extrême, solo ultra court, simplicité du combat mais aussi nombre de leurs qualités : ambiance héroïque, réalisme, grand spectacle.

Difficile donc de les départager mais nous ne sommes pas ici pour faire une comparaison mais pour parler de Modern Warfare 3, donc qu'en est-il ?

test,call of duty,modern warfare 3,sledgehammer games,activision,fps  test,call of duty,modern warfare 3,sledgehammer games,activision,fps

Un scénario en héritage.

Modern Warfare 3 démarre là où le deuxième épisode se termine et au cours du jeu, vous aurez l'occasion de retrouver des personnages que vous connaissez déjà bien ainsi que des lieux déjà visités lors des précédents épisodes.

Bien sûr le scénario de 3ème guerre mondiale voyant s'opposer le bloc occidental à une Russie extrémiste n'est pas très réaliste mais cela nous change du Moyen-Orient et comme le jeu est un pur récit d'anticipation, cela permet de sortir tous les gadgets possibles et imaginables. Ainsi, nous serons aux commandes de drones (au sol et en l'air), de jeeps, de tanks et nous pourrons assister les troupes au sol en pilotant des bombardiers et inversement, marquer les cibles pour recevoir de l'aide du ciel...

Malheureusement, comme prévu, le solo est très court. Il m'a fallu moins de 5 heures pour le terminer et la difficulté pas très élevée combinée à un auto-ciblage parfois un peu trop efficace rend la tâche vraiment trop facile.

 test,call of duty,modern warfare 3,sledgehammer games,activision,fps  test,call of duty,modern warfare 3,sledgehammer games,activision,fps

L'univers du jeu reste fidèle à lui-même et s'avère assez cohérent même si l'on sent que le moteur graphique commence à prendre de l'âge surtout comparé à la concurrence. La modélisation des grandes villes comme New York, Londres ou Paris est assez réussie, surtout pour cette dernière car je dois avouer avoir moins accroché à l'ambiance New Yorkaise ou Londonienne.

A noter d'ailleurs qu'il est amusant que dans Battlefield 3, on sauve la Bourse Parisienne Euronext alors que dans Modern Warfare 3, on part à l'assaut de Wall Street. A croire que la crise financière a inspiré les développeurs !

Je ne suis pas un hééérooos...

Mais si ! Je suis un héros !... En tous cas, le solo fait tout pour vous en persuader. Heureusement, l'ambiance bien soutenue par la musique qui souligne les moments clés et quelques scènes magiques sauvent le jeu à elles seules...

test,call of duty,modern warfare 3,sledgehammer games,activision,fps  test,call of duty,modern warfare 3,sledgehammer games,activision,fps

C'est plus fort que moi, même si MW3 s'avère une fois de plus, plus proche du film interactif que du FPS, il est tellement bien présenté et bien emballé que l'on ne peut s'empêcher de ressentir quelques frissons. Par exemple (et en évitant de spoiler trop), je suis resté bouche ouverte devant l'assaut du sous-marin, la prise d'assaut d'un avion de ligne en vol avec ses changements de gravité incessants ou encore la scène finale du combat à Paris.

Et si MW3 se veut spectaculaire à souhait, c'est aussi un peu au détriment du réalisme... Parfois, c'est tout simplement un peu trop gros pour être vrai et le fait que vos équipiers tirent un peu beaucoup dans le vide contribue à donner cette impression d'être le sauveur du monde, au détriment du réalisme.

Un multi toujours au rendez-vous.

Avec un solo torché en une après-midi, c'est toujours pour le multi que l'on choisit d'acheter Modern Warfare 3. Celui-ci est toujours bien au rendez-vous avec tous les modes classiques ainsi que quelques missions coopératives bien sympathiques mais qui ne révolutionneront pas le genre.
Du côté du compétitif, on reprend les valeurs sures en essayant de mieux les équilibrer, voilà le credo de MW3.

Assez peu de nouveautés donc, mais de subtils changements qui permettent de mieux équilibrer un gameplay nerveux, la marque de fabrique de Modern Warfare depuis ses débuts. L'avantage, c'est qu'un joueur débutant et esseulé se sentira un peu moins perdu que chez son concurrent BF 3, plus tactique mais aussi plus difficile à appréhender !

 test,call of duty,modern warfare 3,sledgehammer games,activision,fps  test,call of duty,modern warfare 3,sledgehammer games,activision,fps

Conclusion

Call of Duty : Modern Warfare 3 s'avère être une suite bien en ligne avec ses prédécesseurs.

Du grand spectacle pour un solo héroïque à souhait tandis que le Multi reste une valeur sure du FPS console.

Pourtant, il reste un petit goût de trop peu, un peu comme si Infinity Ward(bien aidé sur cet épisode par SledgeHammer Games) s'était contenté d'améliorer subtilement la recette sans en faire trop. Ainsi, le moteur du jeu commence à faire un peu pauvre et même si quelques scènes vont vous scotcher à votre fauteuil, globalement le sentiment qui prédomine est que le gameplay Modern Warfare meriterait d'être un peu modernisé.

Note : 7,5 /10


Mais alors, que choisir entre Modern Warfare 3 et Battlefield 3, me direz-vous ?

Voilà une question difficile et je vous conseille de (re)lire mon test de Battlefield 3 pour mieux comprendre ce qui va suire...

Même si les deux jeux se disputent le même terrain, les différences aussi bien en solo qu'en multi sont assez nombreuses que pour rendre leur gameplay finalement assez différent.

Battelfield 3 insiste plus sur l'aspect réaliste des combats (mais pas trop non plus) tandis que Modern Warfare 3 veut faire de vous le héros invincible de la 3ème guerre mondiale.

Pour ma part, j'ai pris beaucoup de plaisir à jouer aux deux jeux et votre choix devra se faire entre une valeur sûre sympathique mais peu originale (MW3) et un challenger venu secouer un peu le cocotier (BF3).

La différence de note entre les deux jeux est en grande partie due à l'âge du moteur graphique de MW3 et à ma sensibilité plus forte au gameplay de BF3, sans oublier que j'ai une tendance naturelle à préférer les challengers aux favoris mais que vous choisissiez l'un ou l'autre, vous ne serez pas déçu !

        

dans Gaming, PC, PS3, Test, Xbox360
Tags : test, call of duty, modern warfare 3, sledgehammer games, activision, fps

The Elder Scrolls V : Skyrim - Une Edition Collector de toute beauté ! 
par Aelya

jeudi 24 novembre 2011 19:24 9 commentaires

the elder scrolls, skyrim, bethesda, figurine, figurine photo, dragon

Quantic avait tenté de me raisonner - ne craque pas, me répetait-il - mais j'ai lâchement profité d'une de ses absences (il n'avait qu'à pas aller à la conférence de Sony et me laisser seule à l'hôtel car une seule personne était autorisée lors de la Gamescom ) pour céder à la tentation et précommander la très prometteuse et très chère édition Collector de The Elder Scrolls V : Skyrim. Je ne pouvais décemment pas résister à la figurine d'un dragon...

Alors en valait-elle le coup ? Puis-je avoir bonne conscience d'avoir dépensé une fortune pour un jeu ?

Et bien, je dirais oui !

Déjà, rien que pour le poids et la taille : lorsque je suis allée chercher le colis à la poste, j'ai failli mourir pour le ramener chez nous (note pour plus tard : toujours prendre la voiture pour aller chercher des collectors), la boite étant plus grosse que celle contenant une PS3 ou Xbox 360.

the elder scrolls, skyrim, bethesda, figurine, figurine photo, dragon

Ensuite, lorsque l'on ouvre, on découvre l'artbook. De format plus ou moins A4, il est relié simili cuir et propose de très belles illustrations : concept arts, esquisses, personnages du jeu... Bref, un très bel ouvrage de plus de 200 pages comme on aimerait en voir plus souvent.

the elder scrolls, skyrim, bethesda, figurine, figurine photo, dragon

the elder scrolls, skyrim, bethesda, figurine, figurine photo, dragon the elder scrolls, skyrim, bethesda, figurine, figurine photo, dragon

the elder scrolls, skyrim, bethesda, figurine, figurine photo, dragon the elder scrolls, skyrim, bethesda, figurine, figurine photo, dragon

On trouve également une carte de Skyrim, dans une sorte de tissu, le DVD du Making-Of du jeu et le jeu en lui-même.

the elder scrolls, skyrim, bethesda, figurine, figurine photo, dragon

 the elder scrolls, skyrim, bethesda, figurine, figurine photo, dragon

Enfin, la cerise sur le gâteau, ou plutôt le dragon sur le mur, il y a la magnifique et imposante figurine d'Alduin.

the elder scrolls, skyrim, bethesda, figurine, figurine photo, dragon the elder scrolls, skyrim, bethesda, figurine, figurine photo, dragon the elder scrolls, skyrim, bethesda, figurine, figurine photo, dragon

Celle-ci mesure plus de trente centimètres et est très détaillée. Les écailles d'Alduin ne sont pas simplement plates pour protéger mais semblent s'hérisser pour blesser les pauvres mortels qui tenteraient de se défendre. Ses ailes sont recouvertes de ridules et parsemé de quelques déchirures, traces de ses combats passés.

the elder scrolls, skyrim, bethesda, figurine, figurine photo, dragon the elder scrolls, skyrim, bethesda, figurine, figurine photo, dragon

 the elder scrolls, skyrim, bethesda, figurine, figurine photo, dragon the elder scrolls, skyrim, bethesda, figurine, figurine photo, dragon

Sa pose est elle-aussi très réussie : on a l'impression qu'il vient de se poser sur le mur et rugit pour intimider ou défier ses adversaires.

the elder scrolls, skyrim, bethesda, figurine, figurine photo, dragon the elder scrolls, skyrim, bethesda, figurine, figurine photo, dragon

 the elder scrolls, skyrim, bethesda, figurine, figurine photo, dragon

Mon seul bémol est ce mur servant de socle à la figurine. En effet, si celle-ci est en PVC, le mur parait être fait d'un matériau de moins bonne facture, limite plastique... Ça gâche un peu l'ensemble même si, une fois Alduin poser dessus, cela devient moins flagrant.

the elder scrolls, skyrim, bethesda, figurine, figurine photo, dragon the elder scrolls, skyrim, bethesda, figurine, figurine photo, dragon

Conclusion

Cette édition collector de Skyrim mérite vraiment le nom de Collector (contrairement à d'autres) et justifie son prix (environ 150€). En effet, rien qu'avec les prix de l'artbook et d'une figurine de cette qualité, on arrive déjà facilement à une petite centaine d'euros...

Je ne regrette donc pas ce craquage^^

Morale de cette histoire : il faut toujours désobéir à son mari/conjoint/petit copain lorsqu'il s'agit d'achats ;-)

        

dans Craquage, Déballage, Figurines, Gaming, PC, PS3, Xbox360
Tags : the elder scrolls, skyrim, bethesda, figurine, figurine photo, dragon