Les petits jeux mobiles : Game Circus 
par Quantic

mercredi 05 mars 2014 19:04 3 commentaires

 game circus,jeux mobiles

Voici peut-être le début d'une nouvelle série d'articles, à condition que cela vous intéresse ;-) Nous avons, en effet, remarqué qu'en tant que gros joueurs de "vrais" jeux, nous avons aussi une tendance incompréhensible à perdre un temps monstrueux sur de petits jeux mobiles pas toujours très réussis mais affreusement addictifs. Voici donc une première sélection...

Lire la suite

        

dans Casual, Free To Play, Gaming
Tags : game circus, jeux mobiles

[Preview] Dungeon Keeper sur android et iOS, défoulez-vous sur les imps 
par Quantic

jeudi 24 octobre 2013 19:05 5 commentaires

 dungeon keeper,ios,android,electronic arts,preview

Dungeon Keeper est une licence légendaire du non moins légendaire Peter Molyneux, à une époque où il faisait encore de vrais jeux...

Lire la suite

        

dans Casual, Free To Play, Gaming
Tags : dungeon keeper, ios, android, electronic arts, preview

[Preview] World of Warships, après la terre et le ciel, on va se battre sur l'océan 
par Quantic

samedi 31 août 2013 19:14 2 commentaires

 world of warships,wargaming.net,preview,pc

Pour cette première présentation de World of Warships, Wargaming a mis les petits plats dans les grands avec un théâtre à 360 degrés digne d’un planétarium, des fauteuils qui s’inclinent et une climatisation qui fait plus de bruit qu’une turbine de croiseur à pleine vitesse. Bref, chez Wargaming, on fait les choses en grand ou on ne les fait pas.

Et il faut dire que cette première présentation de gameplay était attendue. Après le succès qui ne s’arrête plus pour World of Tanks et la sortie très prochaine (fin Septembre) du plus "complexe" World of Warplanes, bien des joueurs attendaient de voir comment Wargaming allait traiter la bataille navale.

Le concept général reste dans la grande tradition de Wargaming, à savoir des affrontements à 15 contre 15 avec, normalement, plusieurs navires par joueur afin de rendre le combat plus dynamique. Mais les développeurs restent encore discrets sur cette possibilité, la preuve que le jeu est encore en plein développement.

world of warships,wargaming.net,preview,pc

La première bataille commence et met en scène un affrontement typique du pacifique : USA contre Japon. La mer est bleue azur et de petites iles parsèment le champ de bataille, histoire d’un peu couper les lignes de visée. Ce qui frappe en premier, c’est le niveau de détail des bateaux. Ils sont tous directement modélisés à partir des blue prints des vrais navires de l’époque. La précision de la modélisation est donc optimale.

La partie démarre à peine mais déjà le porte-avions crache son armada volante à la recherche de l’ennemi. Les avions se contrôlent un peu comme dans un jeu de stratégie. On les envoie en patrouille et on attend de voir ce qui se passe. Dans la première partie d’un affrontement, ils jouent un rôle fondamental d’éclaireurs rapides tandis que dans la seconde partie, ils vont harceler les navires adverses. Mais bien entendu, ils n’ont pas une réserve d’essence infinie et doivent revenir régulièrement faire le plein sur le porte avion. C’est ce qui explique l’importance stratégique du porte-avions. Sans lui, plus de soutien aérien et donc une défaite quasi assurée.

world of warships,wargaming.net,preview,pc

Mais revenons à la phase d’exploration. Les avions sont les plus rapides pour détecter les ennemis mais ils ne sont pas les seuls à notre disposition. Les plus petits navires sont très rapides et pourront éclairer rapidement les cibles adverses les plus aventureuses. Un peu comme dans World of Tanks, les petits navires ne participent pas vraiment au combat, ils doivent s’infiltrer chez l’ennemi et illuminer les cibles aux gros canons des croiseurs.

Pendant ce temps-là, les croiseurs tirent à l’aveugle dans l’espoir de toucher par hasard un navire adverse. C’est presque du touché-coulé. Enfin, certains navires disposent d’une rampe de lancement pour lancer un avion de reconnaissance isolé mais qui aidera à identifier l’adversaire.

Globalement, les navires donnent une vraie impression de vitesse et de puissance mais il faudra bien apprendre à manipuler son navire puisque la profondeur d’eau aura un effet immédiat sur sa vitesse et les plus gros d'entre eux ne pourront même pas traverser les zones de faible profondeur.

world of warships,wargaming.net,preview,pc

Enfin, les premiers navires sont identifiés, le combat commence. Les croiseurs orientent leurs gros canons et les tirs percent l'horizon. Le système de visée fait beaucoup penser au mode artillerie de World of Tanks puisqu’il faut prendre en compte la durée que l’obus met à atteindre sa cible et si toucher un navire ennemi n’est pas compliqué, le couler demandera beaucoup de précision. Bien entendu, plus on sera proche, plus le tir sera tendu facilitant un impact sous le niveau de flottaison. Ainsi, il y aura deux manières de couler un bateau, détruire ses équipements en réduisant à zéro ses "points de vie" ou le couler en réduisant à zéro sa flottabilité.

Mais à courte distance, les destroyers auront un réel avantage, celui de lancer des torpilles sur l’adversaire. Le lancement d’une torpille fait découvrir un arc de cercle représentatif de la trajectoire de celle-ci. Toucher un navire à la torpille demandera un sacré savoir-faire car à moins d’être très près, l’adversaire aura le temps d’esquiver mais un impact signera l’arrêt de mort de tous les petits navires. Par contre, pour couler un porte-avions, il en faudra plusieurs. Voilà qui promet !

world of warships,wargaming.net,preview,pc

Une deuxième bataille m'est également présentée mais cette fois entre la marine anglaise et allemande en pleine mer du Nord et l’ambiance change du tout au tout. La mer est sombre, le brouillard omniprésent et on sent presque le froid sur le pont. Le gameplay est inchangé en dehors de cette ambiance un peu plus glaciale mais la map est ici plus ouverte, donc les stratégies s’adaptent.

Les développeurs profitent de l’occasion de jouer avec la marine allemande pour confirmer que World of Warships ne proposera aucun sous-marin. Ceux-ci sont définitivement trop lents par rapport aux navires de surface que pour s’intégrer dans le gameplay et ont donc été exclus dès le début du développement. Devant les soupirs de l’assistance, les développeurs confirment qu’ils sont les premiers déçus mais ils n’avaient guère le choix. Pourtant, un duel entre sous-mariniers et destroyers à grands coups de charges sous-marines aurait pu avoir son charme. Pour détendre l’atmosphère, on nous annonce avec humour qu’un jour peut-être, on aura un World of Submarines... Une idée à creuser ;-)

world of warships,wargaming.net,preview,pc

World of Warships m’est en tout cas apparu comme un jeu avec beaucoup de potentiel. Plus proche dans son gameplay d’un World of Tanks que d’un World of Warplanes, je pense que de nombreux amateurs de tanks vont rapidement tomber amoureux de ce jeu qui offre à la fois un gros aspect stratégique tout en conservant une vraie simplicité dans sa manipulation. Il y a fort à parier que comme dans World of Tanks, on réussisse à couler des navires dès sa première partie. Je suis en tout cas très impatient de pouvoir y jouer.

World of Warships est prévu pour un lancement courant 2014  (plutôt à la fin si vous me demandez mon avis) et proposera dès le lancement les navires américains et japonais dans le cadre de la bataille du Pacifique. Peu après le lancement, ils seront rejoints par leurs homologues Anglais, Allemands et Russes.

Et si vous voulez vous essayer au style Wargaming que personnellement j'adore, n'hésitez pas à tester l'excellent free to play : World of Tanks (bientôt disponible sur Xbox 360) ou à vous inscrire à la béta ouverte de son équivalent aérien : World of Warplanes.

        

dans Free To Play, Gaming, MMO, PC, Preview
Tags : e3 2013, world of warships, wargaming.net, preview, pc

Gamescom 2013 : Résumé de la conférence Electronic Arts 
par Aelya & Quantic

mercredi 21 août 2013 00:03 5 commentaires

 electronic arts,gamescom 2013,compte-rendu,ea,conférence

 Les Sims 4

Ce enième nouveau Sims promet un gameplay dynamique basé sur l'émotion, servi par un puissant outil de création, plus facile d'utilisation. Ainsi, on pourra façonner nos sims comme s'ils étaient en argile. Les émotions de nos sims seront très importantes et les décors pourront les affecter.


J'avoue ne pas avoir vraiment vu une grande différence avec les autres épisodes : On ne pourra juger qu'en y jouant^^ On peut déjà précommander le jeu prévu pour le printemps 2014.

electronic arts,gamescom 2013,compte-rendu,ea,conférence

A noter que les fans invités par EA et qui parsemaient la salle se sont montrés très enthousiastes... On pouvait s'en douter.

Command And Conquer

Pour promouvoir le nouveau Command and Conquer, EA a organisé un mini tournoi pour déterminer qui est le meilleur joueur de Cologne. Bon, l'affrontement semblait quand même un peu pipeauté mais au moins tout le monde est reparti avec un bretzel et une bière ;-)

 electronic arts,gamescom 2013,compte-rendu,ea,conférence

Sinon, les développeurs en ont profité pour annoncer une campagne solo. Sympa pour un titre qui ambitionne de ressusciter une de nos licences cultes.

 

Dragon Age Inquisition

On en aura malheureusement vu très peu mais le jeu se vante de proposer un vaste monde ouvert et une histoire épique.

electronic arts,gamescom 2013,compte-rendu,ea,conférence

Il utilisera le moteur graphique Frostbite 3, ce qui promet de nous décoller la rétine. La vision des développeurs est d'offrir la possibilité de faire des choix qui comptent, un monde immense et varié, d'amener le jeu de rôle à un niveau supérieur, bref de prendre le contrôle de l'univers de Dragon Age.

Cet univers est au bord du gouffre car le voile le séparant du monde des démons s'est rompu. On y incarne l'Inquisiteur et l'on dirige cet ordre pour trouver le coupable. On peut choisir d'incarner le personnage de son choix mais l'on reste à la tête de cette organisation avec ce que cela implique de droits, pouvoirs ou décisions difficiles (par exemple : faut-il laisser un village brûler ou le sauver ?). Des agents travaillent pour nous également : je me demande si cela ressemblera au système d'Assassin's Creed.


Le jeu est prévu pour l'automne 2014 et beaucoup l'attende au tournant, le précédent ayant déçu pas mal de joueurs. J'avoue être curieuse et l'attendre avec impatience !

Plants vs Zombies 2 est sorti et est un immense succès. De nouveaux mondes et contenus seront ajoutés en permanence, telle que l'update "Far Future". Nous, on attend surtout qu'il sorte sur Android ;-)

Plants vs Zombies Garden Warfare 

Le TPS inspiré par la licence du même nom utilise le moteur Frostbite 3 et proposera plein de modes multis. A noter qu'on pourra y jouer en splitscreen.

electronic arts,gamescom 2013,compte-rendu,ea,conférence

On pourra également y jouer en tant que Zombie ! Ceux-ci ont l'air terrible^^ et les plantes aussi : ce sera dur de choisir son camp! Le jeu est prévu pour le printemps 2014 d'abord sur Xbox One et Xbox360.

The ZomBox ou Boss Mod du jeu lui sera réservé à Kinect et au smartglass de la Xbox One. On peut envoyer des bombes ou des cerveaux à ses troupes. Il s'agit d'une sorte de mode "Commander".

Et là, roulement de tambour, l'annonce que tout le monde attendait avec impatience : Peggle 2, qui sortira sur Xbox One en premier. Bon, là, c'était vraiment juste pour remplir la conférence ;-)

Vient ensuite un Trailer live sur l'UFC (Ultimate Fighting Championship) pour montrer la popularité de ce sport. Le présentateur officiel de l'UFC est là (comme à l'E3) pour introduire les présentateurs tels de vrais combattants.

 electronic arts,gamescom 2013,compte-rendu,ea,conférence

Le jeu utilisera l'Ignite Engine et se vante de son "true player motion". Le gameplay pre-alpha montre en effet des animations faciales assez réalistes, les combattants ne ressemblent plus à des figurines, les veines ressortent, les corps se déforment quand ils sont en contact.

Le jeu est prévu pour le printemps 2014 et on va vous avouer qu'on ne l'attend pas plus que ça...

Need for Speed Rivals

Le jeu se déroulera dans un monde ouvert dynamique qui réduit à néant la différence entre solo, coop et muti. La personnalisation sera également poussée à l'extrême pour satisfaire tous les amateurs de belles voitures.

De nouvelles carrières font leur apparition, surtout du côté de la police. Un nouveau système de passage de niveaux fait également son apparition avec la possibilité de faire une sorte de tout ou rien avec ses points. Intéressant mais à voir comment cela influencera réellement le gameplay.

Need for Speed Rivals est prévu pour le 21 Novembre 2013.

Titanfall

Le retour du gros jeu d'action remplis de méchas et le trailer claque bien quand même.

Ainsi, on peut voir notre héros escalader les murs et déclencher une sorte de mini jet-pack. On peut appeler son titan (mecha) après un certain temps et même le mettre en auto-pilote pour qu'il nous suive. On switche ainsi entre le combat au sol avec son fantassin et le combat à bord de son mécha. Et l’ensemble parait quand même rudement cool !


FIFA : un peu de blabla marketing pour nous raconter comment EA développe sa franchise partout dans le monde et gagne de plus en plus de joueurs et blabla, blabla....

FIFA 14

Sa sortie est calée le 27 Septembre.

De nouvelles équipes et des nouveaux championnats ont été rajoutés. On pourra également commencer sa saison sur cette génération de console et la continuer sur la suivante (par exemple de la PS3 à la PS4).

Le mode Legends ajoute 40 stars du passé qui seront jouables. Lothar Matthaus est sur scène pour en parler.

 electronic arts,gamescom 2013,compte-rendu,ea,conférence

Battlefield 4

Le jeu tourne sur Frostbite3 et est centré sur le concept de Levolution, autrement dit des environnements dynamiques qui réagissent à nos moindres actions : inonder un sous-sol, baisser des barrières, éteindre des lumières, faire écrouler un immeuble... Les champs de batailles évoluent, ont une vie propre et ainsi, aucune partie n'est identique.

Rien à faire, le jeu à l'air toujours aussi beau et reste sans aucun doute l'une des grandes attractions de cette Gamescom.

Battlefield 4 sortira le 31 Octobre 2013 en Europe.

Conclusion

Et voilà, la conférence Electronic Arts se termine. Peu de nouveautés hormis les Sims 4 mais une conférence dans la lignée de celle de l'E3 il y a quelques mois. A noter quand même qu'EA et Microsoft semblent de grands amis puisque presque tous les jeux EA auront une exclu plus ou moins importante sur Xbox 360 et Xbox One.

        

dans Free To Play, Gaming, PC, Preview, PS3, PS4, Xbox One, Xbox360
Tags : electronic arts, gamescom 2013, compte-rendu, ea, conférence

[Preview] The Mighty Quest for Epic Loot, un free to play diabolique 
par Quantic

mardi 30 juillet 2013 19:16 4 commentaires

the mighty quest for epic loot,free to play,ubisoft,preview

The Mighty Quest for Epic Loot est un jeu plutôt surprenant. A première vue, il ne s’agit que d’un énième free to play avec un nom trop long qu’on oubliera très vite. Et puis, on y joue et on se retrouve vite accro, non seulement à son gameplay mais aussi à son univers totalement déjanté.

Ubisoft prépare pas mal de titres dans ce format nouveau pour lui qu’est le free to play comme Anno Online ou encore Silent Hunter Online mais encore aucun jeu 100% neuf n’était vraiment prévu sur ce format. Et pour un coup d’essai, Ubisoft va sans doute signer un joli succès.

The Mighty Quest for Epic Loot se présente comme un savant mix entre Diablo et Dungeon Keeper, le tout recouvert d’un humour que Bullfrog (créateur de Dungeon Keeper pour les plus jeunes) n’aurait certainement pas renié. Ce jeu propose un gameplay asymétrique (c’est à la mode ce mot ;-) ) avec une phase offensive consistant à envoyer notre héros piller les châteaux adverses dans un diablo-like et une phase défensive consistant à préparer son propre château à subir les assauts des adversaires dans un Dungeon Keeper simplifié.

the mighty quest for epic loot,free to play,ubisoft,preview

Bon, c’est vrai que la phase Diablo n’est pas forcément une réussite parfaite car le zoom m’est apparu un peu trop marqué et c’est vite difficile d’anticiper les attaques adverses. De même, lorsque qu’un gros paquet de mobs vous tombent dessus, c’est un grand foutoir qui s’annonce où l’on n’a guère d’autres choix que de prendre ses jambes à son cou.

D’un autre côté, une attaque dure 5 minutes maximum, ce qui assure un rythme soutenu aux assauts et malgré ces quelques défauts, la sauce prend bien et on a vite fait d’enchainer les attaques pour suréquiper son héros mais surtout pour pouvoir acheter des défenses dignes de ce nom pour son propre château.

Car là où j’ai passé le plus de temps, c’est bien dans la création de mon antre. Car même si l’interface de création est clairement à revoir de fond en comble, on se prend au jeu et on commence à transformer son château en une suite de pièces labyrinthique parsemées de pièges et de monstres.

the mighty quest for epic loot,free to play,ubisoft,preview

Et pour éviter que votre château ne soit imprenable, Ubisoft a prévu une sorte de limite de puissance ce qui fait que sur une zone donnée, on peut, par exemple, ajouter 3 géants ou 30 crapauds cracheurs mais pas 300 trolls mangeurs d'elfes au même endroit. Le tout offre d’ailleurs une cohérence qui fait plaisir à voir.

Le problème, c’est qu’équiper son héros pour piller des châteaux de plus en plus puissants ou défendre son château avec les plus gros monstres ou les pièges les plus destructeurs, cela coûte beaucoup d’argent. Argent que l’on glane dans les pillages ou dans des générateurs placés dans votre château. Mais pour les plus impatients, il sera possible d’acheter avec vos petits sous (de la vie réelle) des gemmes pour accélérer un peu tout ça.

Voilà ou se situe le "free to play" de ce titre. Autrement dit, c’est tout sauf un jeu "Pay to Win" puisque joueur payant ou gratuit disposent exactement des mêmes outils pour vaincre. Bref, tout bénef pour les joueurs puisqu’on gagne un jeu plutôt réussi et si on accroche, on peut toujours verser une petite participation pour accélérer son évolution et ainsi supprimer les nombreux timers qui parsèment le jeu.

the mighty quest for epic loot,free to play,ubisoft,preview

Mais en plus de son gameplay hyper-accrocheur, l’ambiance du titre se veut complètement décalée. On sent vraiment l’humour d’un Dungeon Keeper dans ce titre et parfois, on s’attendrait presque à voir un lapin crétin débarquer. Les différents héros ont tous un caractère bien trempé et sont plus cinglés les uns que les autres, on regrettera seulement l'absence d'un héros féminin (pour l'instant ?). Les monstres offrent également un design souvent hilarant et en tout cas très original pour le genre. Spécial dédicace au hamster dans sa roue de l’enfer. Le fan de Dungeon Keeper que je suis est en tout cas aux anges.

Enfin, la progression du jeu m’est apparue comme particulièrement bien contrôlée surtout pour un jeu gratuit. Quand on débarque dans cet univers coloré, on commence d’abord par se faire la main contre des châteaux maitrisés par l’IA avant de progresser de zones en zones et faire face à des assauts de plus en plus sanglants.

La partie purement solo de ce titre est donc déjà assez bien fournie. Mais une fois que l’on a rassemblé suffisamment de matos pour son héros, on peut se lancer à l’assaut des créations des autres joueurs et les observer tenter une attaque sur son propre château en ricanant gentiment (ou en sanglotant si vous êtes un piètre architecte de donjons)

the mighty quest for epic loot,free to play,ubisoft,preview

Bref, ce titre s’annonce comme un free to play des plus réussis et j’espère qu’Ubisoft maintiendra son système de micro payement assez discret jusqu’à présent. Ceci dit, après avoir passé quelques heures sur ce titre, je crains quand même que sa répétitivité ne finisse par lasser. Ubisoft devra donc trouver un moyen efficace pour garder ses joueurs, surtout que dans un "free to play", c’est le joueur qui reste qui finira par passer à la caisse.

Je vous conseille en tout cas de tester ce jeu pour vous faire une idée par vous-mêmes. Le jeu est actuellement en béta fermée et pour y participer il faudra soit choper une clé (nous en avions distribué il y a peu de temps), soit passer à la caisse en achetant l’un des packs débutants disponible.


Les dates de l’open béta et de la release finale n’ont pas encore été annoncé.

        

dans Free To Play, Gaming, PC, Preview
Tags : the mighty quest for epic loot, free to play, ubisoft, preview

Gagnez 50 Clés pour la Béta de The Mighty Quest for Epic Loot 
par Aelya & Quantic

lundi 27 mai 2013 19:26 13 commentaires

 concours,gagner,clés,alpha,the mighty quest for epic loot,ubisoft,beta

Aujourd'hui, nous vous proposons de gagner grâce à Ubisoft 50 clés pour la béta de The Mighty Quest for Epic Loot.

The Mighty Quest for Epic Loot est un nouveau free-to-play développé par Ubisoft qui a des airs de Dungeon Keeper décalé.

concours,gagner,clés,alpha,the mighty quest for epic loot,ubisoft,beta

En effet, le jeu nous propose de créer notre propre donjon, de le parsemer de pièges et de monstres plus ou moins délirants pour empêcher les autres joueurs d'accéder à votre trésor.

Dans le même temps, il faudra partir explorer piller les châteaux des autres joueurs et pour cela, plusieurs classes de personnages seront disponibles.

concours,gagner,clés,alpha,the mighty quest for epic loot,ubisoft,beta

Bref, de quoi bien s'occuper ! 

Pour recevoir l'une des 50 clés disponibles, c'est très simple, il suffit de nous envoyer un email sur concours.cop@gmail.com en nous indiquant votre désir de recevoir une clé de The Mighty Quest for Epic Loot. Les 50 premiers emails recevront leurs clés dès que possible.

Attention, ce concours n'est accessible qu'aux personnes vivant dans le Benelux.

        

dans Concours, Free To Play, Gaming, MMO, PC
Tags : concours, gagner, clés, alpha, the mighty quest for epic loot, ubisoft, beta