[Cinéma] 2 films, 2 Blanche-neige, 1 confrontation 
par Aelya

vendredi 23 mars 2012 20:14 10 commentaires

 Cinéma, blanche neige, mirror mirror, snow white and the huntsman, blanche neige et le chasseur

La mode n'épargne personne, pas même les studios Hollywoodiens. Il n'y a qu'à regarder le phénomène Twilight : devant le succès de la série, une pléthore de films/séries sur les vampires a été mis en chantier.

Une nouvelle mode se dessine à présent, celle des contes de fée comme l'atteste les série Once upon a time, Grimm (que je meurs d'envie de regarder), ou encore le film Red Riding Hood.

Il était donc logique de voir arriver des adaptations d'autres contes. Blanche-Neige a déjà été adapté de nombreuses fois, la plus célèbre étant celle de Disney. J'avais aussi beaucoup aimé la version très sombre avec Sigourney Weaver.

Or voilà, ce n'est pas une adaptation de Blanche-Neige qui se prépare mais deux !

La première est prévue pour Avril et s'intitule Blanche Neige (Mirror, Mirror en VO).

 Cinéma, blanche neige, mirror mirror, snow white and the huntsman, blanche neige et le chasseur Cinéma, blanche neige, mirror mirror, snow white and the huntsman, blanche neige et le chasseur

La méchante reine est jouée par Julia Roberts (Pretty Woman), Blanche-Neige par Lily Collins (The Blind Side, Abduction, Priest) et le prince par Armie Hammer (Gossip Girls, The Social Network).

 Cinéma, blanche neige, mirror mirror, snow white and the huntsman, blanche neige et le chasseur Cinéma, blanche neige, mirror mirror, snow white and the huntsman, blanche neige et le chasseur Cinéma, blanche neige, mirror mirror, snow white and the huntsman, blanche neige et le chasseur

Il s'agira en fait d'une comédie où Blanche-neige va devoir apprendre à se battre pour rependre son trône. L'univers semble assez coloré et les nains apparaissent comme un des ressorts comiques. De même, Julia Roberts ne fait pas spécialement peur.

La seconde adaptation est elle prévue pour une sortie cet été et s'intitule Blanche Neige et le Chasseur (Snow White and the Huntsman en VO)

 Cinéma, blanche neige, mirror mirror, snow white and the huntsman, blanche neige et le chasseur

Cette fois-ci, la méchante reine est campée par Charlize Theron (Monster, l'associé du diable, Aeon Flux) et le chasseur par Chris Hemsworth (Thor, Star Trek). Quant à Blanche neige, il s'agit de Kristen Stewart (Twilight, Panic Room), à vous de voir si cela représente un plus ou pas ;-).

 Cinéma, blanche neige, mirror mirror, snow white and the huntsman, blanche neige et le chasseur Cinéma, blanche neige, mirror mirror, snow white and the huntsman, blanche neige et le chasseur

Cinéma, blanche neige, mirror mirror, snow white and the huntsman, blanche neige et le chasseur

Au contraire de Mirror, Mirror, Snow White and the Huntsman se veut sérieux. Le chasseur devant tuer Blanche neige va devenir son mentor dans sa quête pour tuer sa marâtre. L'univers paraît assez sombre et Charlize Theron vraiment maléfique et classe.

Alors, quelle adaptation irez-vous voir ? Perso, étant fan de contes de fée et de nature curieuse, j'irais bien voir les deux mais si je doute que j'arriverai à convaincre Quantic^^ Si je dois vraiment choisir, je pense que je pencherai alors pour la version sombre qui semble malgré tout plus intéressante^^

        

dans Cinéma
Tags : cinéma, blanche neige, mirror mirror, snow white and the huntsman, blanche neige et le chasseur

[Cinéma] John Carter : un film qui vous transportera sur une autre planète 
par Aelya

lundi 05 mars 2012 20:33 3 commentaires

 John Carter, disney, cinéma, film, Edgar Rice Burroughs

Grande fan de Disney devant l'Eternel, j'ai trépigné de joie lorsque j'ai reçu un mail de Disney nous invitant à la projection presse de John Carter.

J'avoue pourtant que jusqu'alors je n'avais jamais entendu parler de ce film (pour moi le nom m'évoquait plutôt la série "Urgence"), je me suis donc renseigné.

John Carter est en fait le héros d'une saga de Romans écrit par Edgar Rice Burroughs, auteur d'un autre héros célèbre connu pour se balader dans la jungle en criant Ahahahahahaha et en se déplaçant de lianes en lianes, j'ai nommé Tarzan.

 John Carter, disney, cinéma, film, Edgar Rice Burroughs John Carter, disney, cinéma, film, Edgar Rice Burroughs

Disney avait donc déjà adapté Edgar Rice Burroughs sur grand écran et s'attaque donc à une autre de ses oeuvres. Cependant, cette fois, plutôt que d'en faire un film d'animation (que j'aime beaucoup soit dit en passant), il a choisi d'en faire un film live en 3D.

Le travail de réalisateur a donc été confié à Andrew Stanton, réalisateur de petits chefs d'oeuvre tel que le Monde de Nemo ou encore Wall-E (dont il avait aussi écrit les scénarios), qui se dit fan de l'univers de John Carter depuis ses dix ans.

L'Histoire

L'histoire de John Carter (le film) reprend celle du premier roman de la saga intitulé "A princess of Mars" (La princesse de Mars).

John Carter est un ancien soldat confédéré qui s'est recyclé dans la prospection d'or. Un jour, alors qu'il est poursuivi par l'armée et des indiens, il découvre une grotte avec des inscriptions bizarres. A l'intérieur, il se fait attaquer mais parvient à blesser son assaillant.

Celui-ci détenait un médaillon et lorsque Carter répète les derniers mots de son ennemi, le voilà transporté dans un endroit complètement différent, sur Mars (ou Barsoom pour ses habitants).

 John Carter, disney, cinéma, film, Edgar Rice Burroughs John Carter, disney, cinéma, film, Edgar Rice Burroughs

Là-bas, il se fait capturer par une peuplade d'humanoïdes verts (les Tharks). Le chef de ceux-ci, Tars Tarkas, lui voue un intérêt particulier car, sur Mars, Carter a gagné des capacités spéciales comme une grande force mais aussi celle de faire des bonds gigantesques.

Peu de temps après, une princesse s'étant enfui d'un mariage forcé avec un ennemi pour conclure une alliance se retrouve elle aussi prisonnière des Tharks.

A partir de ce moment-là, John Carter se trouve pris au milieu des batailles/guerres de cette planète dont il va devoir devenir le héros malgré lui.

 John Carter, disney, cinéma, film, Edgar Rice Burroughs

Mon Avis

La première chose qui vient à l'esprit en regardant John Carter est que ça ressemble à Star Wars. On se retrouve dans un univers de Science-fiction sur une planète désolée en plein milieu d'une guerre civile entre des peuplades humanoïdes que des forces "supérieures" tentent d'influencer.

Cependant, c'est normal car Georges Lucas s'est (en partie) inspiré des romans d'Edgar Rice Burroughs pour sa fameuse saga. Ceci explique donc cela. Il faut dire que John Carter fête ses 100 ans cette année et a en fait inspiré un grand nombre de cinéastes/romanciers/scénaristes... C'est un peu l'arroseur arrosé...

 John Carter, disney, cinéma, film, Edgar Rice Burroughs John Carter, disney, cinéma, film, Edgar Rice Burroughs

Le film est très beau avec un sens du détail poussé (les heures de maquillages demandées pour réaliser les tatouages !) et des effets spéciaux impressionnants.

Les éléments en image de synthèse sont nombreux et s'intègrent parfaitement. Il n'y a qu'à regarder les Tharks et leur animation pour s'en rendre compte : on ne remarquerait quasi pas le travail colossal que cela a dû demander !

La 3D est sympathique mais pas révolutionnaire. Comme d'habitude, elle a le défaut d'assombrir l'image, ce qui est bien dommage vu le soin apporté aux couleurs (une 3D qui n'obscurcit pas l'écran serait en développement : vivement qu'elle arrive !).

 John Carter, disney, cinéma, film, Edgar Rice Burroughs John Carter, disney, cinéma, film, Edgar Rice Burroughs

De nombreuses courses poursuites et batailles aériennes jalonnent le film : impressionnantes visuellement, elles apportent une bonne dose d'action. Or l'action ne manque pas.

Les évènements s'enchainent très vite, les différents protagonistes, cultures sont mis en place à bâtons rompus, ce qui laisse peu de place au développement de l'histoire et de certains personnages. En effet, le film ne dure "que" 2h15 (environ) et, à cause de cela, certains éléments ne sont qu'ébauchés alors qu'on aurait aimé les voir plus approfondis.

Je pense ainsi à la langue parlée par les Tharks : John ne la comprend pas, on lui donne quelque chose à boire et pouf il comprend, mais le fait de lui donner cette mixture magique semble être un sacrilège... Mais rien n'est vraiment expliqué. Les raisons derrière certains actes restent ainsi assez floues.

 John Carter, disney, cinéma, film, Edgar Rice Burroughs

Les personnages sont intéressants.

La princesse Dejah (incarnée par la jolie Lynn Collins), malgré le classicisme de sa situation (la princesse fiancée contre son gré qui s'enfuit) et un petit côté "il faut sauver le monde", n'est pas du genre à se laisser faire : en plus d'être érudite (elle est sur le point de découvrir le neuvième ray, sorte de grande source d'énergie dont la nature exacte n'est jamais vraiment expliquée), elle sait manier l'épée et combattre à merveille. Le genre de personnage féminin que j'aime bien.

 John Carter, disney, cinéma, film, Edgar Rice Burroughs John Carter, disney, cinéma, film, Edgar Rice Burroughs

L'alchimie entre elle et John Carter fonctionne bien. Il faut dire que Taylor Kitsch dans le rôle de John Carter est assez charismatique et notre héros assez fouillé lui aussi.

Si les personnages principaux sont assez bien développés, certains personnages secondaires manquent parfois un peu de profondeur. Ainsi le personnage campé par James Purefoy (Marc Antoine dans Rome) est très prometteur et plein d'humour, mais il n'apparait que trop rarement à l'écran.

J'aime aussi beaucoup le fait qu'Edgar Rice Burroughs soit intégré dans l'intrigue du film. Et n'oublions pas Woola, cet espèce de "chien" qui risque de devenir vite populaire^^

 John Carter, disney, cinéma, film, Edgar Rice Burroughs John Carter, disney, cinéma, film, Edgar Rice Burroughs

Conclusion

John Carter est un très bon blockbuster.

Il est un peu dommage que les personnages et certains éléments ne soient pas plus développés, mais c'est souvent le problème des adaptations cinématographiques d'oeuvres littéraires : il est souvent nécessaire de faire des raccourcis scénaristiques.

 John Carter, disney, cinéma, film, Edgar Rice Burroughs

Il reste alors plusieurs possibilités au public : espérer une version longue/des scènes coupés sur le Blu-ray/DVD ou se plonger dans l'oeuvre originale. Ou encore (numéro complémentaire) attendre une suite pour en apprendre plus.

Malgré ce défaut, le film est un très bon divertissement : assez classique, avec ce qu'il faut d'humour et bourré d'action, il vous transporte dans un autre univers et vous fait voir des étoiles.

Quantic n'ayant pas pu assister à la projection, j'ai bien envie de retourner le voir avec lui vu qu'il sort ce mercredi 7 Mars^^

Dernière minute : on me murmure dans mon oreillette que quelque chose se prépare... Un concours peut-être ?

Bonus numéro 1 : Le trailer du film

Bonus numéro 2 : un court making of du film


        

dans Cinéma
Tags : john carter, disney, cinéma, film, edgar rice burroughs

Les soldes ou comment faire craquer un geek... 
par Quantic

vendredi 06 janvier 2012 19:53 9 commentaires

Aller faire un tour à la Fnac le jour d'ouverture des soldes permet souvent de dégotter quelques bonnes petites affaires et même si la plupart des titres soldés sont souvent de bien mauvais jeux, en s'y prenant tôt, on peut vraiment tomber sur de bonnes affaires et c'était le cas cette année...

Regardez plutôt ce Collector de Tekken 6 soldé à 22 euros (au lieu de 99).

tekken 6,collector

Bon, c'est vrai que la boîte a un peu vécu mais à ce prix-là, c'est vraiment une affaire.

On trouve dans ce collector :

Le jeu et son manuel

 tekken 6,collector

Un très bel artbook d'une centaine de pages bien illustré (même si une hard cover aurait été la bienvenue)

 tekken 6,collector, artbook

tekken 6,collector, artbook

tekken 6,collector, artbook

tekken 6,collector, artbook tekken 6,collector, artbook

et un hoodie Tekken 6 (idéal pour Aelya, grande frileuse devant l'éternel)

 tekken 6,collector, hoodie    tekken 6,collector, hoodie

Bref, à ce prix-là, je n'ai pas réfléchi et je l'ai embarqué aussi sec

 tekken 6,collector

Mais vous me connaissez, je n'allais pas m'arrêter là...

J'ai donc également trouvé un exemplaire PS3 de SplatterHouse, un jeu qui m'intriguait depuis longtemps et à 12 euros, pourquoi résister ?

Splatterhouse, ps3

Enfin, j'ai également craqué pour Alpha Protocol (8 euros !), un RPG d'Obsidian qui avait eu des critiques assez partagées mais j'ai toujours bien aimé les jeux d'espionnage qui se font pourtant bien rare.

 Alpha Protocol, Xbox360

Petit craquage Blu-Ray également avec une belle édition collector de "The Wrestler" à 8 euros. Même si je n'ai pas particulièrement aimé le film, cela me permet de compléter ma collection Darren Aronofsky.

 the wrestler, blu-ray

Et enfin, dernier Blu-Ray avec Girl Next Door, une petite comédie romantique où l'héroïne s'avère être une star du X en fugue... C'est très bête mais j'avais bien apprécié son visionnage il y a quelques années.

 girl next door, blu-ray

Maintenant, je suis dans les starting Block pour les soldes Amazon dans quelques jours ;-)

        

dans Cinéma, Craquage, Gaming
Tags : craquage, soldes, tekken, tekken 6, collector

[Craquage] Coffret intégrale Harry Potter : un coffret magique ? 
par Aelya

lundi 28 novembre 2011 19:24 13 commentaires

Comme annoncé précédemment, j'ai craqué pour l'intégrale d'Harry Potter en Blu-ray. J'avais choisi l'édition spéciale d'Amazon incluant la baguette de Sureau (ou Elder Wand en anglais) malgré son prix qui fait peur : 200 euros !

Alors ce prix exorbitant est-il justifié ? Ce coffret sera-t-il le cadeau de Noël idéal pour tout fan de la série ? Examinons la bête pour tenter de répondre à ces questions.

Le coffret en lui-même est magnifique. En bois noir brillant, il est d'une finition remarquable, tout en sobriété.

 harry potter, collector, integrale, amazon, blu-ray

Le choix du noir et argent come coloris lui confère une classe folle. Le miroir qui reprend l'écusson d'Hogwarts ainsi que sa devise et qui recouvre la partie supérieure du coffret renforce cette impression, tout en brisant l'aspect sombre qu'aurait eu un coffret complètement noir. La plaque "Harry Potter" très simple accompagnée des deux poignés du tiroir joue ce même role et rehausse ainsi ce coffret.

 harry potter, collector, integrale, amazon, blu-ray harry potter, collector, integrale, amazon, blu-ray

Les pieds supportant la baguette jouent aussi sur ce contraste noir/argent avec leur dessus recouvert de métal argenté.

 harry potter, collector, integrale, amazon, blu-ray harry potter, collector, integrale, amazon, blu-ray

La baguette de Sureau est bien finie, malgré un aspect un peu kitch. Ce n'est pas ma baguette préférée de la saga, je me demande donc si je ne vais pas l'échanger avec une autre.

 harry potter, collector, integrale, amazon, blu-ray harry potter, collector, integrale, amazon, blu-ray

Posée sur son socle, la baguette rend vraiment bien, en particulier avec son reflet dans le miroir qui vient la dédoubler.

Bref, le coffret en lui-même est une pure merveille !

Maintenant, il reste à voir le contenu ! Et, c'est là que l'enchantement s'est un peu dissipé.

En effet, le tiroir renferme les 8 Blu-rays (ou 16 DVDs) mais dans des éditions basiques et surtout différentes les unes des autres. Certaines sont avec fourreau, d'autres sans, une semble faire partie d'une édition spéciale petit prix...

 harry potter, collector, integrale, amazon, blu-ray harry potter, collector, integrale, amazon, blu-ray

Bref, une vraie déception de ce côté-là ! Vue le prix de ce coffret, j'avais espéré une édition collector des Blu-rays, mais surtout des jaquettes identiques numérotées suivant les différentes années passées à Poudlard... On a vraiment l'impression qu'Amazon a pris les Blu-ray qui lui restaient et les a mis dans ce coffret à la va-vite.

Et ce n'est pas les quatre cartes postales tirées du dernier film qui vont rattraper cela, surtout quand on voit que les éditions proposées ne contiennent pas beaucoup de Bonus.

 harry potter, collector, integrale, amazon, blu-ray

Conclusion

Le coffret en lui-même est magnifique mais son contenu déçoit : pour 200 euros et un coffret se disant intégrale, il n'est pas normale de se retrouver avec des Blu-rays différents - quasi comme si on les avait achetés un par un au fil des sorties.

Je suis donc déçue.

Après, à chacun de voir s'il est prêt à débourser 200 euros pour la beauté extérieure du coffret qui lui en vaut la peine.

        

dans Cinéma, Craquage, Déballage
Tags : harry potter, collector, integrale, amazon, blu-ray

Jurassic Park - Collector Ultimate Trilogie : Et une figurine de T-rex ! 
par Aelya

jeudi 10 novembre 2011 19:08 8 commentaires

 jurassic park,collector,blu-ray,figurine

J'avais pré-commandé l'édition collector de Jurassic Park - Ultimate Trilogie - Edition Collector en Blu-ray car je trouvais la figurine incluse assez sympa et le prix raisonnable.

Malgré l'annonce du développement d'un Jurassic Park 4 impliquant la parution d'un futur coffret collector regroupant les quatre films, j'ai décidé de garder cette pré-commande et je viens de la recevoir.

Alors ai-je bien fait ? La figurine en valait-elle le coup ?

 jurassic park,collector,blu-ray,figurine   jurassic park,collector,blu-ray,figurine jurassic park,collector,blu-ray,figurine

Celle-ci mesure une vingtaine de centimètres de large et de haut (elle est quasi carrée^^) et nous arrive dans un boite en carton imitant une caisse de transport. Comme il s'agit de carton, la boite est assez fragile.

La figurine quant à elle est en résine et arbore un assez bon niveau de finition et de détails. Les écailles du T-Rex sont bien visibles.

 jurassic park,collector,blu-ray,figurine  jurassic park,collector,blu-ray,figurine

Le sol est jonché de débris de la porte cassée et parcouru par les rails des voitures électriques utilisées pour visiter le parc.

 jurassic park,collector,blu-ray,figurine jurassic park,collector,blu-ray,figurine

Des fleurs poussent aux pieds des piliers eux-mêmes recouverts de multiples fissures.

La pose du T-Rex est assez vivante : on a l'impression qu'il est en train de rugir juste après avoir défoncé la porte.

 jurassic park,collector,blu-ray,figurine jurassic park,collector,blu-ray,figurine

Mon seul regret vient de l'aspect un peu plastique de la figurine, cependant quand on considère son prix (une trentaine d'euros quand on prend en compte le prix de ce collector moins celui de la version normale), cela n'est qu'un petit défaut.

 jurassic park,collector,blu-ray,figurine jurassic park,collector,blu-ray,figurine

 jurassic park,collector,blu-ray,figurine

Je suis donc bien contente de cette figurine, surtout que j'ai toujours aimé les dinosaures (Dinoriders power^^).

        

dans Cinéma, Craquage, Déballage, Figurines
Tags : jurassic park, collector, blu-ray, figurine

[Cinéma] Captain America : The First Avenger, 
par Aelya

mardi 23 août 2011 19:14 5 commentaires

Captain America, Captain America The First Avenger, Avengers, movie, film, cinéma

Quantic et moi avons eu la chance d'assister à la projection presse de Captain America : The First Avenger.

Captain America n'est pas mon héros Marvel préféré, un peu trop patriotique à mon goût, cependant, en tant que fan de comics (même si moins qu'avant), je suis toujours intéressée par les films de super-héros ! J'étais donc ravie de pouvoir voir celui-ci surtout que les échos que j'en avais eus étaient plutôt positifs.

L'histoire reprend plus ou moins celle du comic.

captain america,captain america the first avenger,avengers,movie,film,cinéma captain america,captain america the first avenger,avengers,movie,film,cinéma

Steve Rogers souhaite s'engager dans l'armée américaine pour combattre le nazisme lors de la seconde guerre mondiale. Malheureusement, sa condition physique chétive le fait réformer à chaque tentative.

Il s'obstine malgré tout et un jour, un scientifique, le docteur Erskine, le repère et décide de lui donner une chance en faisant de lui le premier américain à recevoir un sérum de super soldat. L'expérience se passe bien sauf qu'un membre d'une organisation nazi, l'Hydra, a réussi à s'infiltrer et tue l'inventeur du sérum empêchant ainsi que d'autres super soldats soient créés.

captain america,captain america the first avenger,avengers,movie,film,cinéma captain america,captain america the first avenger,avengers,movie,film,cinéma

Steve Rogers devient alors Captain America, endossant dans un premier temps un rôle de faire-valoir américain avant de commencer à utiliser ses pouvoirs pour combattre le nazisme et l'Hydra et devenir un vrai héros.

Bref, l'histoire est classique et les rebondissements assez prévisibles.

captain america,captain america the first avenger,avengers,movie,film,cinéma captain america,captain america the first avenger,avengers,movie,film,cinéma

Le film reste très patriotique et pro-américain mais on y trouve une bonne dose d'humour avec même une certaine autodérision de la propagande américaine (voir Captain America faire la pub pour l'armée avec ses jingles et danseuses est vraiment excellent), mais aussi quelques réflexions intéressantes comme celle d'Erskine "People forget that the first country the Nazis invaded was their own." (On oublie que le premier pays envahi par les Nazis fut le leur.).

Chris Evans (qui a aussi joué la Torche dans les Quatre fantastiques) est rendu petit et chétif de façon bluffante pour incarner Steve Rogers avant sa transformation en Captain America, qui s'avère avoir une certaine répartie. Hayley Atwell joue une jolie Peggy Carter qui ne se contente pas d'être une héroïne en détresse mais est au contraire un officier entrainé au combat.  Le duo Tommy Lee Jones (en colonel Philipps) /Stanley Tucci (Erskine) nous sert des répliques savoureuses...

captain america,captain america the first avenger,avengers,movie,film,cinéma captain america,captain america the first avenger,avengers,movie,film,cinéma

De multiples références sont faites à l'univers Marvel (et aux films tirés de cet univers) : on assiste ainsi à l'exposition universelle dont il était question dans Iron Man 2, on reconnait même les décors, on découvre d'où vient l'énergie utilisée dans Iron Man 2, on croise le père de Tony Stark, Howard Stark, ou encore Nick Fury...

En fait, comme son titre le laisse entendre, le film fait partie de cette série de films de Super-héros Marvel qui prépare la sortie de The Avengers en 2012 (Iron Man 2, Thor...). Captain America se laisse regarder seul mais a clairement été pensé dans cette optique. Il faut d'ailleurs rester jusqu'au bout du générique car après celui-ci, on a droit à la bande-annonce de The Avengers.

Il est possible de le voir en 3D, mais celle-ci n'apporte, comme d'habitude, rien.

Captain America est donc un film classique de super-héros qui ne révolutionne pas le genre mais reste fun à regarder. Malgré quelques longueurs, on passe un bon moment devant l'écran.

Note : 3/5

        

dans Cinéma, Comics
Tags : captain america, captain america the first avenger, avengers, movie, film, cinéma

[Précommande] Jurassic Park - Ultimate Trilogie - Edition Collector en Blu-ray 
par Aelya

samedi 30 juillet 2011 19:26 9 commentaires

blu-ray, Jurassic Park, collector, précommande

En 1993, Jurassic Park sortait au cinéma.

Je voulais absolument le voir car j'adorais les dinosaures. J'avais fait la collection des Dinoriders. J'envisageais même de devenir Paléontologue (cette vocation a duré jusqu'à ce que je me rende compte que les paléontologues passaient plus de temps dans leurs bureaux à chercher des subventions que sur le terrain).

Mais j'avais 11 ans et l'angoisse que le film soit interdit aux moins de 12 ans. Quand j'ai découvert que le film était tiré d'un livre de Michael Crichton, je me suis jeté dessus et l'ai dévoré en une nuit. J'ai adoré.

Quand le film est sorti, je me suis précipité au cinéma et même si le film m'a légèrement déçu par rapport au livre, Jurassic Park de Steven Spielberg reste un très chouette film. De même, les deux épisodes suivant ne sont pas des merveilles mais se laissent regarder avec plaisir.

C'est pourquoi quand j'ai vu l'édition collector Blu-Ray de la Trilogie associé à une sympathique figurine de T-Rex, j'ai craqué et l'ai précommandée, et ce malgré le futur quatrième volet de la saga dont on parle depuis longtemps et dont le développement est en cours.

Le coffret Collector Blu-Ray est à 76 euros et sortira le 25 Octobre 2011.

Une version normale sera également disponible et coûtera 38 euros.

        

dans Cinéma, Coups de Coeur, Craquage, Geek
Tags : blu-ray, jurassic park, collector, précommande

[Précommande] Intégrale Harry Potter : 8 films et une baguette ! 
par Aelya

jeudi 28 juillet 2011 19:00 10 commentaires

Je ne suis pas allée voir les derniers films d'Harry Potter. J'en ai raté un puis n'ai jamais eu l'occasion de voir la suite.

Comme j'ai lu les livres, cela n'est pas très grave mais je me suis toujours dit que j'achèterai l'intégrale des huit films en blu-ray une fois qu'ils sortiraient.

Je guettais donc l'annonce d'un coffret collector et, hier, j'ai trouvé mon bonheur sur Amazon !

En effet, le site propose en exclusivité ce magnifique coffret :

Harry Potter, integrale, blu-ray, dvd, cinéma

Il contient 11 disques Blu-ray. Les 8 films de la saga en Blu-ray :
1. Harry Potter à l'école des sorciers
2. Harry Potter et la chambre des secrets
3. Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban
4. Harry Potter et la coupe de feu
5. Harry Potter et l'ordre du Phénix
6. Harry Potter et le Prince de sang-mêlé
7.1 Harry Potter et les Reliques de la Mort - partie 1
7.2 Harry Potter et les Reliques de la Mort - partie 2
Ainsi que les 3 disques bonus des trois derniers films, et la baguette de Sureau.

Il n'y que peu de détails sur le contenu des bonus, mais le coffret au design vraiment classe plus la baguette de Sureau (Elder Wand en anglais) m'ont déjà fait craquer !

Par contre le prix fait mal : 199,95 euros que ce soit pour l'édition Blu-ray (11 galettes) ou pour l'édition DVD (16 galettes) .

Le coffret est prévu pour le 30 Novembre 2011, ce qui laisse le temps de faire des économies :p

        

dans Cinéma, Coups de Coeur, Craquage
Tags : harry potter, integrale, blu-ray, dvd, cinéma