[Concours] Gagnez des jeux Rebelle (Brave en VO) pour votre console favorite 
par Aelya & Quantic

samedi 21 juillet 2012 19:29 141 commentaires

 brave,rebelle,concours,gagner,xbox360,wii,ds

Voilà, le nouveau Pixar : Rebelle (Brave en VO) est sorti dans les cinémas belges et très bientôt en France. Vous pouvez d'ailleurs consulter l'avis de notre spécialiste maison en Disney-Pixar, j'ai nommé Aelya.

Envie de poursuivre l'aventure de Merida à la maison sur votre console, vous tombez bien chez nous puisque nous vous proposons en partenariat avec Disney de gagner quelques exemplaires du jeu Rebelle.

Nous avons donc à vous offrir :

- 2 exemplaires sur Xbox 360

 brave,rebelle,concours,gagner,xbox360,wii,ds

- 1 exemplaire sur DS

 brave,rebelle,concours,gagner,xbox360,wii,ds

- 1 exemplaire sur Wii

 brave,rebelle,concours,gagner,xbox360,wii,ds

Pour participer au tirage au sort, 3 méthodes comme d'habitude :

1. Commentaires sur le blog
Postez simplement un commentaire pour confirmer votre participation en répondant à la question suivante :

"Quel est votre Pixar favori et pourquoi ?"

N'oubliez pas de bien indiquer dans votre commentaire pour quelle(s) console(s) vous jouez.

2. Facebook
Devenez ami de notre page Facebook. Ensuite, retrouvez la news du concours, aimez-là et laissez un commentaire en indiquant pour quelle(s) console(s) vous jouez.

3. Twitter
Suivez-nous sur Twitter et tweetez l'un des messages suivants (ou plusieurs si vous jouez pour plusieurs consoles) :

Follow @CoupleofPixels et RT pour gagner un jeu Rebelle (Brave) sur Xbox 360 : http://t.co/tsPosjf3

Follow @CoupleofPixels et RT pour gagner un jeu Rebelle (Brave) sur DS : http://t.co/tsPosjf3

Follow @CoupleofPixels et RT pour gagner un jeu Rebelle (Brave) sur Wii : http://t.co/tsPosjf3

Attention, votre compte doit être public pour que nous puissions enregistrer votre participation.

Comme d'habitude, vous pouvez cumuler les trois modes de participation pour multiplier vos chances.

Ce concours est ouvert aux résidents de Belgique et de France Métropolitaine.

Fin du concours : Dimanche  12 Août 2012

Bonne chance à toutes et tous !

        

dans Cinéma, Concours
Tags : brave, rebelle, concours, gagner, xbox360, wii, ds

[Critique/Preview] Brave (ou Rebelle en VF) : le nouveau Disney Pixar au cinéma et sur nos consoles (garanti sans spoiler^^) 
par Aelya

samedi 14 juillet 2012 19:21 3 commentaires

affiche, brave,rebelle,disney,pixar,cinéma,critique

Grande fan de Disney/Pixar devant l'Eternel... Oups je crois que j'ai commencé exactement pareil ma critique de John Carter pour lequel je viens d'ailleurs de craquer en Blu-ray...

Bon recommençons en évitant de se plagier soi-même...

Depuis toujours, je suis fan de Disney. A tel point que j'ai même postulé pour travailler au parc Disneyland Paris avec, écrit dans ma lettre de motivation, et je ne rigole pas : "Je suis fascinée par l’univers Disney et la magie qui s’en dégage, à tel point qu’aujourd’hui encore je connais de nombreuses chansons issues des longs-métrages". Je ne vous cacherai pas que l'on ne m'a jamais appelé (par contre j'ai reçu une réponse positive du Parc Astérix, mais j'ai décliné ayant trouvé plus intéressant entre temps^^).

Donc, quand je suis contactée par Disney-Pixar pour aller voir une projection presse de Brave (Rebelle en français) et m'essayer au jeu tiré du film, je ne pouvais que sauter de joie et dire oui (après avoir supplié mon chef de me donner congé ce jour-là).

Mais venons en aux faits...

affiche,brave,rebelle,disney,pixar,cinéma,critique

Le Film

J'avais tenté d'éviter d'en apprendre trop sur l'histoire de Brave : j'avais vu les deux trailers, dont celui où on la voit tenir tête à sa mère lors d'un concours de tir à l'arc. Cependant, j'ai été victime d'un terrible spoiler aux Etats-Unis à cause de la ligne de jouets tirée du film qui révèle un élément important de l'histoire. Tachez donc d'éviter de la regarder de trop près si vous voulez éviter ce genre de spoiler^^ 

Traumatisée, je promet de ne pas spoiler l'histoire de Brave dans cet article.

L'histoire suit les péripéties de Mérida, fille du roi Fergus du clan Dunboch. Celle-ci est donc la princesse du royaume et sa mère, Elinor, la forme à son futur rôle de reine. Cependant, Mérida goûte fort peu à cela et préfère aller galoper dans la forêt tout en tirant à l'arc, elle est d'ailleurs le meilleur archer d'Ecosse.

brave,rebelle,disney,pixar,cinéma,critique

Poussée à bout par sa mère qui organise un tournoi pour désigner le futur mari de sa fille, Mérida va se révolter et tenter de changer son destin. Cependant, ce changement va prendre une forme inattendue...

Comme ce résumé  le laisse voir, Brave repose sur deux axes principaux :

 - Mérida, premier personnage féminin de Pixar à tenir le rôle principal dans leurs films, et son refus de suivre une voie toute tracée, rejetant ses prétendants (et on la comprend d'ailleurs) et chevauchant telle Artémis à travers les bois. C'est un peu l'incarnation de la femme moderne qui va néanmoins devoir apprendre qu'on ne peut pas renier certaines obligations.

brave,rebelle,disney,pixar,cinéma,critique

 - La relation Mère/fille : entre la mère qui tente de forger sa fille à son image et la fille éprise de liberté qui ne pense qu'à échapper à ce carcan (représenté non pas par un corset cette fois mais par une robe très engoncée), la discorde gronde. La communication entre les deux est rompue et laisse place à l'incompréhension. Brave étant un Pixar / Disney, je ne pense pas trop spoiler en vous révélant que le film va voir Merida et Elinor se rapprocher à nouveau, chacune faisant des concessions.

brave,rebelle,disney,pixar,cinéma,critique

La magie jouera un rôle important dans cette évolution des personnages et des relations entre eux, ajoutant une  touche féérique au film.

Cependant, rien que les décors suffisent à nous transporter : il faut reconnaître la beauté des graphismes de Brave. Si la 3D n'apporte rien, les graphismes eux sont splendides ! Les paysages verdoient et offrent un puissant contraste à la chevelure de feu de l'héroïne. Ces cheveux ont d'ailleurs dû prendre un temps fou à animer !

brave,rebelle,disney,pixar,cinéma,critique

Perso, j'adore les quelques passages où l'on voit Mérida petite : elle a quasiment plus de cheveux qu'autre chose ! Elle est à croquer !

Par la suite, les triplés sont également excellents : à la fois adorables et machiavéliques^^ En fait, la plupart des personnages de Brave sont vraiment sympas et drôles, mais restent très classiques. Par contre, j'invite tout le monde à voir le film en V.O. pour profiter des accents écossais absolument géniaux.

brave,rebelle,disney,pixar,cinéma,critique

Mon avis

Brave est un très bon film : il a tous les éléments nécessaires pour ça.

On y trouve de l'humour, de l'action, de la magie, des graphismes magnifiques, des personnages de caractère...

Cependant, on en ressort avec une impression de manque. Oui, le film était bon : on a rit, on a frémi à certains passages, tout est là, comme si Pixar avait suivi sa checklist du film parfait... Résultat, oui, on trouve de tout sauf qu'il manque le petit plus qui aurait fait de Brave un film excellent.

Attention, je ne dis pas qu'il n'est pas bon ! Au contraire, Brave est un très bon film et on ne voit pas passer le temps en le regardant, mais contrairement à un UP, à un Wall-E ou à un Toy Story III, on n'en ressort pas émue  ou bouleversée (rien que de repenser au début de UP ou la fin de Toy Story III, j'ai mon estomac qui se serre).

Le Jeu

 brave,rebelle,disney,pixar,cinéma,critique

Juste avant le film, j'ai pu m'essayer un peu au jeu. "Heureusement" que j'avais déjà eu mon gros spoiler avec les jouets aux USA sinon là j'aurais été bien servie aussi...

Brave / Rebelle, le jeu reprend l'histoire du film en l'adaptant quelque peu pour y ajouter plus d'action.

Ainsi, la magie jouera un rôle plus important, la forêt étant envahie par divers êtres/entités malfaisants, de même que Morgul, un gros ours maléfique. Mérida va donc combattre ces différents adversaires au coeur de la forêt.

Pour se faire, Mérida peut utiliser une épée pour le corps à corps mais aussi (et surtout) un arc pour les ennemis au loin. Utiliser l'arc est très facile : il suffit de pousser le joystick droit dans la direction voulue et une flèche est décochée.

brave,rebelle,disney,pixar,cinéma,critique brave,rebelle,disney,pixar,cinéma,critique

Certaines runes seront utilisables sur l'arc pour lancer des flèches avec des pouvoirs spécifiques. On pourra acheter de nouveaux pouvoirs pour Mérida ou de nouvelles tenues.

Le jeu se répartit en plusieurs zones. On entre dans celles-ci par un portail formé de monolithes. Une fois à l'intérieur, cela reste assez linéaire avec quelques puzzles que l'on devra résoudre en déplaçant les trois frères de Mérida.

Mon avis

Brave n'est pas un jeu extraodinaire mais le gameplay est assez sympa et pourra plaire au public cible, c'est-à-dire les enfants voire jeunes adolescents.

        

dans Cinéma, Gaming, PC, Preview, PS3, Wii, Xbox360
Tags : brave, rebelle, disney, pixar, cinéma, critique

[Craquage] Coffrets Collectors limités Titanic et Avengers : des super-héros à la rescousse d'un naufrage ? 
par Aelya

mardi 03 juillet 2012 19:21 4 commentaires

Il y a quelques temps, avec la sortie cinéma de sa version 3D, j'avais imaginé le coffret collector qui m'aurait plu pour Titanic.

collector, blu-ray, titanic,

Il semblerait que 20th Century Fox ne m'ait pas entendu, mais le coffret proposé reste malgré tout suffisamment sympa pour me faire craquer^^

Le coffret reprend la coque du fameux paquebot et proposera comme contenu :

- 4 Blu-Ray : 2 Blu-ray pour le film en 3D, 1 pour la version 2D et un Blu-ray de Bonus
- un livre de 32 pages
- un kit du passager
- un lot de cartes postales
- un poster

collector, blu-ray, titanic, avengers

Alors que j'allais sagement quitter Amazon, je me suis fait piéger... A la fin de ma commande, on m'a suggéré d'autres Blu-Rays qui pourraient me plaire... Et c'est comme ça que je suis tombée sur l'édition exclusive Amazon des Avengers...

collector, blu-ray, titanic, avengers

Il n'y a pas vraiment d'explications sur ce qu'on trouvera dans les Blu-ray et DVD de cette édition, mais elle possède quelque chose qui ne pouvait que me faire craquer : des figurines !

En effet, ce coffret contient quatre figurines articulées d'environ 15 cm. Il y a Thor, Iron Man, Captain America et Hulk. D'après la description "Elles possèdent toutes une fonction d'attaque par simple pression des jambes".

collector, blu-ray, titanic, avengers collector, blu-ray, titanic, avengers

Bon, il est un peu triste qu'il n'y ait ni Black Widow, ni Hawkeye mais bon, je n'ai pas pu résister et l'ai précommandé. Aussi.

Voilà donc tous mes efforts pour être raisonnable partis en fumée^^

Mais bon, je trouve que 60 euros pour Avengers avec 4 figurines ou Titanic à 50 Euros, cela passe encore...
Surtout que les dates de sortie sont assez espacées (le 14 septembre pour Titanic contre le 29 Août pour Avengers, oops ce n'est pas si loin que ça finalement).

Et puis, ce sont deux excellents films... Et... Comment ça, j'essaie de me justifier ? Même pas vrai ;-) Et je n'ai même pas encore parlé de mes récents craquages figurines :p

        

dans Cinéma, Craquage
Tags : collector, blu-ray, titanic, avengers

Prometheus, prequel d'Alien ou pas, j'irai le voir ! 
par Quantic

vendredi 25 mai 2012 18:52 6 commentaires

 Prometheus, affiche, alien, ridley scott

Je suis un fan d'Alien.

Offrez-moi une créature à double mâchoire qui bave de partout et se repait dans la viscosité de sa caverne-maison et vous ferez de moi le plus heureux des hommes.

Mais d'où me vient cette passion pour cette bestiole ?

Comme tout le monde, j'ai découvert la bête qui fait hurler dans l'espace (essayez pour voir, c'est comique) dans Alien, le 8ème Passager, le chef d'oeuvre de Ridley Scott (que je place avant Blade Runner, c'est dire) qui est à la fois un splendide huis-clos digne du meilleur film d'horreur et un magnifique contre-pied à la vision très clean et très propre du futur comme on le présentait dans la science-fiction de l'époque (2001, l'odyssée de l'espace, bien qu'excellent, en est un bon exemple).

 alien,ridley scott, affiche

Ensuite, j'ai été totalement conquis par Aliens, le Retour de James Cameron, encore jeune débutant (il n'avait derrière lui que Piranha 2 et l'excellent Terminator). Un genre très différent, beaucoup plus proche du film d'action mais aussi bien plus accessible à un large public. C'est dans ce film que  la reine Alien fait son apparition finissant de faire de Ripley, la première vraie héroïne de Science-Fiction.

 aliens le retour, affiche, james cameron

Dans Alien 3 de David Fincher (son premier film avant les excellents Seven et Fight Club), on sent une volonté certaine de renouer avec l'original. Alien 3 est un film assez sous-estimé car sans doute plus complexe, plus dérangeant que les autres films de la licence avec sa planète pénitentiaire et ses héros tous violeurs ou meurtriers.

 alien 3, affiche, david fincher

Enfin, la saga a connu sa conclusion (temporaire ?) avec Alien, la Résurrection de Jean-Pierre Jeunet (avant Amélie Poulain). Une conclusion que j'ai passablement détestée... Les sujets abordés sont intéressants (le clonage, la recherche génétique,...) mais la conclusion du film m'est apparue comme une vraie trahison de l'esprit Alien...

alien la résurrection, affiche, jean-pierre jeunet

Et comme j'ai été très déçu par ce quatrième épisode, je me suis bien sur jeté sur les spins offs comme Aliens Vs Predator...

Bien entendu, ces spins offs sont très loin des chefs d'oeuvres des débuts de cette licence cinématographique mais si vous aimez Alien et les Predators, je vous conseille quand même le premier Aliens Vs Predator qui se laisse regarder et pousse la mythologie des Aliens dans une direction que j'ai bien aimée... Par contre, oubliez le second qui est une vraie abomination sans intérêt.

 alien vs predator, affiche

Bref, je suis fan d'Alien.

Aussi quand j'ai appris que Ridley Scott (leur papa) travaillait sur un nouveau film de science-fiction dans un univers similaire, j'ai allumé 3 cierges devant mon facehugger et prié Sainte Ripley que cela signifiait le retour d'Alien au cinéma.

Avec le temps, Prometheus s'est un peu éloigné de l'univers Alien quittant assez rapidement le statut de prequel de la série pour obtenir un statut indépendant... mais au vu de la bande-annonce, je pense qu'on va quand même apprendre 2-3 trucs sur nos bestioles favorites...


Comme vous l'aurez vu, le scénario semble très conventionnel : Des civilisations éteintes et sans contact entre elles ont toutes dessinées le même pictogramme représentant une constellation. La technologie permet maintenant d'atteindre cette constellation et d'enquêter sur les origines de l'humanité mais une fois sur place, tout ne tourne pas comme prévu...

Simple mais diablement efficace car je ne pense plus qu'à une seule chose, découvrir la suite au cinéma !

Et comble du malheur, le film sort en Belgique et en France le 30 mai, en plein pendant nos vacances pré-E3. Pas de problèmes, me direz-vous, il suffit d'aller le voir directement à Los Angeles... Oui, mais aux USA, le film ne sort que le 8 Juin, soit la date de notre retour !

Je suis donc bon pour attendre d'être de retour à Bruxelles pour enfin le découvrir. L'attente va être longue et j'enrage !

alien,cinéma,prometheus,ridley scott

alien,cinéma,prometheus,ridley scott

        

dans Cinéma, Coups de Coeur
Tags : alien, cinéma, prometheus, ridley scott

[Chronique d'Aelya] Les éditions collectors de mes rêves 
par Aelya

mercredi 02 mai 2012 19:42 6 commentaires

Comme mes multiples craquages ont tendance à le prouver, j'aime les éditions collector. En fait, à chaque sortie de Blu-ray/jeux, j'espère qu'une édition collector digne de ce nom va sortir. Et j'insiste sur le digne de ce nom car combien de fois n'ai-je pas été déçue ! Malgré tout, je persiste et signe.

Résultat, je me suis mise à imaginer des éditions collectors, peut-être pas très réalistes mais qui me plairaient bien.

Je vais seulement parler de l'apparence "extérieure" de ces collectors car il est évident qu'ils devront être de qualité, bourrés de bonus super intéressants et d'un maximum de langues différentes.

Voici donc une première fournée de collectors qui me trottent dans la tête^^

L'Histoire Sans fin : Blu-ray Collector

L'histoire Sans fin est un film que j'ai vu et revu quand j'étais petite.

J'adorais le concept, l'univers, le dragon qui me faisait plus penser à un chien (j'aurais donné n'importe quoi pour le chevaucher et toucher ses "plumes": elles avaient l'air si douce !), Atrayu et Bastien qui me faisaient un peu craquer, mais surtout le concept du livre magique et de ce pendentif en forme de serpent.

  collector, chroniques d'aelya, dvd, blu-ray, titanic, la dernière licorne, l'histoire sans fin collector, chroniques d'aelya, dvd, blu-ray, titanic, la dernière licorne, l'histoire sans fin

C'est pourquoi j'aimerais voir une édition collector reprenant la forme du grimoire dans le film avec l'Auryn qui serait détachable et pourrait se porter comme pendentif^^ Bien entendu, la finition du grimoire et du pendentif devrait être au rendez-vous.

Une figurine de Falcor serait sympa également^^

On peut aussi ajouter à cette édition le livre dont est tiré le film^^

Titanic : Blu-ray Collector

Là, j'ai un dilemme.

La femme que je suis aimerait bien une édition collector avec une reproduction finement sculptée du coeur de l'océan, mais d'un autre côté une reproduction du paquebot en lui-même serait vraiment sympa aussi.

 collector, chroniques d'aelya, dvd, blu-ray, titanic, la dernière licorne, l'histoire sans fin collector, chroniques d'aelya, dvd, blu-ray, titanic, la dernière licorne, l'histoire sans fin

Vu que le sujet est "les éditions collectors de mes rêves", ce sera les deux : le coffret serait une reproduction du Titanic. Un tiroir s'ouvrirait et renfermerait à la fois le Blu-ray et le collier^^

Un livre/livret sur la création des costumes/décors serait également là.

 collector, chroniques d'aelya, dvd, blu-ray, titanic, la dernière licorne, l'histoire sans fin collector, chroniques d'aelya, dvd, blu-ray, titanic, la dernière licorne, l'histoire sans fin

On pourrait également ajouter une reproduction des tickets d'embarquement, voire de l'esquisse de Rose.

La Dernière Licorne : Blu-Ray Collector

Je vous ai déjà parlé de ce film magnifique et je ne peux m'empêcher d'espérer voir une édition collector sortir un jour.

La-aussi, double envie.

La dernière Licorne est à l'origine un livre. J'aimerais donc retrouver l'ouvrage dans une édition type grimoire avec reliure dorée.

 collector, chroniques d'aelya, dvd, blu-ray, titanic, la dernière licorne, l'histoire sans fin

J'ajouterai bien une figurine de la licorne mais aussi de celle-ci sous sa forme humaine. Il y a un passage dans le film où l'on voit Amalthea devant un lac et son reflet est celui de la licorne : cela ferait une très belle figurine^^

Le problème de cette représentation étant la verticalité, on pourrait remplacer le lac par un miroir en pied où elle se tiendrait de chaque côté.

La figurine serait assez grande (1/6 ou 1/8).

Une autre figurine possible est celle du taureau de feu, voire celle de la confontration entre la licorne et le taureau : le moment où elle l'affronte sur la plage pourrait être magnifique.

 collector, chroniques d'aelya, dvd, blu-ray, titanic, la dernière licorne, l'histoire sans fin collector, chroniques d'aelya, dvd, blu-ray, titanic, la dernière licorne, l'histoire sans fin

Bref, beaucoup de possibilités de figurines^^

Enfin, un magnifique art-book reprendrait les plus belles illustrations du film ainsi que des explications sur la création des personnages, décors...

Je vais m'arrêter là pour l'instant car cela en fait déjà pas mal, mais j'ai encore d'autres films pour lesquels j'aurais des petits idées^^ Et vous ?

        

dans Chroniques, Cinéma, Craquage, Geek
Tags : collector, chroniques d'aelya, dvd, blu-ray, titanic, la dernière licorne, l'histoire sans fin

[Cinéma] The Avengers, une équipe du tonnerre ! 
par Aelya

lundi 23 avril 2012 19:34 2 commentaires

 avengers,cinéma,critique, affiche

The Avengers est un film que j'attendais avec impatience. J'avais en général beaucoup aimé les différents films Marvel sortis pour préparer le terrain, Joss Whedon est un réalisateur que j'affectionne (Buffy power mais aussi Dr Horrible's Sing-along blog, Firefly), je suis fan de Marvel... Je ne pouvais qu'avoir hâte de voir ce film.

J'ai donc sauté de joie quand Disney m'a invité à sa projection presse (mais après avoir convaincu ma chef qu'il était vital que j'ai congé ce jour-là car sinon j'aurais plutôt pleuré après avoir reçu l'invitation, ce qu'a fait Quantic qui lui n'a pas réussi à convaincre son employeur ;-))

Mais le film était-il à la hauteur de tous ces espoirs ?

Alors là, je vous dirais oui.

 avengers,cinéma,critique avengers,cinéma,critique

Tout commence par le vol d'un cube à l'énergie incommensurable, le Tes-quelque chose (c'est le cube dont il est question dans Captain America - déjà là je n'arrivais pas à me rappeler le nom, ici non plus), par Loki, Dieu d'Asgard et frère de Thor. Celui-ci veut utiliser le cube pour ouvrir un portail et permettre à une autre race extraterrestre d'envahir la terre.

Devant une telle menace et la force de Loki, Nick Fury, commandant en chef du Shield, n'a d'autre choix que de réunir une équipe d'hommes et d'une femme aux capacités incroyables : Thor, Black Widow, Hawkeye, Hulk, Captain America et Iron Man. Cependant, les relations entre ses membres ne sont pas ce qu'on pourrait appeler au beau fixe, leurs fortes personnalités s'entrechoquant et faisant des étincelles, ce qui risque fort de leur couter la vie et la victoire.

 avengers,cinéma,critique

L'histoire est donc assez classique, voire prévisible, avec quelques éléments qui demeurent un peu flous (pourquoi Loki n'utilise pas le cube à ses propres fins ? Pourquoi Hulk se montre-t-il co-opératif à la fin?) : On reste dans un film de super-héros.

Cependant, elle est entrainante et j'avoue ne pas avoir vu passer les 2h22 du film !

En effet, l'histoire est rythmée et parvient à rendre justice à tous les héros. On pouvait avoir peur de voir certains personnages mis un peu de côté, et s'il est vrai que certains sont un petit peu plus mis en valeur (Iron Man, ce qui n'est pas une surprise, mais aussi Banner/Hulk qui est vraiment bien développé - honneur aux scientifiques ? ;-)), chacun est vraiment bien exploité et a son instant de gloire.

 avengers,cinéma,critique avengers,cinéma,critique

On est donc heureux de découvrir ou retrouver ces héros diablement charismatiques. Les traits de caractère de chaque Avenger sont bien rendus (l'humour de Stark, le côté moralisateur et vieux jeu de Captain America, l'ego surdimensionné de Thor...) et les acteurs vraiment excellents.

Ceux qui auront vu les films précédents auront un petit avantage sur les autres, mais cela ne représente nullement une contrainte : l'histoire se porte d'elle-même et tout est bien compréhensible, même pour les néophytes de l'univers Marvel.

Joss Whedon arrive à faire ressortir le côté humain de ces super-héros, les rendant même touchants, en partie grâce à un humour savamment dosé.

 avengers,cinéma,critique avengers,cinéma,critique

En effet, l'un des gros points forts du film est son humour.

On retrouve la personnalité excentrique de Tony Stark (Robert Downey Jr. est excellent) mais les autres personnages ne sont pas en reste, y compris les plus sérieux, qui parviennent à sortir des répliques qui font mouche.

De même, certaines situations sont relevées d'un brin de comédie qui fait sourire, voire tout simplement rire, et ce même en plein coeur d'une scène d'action spectaculaire sans en briser le rythme.

 avengers,cinéma,critique

Car, l'action reste l'une des composantes essentielles du film.

Les combats sont rythmés, dynamiques avec une foule d'effet spéciaux qui n'ont rien à envier à Michael Bay. On aura même droit à de beaux affrontements entre les Avengers eux-mêmes, ce qui ravira les fans des personnages ^^.

Quant au combat final (Pour vous laisser la surprise, je ne vous dis pas où il se déroule même si on s'en doute un peu beaucoup) où les Avengers sont enfin réunis et qui donne lieu à un très beau plan séquence, il est épique.

Conclusion

Réunir tous ces héros aux personnalités chatoyantes en un seul film relevait de la gageure, cependant Joss Whedon y parvient admirablement bien dans The Avengers.

Certes, le film n'est pas exempt de quelques défauts, mais ceux-ci sont mineurs et ne gâchent en rien le spectacle.

The Avengers est un blockbuster tout bonnement excellent : bourré d'actions et d'humour, avec des personnages intéressants, il tient son pari et s'inscrit parmi les meilleures adaptations de comics.

D'ailleurs, Quantic ne l'ayant pas vu, il y a de fortes chances que je retourne le voir au cinéma !

Petit conseil : restez jusqu'à la fin du générique^^

N'oubliez que vous pouvez participer à notre concours pour gagner des places et des goodies Avengers^^

Note : 4/5

 

        

dans Cinéma
Tags : avengers, cinéma, critique

[Cinéma] Blanche-neige, quand Grimm rencontre Bollywood 
par Aelya

jeudi 19 avril 2012 21:15 1 commentaire

 blanche neige, mirror mirror, cinéma, critique

Comme évoqué il y a quelques temps, deux adaptations de Blanche-Neige au cinéma sortent cette année.

La première, Blanche Neige (Mirror Mirror en VO) vient de sortir en France et en Belgique. Après des suppliques, des menaces, des cajoleries, des bouderies et autres "outils" à la disposition de toute femme, j'ai réussi à convaincre Quantic d'aller le voir au cinéma.

Cette adaptation est assez libre et loin de l'histoire originale des frères Grimm (même s'il leur est rendu hommage par le biais d'un nain portant leur nom). En effet, le conte est assez sombre (n'en déplaise à l'adaptation de Disney) alors qu'ici nous avons affaire à une comédie.

Le ton est donné dès le début avec une introduction assez ironique faite par la méchante reine incarnée par Julia Roberts avec des descriptions du genre " à croire que tout le monde ne faisait que chanter et danser avant".

 blanche neige, mirror mirror, cinéma, critique blanche neige, mirror mirror, cinéma, critique

On nous présente ensuite la pauvre Blanche-Neige (incarnée par Lily Collins, fille du chanteur du même nom) obligée de passer sa vie dans sa chambre. Perso, si on m'avait fourni une télé et une console, cela aurait été une adolescence de rêve mais bon, Snow, de son petit nom, a envie d'assister aux bals donnés par sa méchante belle-mère, bals payés en surtaxant le peuple.

Or, un jour, un beau prince (Armie Hammer, aperçu dans Gossip Girls notamment ou the Social Network), un peu imbu de lui-même, vient à passer par le royaume et se fait inopinément dépouillé par une bande de nains voleurs qui le laisse en culotte dans la neige. C'est bien sûr ce jour que Blanche-Neige décide de sortir faire un tour dehors et c'est le coup de foudre.

 blanche neige, mirror mirror, cinéma, critique blanche neige, mirror mirror, cinéma, critique

Mais bon, rien n'est jamais simple dans les contes de fée et la reine jette son dévolu sur le prince (beau et riche, d'une pierre, deux coups). Snow étant un obstacle, elle décide de l'éliminer. Celle-ci rejoint alors les nains dans la forêt pour s'opposer à la Reine.

Et je vais m'arrêter là pour vous laisser le plaisir de découvrir la suite du film, même si vous pouvez vous en douter. En effet, l'histoire reprend malgré tout les grandes lignes du conte.

 blanche neige, mirror mirror, cinéma, critique blanche neige, mirror mirror, cinéma, critique

Le personnage de Julia Roberts n'est pas une vraie méchante reine, même celle de Disney fait plus peur. En fait, il est limite sympathique car assez caustique avec quelques répliques sympas. 

Blanche-Neige reste, comme beaucoup de Blanche-Neige, assez niaise, il faut le reconnaitre. Cependant, Lily Collins arrive à lui conférer un certain charme et je l'ai trouvée mignonne^^

Le prince, quant à lui, fait très prince qui s'y croit : il n'apparait pas vraiment comme un prince charmant et sert plutôt de ressort comique ou atout physique du film (il passe beaucoup de temps dévêtu pour le plaisir des yeux^^). Cette dévaluation du rôle du prince est assez sympa je dois dire^^

 blanche neige, mirror mirror, cinéma, critique blanche neige, mirror mirror, cinéma, critique

Les nains sont eux-aussi un ressort comique avec chacun une "fonction" particulière (l'intello, le dragueur, le glouton...).

Enfin, notons la courte apparition de Sean Bean que j'aime beaucoup (je ne vous dit pas quel rôle même si c'est cousu de fils blancs).

Comme cette description des personnages principaux le montre, le film se veut comique et si certains passages sont drôles, certains le sont moins et peuvent s'avérer un peu lourds sur la durée. On est même parfois à la limite de l'humour potache.

 blanche neige, mirror mirror, cinéma, critique blanche neige, mirror mirror, cinéma, critique

Certains costumes du film rendent vraiment bien (la robe rouge de Julia Roberts), tandis que d'autres m'ont beaucoup moins plu (la robe finale de Blanche-Neige, un vrai paquet cadeau)

La fin est en décalage avec le reste de film et peut en ce sens surprendre : c'est une fin Bollywood ! Alors il faut aimer, mais perso, j'ai trouvé ça excellent. En fait, j'aurais aimé d'autres moments comme ça durant le film^^

 blanche neige, mirror mirror, cinéma, critique

Conclusion

Malgré mon amour pour les contes de fée, je m'attendais au pire en allant voir Blanche-Neige (Mirror Mirror). Cependant, si le film n'est pas un chef d'oeuvre, j'ai passé un bon moment en le regardant.

L'histoire ne vole pas bien haut mais les personnages sont sympathiques et l'humour même si parfois un peu lourd est plaisant.

Bref, un film à voir sans se prendre la tête. Maintenant, j'attends de voir Blanche-Neige et le Chasseur^^

Ma note : 3/5

L'avis de Quantic

Pour me trainer voir ce film, Aelya a fait appel à tout ce que son arsenal de femme compte en réserve car en plus d'être un conte de fée, la bande annonce me faisait plus penser à une sorte d'Alice (le récent film de Tim Burton) qui m'avait franchement déplu...

Finalement, ce Blanche Neige s'avère meilleur que ce que je redoutais et il m'est même arrivé de sourire devant quelques énormités et devant le côté Bollywood de la fin totalement en décalage avec le reste du film.

 blanche neige,mirror mirror,cinéma,critique blanche neige,mirror mirror,cinéma,critique blanche neige,mirror mirror,cinéma,critique

J'en suis même venu à regretter que le réalisateur (indien de surcroit) n'ai pas poussé le délire jusqu'au bout en multipliant les moments de vrai décalage. Au final, on se retrouve avec un film qui essaie de traiter le thème de Blanche Neige sur un autre ton mais qui se perd vite au milieu de blagues potaches pour adolescents américains.

Heureusement, l'excellent casting rattrape un peu la sauce et rend le spectacle agréable à défaut d'être vraiment réussi.

Ma Note : 2/5

        

dans Cinéma
Tags : blanche neige, mirror mirror, cinéma, critique

[Nostalgie] La Dernière Licorne, une adaptation animée d'un livre magique 
par Aelya

jeudi 12 avril 2012 19:43 5 commentaires

 the last unicorn,la dernière licorne,cinéma,film,dessin animé,peter s. beagle,culte,nostalgie

Ma première rencontre avec la dernière licorne s'est faite dans un cinéma.

A vrai dire, il s'agit du premier film que j'ai vu au cinéma. Il est sorti en décembre 1985 en France : j'avais 2 ans et demi et pourtant son histoire, ses personnages sont restés gravés dans mon esprit, je pouvais revoir certaines images dans ma tête.

Je rêvais que le film sorte en cassette vidéo mais malheureusement, on ne l'a jamais trouvé. Il a fallu attendre une miraculeuse rediffusion au cinéma puis l'ère du DVD pour que je puisse le revoir. Je me suis même procurée la version DVD anglaise (puis la française que j'ai surtout prise pour la montrer aux plus jeunes ne comprenant pas encore la langue de Shakespeare^^) tellement je l'attendais.

 the last unicorn,la dernière licorne,cinéma,film,dessin animé,peter s. beagle,culte,nostalgie the last unicorn,la dernière licorne,cinéma,film,dessin animé,peter s. beagle,culte,nostalgie

A l'époque j'avais pris une tonne de printscreens de ces DVDs et même fait des gifs animés, malheureusement, tous ceci est stocké sur un DVD caché quelque part dans un carton du déménagement.

Bref, ce "film" fait partie de mes films cultes. J'avoue ne plus savoir si mes parents m'avaient emmené voir la dernière licorne parce que j'aimais déjà ça ou si c'est ce film qui a fait que j'aime les licornes^^

Mais trêve de bavardages, parlons un peu du film en lui-même.

the last unicorn,la dernière licorne,cinéma,film,dessin animé,peter s. beagle,culte,nostalgie

La dernière Licorne est une adaptation animée du roman du même nom écrit par Peter S.Beagle.

Fidèle au livre, elle raconte la quête de la dernière des licornes pour retrouver ses congénères.

En chemin, celle-ci rencontre Schmendrick, un magicien peu doué, et Molly Grue qui se joignent à elle.

 the last unicorn,la dernière licorne,cinéma,film,dessin animé,peter s. beagle,culte,nostalgie the last unicorn,la dernière licorne,cinéma,film,dessin animé,peter s. beagle,culte,nostalgie

Ils apprennent que les licornes sont retenues par le roi Hagard à l'aide d'une créature magique et terrifiante : le taureau de feu. Arrivant sur ses terres, la licorne se voit confrontée au taureau, sur le point d'être capturée, elle est transformée en jeune fille par Schmendrick.

 the last unicorn,la dernière licorne,cinéma,film,dessin animé,peter s. beagle,culte,nostalgie the last unicorn,la dernière licorne,cinéma,film,dessin animé,peter s. beagle,culte,nostalgie

Avec Schmendrick et Molly, elle va aller au château d'Haggard pour continuer sa quête, mais cette nouvelle apparence la change peu à peu, lui faisant oublier qui elle est vraiment et découvrir de nouveaux sentiments...

 the last unicorn,la dernière licorne,cinéma,film,dessin animé,peter s. beagle,culte,nostalgie the last unicorn,la dernière licorne,cinéma,film,dessin animé,peter s. beagle,culte,nostalgie

Les personnages sont loin des clichés manichéens bien/mal et sont très touchants.

J'aime beaucoup Molly, une femme plus si jeune que ça qui aurait tout donné pour croiser une licorne plus tôt, avant qu'il ne soit trop tard : sa détresse en voyant la licorne est poignante (enfin c'est peut-être parce qu'à mon âge je commence à m'identifier à elle^^).

 the last unicorn,la dernière licorne,cinéma,film,dessin animé,peter s. beagle,culte,nostalgie the last unicorn,la dernière licorne,cinéma,film,dessin animé,peter s. beagle,culte,nostalgie

La licorne elle-même est très intéressante car parfois à la limite de la cruauté dans son comportement mais son expérience va la faire évoluer.

Même les personnages secondaires (voire tertiaires ?) sont fouillés, tel que le chat à la jambe de bois ou le squelette.

L'histoire aborde de nombreux thèmes intéressants tels que l'identité, l'immortalité, la vérité avec une vraie réflexion sur ceux-ci.

On est également loin de l'ambiance joyeuse d'un Disney, une certaine mélancolie imprégnant l'histoire. D'ailleurs si la fin est positive, je ne suis pas sûre qu'on puisse la qualifier d'Happy Ending.

 the last unicorn,la dernière licorne,cinéma,film,dessin animé,peter s. beagle,culte,nostalgie

Une vraie poésie se dégage de l'oeuvre et les graphismes viennent la renforcer. Il est vrai qu'aujourd'hui ces derniers peuvent sembler assez vieux mais la magie est toujours là. J'aime beaucoup l'utilisation qui est faite des tapisseries moyennageuses ^^

Il faut dire que si le scénario et les dialogues furent produits par la société de production américaine Rankin/Bass, l'animation fut elle confiée au studio japonais Topcraft qui a, par la suite, travaillé pour Hayao Miyazaki sur Nausicaa et dont la plupart des membres ont ensuite travaillé pour le studio Ghibli (et oui, déjà à 2 ans et demi j'aimais les dessins animés japonais ;-)).

 the last unicorn,la dernière licorne,cinéma,film,dessin animé,peter s. beagle,culte,nostalgie the last unicorn,la dernière licorne,cinéma,film,dessin animé,peter s. beagle,culte,nostalgie

Quelques chansons chantées par le groupe America viennent agrémenter le film. Je dois avouer adorer la chanson "The Last Unicorn" que je trouve magnifique.

Je conseille donc vivement ce film d'animation ainsi que le livre, d'autant que cette adaptation est vraiment fidèle au roman.

La dernière licorne doit d'ailleurs ressortir cette année et l'année prochaine aux USA en version remastérisée et en 3D pour les 30 ans du film qui était sorti en 1982 là-bas : l'animation des personnages se verrait améliorée, des décors refaits et 7 à 8 minutes de nouvelles séquences ajoutées.

 the last unicorn,la dernière licorne,cinéma,film,dessin animé,peter s. beagle,culte,nostalgie the last unicorn,la dernière licorne,cinéma,film,dessin animé,peter s. beagle,culte,nostalgie

Cependant, plus rien n'a été annoncé depuis octobre 2011. J'espère que cette ressortie est toujours d'actualité car j'attends sa sortie en blu-ray (Un Blu-ray US est déjà disponible mais j'aimerais autant attendre cette version revue ayant déjà le DVD en version UK et en version FR^^).

Voici le trailer sorti pour la sortie du DVD en 2007 (mas il ne rend pas vraiment justice au film) :

        

dans Cinéma, Japanimation, Nostalgie
Tags : the last unicorn, la dernière licorne, cinéma, film, dessin animé, peter s. beagle, culte, nostalgie