[Test] WRC 7, Le championnat est relancé 
par Quantic

lundi 16 octobre 2017 18:55 0 commentaire

 wrc 7,test,avis,rallye

Pendant longtemps la licence WRC était l’enfant mal-aimé du jeu de rallye : une belle licence officielle bien exploitée mais peu de moyens pour assouvir ses ambitions. Depuis quelques années, on sentait la licence repartir sur de bonnes bases et il ne manquait finalement pas grand-chose pour faire de la série WRC de vrais jeux de rallye capable de concurrencer la série des Dirt (particulièrement Dirt Rally) de Codemasters.

L’année dernière, WRC 6 avait montré les dents avec un modèle de pilotage en net progrès mais compensait avec une technique défaillante. Les développeurs ont-ils redressé la barre ?

Voici notre test de WRC 7...


Chaque année ou presque, Big Ben Interactive annonçait en grande pompe la renaissance de leur jeu de rallye et chaque année, même si la progression était sensible, on restait un peu sur notre faim. Mais avec WRC 7, pour la première fois, il semble bien que le développeur français Kylotonn nous livre une version à la hauteur des promesses.

On sent bien qu’ils travaillent sur la licence depuis 3 ans et que leur labeur commence à porter ses fruits.

 wrc 7,test,avis,rallye

Le modèle de pilotage reprend les bonnes bases de l’année dernière et s’avère être un mélange agréable entre simulation et arcade, ce qui rend la voiture extrêmement maniable à la manette. Le jeu au volant n’est pas en reste mais WRC 7 n’est pas un jeu pour les amateurs de pilotage hardcore et y jouer au fond de son fauteuil, manette en main, procure d’excellentes sensations.

Cette année, c’est surtout sur l’adhérence que l’on sent les progrès accomplis. De nombreuses spéciales mélangent plusieurs types de surface et la différence de grip saute aux yeux. Les conseils du copilote s'avèrent encore plus importants pour ne pas se laisser surprendre.

Les spéciales justement se montrent particulièrement bien construites. Elles ne suivent toujours pas le tracé réel mais réussissent à vraiment refléter le style de routes, de virages et d’ambiance générale du rallye dont elles s’inspirent tout en conservant des sections mythiques : la plupart du temps un "jump" où l'on prend plaisir à passer à fond pour encore mieux entendre les supporters crier. Les super Spéciales "show" sont, par contre, de parfaites copies de leurs équivalents de la réalité.

wrc 7,test,avis,rallye

Mais la cerise sur le gâteau, cette année, ce sont les spéciales "épiques" d'une vingtaine de kilomètres. Les fans les réclamaient depuis longtemps et le résultat est à la hauteur. Affronter le chrono pendant plus d'1/4 d'heure sans avoir le temps de respirer, voila peut-être l'élément qui fait la différence. Un pur bonheur pour tout fan de rallye.

Mais du coup, le nombre de spéciale par rallye est revu à la baisse, ce qui n'est pas forcément une bonne nouvelle. On gagne donc une fonctionnalité qui rapproche WRC 7 de la réalité mais on perd en variété, ce qui n'est pas franchement réaliste. Du coup, c'est du "On gagne un peu, on perd un peu".

wrc 7,test,avis,rallye

Le tracé des spéciales s’avère être un mélange astucieux entre sections rapides et sections étroites et piégeuses à souhait.

Le copilote peut toujours être paramétré selon un mode "classique" ou "détaillé" et son rythme peut toujours être synchronisé en fonction de son feeling de pilotage. Deux possibilités très chouettes mais qui se heurtent toujours à quelques bugs et incohérences qui peuvent vite être énervants si l’on n’affiche aucune autre aide à l’écran.

Visuellement parlant, le résultat est plus satisfaisant que l’année dernière mais on est encore loin du niveau graphique des productions automobiles récentes. Par contre, il n’y a plus de baisses de framerate visibles. Il y a quand même encore une bonne marge de progression au niveau technique.

wrc 7,test,avis,rallye

Les modes de jeu n’évoluent pas vraiment par rapport à l’édition 2016. Le mode Carrière est quasiment inchangé même si j’ai l’impression que l’immersion dans le championnat du monde est en léger progrès. Il reste quand même pas mal de travail pour atteindre la qualité du mode scénarisé d’un F1 2017 mais l’essentiel pour l’amateur de WRC reste la présence de la licence officielle, ce qui garantit un bon paquet de véhicules et de pilotes authentiques.

wrc 7,test,avis,rallye

Conclusion

WRC 7 est un bon cru annuel pour la licence officielle du championnat du monde des Rallyes. Les errances techniques de l’année dernière sont reléguées au placard même s’il reste encore une bonne marge de progression face à la concurrence. L’essentiel reste que le modèle de pilotage soit agréable et qu’on ait vraiment l’impression de filer à fond sur des routes à peine plus large que notre voiture tout en maîtrisant la glisse et les obstacles se présentant sur la route.

WRC 7 n’est certainement pas un jeu qui se destine au fondu de simulation mais si vous aimez le WRC et que vous cherchez un jeu de voiture sympa le mettant en scène, il constitue clairement un bon choix.

Ma Note : 8/10

WRC 7 est disponible sur PS4, Xbox One et PC.

wrc 7,test,avis,rallye  wrc 7,test,avis,rallye  wrc 7,test,avis,rallye

         0 commentaire

dans Gaming, Périphériques, PS4, Test, Xbox One
Tags : wrc 7, test, avis, rallye

Écrire un commentaire