[Test] Pro Evolution Soccer 2018, du football solide mais peu inspiré 
par Quantic

vendredi 15 septembre 2017 18:20 2 commentaires

pro evolution soccer 2018,pes 2018,pro evolution soccer,konami,test,avis,football

Depuis quelques années déjà, les éditions annuelles de Pro Evolution Soccer améliorent progressivement un gameplay déjà très abouti mais avec l’absence de licences clés, elles ne réussissent pas à combler le fan de foot. Ce dernier élément étant fondamental pour tout jeu de sport qui se respecte. Alors, qu’en est-t-il de cette version 2018 ?

Voici notre test de Pro Evolution Soccer 2018...


Déjà l’année dernière, PES 2017 (notre test) avait convaincu beaucoup de joueurs par son gameplay 100% orienté "beau jeu" qui, malgré des faiblesses évidentes au niveau des gardiens, réussissait à accrocher le fan de beau football à sa manette. Voilà d’ailleurs la différence fondamentale entre PES et FIFA. Le premier propose un gameplay plus collectif, plus axé sur un jeu dynamique alors que le second se veut sans doute un peu plus réaliste en axant son gameplay sur l’exploit individuel et un jeu plus "physique".

 pro evolution soccer 2018,pes 2018,pro evolution soccer,konami,test,avis,football

Bien évidemment le succès de FIFA déteint un peu sur PES avec, cette année, un nombre impressionnant de nouvelles possibilités de dribbles pour faciliter l’exploit individuel. Pour autant, l’ADN de PES reste inchangé avec toujours un jeu spectaculaire et collectif. Toujours au rayon des améliorations, il faut noter que les animations ont été refaites, ce qui est particulièrement bénéfique aux gardiens. Leur comportement général est d’ailleurs bien meilleur que l’année dernière même si on pestera encore de temps en temps sur un but encaissé bêtement.

Pour le reste, le gameplay de PES reste assez similaire aux années précédentes et ne perturbera pas trop les habitués. Le rythme est toujours aussi bien équilibré permettant de belles actions d’éclat spectaculaires à souhait tout comme un jeu plus construit. Les développeurs ont même corrigé les buts "cadeaux" de l’année dernière quand il suffisait de balancer un gros tir à la sortie de la surface pour un but presque garanti. Les tirs ont d’ailleurs globalement perdu en efficacité mais on trouve pourtant rapidement la parade puisque un centre suivi d’une tête aboutit beaucoup trop souvent à un but facile.

pro evolution soccer 2018,pes 2018,pro evolution soccer,konami,test,avis,football

Une absence de licence qui se confirme

C’est bien là, la vraie faiblesse de PES : Il y a toujours trop peu de licences officielles présentes. On notera quand même quelques progrès avec des équipes majeures bien représentées : Barcelone (bien sûr) mais aussi Dortmund ou encore Liverpool ainsi que quelques championnats intégralement présents comme la Ligue 1 en France ou le championnat hollandais. On remarquera aussi l’apparition de quelques championnats sud-américains (qui n’intéresseront que les plus passionnés). Autre point positif : un bon paquet d’équipes nationales qui permettent presque de se faire sa propre coupe du monde personnalisée.

Mais pour le reste, comme chaque année, c’est un peu le désert avec bon nombre de championnats peuplés d’équipes au nom exotique, de maillots fantasques et de stades génériques. Désolé, mais Chelsea qui devient le FC London, ça me fera toujours bizarre. Comme chaque année aussi, le championnat belge est passé à la trappe et il est loin d’être le seul.

 pro evolution soccer 2018,pes 2018,pro evolution soccer,konami,test,avis,football

Cette absence chronique de licences est partiellement compensée d’une part par la souplesse des championnats customizés (à condition d’avoir le courage de mettre les mains dans le cambouis) et d’autre part par la présence de la Champions League toujours aussi bien intégrée. C’est bien simple, on se croirait presque devant une retransmission télévisée... Pensez quand même à couper les commentaires toujours aussi catastrophiques que ce soit en français ou en anglais.

pro evolution soccer 2018,pes 2018,pro evolution soccer,konami,test,avis,football

Conclusion

Pro Evolution Soccer 2018 constitue une bonne édition corrigeant quelques problèmes de gameplay constatés l’année dernière mais les remplaçant par de nouvelles faiblesses. Heureusement, les nouvelles animations, le rythme global des matchs parfaitement équilibré et le plaisir de pouvoir jouer un beau football même quand on est débutant contribuent beaucoup à la qualité générale de ce titre.

Quel dommage que les licences soient encore toujours aussi absentes, limitant d’autant l’immersion dans le monde du football. Alors que le concurrent de toujours FIFA chez Electronic Arts continue de phagocyter toutes les licences et à proposer un mode solo assez convaincant, on sent que PES aurait bien besoin de quelques améliorations s’il ne veut pas se faire distancer dans les années à venir. Néanmoins, difficile de ne pas vous conseiller ce PES 2018 si, comme moi, vous préférez le gameplay proposé par la série de Konami.

Ma Note : 7,5/10

Pro Evolution Soccer 2018 est disponible sur PS4, Xbox One et PC mais aussi sur PS3 et Xbox 360.

pro evolution soccer 2018,pes 2018,pro evolution soccer,konami,test,avis,football  pro evolution soccer 2018,pes 2018,pro evolution soccer,konami,test,avis,football  pro evolution soccer 2018,pes 2018,pro evolution soccer,konami,test,avis,football

pro evolution soccer 2018,pes 2018,pro evolution soccer,konami,test,avis,football  pro evolution soccer 2018,pes 2018,pro evolution soccer,konami,test,avis,football

Commentaires

j'aime bien les super vilains

Écrit par : Thierry | 28/09/2017

Répondre à ce commentaire

je suis un fan absolut de ce type de jeux fifa, pse,.....

Écrit par : Christophe | 28/09/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire