[Test] Dirt 4, le maître du rallye vient faire un nouveau scratch 
par Quantic

mercredi 19 juillet 2017 18:36 0 commentaire

 dirt 4,test,avis,dirt,codemasters,rally,rallye

Dirt est une licence de pilotage rallye qui, au fil de sa longue histoire, a un peu partagé les fans. Issu de la série Colin McRae Rally, qui avait connu de belles heures début des années 2000, Dirt avait comme ambition d'ouvrir le genre à un public plus large. Plutôt réussi au départ, les fans ont vite constaté que la licence s’enfonçait doucement dans le pilotage typé arcade avec un certain Ken Block en vedette. Pas vraiment un gage de qualité pour les amateurs de vrai rallye.

Et puis la licence a été sauvée du naufrage avec Dirt Rally. Un jeu auquel Codemasters n’avait pas vraiment l’air de croire puisqu’il est sorti discrètement en "early access" sur PC uniquement dans un premier temps. Un jeu qui se voulait une vraie simulation, à la dure, comme les vrais pilotes les aiment.

Et le succès fut au rendez-vous. Suffisamment pour nous servir un nouvel épisode de la série principale que l’on était très curieux de mettre au test de notre volant et de notre pédalier.

Voici notre test de Dirt 4...


Dirt 4 n’avait pas une tâche a priori aisée puisqu’il devait réconcilier les amateurs d’arcade de la série principale avec les amateurs de simulation bien chauffé par Dirt Rally. Mais le résultat en matière de sensations de pilotage s'avère juste excellent.

Bien entendu, la DIRT academy est là pour nous apprendre les rudiments du pilotage mais surtout, on doit très vite faire notre choix entre deux styles de pilotage qui orientera toute la suite de notre expérience.

 dirt 4,test,avis,dirt,codemasters,rally,rallye

Avec le mode "Gamer", à nous les plaisirs de l’arcade et d’un pilotage finalement très proche de celui de DIRT 3. Avec le mode "Simulation", à nous l’expérience de pilotage ultime assez proche de celui de Dirt Rally.

La différence entre les deux modes est assez nette même si le mode "Gamer" est loin de constituer le mode "Facile" du jeu. On sent surtout l’influence des aides supplémentaires disponible dans ce mode dans la stabilité de la voiture, que ce soit pour l’adhérence à haute vitesse, les freinages appuyés ou notre capacité à ré-accélérer sans partir en tête à queue immédiatement.

Le mode "Simulation" constitue une expérience plus complète mais aussi beaucoup plus exigeante qui demandera un réel apprentissage si vous n’aviez pas déjà fait vos classes sur Dirt Rally. Le comportement de notre bolide est souvent délicat et il faudra vraiment apprendre à le contrôler car aucune erreur ne sera pardonnée. Pourtant, il est toujours possible dans les deux modes de pilotage de choisir d’activer ou pas certaines aides complémentaires, histoire de coller au maximum votre expérience de pilotage à votre style ou tout simplement, permettre au débutant de retirer doucement les aides au fil de son apprentissage.

 dirt 4,test,avis,dirt,codemasters,rally,rallye

Dirt 4 réussit donc le grand écart en satisfaisant aussi bien l’amateur d’arcade que le fan de simulation mais il réussit aussi à combler une partie des manquements de Dirt Rally, particulièrement en ce qui concerne la variété des épreuves proposées.

Ainsi, en plus des épreuves de rallye standard (qui restent au cœur du jeu), on retrouve également des épreuves de Rally Cross (magnifiquement bien mise en scène) mais aussi du Land Rush (assez similaire à ce que les vétérans de la licence ont déjà connu) et même des épreuves historiques pour faire joujou avec de vieux bolides mythiques au pilotage encore plus piégeux.

Par contre, Dirt 4 déçoit franchement par le peu de variété dans les environnements proposés. Seulement 5 destinations ! Même si les circuits sont nombreux, cela fait quand même très peu et on a vite l’impression d’en avoir fait le tour.

Heureusement, Codemasters propose une solution élégante : la génération procédurale d'épreuves spéciales. Il suffit de choisir la longueur et la difficulté de la spéciale que l'on veut générer et voilà, une spéciale sur mesure est créée. L’idéal pour retrouver les vraies sensations du rallye et pour se lancer des défis entre amis dans des conditions "réelles".

dirt 4,test,avis,dirt,codemasters,rally,rallye

Le mode Carrière s’avère également une pleine réussite puisque l’on peut passer librement d’une catégorie à l’autre en fonction de son envie du moment. Mais surtout, la carrière est enrichie d’une véritable simulation de gestion d’équipe.

Au fil de notre progression en tant que pilote, on devra aussi apprendre le boulot de manager d’équipe en gérant le budget, en négociant les sponsors, en orientant le développement de la voiture et en engageant ingénieurs et mécaniciens. Un véritable jeu dans le jeu qui se montre vite passionnant d’autant plus qu’il ne bloque jamais l’expérience de pilotage pur. Au contraire, gérer son budget encouragera le pilote en herbe à faire attention à sa voiture car réparer, cela coûte cher et il y a aussi le personnel à payer à la fin du mois.

 dirt 4,test,avis,dirt,codemasters,rally,rallye

Notons également un mode de jeu bonus mettant l’accent sur quelques épreuves assez anecdotiques (on est loin du gymkhana du passé) ainsi qu’un mode Compétition qui nous met aux prises avec d’autres joueurs sur des épreuves imposées. Et comme toujours, le multijoueur est bien présent même si il reste toujours aussi peu adapté à l’expérience du rallye.

Visuellement parlant, le résultat s’avère un peu décevant. Les voitures (une cinquantaine) sont magnifiques mais les environnements auraient vraiment mérité un peu plus d’attention. Les textures sont assez pauvres et globalement, on sent bien que l’accent n’a pas été mis sur la qualité du décor que l’on traverse pied au plancher.

Heureusement, Dirt 4 compense par un système de dégâts quasiment parfait et surtout très punitif. Au fil des contacts, la voiture se dégrade visuellement (boue, bosses, pare-chocs qui balance, etc) mais elle voit aussi son pilotage affecté. Et si par malheur, vous ne pouvez pas réparer, vous serez bon pour courir avec une direction froissée ou une boite de vitesse bloquée...

dirt 4,test,avis,dirt,codemasters,rally,rallye

Conclusion

Dirt 4 réussit le grand écart pour satisfaire les amateurs de pilotage typé arcade tout comme les amateurs de simulation. Je pense quand même que le jeu se déguste un peu plus si l'on est amateur de simulation car l’intérêt principal du mode "gamer" reste de pouvoir supprimer doucement les aides pour s’approcher d’un pilotage plus réaliste.

Néanmoins, Dirt 4 reste un excellent titre pour tous les amateurs de rallye. Dommage que techniquement, il se montre un peu à la traîne et que les environnements proposés pour nos ébats en pleine nature soient si limités. En remplacement d'un vrai mode championnat du monde (difficile à mettre en place sans toutes les licences associées), le mode Carrière s'avère excellent et très varié.

Ma Note : 8,5/10

Dirt 4 est disponible sur PS4, Xbox One et PC.

dirt 4,test,avis,dirt,codemasters,rally,rallye  dirt 4,test,avis,dirt,codemasters,rally,rallye  dirt 4,test,avis,dirt,codemasters,rally,rallye

         0 commentaire

dans Gaming, PC, PS4, Test, Xbox One
Tags : dirt 4, test, avis, dirt, codemasters, rally, rallye

Écrire un commentaire