[Cinéma] Les Gardiens de la Galaxie, volume 2 - La critique du film 
par Aelya

mardi 25 avril 2017 19:02 1 commentaire

gardiens de la galaxie,volume 2,marvel,disney,critique,cinéma,review

Les Gardiens de la Galaxie a été une des très bonnes surprises cinéma de 2014. Face à ce succès, une suite ne pouvait que finir par pointer le bout de son nez et maintenant, après 3 ans d'attente, la voici qui sort au cinéma ce mercredi 26 avril 2017. Alors, "Les Gardiens de la Galaxie, Volume 2" parvient-il à rivaliser avec le premier volet ? Mon avis ci-dessous...


 gardiens de la galaxie,volume 2,marvel,disney,critique,cinéma,review

L'histoire se déroule quelques mois après les événements du premier film. Devenus des héros, les gardiens se servent de leur réputation pour se faire embaucher pour divers jobs. Ainsi, ils doivent protéger des batteries contre un gros monstre. Ce combat épique passe d'ailleurs vite à l'arrière-plan car il sert de background au générique de début où l'accent est mis sur Baby Groot occupé à danser. Cela montre bien les priorités du film !

gardiens de la galaxie,volume 2,marvel,disney,critique,cinéma,review

Après ce combat, tout aurait été pour le mieux si Rocket n'avait pas dérobé les fameuses batteries, déclenchant la colère du peuple qui leur avait demandé de les protéger... Heureusement, Ego, le père absent de Starlord choisit ce moment pour retrouver son fils et leur venir en aide (attention, ce n'est pas du spoil vu qu'on apprend au tout début du film qui est son père).

gardiens de la galaxie,volume 2,marvel,disney,critique,cinéma,review

Le thème de la famille se trouve donc au cœur de cet opus : Starlord retrouve son père, Gamora sa soeur Nébula, on en apprend un peu plus sur la famille de Drax, sur les origines de Rocket... Mais surtout on s'interroge sur ce qui fait une famille : après tout, les gardiens de la galaxie n'en forment-ils pas une ? 

Pour explorer cette question, le scénario décide de séparer le groupe (Starlord, Gamora et Drax vont avec Ego tandis que Rocket et Groot restent derrière) pour se concentrer sur les personnages à tour de rôle. Ce choix s'avère à double tranchant.  Cette séparation permet d'explore plus en détails les personnages mais crée un rythme un peu plus bancal avec l'impression de voir deux aventures distinctes. Le scénario souffre donc un peu de cet aspect d'autant plus qu'il ne se montre pas non plus d'un folle originalité : on sent assez souvent venir ce qui va se passer.

gardiens de la galaxie,volume 2,marvel,disney,critique,cinéma,review

Heureusement, cela nous permet d'explorer plus en profondeur les héros mais aussi les personnages secondaires qui s'étoffent énormément. Ainsi les personnages de Nébula, la soeur de Gamora, et de Yondu, le Ravageur ayant élevé Starlord, prennent une importance non négligeable.

gardiens de la galaxie,volume 2,marvel,disney,critique,cinéma,review

Tous les personnages gagnent en profondeur : ils s'avèrent excellents et charismatiques à souhait, faisant d'eux le principal atout du film. Les relations entre eux se montrent complexes tout en gardant l'humour du précédent volet : les piques qu'ils s'envoient se savourent, notamment entre Drax et Mantis ou encore Rocket et Starlord. Bien sûr, Baby Groot fait partie du show mais pas non plus de manière trop excessive comme on aurait pu le craindre.

gardiens de la galaxie,volume 2,marvel,disney,critique,cinéma,review

Je parle beaucoup des personnages qui, à mon avis, constituent le coeur du film, cependant n'ayez crainte l'action est bien présente avec des combats, des mutineries, des courses poursuites galactiques, un final avec un grand méchant menaçant toute la galaxie... Bref, les amateurs d'action apprécieront.

Un autre élément qui m'a beaucoup plu sont les références aux vieilles séries télé (K2000 en tête) et autres éléments de culture de cette époque qui confèrent un petit côté geek à Starlord vu que personne d'autre que lui ne comprend ses références. L'humour reste une valeur sure avec les gags et les répliques humoristiques qui s’enchaînent, cependant le film parvient à se montrer également émouvant (j'ai même pleuré, ce qui est assez rare pour moi devant un film).

gardiens de la galaxie,volume 2,marvel,disney,critique,cinéma,review

Conclusion

"Les Gardiens de la Galaxie, Volume 2" reprend la formule gagnante du précédent volet : des personnages attachants, aux relations complexes, un scénario qui ne se prend pas au sérieux, de l'action et même de l'émotion. Bref, tout pour émuler le succès du volume 1.

Or, c'est peut-être là le défaut du film : à trop vouloir faire comme le premier en mieux, on perd l'originalité qui avait fait le charme de celui-ci. Cela se ressent dans l'histoire assez classique de ce volet. Heureusement, les personnages remédient à cette faiblesse.

En effet, même si l'on peut reprocher aux "Gardiens de la Galaxie, Volume 2" un manque d'originalité (l'effet de surprise du premier est passé), ce film reste excellent : j'ai ri, j'ai pleuré, j'ai apprécié les scènes d'actions, les caméos, la musique...

Bref, je suis tombée sous le charme et vous le recommande chaudement (d'ailleurs, ne partez pas trop vite du cinéma : il y a plusieurs scènes post-générique savoureuses.)

Commentaires

Salut,
Normalement je ne suis pas très branché œuvres cinématographiques, mais celle-ci m’a l’air plutôt pas mal. Je pense que ce serait bien d’en faire une adaptation vidéoludique. Tes captures me donnent envie d’aller voir le film.

Écrit par : Benny | 28/04/2017

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.