[Critique Mangas] Overlord Tome 2, l'aventure reprend de plus belle 
par Aelya

vendredi 31 mars 2017 19:07 0 commentaire

critique,avis,manga,ototo,overlord,tome 2

Au mois de janvier dernier, je vous disais tout le bien que je pensais du premier tome d'Overlord qui proposait une approche intéressante d'un thème populaire aujourd'hui, celui du gamer qui se retrouve coincé dans un jeu vidéo. Le tome 2 vient de paraître aux éditions Ototo et il est donc temps de voir s'il parvient à tenir les promesses du premier. Mon avis ci-dessous...


 

L'histoire reprend directement à la fin du tome précédent. Donc attention aux spoilers pour ceux qui ne l'ont pas encore lu. 

Momonga, chef de la puissante guilde "Ainz Ooal Grown" a sauvé le village avec une facilité déconcertante. Il décide de se faire appeler "Ainz Ooal Grown", le nom de sa guilde dans l'espoir qu'il soit reconnu par d'autres joueurs dans le même cas que lui. Cependant, pour en apprendre plus sur ce monde, il décide de devenir aventurier sous le nom de Momon et doit commencer en bas de l'échelle. Il part donc à l'aventure avec un nouveau personnage, Narberal Gama qui va lui servir de compagnon pendant que ses autres autres "sous-fifres" restent au QG de la guilde. 

Alors que le premier tome présentait une pléthore de personnages pour introduire tous les membres de la guilde et ce au détriment de leur personnalité, ici l'histoire se concentre un peu plus sur certains d'entre eux. Narberal Gama (Nabe) qui voyage en compagnie de Momonga (ou Ainz ou Momon suivant la personne à qui il parle^^) prend bien sur la part du lion, cependant quelques passages au sein de la guilde permettent de découvrir un peu plus Albedo transie de passion pour Momonga (je voudrais trop une figurine de ce personnage^^) ou encore Shalltear, une vampire qui triche sur la taille de sa poitrine. Ce deuxième tome permet ainsi d'en apprendre un peu plus sur certains personnages et j'en suis ravie car c'est un aspect qui m'avait laissé sur ma faim dans le tome précédent.

Ce volume met en avant la découverte du monde : Momonga le découvre en même temps que nous, ce qui donne lieu à quelques situations incongrues, surtout étant donné le décalage entre son immense pouvoir et sa position au sein des aventuriers. En effet, cette classe se voit régie suivant un système assez complexe mais qui correspond en fait au besoin de monter de niveau pour effectuer des quêtes plus importantes et donc procurant une meilleure rémunération. C'est intéressant de voir une des règles de gameplay assez fondamentale de MMO comme faisant partie intégrante de ce monde.

Comme notre héros joue les débutants, il se voit contraint de prendre des contrats mineurs qui ne correspondent pas à ses capacités. Cependant, cela lui permet de rencontrer d'autres aventuriers et d'en apprendre plus sur le système de magie de ce monde.

L'humour se montre toujours présent, parfois décalé, et se mêle à des situations plus critiques ou violentes, surtout que ce tome voit l'arrivée d'une nouvelle antagoniste qui a l'air assez intéressante : Clémentine, un assassin qui prend plaisir à tuer. Je me demande ce que son affrontement avec Momonga va donner. Va-t-il la balayer sans problème ou rencontrera-t-il enfin un adversaire un tant soit peu à sa hauteur ?

Bref, ce tome 2 d'Overlord m'a bien plu. Le développement de l'univers suit son cours et se révèle intéressant. L'auteur arrive à doser avec habileté humour, action et passage plus dramatiques. Les éditions Ototo ont réalisé un beau travail d’adaptation avec une édition soignée sur un papier de qualité. L'histoire s'arrête bien évidement sur un cliffhanger et aiguise donc ma curiosité quant au tome suivant que je ne manquerai pas de me procurer lors de sa sortie : je suis accro !

Les tomes 1 & 2 sont disponibles en version française aux édtions Ototo.

 

         0 commentaire

dans Mangas, Otaku
Tags : critique, avis, manga, ototo, overlord, tome 2

Écrire un commentaire