[Test] Dead Rising 4, Les zombies ne disparaîtront jamais 
par Quantic

lundi 02 janvier 2017 19:07 0 commentaire

 dead rising 4,test,avis,capcom

Aaaah, les zombies... Quand il n’y en a plus, il y en a encore. Véritable phénomène depuis un bon paquet d’années maintenant, leur succès est à l’image de leur faim : Insatiable ! Avec Dead Rising 4, Capcom propose son nouvel épisode zombiesque encore une fois en exclusivité sur Xbox One. Et si la recette n’évolue que peu, le plaisir de massacrer des milliers de mangeurs de cerveaux reste intact. Voici notre avis sur Dead Rising 4...


Quand on parle de zombies, La licence Dead Rising n'est pas la première à me venir à l'esprit. J’ai quand même tendance à préférer Resident Evil (pour le côté horrifique) ou The Walking Dead de Telltale (pour ses choix impossibles). Mais quand l'envie d'un jeu d’action bien gore et bien dynamique me vient, alors Dead Rising est toujours un bon choix. Il simule finalement assez bien ce qu’une vague de zombie vous pourchassant peut faire naître comme sentiments (en attendant le très mystérieux Days Gone de Playstation).

dead rising 4,test,avis,capcom

Avec Dead Rising 4, on retrouve Frank West dont l’humour bête m’aura certainement manqué. Juste pour rajouter encore un peu au côté série B revendiqué par les développeurs, le voici de retour dans la bourgade de Wilamette pour une nouvelle épidémie. Par moments, le scénario parait même compliqué pour un Dead Rising où l’on ne s’attend finalement qu’à tuer du zombie et sourire à l’humour bas de gamme du héros. Ne vous attendez quand même pas à de la grande écriture, disons plutôt que le « moi vois zombie, moi tue zombie » est ici un peu plus évolué.

Au niveau technique, les choses ne sont pas toujours roses. Visuellement, le jeu est plutôt joli (en intérieur en tout cas) et assez fluide pour un titre affichant autant de personnages en même temps. Malheureusement, les bugs de texture et de collisions sont très nombreux et ont tendance à irriter quand on ne voit plus qu’eux.

La recette Dead Rising est appliquée à la lettre et il faudra plus que le retour de Frank et de son humour graveleux pour nous motiver à replonger une nouvelle fois.

dead rising 4,test,avis,capcom

Le système de combat fonctionne pourtant toujours aussi bien nous permettant de mélanger efficacement combat au corps à corps et combat à distance. Mieux, la sensation de surpuissance quand on fauche les zombies comme une faux avant d’achever notre chouchou d’un bon coup de fusil n’a jamais été aussi bonne. Dead Rising 4 est sans doute l’épisode le plus maniable, le plus fun de la série. Mais ces qualités n’évitent pas à la répétitivité de l’action de nous ennuyer rapidement dans le canapé.

Dead Rising 4 fait partie de ces jeux où il vaut mieux déconnecter son cerveau (quoique certains n’en ont même pas besoin, parait-il) avant de se lancer dans l’aventure et pour ma part, même si le plaisir est bien présent, j’ai beaucoup de difficultés à me plonger dans un tel jeu plus de quelques heures. Ça tombe bien, la campagne solo est assez courte : une bonne dizaine d’heures. Pourtant, Dead Rising 4 a essayé de varier son gameplay avec des séquences "d’aventure" au cours duquel votre super appareil photo fait tout pour vous ou au cours d’affrontements avec d’autres humains (parfois encore moins intelligents que les zombies).

dead rising 4,test,avis,capcom

Il reste bien sûr également la marque de fabrique de la licence : des armes customizables plus dingues les unes que les autres. Dans cet épisode, il y a une bonne cinquantaine de plans pour crafter son arme de rêve et les créatifs de Capcom ne font pas dans la dentelle : des grenades scotchées à une masse et vous voilà parti pour une session d’écrase cranes explosifs. Les costumes délirants sont également de retour, histoire d’occire du zombie dans la joie et la bonne humeur.

Le multijoueur se montre bien plus original que le solo. Même si on perd la possibilité de parcourir la campagne solo en mode coopératif, on gagne un vrai mode coopératif qui nous propose de survivre aux côtés de 3 autres tueurs de zombies. Ce mode est très plaisant même si, là aussi la répétitivité de l’action gagnera vite le joueur qui ne se contente pas d’un beat them all sans grande variété.

 dead rising 4,test,avis,capcom

Conclusion

Dead Rising 4 est un vrai zombie slasher dans le sens où il combine à merveille massacre de zombies par milliers et ambiance de films d’horreur de série B (même C vu le niveau de l’humour). Débarquer dans cet univers s’avère très amusant au départ car la puissance de nos attaques est démesurée, tout comme le niveau de folie des armes "custom" proposées. Malheureusement, le concept tourne vite en rond et après quelques heures à démembrer du mort vivant, on cherche autre chose qu’un simple jeu de massacre.

Avec Dead Rising 4, la formule Dead Rising est optimisée, lissée à l’extrême pour proposer un jeu défouloir mais sans jamais innover ou rendre le jeu plus intéressant que sa formule de base. Seul vrai progrès par rapport à l’épisode précédent, la présence d’un vrai mode multijoueur en coopératif qui s’avère très agréable à découvrir. Peut-être un peu juste si vous n’êtes pas un fan hardcore de la série.

Ma Note : 6,5/10

Dead Rising 4 est disponible en exclusivité sur Xbox One et PC.

         0 commentaire

dans Gaming, PC, Test, Xbox One
Tags : dead rising 4, test, avis, capcom

Écrire un commentaire