[Preview] Watch Dogs 2, hackers, hipsters et compagnie 
par Quantic

jeudi 03 novembre 2016 18:59 0 commentaire

 watchdogs 2,watch dogs 2,preview,impressions,ubisoft

Watch Dogs, premier du nom, avait créé le buzz avec sa présentation du hacking dans un jeu-vidéo comme on ne l'avais jamais vu auparavant. Le résultat final n'a pas forcément été à la hauteur des attentes mais on sait qu'Ubisoft Montréal est capable de transcender ses créations : il suffit de se rappeler qu'Assassin's Creed n'était qu'un jeu moyen avant le feu d'artifice qu'était Assassins' Creed 2.

J'ai donc eu l'occasion de jouer quelques heures au début de Watch Dogs 2 et voici mes impressions...


La première chose à retenir, c'est bien sûr le changement d'ambiance.

Adieu le Chicago sale et pluvieux, bonjour à un San Francisco sous le soleil radieux de la Californie. Adieu à notre héros, Aiden, dépressif à souhait et bonjour à Marcus, le sale gamin transformé en hacker qui a toujours le mot pour rire.

Le danger de ce changement drastique, c'était de passer d'un extrême à l'autre mais Ubisoft semble bien avoir trouvé le bon équilibre pour rendre Marcus attachant, sans être trop tête à claque. A confirmer sur la version finale.

 watchdogs 2,watch dogs 2,preview,impressions,ubisoft

Du côté du scénario, Marcus fait partie d'un petit groupe d'activistes luttant pour les libertés individuelles qui semble plutôt bien fonctionner. Leur objectif est louable mais les missions sont souvent délirantes et pleines d'humour.

Le jeu n'hésite d’ailleurs pas à se moquer gentiment des geeks et des nerds que nous sommes en multipliant les références à nos univers favoris en mettant le doigt où ça fait mal. La petite parodie de K2000 à laquelle on est confronté dès le début du jeu place tout de suite le ton entre ironie et sarcasme geek. J'avoue, ça marche et on retrouve au moins en partie l'humour très particulier d'une licence comme GTA. 

watchdogs 2,watch dogs 2,preview,impressions,ubisoft

Un gameplay qui évolue en douceur.

Le gameplay se montre assez proche du premier épisode tout en augmentant encore les possibilités de hacking (parfois très spectaculaires). On sent également que le jeu s'éloigne légèrement de son mode "Infiltration" du premier épisode pour mieux l'équilibrer avec les capacités de "Parkoureur" de Marcus. En se la jouant trop infiltration, on pourra même être surpris de l'apparente difficulté des missions, impression qui s'atténue quand on choisit d'utiliser un peu plus les capacités d'acrobates de Marcus (qui sait tomber d'une hauteur impressionnante sans se faire mal).

Chacun pourra donc trouver son style de jeu dans Watch Dogs 2 même si j'ai quand même l'impression que pour un hacker maigrichon, Marcus semble un peu surpuissant en combat de mêlée. Du côté de la conduite des véhicules, là aussi on est très proche du premier épisode avec quand même un pilotage moins arcade et plus réaliste. Ceci dit, les véhicules les plus lents donnent toujours l'impression de flotter sur la route tandis que le jeu mise clairement sur une surenchère destructrice si c'est votre truc.

 watchdogs 2,watch dogs 2,preview,impressions,ubisoft

Du côté de la technique, j'avais déjà dit dans mes précédents contacts avec Watch Dogs 2 que la finition du jeu semblait être un sujet d'attention. C'est beaucoup moins le cas sur ce build pré-release qui s'est montré particulièrement stable. Il reste encore quelques glitches visuels comme Ubisoft en a le secret mais cet essai de plusieurs heures m'a globalement rassuré par rapport à la finition technique du jeu.

Enfin, un petit mot sur les activités secondaires qui semblent assez nombreuses sans atteindre le niveau de densité de certains mondes ouverts. Watch Dogs 2 compense par leur originalité : collection de selfies, courses de drones, capture de morceaux musicaux supplémentaires, ... On découvre ces activités avec plaisir.

 watchdogs 2,watch dogs 2,preview,impressions,ubisoft

Pour conclure cette première prise en main sérieuse de Watch Dogs 2, je me sens assez confiant pour la sortie de cette suite. Techniquement, ce n'est pas encore parfait mais on est sur la bonne voie tandis que les nouveautés de gameplay sont intéressantes. Mais le plus important, c'est que notre héros, Marcus, semble très sympathique à incarner, que le scénario semble bien délirant tout en traitant de sujets sérieux et que, surtout, l'ambiance de San Francisco semble absolument magique. C'est bien simple, j'ai passé un bon moment de la démo à simplement parcourir la ville à pied à sa découverte, un signe qu'on a là un monde ouvert très prometteur. 

Watch Dogs 2 sera disponible le 15 Novembre 2016 sur PS4 et Xbox One (et quelques jours plus tard sur PC).

  

Écrire un commentaire