[Test] Tricky Towers, qui c’est qui a la plus haute ? 
par Quantic

mercredi 27 juillet 2016 19:02 0 commentaire

 tricky towers,test,avis,party game,jenga,tetris,playstation plus

Tricky Towers est le nouveau jeu offert à tous les abonnées Playstation Plus au mois d’Août. Astucieux mélange entre Tetris et Jenga, ce party-game va mettre de l’ambiance dans les salons du monde entier en jouant sur le plaisir que tous les petits et grands ressentent à construire la plus haute tour possible avant de la voir s’effondrer dans un rire démoniaque. Mais est-ce que le fun est au rendez-vous ? Voici notre test de Tricky Towers...


Tricky Towers est un jeu inspiré du jeu mobile 99 bricks et est issu du même développeur : la petite équipe hollandaise de WeirdBeard Games. Le concept a tout du jeu addictif à souhait : Des pièces de Tetris tombent du ciel sur une petite plateforme mais ici, elles ne disparaissent pas une fois une ligne formée. Non, non, il faut les empiler habilement afin de construire la tour la plus haute possible en jouant sur la stabilité des blocs et la gravité qui finit toujours par déstabiliser toute la structure.

Surtout que divers pièges magiques viennent nous compliquer la tâche en nous cachant la zone de jeu, en créant des blocs gigantesques ou en envoyant une bonne bourrasque de vent sur notre savant empilage. Ajoutez à cela que l’on peut jouer jusque 4 joueurs et vous comprendrez vite que Tricky Towers risque de mettre de l’ambiance dans le salon.

tricky towers,test,avis,party game,jenga,tetris,playstation plus

La découverte de ce titre est assez enthousiasmante.

On expérimente petit à petit les astuces qui nous permettent de stabiliser notre tour ou d’agrandir sa surface utile sans pour autant la déséquilibrer. Pendant les premières heures de jeu, on a un bête sourire aux lèvres tandis qu’on admire notre œuvre à l’apparence si instable monter vers les cieux.

D’autant plus que les développeurs ont eu la bonne idée d’intégrer un vrai mode solo constitué de 50 niveaux sous forme de puzzle à la difficulté croissante. De quoi s’initier en douceur au jeu et on en aura bien besoin car ce jeu s’avère plutôt difficile à maîtriser et je dois avouer m’être bien arraché les cheveux sur certains passages.

 tricky towers,test,avis,party game,jenga,tetris,playstation plus

Que ce soit en solo ou en multi, 3 modes de jeux sont disponibles :
- le Mode Course où il faut construire une tour le plus rapidement possible sans tout faire s'écrouler.
- le Mode Survie où il faut assembler un grand nombre de blocs sans les faire tomber.
- le Mode Puzzle où il faut assembler le plus grand nombre de blocs sans faire grimper la tour au-dessus d'une certaine hauteur.

Chaque mode de jeu est accessible en mode facile (moins de hauteur, pas de magie offensive), normal (hauteur standard, tout type de magie) ou Spécial (hauteur maximale, magie maximale mais aussi des rafales de vents, des vagues de magie, des règles un peu extrêmes, ...). Cette progression dans la difficulté garantit à Tricky Towers une durée de vie honorable en solo même si la répétitivité des différents modes se fera quand même vite sentir.

 tricky towers,test,avis,party game,jenga,tetris,playstation plus

Heureusement, le mode multi jusque 4 joueurs en local ou en-ligne s’avère très fun, particulièrement dans les modes de jeu les plus complexes et on enchaîne rapidement les coups de poignards dans le dos pour ruiner la partie de ses adversaires.

Ce plaisir de mettre des bâtons dans les roues des autres joueurs rappelle fortement Tetrinet et souffre de la même dualité. D’un côté, c’est un plaisir jubilatoire de détruire la tour bâtie avec amour par ses adversaires (encore plus si ledit adversaire se trouve dans le même canapé) mais d’un autre côté, on ne fait presque plus que ça.

 tricky towers,test,avis,party game,jenga,tetris,playstation plus

Bâtir une tour qui tient la hauteur demande une attention de tous les instants et donc on ne fait même plus attentions aux bonus, on fait juste son maximum pour pourrir la partie des autres afin d'éviter de voir sa propre construction ruinée. Cette impression est un peu moins palpable à 4 joueurs et donc je conseille fortement de ne pas y jouer seulement à deux joueurs.

Pendant mon test, les serveurs en ligne étaient encore un peu déserts et donc je n’ai pas pu tester le jeu en-ligne mais il semble que l’on ne puisse pas compléter une partie locale avec des joueurs en-ligne pour, par exemple, jouer à 4 joueurs alors que l’on est seulement à deux sur le canapé du salon. A confirmer sur la version finale mais ce serait dommage.

 tricky towers,test,avis,party game,jenga,tetris,playstation plus

Conclusion

Tricky Towers est un très bon mélange des genres : moitié party-game, moitié puzzle, son concept de construction de tour fera mouche auprès des petits et des grands. Les techniques de construction se montrent d’ailleurs bien plus complexes que l’on pourrait le penser conférant à ce titre une vraie marge de progression qui va permettre aux plus doués de se lancer dans des constructions surréalistes.

Si le coeur du jeu est son mode multi qui vous fera tantôt jubiler de sadisme et tantôt pleurer de désespoir, la présence d’un mode solo bien fourni assure une durée de vie tout à fait honnête à un genre où la répétitivité prend vite le dessus. Et croyez-moi, quand on veut battre son record, on est capable d’enchaîner les parties pendant toute la nuit.

Néanmoins, Tricky Towers n'esquive pas tous les écueils du genre en proposant peu de modes de jeux différents et en n’évitant pas à une certaine lassitude de s’installer après quelques heures de jeu. Mais c'est typiquement le genre de titre où l’on revient régulièrement pour une petite partie rapide même après plusieurs mois.

Ma Note : 7,5/10

Tricky Towers est disponible en téléchargement sur le PSN et Steam à partir du 2 Août et est gratuit pour tous les abonnés Playstation Plus au mois d’Août.

Écrire un commentaire