[Test] Danganronpa Another Episode – Ultra Despair Girl, un épisode "différent" 
par Quantic

jeudi 15 octobre 2015 19:13 0 commentaire

danganronpa,ultra despair girl,test,avis,ps vita

Danganronpa, c’est avant tout deux excellents visual novels desquels Aelya vous avait dit le plus grand bien à leur époque. Des histoires de massacres à tendance carcérales diablement inspirées et juste passionnantes. Alors, quand on a découvert que le prochain Danganronpa serait un simple TPS bourré d’action, on a fait de grands yeux étonnés. Cet épisode nommé Ultra Despair Girl allait-il attirer un public nouveau dans l’univers Danganronpa ou, au contraire, ruiner la réputation de cette série très prometteuse ?


Inutile de vous faire languir, le résultat de ce Danganronpa alternatif est au mieux surprenant, au pire franchement décevant, en fonction de où vous vous situez sur l'échelle de la fan-attitude face à la série.

Son point fort est bien entendu de nous replonger dans l’univers Danganronpa. A ce titre, ce spin off remplit assez bien sa mission et permettra au fan d’obtenir quelques réponses à ses questions tandis que le novice recevra une introduction plutôt réussie à l’univers Danganronpa.

danganronpa,ultra despair girl,test,avis,ps vita

Son titre d’Ultra Despair Girl se comprend vite puisque dès l’introduction, on découvre Komaru Naegi, jeune fille enfermée depuis de longs mois dans un appartement (et accessoirement sœur du "héros" de Danganronpa : Trigger Happy Havoc). On peut se dire qu’elle est donc un peu désespérée... Et quand elle pense que sa libération est proche, c’est pour découvrir une armée de Monokuma, les fameux ours iconiques de la licence, en plein massacre dans la ville. C’est donc à elle qu’il revient de sauver la cité des griffes des oursons maléfiques équipés de son porte-voix dont les balles sont des mots (que l’on pourra d’ailleurs upgrader en cours de jeu).

Artistiquement parlant, ce jeu est toujours une pleine réussite et se place facilement dans la lignée des deux autres jeux. L’opposition entre un univers dépressif à souhait, souvent gore et même parfois franchement dérangeant et son emballage visuel tout ce qu’il y a de plus mignon fonctionne toujours à fond. On est finalement souvent mal à l’aise et c’est ce qui rend le scénario et l’approche artistique dans son ensemble aussi intéressante.

 danganronpa,ultra despair girl,test,avis,ps vita

Heureusement d’ailleurs que le jeu nous interpelle autant car du côté technique, c’est moins glorieux. Les décors sont très vides, la caméra part souvent cueillir des pâquerettes et la fluidité n’est pas toujours au rendez-vous. On sent quand même bien qu’un visual novel n’est pas la même chose qu’un TPS et que les développeurs manquent probablement d’expérience en la matière.

Au rayon du TPS, les choses ne sont pas très glorieuses non plus. L’arme de base sous la forme d’un porte-voix est originale et les armes bonus sont à l’image du jeu : complètement délirantes. J’ai beaucoup aimé la possibilité de forcer les cibles à danser par exemple. Malheureusement, cette originalité ne sert pas vraiment un gameplay de shooter auquel il manque beaucoup de possibilités. Sans couvertures possibles, on aligne simplement les cibles en essayant de ne pas trop se faire toucher en avançant dans des décors sous la forme de succession de salles à nettoyer. Répétitif et franchement pas motivant.

 danganronpa,ultra despair girl,test,avis,ps vita

De temps en temps, la difficulté élevée du jeu nous force à enclencher notre bonus spécial sous la forme de l’intervention de la bien connue Toko Fukawa, la psychopathe de service que les fans de la licence reconnaitront bien vite. Son utilisation transforme le jeu en beat them all à la lisibilité très relative mais franchement défoulant. Une bonne manière de bien nettoyer une salle un peu chargée.

L’aspect TPS de ce spin off est donc plutôt décevant mais Danganronpa ne peut s’empêcher de faire ressortir ses origines Visual Novel puisque le jeu est très fréquemment interrompu par de longues séquences narratives. Celles-ci rappellent fortement les jeux d’origine et c’est tant mieux.

danganronpa,ultra despair girl,test,avis,ps vita

Néanmoins, si vous pensiez acheter un jeu d’action, vous risquez de bien souvent trouver ces séquences un peu envahissantes. Et c’est là que se situe le principal problème d’Ultra Despair Girl : le fan de Danganronpa adorera les cassures de rythme mais risque de trouver les séquences TPS peu intéressantes, tandis que le novice se demandera pourquoi son jeu est interrompu sans arrêt de la sorte. Ce spin off rate donc un peu son objectif en ne satisfaisant vraiment aucun groupe de joueurs.

 danganronpa,ultra despair girl,test,avis,ps vita

Conclusion

Danganronpa Another Episode – Ultra Despair Girl est un spin off un peu bancal de cette excellente licence de Visual Novel. Il apporte son lot de réponses pour le fan de la licence et nous plonge dans une ambiance assez fidèle à la série mais son gameplay peu abouti ne passionnera ni le fan, ni le novice. Il reste quand même intéressant à découvrir pour ceux qui ont déjà retourné dans tous les sens les épisodes précédents et qui en réclament plus mais soyez prévenu de ses défauts.

Bon, maintenant, on attend avec impatience une vraie suite à la licence pour nous réconcilier avec les oursons.

Ma Note : 6,5/10

Danganronpa Another Episode- Ultra Despair Girl est disponible en exclusivité sur PS Vita.

Écrire un commentaire