[Test] Forza Motorsport 6, un jeu de rêve pour tous les amoureux de belles mécaniques 
par Quantic

jeudi 17 septembre 2015 19:32 1 commentaire

 forza motorsport 6,test,avis,xbox one

Forza Motorsport fait partie du petit cercle des gros jeux de simulation automobile. Naguère, ce marché était assez facile à suivre sur consoles. Gran Turismo sur Playstation, Forza sur Xbox et c’était tout. Mais entre-temps, Project Cars est venu secouer un peu le statu quo. Il fallait donc réagir et ce nouvel épisode de Forza a un seul objectif : remettre les pendules à l’heure sur l’identité de la meilleure simulation automobile sur Xbox...


Il faut dire que le dernier Forza, même avec toutes ses qualités, avait déçu pas mal de joueurs. Sorti sans doute un peu trop tôt (pour accompagner le lancement de la Xbox One), bourré de micro-transactions et sans innovations majeures, on attendait plus de la part d’une licence qui avait réussi à s’imposer sur Xbox et même à surpasser son grand concurrent : Gran Turismo sur Playstation. Deux ans plus tard, les doléances des joueurs ont été entendues et Forza Motorsport 6 entend bien reprendre son trône.

forza motorsport 6,test,avis,xbox one

De belles voitures, de beaux circuits.

Les premières minutes passées sur ce jeu peuvent avoir un effet surprenant sur votre système salivaire car il est juste de toute beauté, probablement le plus beau jeu de voitures que j’ai pu voir sur consoles Next Gen. La course d’introduction à Rio, à bord de la toute nouvelle Ford GT est, du coup, une merveilleuse entrée en matière, un gros coup de poing dans la figure pour vous prévenir : "Attention, vous allez en prendre plein les yeux".

Tout sent bon le travail de passionnés. Les voitures sont toujours aussi belles mais ce sont surtout les décors et les circuits qui impressionnent par leur réalisme. Il ne manque plus grand-chose pour avoir réellement l’impression d’être sur place. La fluidité est, elle aussi, très impressionnante. Quand la meute s’engouffre après le départ dans la première chicane de Monza, on est bien heureux de pouvoir compter sur du 60 images/secondes d’une stabilité quasi parfaite. Les équipes techniques de Turn 10 rendent une copie quasiment sans fautes.

 forza motorsport 6,test,avis,xbox one

Impossible de se plaindre au niveau du contenu qui est juste gigantesque. 460 voitures, toutes parfaitement modélisées, 26 circuits (sans compter toutes leurs variations), un mode carrière exemplaire (mais j’y reviendrai), bref, une déclaration d’amour à l’automobile. Le partenariat avec Top Gear est également renouvelé même si seules les voix de James May et Richard Hammond nous présenteront les voitures. Exit Jeremy Clarkson pour les raisons que l’on sait. Maintenant que l’émission télé part dans une nouvelle direction, on se demande si Forza restera fidèle à la BBC pour les prochains épisodes.

Un mode carrière revu et corrigé.

Turn 10 avait annoncé avoir rénové son mode carrière afin de redonner un peu de dynamisme à ce mode solo et ne pas en faire une simple succession de courses. Pari réussi puisque ce mode est maintenant divisé en 5 catégories, elles-mêmes subdivisées en une multitude de championnats. La montée en puissance se fait donc de manière progressive mais on pilote assez vite des modèles qui poussent bien.

forza motorsport 6,test,avis,xbox one

Histoire de ne pas installer une routine, on débloquera régulièrement des "rassemblements", des évènements spécifiques qui nous feront goûter à un autre aspect de la course automobile : piloter une indycar à Indianapolis, s’initier à l’endurance, etc. Une bonne idée pour varier les plaisirs.

Au final, le mode solo est très prenant et on se prend vite au jeu du "Une petite dernière et puis j’arrête" encore et encore. D’autant plus qu’à chaque niveau de pilotage passé, on participe à une sorte de loterie dans laquelle on peut gagner des crédits mais aussi des voitures. Il y a même des gros lots avec des voitures de plusieurs de centaines de milliers de crédits.

Une autre nouveauté est l’apparition de mods sous la forme de bonus que l’on peut équiper pour une ou plusieurs courses et qui confèrera un avantage. Par exemple : sur tel circuit, 10% d’adhérence en plus ou à la prochaine course, doublement du bonus pour un virage parfait. Je pensais que cela déséquilibrerait un peu le gameplay mais en pratique, c’est tout à fait utilisable sans dénaturer la simulation. De plus, rien n’oblige le puriste à utiliser ces mods.

 forza motorsport 6,test,avis,xbox one

Turn 10 conserve donc sa philosophe de laisser au joueur sa liberté : vous ne voulez pas utiliser les mods, ne les utilisez pas. Dans la même idée, réduire les aides au pilotage, supprimer le flashback, ... confèrent des bonus de crédits.

Forza Motorsport 6 vous laisse donc jouer comme vous l’entendez, que vous soyez du genre à freiner sur vos adversaires ou à vous la jouer "réalisme extrême", ce jeu s’adapte à vos envies et c’est ce qui fait son charme.

 forza motorsport 6,test,avis,xbox one

La pluie et la nuit au programme.

La dernière grande nouveauté de ce sixième opus concerne les conditions de course puisque l’on peut dorénavant réaliser une course de nuit ou sous la pluie. Deux possibilités que de nombreux jeux récents proposent également, il est donc normal de les voir apparaitre chez Forza aussi. De nuit, le pilotage est assez similaire à ce que l’on connait en journée. Les circuits seront plus ou moins sombres mais pour certains, il s’agit vraiment de foncer dans la nuit. Il faut donc être encore plus attentif aux panneaux de distance des virages si l’on ne veut pas rater son freinage.

Sous la pluie, Forza est totalement transformé en un autre jeu. La pluie en elle-même est très bien simulée, elle coule sur le capot, s’échappe du pare-brise à cause de la vitesse et on l’entend même clapoter sur le toit de la voiture. Les nouvelles conditions de piste sont parfaitement simulées. L’adhérence est réduite, la distance de freinage augmentée, l’aquaplaning guette à chaque freinage et des grosses flaques (presque des mares) se forment dans les creux de la piste, rendant la voiture particulièrement difficile à maitriser.

 forza motorsport 6,test,avis,xbox one

Dommage qu'il n'y ait que deux réglages en matière de pluie : grand soleil ou pluie tropicale (que même la mousson, c’est de la blague à côté). On aurait aimé disposer d’une météo dynamique avec une fine pluie pour commencer qui mouille doucement la piste et impose de jongler avec des pneus slicks avant que l’orage diluvien ne s’abatte sur le circuit pour ensuite se calmer avec une trajectoire qui s’assèche mais non, pas de ça chez Forza et c’est dommage.

Drivatar et multijoueur en progression.

Un autre bon point de cette sixième édition de Forza, c’est son système de Drivatar. L’idée était apparue dans Forza 5 mais n’était pas encore tout à fait au point. En pratique, chaque joueur est simulé par une IA qui se calque sur son comportement en piste. Le drivatar de chacun peut donc être plus ou moins rapide, plus ou moins agressif ou plus ou moins conservateur. Et dans les courses en solo, nous sommes entourés par les drivatars de nos amis. Cela donne un petit côté social à Forza d’autant plus que le système a été revu et fonctionne vraiment bien.

 forza motorsport 6,test,avis,xbox one

Le multijoueur a été aussi identifié par Turn 10 comme un élément d’amélioration possible. D’après leurs statistiques, seul un joueur sur cinq joue régulièrement en multijoueur sur Forza. L’objectif de Forza 6 est donc d’encourager les joueurs à s’affronter en ligne. Pour cela, des modes de jeu originaux (tiré notamment de Forza Horizon) apportent un peu de diversité mais surtout, chaque joueur est classé dans une ligue, en fonction de ses performances et de son comportement au volant.

L’idée est de rassembler dans une même course des joueurs avec un niveau (temps au tour) et un style (propre ou agressif) similaire. L’assurance finalement pour chacun de s’amuser avec 23 autres joueurs, car oui, le multi est maintenant passé à 24 joueurs, de même niveau et de même compétence.

 forza motorsport 6,test,avis,xbox one

Vous aurez compris que Forza Motorsport 6 est plutôt un bon jeu mais peut-on le qualifier de simulation ?

En fait, Forza n’est pas réellement ce que j’appellerais une simulation de course automobile. Le moteur de simulation est poussé et une fois les aides désactivés, ce jeu montre de bien belles choses mais il y a une succession de petits éléments qui font que ce jeu n'est pas une vraie simulation (comprendre pour les pilotes qui scrutent le moindre petit détail). Souvent, le solo fait penser à un format "Arcade" : pas d'essai, nombre de tours limités,... mais surtout pas de pénalité en cas de touchette ou de débordement de piste.

De manière générale, Forza s'est toujours montré un peu trop conciliant par rapport à ce que l'on trouve chez la concurrence. Voilà qui me fait dire que Forza est avant tout un jeu pour les amoureux de voitures mais pas forcément un jeu pour les amoureux de la course automobile.

forza motorsport 6,test,avis,xbox one

Conclusion

Forza Motorsport 6 s’avère être un excellent jeu qui a réussi à gommer toutes ses imprécisions passées pour nous livrer une copie presque parfaite dans le genre. Visuellement impressionnant et débordant de contenu tout en proposant un solo conséquent et passionnant, Forza se pose comme un exemple de ce qui marche en matière de simulation automobile.

La question est, finalement, de savoir si Forza s’adresse à vous. Si vous rêvez de piloter les plus beaux bolides sur les plus belles courses du monde via un moteur de simulation abouti mais tolérant pour les débutants, alors Forza est le jeu de vos rêves.

Si, par contre, vous êtes plutôt un intégriste de la course automobile, alors je suis un peu plus partagé. Le moteur physique montre des imprécisions même toutes aides désactivées mais surtout les règles sont appliquées mollement : pas de réelle pénalité à freiner sur les autres pilotes, possibilité de couper quasi impunément les virages, ... plein de petits élément qui font de Forza un jeu finalement un peu trop accessible quand on cherche un vrai simulateur de course.

Ma Note : 9/10

Forza Motorsport 6 est disponible en exclusivité sur Xbox One à partir du 18 Septembre 2015.

Commentaires

Merci pour ce test.
Etant déçu du contenu et de la difficulté d'un jeu comme Assetto Corsa (vrai??? simu PC) ou du mode solo de Project Cars, ce Forza sera-t-il le jeu qui me fera acheter une xbox one ???? j'hésite mais un petit bundle pour noël;pourquoi pas qui sait ^^

Écrit par : Flynn Outlaws | 17/09/2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire