[Test] N++, quand le minimalisme accouche d’une merveille de gameplay 
par Quantic

lundi 12 octobre 2015 19:40 1 commentaire

n++,test,avis

N++ est la suite de la suite d’un jeu qui a connu son époque de gloire sous le nom de N. Oui, déjà rien que pour le titre, on fait dans le simpliste. Ceux qui ont connu le jeu original savent qu’il a connu son petit succès et qu’il était déjà horriblement exigeant pour le joueur un peu impatient. Son successeur est maintenant un jeu PS4 mais allons-nous pleurer devant sa difficulté autant que c'était le cas sur son vénérable ancêtre ?


N++ est un jeu tout ce qu’il y a de dépouillé, une sorte de jeu de plate-forme en hommage à la géométrie et dont le héros est un ninja en bâtonnets, ce qui nous laisse imaginer plein de choses sur son physique. En plus de ce dépouillement visuel, le gameplay se montre aussi d’une simplicité déconcertante. On se déplace avec le stick gauche et on saute avec un bouton. Oui, c’est tout. La seule petite folie de gameplay que se sont autorisés les développeurs est la possibilité d’enclencher un super-saut à l’aide des parois, ce qui n’est pas si évident à maitriser d’ailleurs.

n++,test,avis

Et le pire, c’est que, dans ce jeu, il n’y a pas de barre de vie ou de vie tout court d’ailleurs puisque au moindre contact avec un des multiples éléments létaux qui parsèment les niveaux, c’est la mort assurée. Même la gravité peut nous tuer. Mais rassurez-vous, mourir vous allez le faire, des centaines, que dis-je, des milliers de fois. C’est même le concept du jeu. Parvenir au bout du niveau en ramassant le plus de lingots d’or possibles et le plus vite possible tout en restant vivant. Un triptyque pas si évident à réaliser car bien souvent les lingots sont placés à des endroits bien vicieux qui ont une fâcheuse tendance à vous tuer, surtout quand vous essayez d’aller vite.

Présenté comme cela, le jeu parait bien trop "classique" et il faut dire qu’il est très classique. Mais sa grande force, il la tire de son gameplay très facile à comprendre et quasiment impossible à maitriser complètement mais aussi de son gigantesque contenu. C’est, en effet, 2360 niveaux qui nous attendent pour nous torturer et c’est sans compter sur la communauté qui a déjà créé un nombre impressionnant de nouveaux niveaux. Voilà probablement un jeu à la durée de vie infinie à condition que vous n’ayez pas déjà lancé votre pad dans la télé de rage.

n++,test,avis

Et ce n’est pas tout puisque ce titre bénéficie également d’un multi jusque 4 joueurs en coopératif local. Dans ce mode, on peut alors s’attaquer aux niveaux spécialement pensés pour la coopération et qui exigent réellement de faire équipe pour espérer en voir le bout. Certains niveaux poussent même le sadisme à devoir sacrifier ses camarades de jeu pour débloquer la fin du niveau.

n++,test,avis

Conclusion

Je répète souvent que l’ambiance et le scénario sont plus importants pour moi que le gameplay et c’est le cas. Mais de temps en temps, un petit jeu vous happe dans son univers simplissime sans scénario, sans ambiance et même ici, presque sans graphisme. C’est le cas de N++. Sa simplicité alliée à son nombre gigantesque de niveaux en font déjà un classique du jeu de plate-forme exigeant et addictif à souhait.

On a toujours envie de réessayer ce niveau impossible une fois de plus. Et quand on a envie de se détendre, on invite des amis et on leur pourrit leur partie. Ce jeu est une torture, vraiment, croyez-moi. Il est frustrant et à des kilomètres des jeux que j’apprécie habituellement mais il est juste réussi et addictif. Dommage quand même que son prix de +/- 20 euros me paraissent un peu élevé mais si vous le trouvez en promotion, n’hésitez pas.

Ma Note : 7,5/10

N++ est disponible exclusivement en téléchargement sur PS4.

         1 commentaire

dans Gaming, PS4, Test
Tags : n++, test, avis

Commentaires

Un jeu de plus à ajouter à ma to-do list! Je ne te remercie pas Quantic! ;)

Écrit par : Capkrabs | 15/10/2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire