[Preview] Beyond Eyes, la découverte poétique de la perception des sens 
par Quantic

lundi 27 juillet 2015 18:50 0 commentaire

 beyond eyes,preview,impressions,e3 2015

Beyond Eyes est sans doute le jeu le plus original que j’ai pu découvrir depuis longtemps. Cette aventure aux côtés d’une jeune fille aveugle promet son lot de poésie et de sensibilité tout en posant des questions clés sur notre comportement face au monde et à son interprétation. J’ai pu en discuter avec sa créatrice Sherida Halatoe, voici mes impressions...


Beyond Eyes fait partie de ces jeux qui vous impressionnent au premier coup d'oeil. Ce projet indé, mené par sa créatrice, et soutenu par Team 17 (déjà auteurs de Worms) et par Microsoft qui en fait un fer de lance de son programme ID@Xbox présente toutes les caractéristiques d'un futur titre culte.

 beyond eyes,preview,impressions,e3 2015

Dans Beyond Eyes, nous accompagnons Rae, une jeune aveugle d’une dizaine d’années, et son meilleur ami, son chat Nani. Rae est devenue aveugle il y a plusieurs années et dispose donc de notions qu’un aveugle de naissance n’aurait pas. Néanmoins, elle doit réapprendre le monde, ses bonheurs et ses dangers.

Visuellement, cela revient à placer Rae au cœur d’une bulle qui représente sa conception du monde. Comme elle ne peut plus utiliser ses yeux, elle fait appel à ses autres sens et sa représentation du monde nous apparait telles que son ouïe, son touché ou son odorat lui permettent de prendre conscience de son environnement. Petit à petit, ce qui nous entoure apparait donc dans un halo lumineux mais peut aussi s'avérer très trompeur. Ainsi, alors qu’elle entend un bruit d’eau, son audition lui permet d'imaginer une fontaine alors qu’en réalité, une fois plus proche de la "fontaine", son odorat lui apprend qu’il s’agit d’une bouche d’égout.

 beyond eyes,preview,impressions,e3 2015

Elle apprend à nos côtés et ses expériences positives ou négatives vont formater ses réactions futures. Par exemple, elle entend un bruit de vent dans du linge. Faisant appel à ses souvenirs, elle se représente du linge qui sèche mais en réalité, il s’agit d’un épouvantail. Son humeur s’assombrit à cette idée, ce qui est directement représenté à l’écran par une palette de couleur sombre. Elle entend alors un bruit d’oiseau. Si elle a eu, dans le passé, une expérience positive avec les oiseaux, elles interprètera cela comme une poule caquetant au côté de l’épouvantail mais si son expérience est mauvaise, elle imaginera un corbeau prêt à l’attaquer et paniquera.

Le fait que rien ne soit définitif dans sa représentation du monde est au cœur du gameplay de Beyond Eyes. On grandit véritablement aux côtés de Rae, lui faisant découvrir le monde pour le meilleur ou pour le pire. Il n’en faut pas plus pour transformer ce jeu en véritable expérience initiatique qui soulève de nombreuses questions.

beyond eyes,preview,impressions,e3 2015

Pour conclure cette preview de Beyond Eyes, je peux vous dire que je suis totalement sous le charme de cette production. Visuellement intriguant, posant de vraies questions existentielles, il y a des chances pour que nous ne sortions pas indemnes de l’aventure vécue aux côtés de Rae. Finalement, la seule inquiétude que j’ai encore concerne la manière dont cette aventure va se mettre en place. Vivre la vie de Rae sera certainement une expérience à part entière mais y-aura-t-il un fil conducteur suffisant pour tenir cette aventure ensemble ?
Voilà en tout cas un titre qu’il faudra tenir à l’œil.

Beyond Eyes est prévu courant Août 2015 sur Xbox One et PC.

Écrire un commentaire