[Preview] Rainbow Six Siege, les otages n'ont qu'à bien s'accrocher 
par Quantic

lundi 20 avril 2015 19:36 0 commentaire

 rainbow six siege,alpha,preview,impressions,gameplay

La série des Rainbow Six a longtemps représenté ce qui se faisait de mieux comme jeux d'intervention tactique. Annoncé lors du dernier E3, Ubisoft a bien l'intention de renouer avec les origines de la licence en proposant un jeu hardcore à souhait. J'ai eu la chance de pouvoir m'essayer quelques jours à l'Alpha fermée, voici mes premières impressions...


La première chose qui frappe quand vous débarquez dans Rainbow Six Siege, c'est son apparente complexité et son gameplay sans concessions. Les amateurs de bourrinage ne seront pas à la fête car, même si on peut tout faire exploser ou presque, c'est le réalisme de l'action qui prime dans ce jeu. On n'atteint pas le summum du sadisme d'un ARMA (où on se demande la plupart du temps d'où venait la balle qui nous a tué) mais on s'en rapproche. Voilà qui fera déjà saliver d'envie les apprentis stagiaires du GIGN ou du SWAT.

 rainbow six siege,alpha,preview,impressions,gameplay

En pratique, l'alpha s'est déroulée sur 2 cartes assez petites : une maison à plusieurs étages (que l'on peut attaquer en rappel) et un avion (dont l'assaut fait diablement penser aux films hollywoodiens). Le mode de jeu proposé oppose 5 terroristes retranchés et tenant un otage à 5 anti-terroristes qui doivent prendre d'assaut les lieux et sauver l'otage. Les terroristes gagnent la partie si l'otage est tué, s'ils tuent tous les assaillants ou si l'otage n'est pas libéré à temps. Les anti-terroristes gagnent la partie s'ils tuent tous les terroristes ou escortent l'otage sain et sauf à l'extérieur.

Le réalisme d'une partie de Rainbow 6 Siege se fait sentir (parfois violemment) par toute une série de mécaniques de gameplay plutôt hardcore. Ainsi, quand on meurt, on meurt définitivement et on ne pourra rejoindre son équipe qu'à la partie suivante. Les armes se montrent particulièrement efficaces pour tout joueur qui parvient à les maitriser. Inutile, par exemple, de se cacher derrière une table en bois si notre assaillant nous canarde à l'AK47. On en ressortira en charpie.

rainbow six siege,alpha,preview,impressions,gameplay

Dans le même ordre d'idée, j'ai beaucoup aimé mourir lors de ma première partie car j'avais choisi de me poster collé à un mur auquel un charmant adversaire a choisi de poser du C4 pour faire une brèche. Autant vous dire que j'ai juste entendu un gros boum avant de me voir explosé aux 4 coins de la pièce. Le réalisme est, sans aucun doute, le crédo de ce jeu.

Un crédo qui n'est pas absolu non plus puisque les développeurs ont eu la bonne idée d'intégrer une série de gadgets, pas toujours si réalistes que cela. On peut ainsi se voir équipé d'une masse pour abattre les murs les plus fragiles, d'un détecteur de battements cardiaques pour mieux repérer les adversaires ou encore de drones neutralisant les pièges électroniques et bien d'autres.

 rainbow six siege,alpha,preview,impressions,gameplay

Mais avant cette phase d'action proprement dite où la cohésion de l'équipe est la clé du succès, Rainbow Six Siege propose aux 5 joueurs d'une équipe de tester leur capacité à jouer ensemble. Ainsi, comme dans un MOBA, chacun des 5 joueurs devra choisir un rôle bien spécifique et il faudra donc parfois se forcer à jouer un rôle que l'on n'aime pas trop. Ensuite, c'est avec un système de vote que terroristes comme anti-terroristes choisiront leur point de spawn.

Enfin, pendant 40 secondes, chaque équipe prépare la phase d'action. Les anti-terroristes contrôlent des drones qui ont pour mission de repérer la position de l'otage, ce qui simplifiera d'autant l'assaut à suivre. Les terroristes doivent liquider ces drones espions et renforcer leur défense en disposant des pièges, en renforçant les murs ou en barricadant les portes.

rainbow six siege,alpha,preview,impressions,gameplay

C'est au cours de cette phase de préparation qu'on voit tout de suite si l'équipe dans laquelle on est tombé est sérieuse ou pas et, autant le dire, trouver une équipe organisée et communicante n'est pas chose aisée. Rainbow Six Siege est un jeu vraiment exigeant qui se destine clairement à une carrière dans l'e-sport. Jouer avec une équipe fixe de joueurs motivés sera donc un plus inestimable pour s’amuser sur ce titre.

Enfin, pour terminer ce premier contact avec Rainbow Six Siege, il faut signaler que visuellement le titre est pour l'instant loin d'être fini. Texture manquante, aliasing prononcé, animations inachevées et framerate parfois souffreteux témoignent de l'état Alpha du jeu. Mais pas de panique, Rainbow Six Siege a encore de longs mois de développement devant lui et cette alpha avait surtout comme objectif de tester les mécaniques de gameplay.

 rainbow six siege,alpha,preview,impressions,gameplay

Pour conclure cette preview, Rainbow Six Siege a un beau potentiel devant lui. Très exigeant, très réaliste, ce jeu veut définitivement se positionner comme le meilleur shoot tactique du marché. Et il a les capacités pour réaliser son objectif. Attention quand même au fait que s'il se montre particulièrement plaisant avec une équipe fixe de 5 joueurs qui se connaissent bien, il peut parfois se montrer frustrant pour le joueur isolé. Un jeu à tenir à l'oeil pour tout amoureux des FPS un peu plus sérieux que la moyenne.

Rainbow Six Siege est prévu probablement pour la fin 2015.

 

En bonus, voici une vidéo de gameplay faite maison avec quelques séquences de jeu...

Écrire un commentaire