[Test] Lara Croft and the Temple of Osiris, Lara est une déesse, j'en étais sûr 
par Quantic

vendredi 23 janvier 2015 19:51 1 commentaire

lara croft and the temple of osiris,test,avis,lara croft

Lara Croft est une icône du jeu-vidéo et ce n'est pas nous qu'il faut convaincre du retour en grâce de la belle miss Croft ces dernières années. Tandis qu'Aelya attend avec grande impatience Rise of the Tomb Raider, Square Enix nous propose de patienter avec un second épisode de  son spin off en 3D isométrique : après le plutôt sympathique Lara Croft and the Guardian of Light, voici Lara Croft and the Temple of Osiris. Alors, ai-je-été conquis par l'ambiance égyptienne de ce jeu ?


Mélanger action en 3D isométrique (qui fait quand même bien penser à Diablo) et Lara Croft, voilà une idée qui pourrait paraitre un peu saugrenue. Il faut dire que les formes avenantes de Mademoiselle Croft passent moins bien dans ce format que dans la licence plus classique. Ah la la, la poitrine pyramidale de Lara dans le premier jeu, quel souvenir, que de rêves éloquents et imagés me reviennent à l'esprit. Ah pardon, vous êtes toujours là, je m'égare un peu mais je vous jure, c'est pas ma faute, c'est la fièvre. Oui, parce que je ne vous ai pas dit mais j'ai un bon 39 de fièvre tandis que je rédige cet article, donc vous excuserez d'éventuelles divagations passagères à base de phantasmes refoulés.

lara croft and the temple of osiris,test,avis,lara croft

Mais revenons au jeu. Tandis que nous nous disputons les richesses archéologiques avec notre "ami" de toujours, Carter, le Dieu Seth (le méchant pour ceux qui ne connaissent pas trop la mythologie Égyptienne) décide de l'occasion pour s'emparer du monde. Bon, c'est un peu instinctif, mais il est comme ça, Seth, une étincelle et plus rien ne l'arrête.

Il découpe donc le corps de son frère Osiris en petits morceaux et enferme Lara et Carter dans son monde. Nous voilà contraints de retrouver les morceaux d'Osiris pour nous échapper. Heureusement, nous serons assistés par Isis et Horus, la petite famille d'Osiris, bien décidée à remettre ses morceaux dans le bon sens. Oui, vous avez bien lu, on peut jouer Lara Croft ou une déesse Egyptienne, au choix. Et après ça, on s’étonne que Lara a besoin de psychiatrie à son retour d'expédition ?

lara croft and the temple of osiris,test,avis,lara croft

Le gameplay de Temple of Osiris n'est pas foncièrement différent de celui que l'on connaissait déjà dans Guardian of Light. On retrouve donc un mix action/plateforme/réflexion plutôt sympathique à jouer avec comme différence majeure la possibilité de jouer à quatre, là où le précédent épisode était limité à deux joueurs. De plus, les différents héros se montrent assez équilibrés avec deux humains qui peuvent tout défourailler à la mitrailleuse et utiliser un grappin tandis que les deux Dieux vont débloquer des passages secrets et utiliser la magie pour arriver à leur fin.

Il est d'ailleurs intéressant de constater qu'à deux joueurs, il est obligatoire de choisir un Dieu tandis que l'autre joueur est obligé d'incarner Lara. Ce qui démontre que Lara est bien la star du jeu mais aussi que la combinaison humain/Dieu est au coeur du gameplay, chacun compensant les faiblesses de l'autre. On peut d'ailleurs noter dès maintenant que le système de jeu en ligne marche impeccablement. Chaque joueur pouvant rentrer ou quitter une partie très facilement. Un sans-faute à ce niveau.

lara croft and the temple of osiris,test,avis,lara croft

En solo, l’aventure apparait tantôt trop proche de Guardian of Light et tantôt trop facile, trop orientée action. Les phases de réflexion sont moins nombreuses et moins inspirées mais heureusement, en coopératif, le jeu retrouve tout son intérêt. En effet, les Dieux disposent de l'utilisation exclusive du Bâton d'Osiris, une arme un peu molle mais surtout un outil pour débloquer des plateformes cachées.

Ainsi, il faut constamment collaborer ensemble pour progresser dans le jeu. Les humains ont le grappin, les Dieux ont le Bâton d'Osiris et tout ce petit monde doit collaborer pour passer les épreuves de la manière la plus harmonieuse possible. Autant vous dire que dans une équipe formée en ligne au hasard, cela peut produire des résultats assez "intéressants". Par contre, en y jouant en coop locale à deux joueurs, le gameplay se montre vraiment réussi avec une véritable impression de collaboration entre les joueurs.

lara croft and the temple of osiris,test,avis,lara croft

A la fin de chaque niveau (souvent conclu par un boss gigantesque), on récupère des coffres au trésor qui conféreront à nos héros des bonus du genre santé améliorée, augmentation de la cadence de tir, etc. Sauf que ces bonus sont liés à un aspect climatique, par exemple, il y a des bonus uniquement valable quand il fait nuit ou uniquement en hiver. Tout cela permet à chacun de créer un personnage unique et une bonne équipe multi fera bien attention de compléter de manière logique et complémentaire l’inventaire de chaque héros.

Finalement, ce jeu ne se montre pas diablement original mais reste très efficace dans son genre, les sections d'action sont l'occasion de tout faire péter tout en conservant une visibilité assez étonnante quand on voit le bordel affiché à l'écran. Tandis que les phases de progression/réflexion sont l'occasion pour chaque membre de l'équipe de montrer qu'il aime ses équipiers... ou pas car on peut aussi vite sombrer dans l’effet inverse : "Tiens, qu'est-ce qui se passe si je lâche mon grappin et qu'Isis explose son petit corps frêle au fond du ravin." Enfin, vous avez compris, jouez avec des personnes de confiance et votre expérience sera très sympathique, sinon, croisez les doigts très forts.

lara croft and the temple of osiris,test,avis,lara croft

Conclusion

Lara Croft and the Temple of Osiris est un bon passe-temps pour tout fan de Lara Croft en attendant Rise of the Tomb Raider en fin d'année. La 3D isométrique offre un jeu bourré d'action et d'effets visuels tandis que les phases de progression/réflexion vont permettre à une équipe soudée de montrer ce qu'elle sait faire. Le solo peut se montrer un peu décevant, je ne peux donc que vous encourager à y jouer avec quelques amis de confiance, le jeu se découvre définitivement sous  un autre visage en multi.

Quant aux plus solitaires, je ne peux que vous encourager à relancer Tomb Raider, l'excellent reboot de cette licence mythique.

Ma Note : 7,5/10

Lara Croft and the Temple of Osiris est disponible sur PS4, Xbox One et PC.

Commentaires

lara est trop sexy

Écrit par : dehen | 25/01/2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire