[Test] Disgaea 4 : A Promise Revisited, le RPG tactique de référence ? 
par Quantic

jeudi 11 septembre 2014 19:26 4 commentaires

disgaea 4 a promise revisited,disgaea 4,test,nis america

La série des Disgaea est célèbre pour son gameplay de RPG tactique sans concessions. Le quatrième épisode de la série, déjà sorti en 2011 sur PS3 nous revient dans une version boostée sur PS Vita. Alors, la magie fonctionne-t-elle toujours ?


Pas besoin de vous faire un dessin, la réponse à cette question est un grand "Oui" clamé haut et fort. Il faut dire que la série n’a pas beaucoup connu d’épisodes en demi-teintes et que la sortie de cet épisode sur PS3 avait déjà été plutôt apprécié à son époque.

disgaea 4 a promise revisited,disgaea 4,test,nis america

Le scénario toujours aussi "dingue".

Nous incarnons Valvatorez, un vampire qui coule des jours heureux sans se soucier des aléas de la vie. Malheureusement pour lui (et heureusement pour nous sinon nous n’aurions pas de raison de jouer), les prinnies, les célèbres "pingouins" de la série se font mystérieusement enlever, ce qui empêche Valvatorez de tenir sa promesse de leur offrir un festin de sardines. Ah oui, j’ai oublié de vous dire mais les prinnies sont des démons, si, si, je vous jure. Bref, notre héros vole au secours de ses ouailles et affronte au passage la moitié de l’enfer.

C’est clair, vous suivez, toujours ? Non, pas d’inquiétudes, c’est normal. Disgaea, fidèle à sa tradition, nous propose un scénario touffu, bourré d’humour et de situations plus surréalistes les unes que les autres. Mais si le scénario peut parfois diviser les fans, le système de combat hyper-tactique fait l’unanimité.

 disgaea 4 a promise revisited,disgaea 4,test,nis america

 Un vrai RPG tactique

Ceci dit, autant vous prévenir que si vous n’avez jamais joué à un Disgaea, il va falloir vous accrocher sérieusement pendant le tutorial (long et pas toujours très clair) ainsi que pendant le début du jeu, le temps de bien digérer les nombreuses mécaniques qui font tout le charme de ce titre.

A la base, le système de jeu est assez classique. On choisit ses héros, on les équipe dans une base et on part en mission. Une fois sur place, on place ses héros sur le terrain de jeu quadrillé et à chaque tour, on se déplace et on attaque avant de prier pour que l’IA ne nous massacre pas pendant son tour.

Mais ce qui fait la force de Disgaea en tant que RPG tactique, c’est avant tout ses possibilités infinies de combinaisons. Ainsi, on peut faire des combos en attaquant plusieurs fois ou encore réaliser des attaques combinées avec ses compagnons.

 disgaea 4 a promise revisited,disgaea 4,test,nis america

Avec un Magimorph, on peut combiner un démon et un humain pour transformer le démon en super arme que l’humain utilisera. Avec un Combimorph, on combinera deux démons entre eux pour créer un super démon pour tout casser devant soi. Mais la vraie originalité de Disgaea, c’est la possibilité de soulever et lancer vos alliés ou vos ennemis. On peut, par exemple, créer une tour avec nos alliés pour lancer les attaques les plus puissantes.

Cela vous semble compliqué ? Je ne vous le cacherai pas, ça l'est, mais une fois la stratégie de base assimilée, les possibilités sont juste énormes et terminer un mission apporte vraiment une grande satisfaction. Mais le combat n’est que la partie émergée de l’iceberg puisque en coulisse, on peut également influer sur les combats au travers du QG électoral où l’on peut attribuer des gouverneurs aux différentes zones qui nous fourniront des bonus variés en combat. Et encore, je ne vous ai même pas parlé de l’influence du terrain qui modifiera, parfois de manière drastique, vos performances en combat.

disgaea 4 a promise revisited,disgaea 4,test,nis america

En bonus, par rapport au jeu PS3, tous les DLC sont disponibles sur cette version PS Vita. Autrement dit, les possibilités sont encore plus étendues avec quelques nouveaux personnages, des sorts encore plus puissants et des missions supplémentaires.

Techniquement, difficile d’être ébloui par la 2D proposée mais la finesse des sprites rend particulièrement bien sur l’écran de la PS Vita. A noter que les voix japonaises sont disponibles, ce qui est toujours un plus pour un jeu de ce genre.

disgaea 4 a promise revisited,disgaea 4,test,nis america

Conclusion

Disgaea 4 : A Promise Revisited est un excellent RPG tactique que je conseille à tous les fans du genre. Profond, hyper complet, avec une durée de vie gigantesque, l’amateur de stratégie sera juste comblé par les possibilités offertes par ce titre. En bonus, le scénario surréaliste et l’humour complètement décalé lui apporte une petite touche de fraicheur que j’ai bien apprécié. Mais attention quand même, si ce titre se montre hautement intéressant, il reste difficile d’accès pour le novice et ne renouvelle pas en profondeur le genre. On n’apprivoise pas les pingouins aussi facilement.

Ma Note : 8/10

Disgaea 4 : A Promise Revisited est disponible en exclusivité sur PS Vita.

Commentaires

* - * il me le faut. Je me souviens j'avais finis l'opus sur psp. Je suis un grand fan du jeu.
Merci beaucoup pour l'article ;)

Écrit par : retrogameProduction | 11/09/2014

Répondre à ce commentaire

Heureusement qu'il y a NIS America pour sortir des petites perles comme celle-là...

Écrit par : Quantic | 11/09/2014

Je viens de l'acheter sur PS3, mais pas encore eu le temps de pousser plus loin que le tutorial.

Écrit par : Tom Pousse | 11/09/2014

Répondre à ce commentaire

Un bon choix mais qu'est-ce qu'il faut s'accrocher au début. Avec tous les jeux trop faciles qui sortent pour l’instant, on a oublié ce que c'est un vrai jeu comme dans notre jeunesse ;-)

Écrit par : Quantic | 11/09/2014

Écrire un commentaire