[Preview] Borderlands, The Pre-Sequel, encore plus de délire, encore plus de loot 
par Quantic

mardi 02 septembre 2014 19:16 0 commentaire

borderlands,pre-sequel,presequel,preview,2k

Borderlands 1 et 2 ont tous deux connu un vrai succès. Il n’est donc pas très étonnant de voir 2K nous offrir un nouvel épisode à la série mais là où on attendait un Borderlands 3 sur PS4 ou Xbox One, c’est un "simple" épisode de plus sur l’ancienne génération de consoles qui nous arrive. Bon, on met nos espoirs les plus fous de côté et on se lance dans Borderlands The Pre-Sequel que nous avons pu tâter de nos petites mains...


La décision de 2K de nous concocter cet épisode intermédiaire peut paraitre surprenante et surtout faire craindre un jeu sous la forme d'un gros DLC. Et même si cette impression ne semble pas totalement infondée, ce que j’ai vu de ce titre donne quand même bien confiance sur le fait que les fans seront comblés.

D’abord, Borderlands The Pre-Sequel reste un vrai Borderlands. Autrement dit, le design reste soigné et le cell shading fonctionne toujours aussi bien. Ensuite, on garde le concept de la série, à savoir, un FPS en monde ouvert conçu pour le multi-joueurs (mais pouvant s’arpenter seul) où le loot et la customization des armes sont centrales. 2K Australia, qui chapeaute le développement, a également repris le concept des 4 héros incarnant 4 classes bien différentes. Tout cela nous promet donc un jeu au gameplay et à l’ambiance similaires aux précédents épisodes.

 borderlands,pre-sequel,presequel,preview,2k

Comme son nom l’indique, The Pre-Sequel se déroule entre le premier et le second épisode et s’attarde sur l’ascension du grand méchant de Borderlands 2, Beau Jack. Changement d’environnement aussi puisque l’on quitte la planète Pandora pour sa lune Elpis. Et qui dit lune sous-entend quelques changements majeurs dans le gameplay.

D’abord, la gravité est beaucoup plus faible, ce qui permet de faire des sauts gigantesques en retombant lentement au sol. On se croirait presque dans un vieil Halo recyclé. Petite nuance quand même, on peut provoquer sa descente brutale vers le sol, histoire de surprendre un ennemi inattentif.

 borderlands,pre-sequel,presequel,preview,2k

Deuxième gros changement, on porte un masque à oxygène dont il faudra gérer la réserve le plus intelligemment possible moyennant l’utilisation d’un pouvoir donné ou plus simplement d’une recharge d’oxygène. Mais bien entendu, ceci n’est pas valable si vous êtes un robot, j’y reviendrai plus loin.

Le cœur du jeu, à savoir notre arsenal aux combinaisons presque infinies n’a pas été modifié de fond en comble même si on découvre quelques munitions originales (comme celles qui glacent son adversaire) ou la présence de laser continu qui permettent d’apporter une petit nouveauté au gameplay de shooter qu’est Borderlands.

 borderlands,pre-sequel,presequel,preview,2k

Des personnages hauts en couleur.

Mais l’élément le plus important à mes yeux, c’est la personnalité de nos nouveaux héros et là, on est gâté puisque 2K Australia a choisi de s’attarder sur les méchants.

Athéna la Gladiatrice, découverte dans un DLC du premier Borderlands a comme principale particularité d’être munie d’un bouclier avec lequel elle peut tout faire ou presque : se protéger des tirs ennemis, les emmagasiner pour tout balancer en face d’un seul coup ou encore lancer le bouclier sur les ennemis pour jouer au bowling.

borderlands,pre-sequel,presequel,preview,2k

Wilhelm le Mercenaire est l’un des premiers boss que l’on croise dans Borderlands 2. Mais, ici, il n’est pas encore un robot mais un simple humain un peu porté sur le côté cyborg. C’est un personnage assez classique dans l’univers des FPS muni entre autres d’une petite tourelle portable et de boost de dégâts.

borderlands,pre-sequel,presequel,preview,2k

Nisha la justicière est en quelque sorte l’héroïne canon du jeu. Cette mignonne cow girl n’en est pas moins redoutable puisqu’on la connait comme shérif et aussi comme petite amie du Beau Jack. Son gameplay  est essentiellement basé sur sa vitesse de tir et une précision accrue. Une sorte de Lucky Luke au féminin à condition d’oublier sa méchanceté naturelle.

borderlands,pre-sequel,presequel,preview,2k

Enfin, Claptrap le FragTrap, le robot compagnon le plus délirant de Borderlands devient ici un héros jouable. Bon, il a été un peu boosté par rapport à la version que l'on connait de lui mais sa personnalité n’a pas changée. Ainsi, il peut invoquer un mini-claptrap comme tourelle de défense ou encore booster toute son équipe avec des pouvoirs délirants comme un tir en continu, des grenades infinies ou se retrouver à sauter comme un kangourou sans rien contrôler de son héros. Bref, il s’agira sans doute du personnage le plus imprévisible que l’on aura eu le plaisir d’incarner dans la série.

borderlands,pre-sequel,presequel,preview,2k

Pour conclure cette preview, Borderlands The Pre-Sequel ne s’annonce pas comme une révolution mais semble bien proposer suffisamment de nouveautés de gameplay que pour garder l’attention des fans. L’idée d’incarner des méchants au sein d’une histoire qui semble à la hauteur de la série rend ce titre particulièrement attachant. Bref, pas une révolution mais il s’agira sans doute d’un bon jeu pour nous faire patienter pendant que Gearbox prépare un probable Borderlands 3.

Borderlands The Pre-Sequel sera disponible sur PS3, Xbox 360 et PC le 17 octobre 2014.

 

Écrire un commentaire