[Test] FIFA Football, quand le football envahit la PS Vita 
par Quantic

vendredi 20 avril 2012 20:33 1 commentaire

 fifa football, ps vita, jaquette

EA ne pouvait pas manquer le lancement de la PS VITA et c'est bien entendu sa licence FIFA qui joue le rôle de fer de lance.

Me voilà donc, moi qui ne suis absolument pas un spécialiste du foot virtuel (ni sur portable, ni sur console de salon), avec ce nouveau titre Vita dans les mains... Paradoxal pour un sport qui se joue avec les pieds...

Globalement, mon expérience avec les jeux de foot n'a jamais été très bonne. Bon, déjà, c'est vrai que je n'aime pas le football dans la vie réelle, ce qui confère un a priori négatif d'entrée à toute simulation de ce sport de millionnaires.

 fifa football,fifa,ps vita,test,electronic arts

Pourtant, j'ai pu bien apprécier les progrès accompli depuis les premiers FIFA auxquels j'ai joué (encore sur la Mega Drive) et les dernières versions des consoles de salon. Ce test ne s'adresse donc certainement pas aux fanas du genre qui cherche à connaître les micro-changements entre chaque version. J'en serais tout bonnement incapable mais par contre, je peux certainement vous dire si le passage à la VITA est réussi ou pas.

D'abord, il est bon de signaler que ce FIFA Football est basé sur le FIFA 11 des consoles de salon, donc pas la dernière version FIFA 12. Voilà déjà de quoi décevoir les amateurs qui ne peuvent déjà plus se passer des améliorations subtiles mais bien présentes de la dernière édition de FIFA sur console de salon.

Ensuite, la version de test que j'ai reçu d'EA était malheureusement bloquée en Néerlandais et même si je ne suis pas trop mauvais dans notre deuxième langue nationale, il m'a quand même été un peu pénible de supporter les "merveilleux" commentateurs hollandais.

 fifa football,fifa,ps vita,test,electronic arts  fifa football,fifa,ps vita,test,electronic arts

Mais stoppons là tout suspense inutile, ce FIFA est très réussi et devient sans aucun problème le meilleur jeu de football sur console portable.

Au niveau des modes de jeu et des fonctionnalités, cette version n'a rien à envier à ses grandes soeurs puisque le jeu s'avère extrêmement complet.

Mais une fois que l'on sait qu'on pourra retrouver son équipe phare, ses joueurs et même créer sa propre star, on en arrive au sujet qui peut fâcher, celui de la maniabilité.
Car rien de pire qu'une maniabilité approximative pour gâcher un jeu de foot...

Si vous êtes un habitué de FIFA, le passage à la VITA se fera de manière assez naturelle puisque la prise en main est quasiment identique. Mais EA ne pouvait pas simplement produire un clone de sa version console de salon.

C'est ainsi que l'on retrouve des modes tactiles pour par exemple faire des passes en touchant simplement la zone cible de l'écran ou tirer au but en utilisant la zone tactile arrière. Et pour une fois, ce n'est pas un gadget, cela fonctionne vraiment et une fois le coup de main pris, on peut vraiment jouer de cette manière même si dans mon cas, j'ai toujours eu un peu de mal à tenir la Vita tout en évitant de laisser mes gros doigts boudinés sur le pad tactile arrière, sans risquer de la faire tomber par terre.

Donc, même si cette maniabilité tactile fonctionne vraiment, je dois avouer que je suis quand même revenu aux contrôles classiques.

 fifa football,fifa,ps vita,test,electronic arts

Conclusion

FIFA Football est une magnifique adaptation d'une grande licence à la PS VITA.

Techniquement quasi infaillible (hormis un ou deux ralentissements), très complète et d'une maniabilité exemplaire, ce jeu ravira tous les fans de foot virtuel qui ont toujours voulu amener avec eux leur équipe à la plage ou en voiture.

Pour les moins passionnés (comme moi), le jeu reste une vraie réussite qui mérite le coup d'oeil.

Ma Note : 7,5/10

Commentaires

Merci pour ce sujet!

Je ne suis pas fan de foot, mais j'adore y jouer sur console et je me posais justement la question : Est t'il bon sur PS Vita, J'ai ma réponse! :)
Je vais attendre qu'il baisse un peu avant de l’acquérir tout de même.

Écrit par : JL | 22/04/2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire