[Test] Reckoning : Les Royaumes d'Amalur, forgez votre destiné 
par Aelya

samedi 24 mars 2012 19:31 3 commentaires

 test,reckoning,kingdom of amalur,jaquette,ea,ps3,xbox360,pc

Lors de la dernière Gamescom, EA avait fait une présentation des Royaumes d'Amalur : Reckoning qui m'avait enthousiasmé. Il faut dire que le présentateur, Ken Rolston, était excellent, limite survolté et qu'il avançait des arguments de poids pour me séduire : Todd McFarlane, R.A. Salvatore, Action-RPG avec système de destin à débloquer soi-même, monde ouvert...

Alors le titre est-il à la hauteur de tout cela ?

Avant de répondre à cette question, je dois cependant vous avouer quelque chose. Comme pour Skyrim à l'époque, je n'ai pas encore fini Reckoning. Cela fait plus de 30 heures que je joue et je n'ai quasi pas avancé dans la quête principale.

En fait, je suis victime d'une vraie malédiction : j'ai tendance à vouloir tout explorer et à cause de cela, je vais d'abord faire les quêtes annexes plutôt que la principale. Le résultat est que si le jeu est un monde ouvert, il se peut que je ne le finisse jamais...

Or comme indiqué un peu auparavant, Reckoning est un monde ouvert... CQFD.

Mais trêves de bavardages.

 test,reckoning,kingdom of amalur,ea,ps3,xbox360,pc

L'histoire se situe dans les royaumes d'Amalur où la guerre fait rage. En effet, une race d'elfes, les Thuata, a décidé que les mortels devaient être exterminés et tente donc de les massacrer, cependant ceux-ci n'entendent pas se laisser faire.

Et c'est comme ça que nous mourrons. Notre corps est récupéré par des gnomes pour l'utiliser lors d'expérience dans leur Puits des Ames pour redonner la vie.

Jusqu'à présent, cela n'avait jamais fonctionné, mais, cette fois-ci, c'est la bonne : on est ramené à la vie ! Bon, petit problème, on a perdu la mémoire et juste lorsqu'on sort tout tremblant d'un tas de cadavres plein de mouches, le puits des Âmes se fait attaquer par les Thuata. Nous voilà donc embarqué vers de nouvelles aventures^^

Et, comme évoqué précédemment, des aventures, il y en a ! La quête principale de Reckoning est déjà bien longue (plus de vingt heures) mais à celle-ci s'ajoute les quêtes de multiples factions qui elles aussi durent une vingtaine d'heures chacune, des quêtes annexes et des tâches répétables...

 test,reckoning,kingdom of amalur,ea,ps3,xbox360,pc test,reckoning,kingdom of amalur,ea,ps3,xbox360,pc

Et c'est sans parler de l'artisanat, des multiples lieux à découvrir ainsi que des lore stones qui permettent d'en apprendre plus sur l'histoire d'Amalur et qui octroient des bonus si on rassemble un set complet.

Bref, il y a de quoi faire ! Vous comprendrez qu'il n'est pas facile de rester concentré sur la quête principale quand on joue.

En effet, le monde est compartimenté, dans le sens où les régions sont divisées en sous-régions aux ambiances assez distinctes. On passe ainsi d'une forêt envahie d'araignée géante à une plaine verdoyante. Or à chaque changement de lieux, on se voit proposer une foule de quêtes auxquelles il est dur de résister.

Il faut dire qu'on a vraiment l'impression que ces quêtes n'attendent que nous, comme celle où pile à notre arrivée, un village se fait attaquer. Ou alors on porte la poisse ;-)

 test,reckoning,kingdom of amalur,ea,ps3,xbox360,pc

Il est vrai que certaines de ces quêtes ont un léger arrière-goût de quête Fed Ex : allez à tel endroit faire ça puis revenez, ou encore tuez tel monstre. Cependant, c'est assez bien emballé pour ne pas sombrer dans la répétitivité. Les cavernes sont ainsi nombreuses mais pas identiques.

Malgré tout ça, il manque un léger souffle de vie au jeu : les NPJ semblent vraiment nous attendre et même à ce moment-là restent très figés. Bien qu'ils se déplacent, on sent le script derrière. C'est un peu dommage quand on voit la richesse du monde et de l'univers de Reckoning.

La touche de R.A Salvatore est en effet là. Il n'y a qu'à prendre les quêtes liées à la faction de la House of Ballad et la vision du monde de cette faction pour s'en rendre compte : l'idée que ces elfes recommencent indéfiniment les mêmes histoires est vraiment intéressante.

Enfin, ça, c'était avant notre arrivée ;-)

 test,reckoning,kingdom of amalur,ea,ps3,xbox360,pc test,reckoning,kingdom of amalur,ea,ps3,xbox360,pc

En effet, dans les Royaumes d'Amalur, tout le monde suit un destin tracé, à tel point que certains (les Fateweavers) peuvent prédire sans se tromper l'avenir (et même connaitre le moment de leur mort).

Mais voilà, la particularité de notre personnage est que contrairement au reste du monde, il n'a pas de destin : il est libre de faire ce que bon lui chante (changeant le destin des autres en passant, ce qui est également un concept sympa^^).

Pour illustrer cet état de fait, cette liberté,  on ne choisit pas de classe de départ : on est libre de choisir d'utiliser armes lourdes, dagues ou magie, de porter une armure lourde, moyenne ou légère... Au fur et à mesure de la montée en niveaux, on attribue des points de compétence dans l'un des trois arbres disponibles (Finesse, Puissance ou Magie).

 test,reckoning,kingdom of amalur,ea,ps3,xbox360,pc test,reckoning,kingdom of amalur,ea,ps3,xbox360,pc

On peut ainsi décider de se spécialiser ou de créer un personnage plus polyvalent. Ce faisant, on débloque des destinées (illustrées par des cartes) qui vont apporter des attributs liés à notre évolution. Par exemple si on investit tous ces points en magie, on pourra se téléporter pour esquiver. De plus, pour ajouter à notre liberté, à tout moment, il est possible d'aller voir un Fateweaver pour réinitialiser tous nos points et de les réinvestir complètement différemment !

De cette manière, on peut tester tous les styles de combats et il faut avouer que combattre dans Reckoning est vraiment sympa.

En effet, le système de combat est assez proche d'un Hack&Slash. Un bouton correspond à une arme principale, un autre à une arme secondaire, un autre à l'esquive, en appuyant sur R1 on utilise la magie et sur L1 on bloque. C'est assez simple et cela fonctionne bien. Surtout que l'on peut aisément passer d'une arme à l'autre et d'un style à un autre : j'approche furtivement, je tue un mob avec mes dagues puis je change d'arme et m'équipe de mon bâton pour ensuite utiliser la magie. Perso, j'aime beaucoup les Chakrams, des lames circulaires permettant des attaques à distance bien sympas^^

test,reckoning,kingdom of amalur,ea,ps3,xbox360,pc

Par contre, petit défaut pour l'utilisation de la magie : on est limité à 4 sorts par le système de raccourci, ce qui fait peu surtout quand on en débloque une dizaine. Si on veut les changer en pleine action, il faudra retourner dans les options et changer le raccourci, brisant le rythme des combats.

C'est assez dommage car ces combats rythmés sont un vrai plus, d'autant qu'il faut connaître la vitesse de son arme et bien savoir rythmer ses coups pour esquiver/bloquer les attaques ennemies à temps.

Aux habituelles jauges de mana et de vie, s'ajoute une jauge de destin : une fois celle-ci remplie, on peut entrer en mode Reckoning, ce qui a pour effet de ralentir le temps, d'augmenter la puissance de nos coups et d'augmenter le gain d'XP. Ce mode peut être très (trop) pratique lors des affrontements contre les boss, rendant ces combats très (trop) faciles.

Malgré cela, le système de combat est vraiment réussi et heureusement car il faut souvent (voire trop) combattre. Même s'il est parfois possible d'éviter les combats en utilisant sa compétence "Persuasion" lors de dialogues ;-)

 test,reckoning,kingdom of amalur,ea,ps3,xbox360,pc test,reckoning,kingdom of amalur,ea,ps3,xbox360,pc

Visuellement, Reckoning est assez réussi mais il faut aimer le style assez cartoon. Je me dois de signaler qu'il est possible de changer de coiffures et de maquillage/tatouage au cours du jeu, ce qui est pour moi un plus indéniable^^

Conclusion

Les Royaumes d'Amalur : Reckoning est un excellent action-RPG.

Le jeu offre une grande liberté, l'histoire est riche, intéressante et surtout promet une centaine d'heures de jeu. On a tendance à se laisser entrainer dans cet univers et il est parfois difficile de s'arrêter.

De plus, les combats vifs et rythmés apportent un intérêt supplémentaire au jeu et l'on prend plaisir à jongler entre les différents styles et armes.

Bref, Reckoning est une bonne surprise pour tout amateur du genre et qui promet de longue heures devant son écran !

Ma note : 8/10

Commentaires

Etant en stage je me suis dit que j'allais me lancer dans un jeu à fond pour combler mes longues après midi de repos, et j'ai choisis Kingdom of Amalur et je dois dire que je suis totalement accro ! J'ai pourtant tester la démo sur le xboxlive et je n'avais pas vraiment aimer, une seconde chance plus tard et je ne décrocher plus !
Il y a cependant quelque bémols comme les bugs de quête, dont un vraiment pénible dont j'ai été victime ce qui m'a condamner à me passer de la première résidence que l'on obtient à Canneroc et ainsi de la quête avec la veuve :( En effet le pnj est mort d'un coup sous mes yeux et n'est plus jamais réapparu... bien deg, surtout quand sans cesse on te rappel que ton inventaire est plein, j'ai du tracer dans le jeu et chopper une maison plus loin dans la trame scénaristique :/
C'est simple, sympa, addictif et très grand ! Trop même parfois je me dit, j'ai l'impression d'étouffer quand j'arrive dans une nouvelle zone ! ^^'

Perso j'ai choisis d'être une dokkalfars specialisé en Magie/Assassin, bâton et dague ! (même si j'adore les chakkrams hélas que 2 emplacement armes :/

Écrit par : Iwashi64 | 24/03/2012

Répondre à ce commentaire

Perso, j'ai eu de la chance (pour une fois) et n'ai rencontré aucun bug lors de toutes mes heures de jeu. C'est d'ailleurs pour cette raison que je n'en parle pas dans le test, autrement j'aurais mentionné cela.

Je joue également une dokkalfar (j'ai subrepticement glissé un capture d'écran d'elle dans l'article : à vous de la retrouver^^) spécialisée en magie qui utilise principalement Bâton et Chakkrams^^
Pour l'instant ;-)

Écrit par : Aelya | 24/03/2012

Répondre à ce commentaire

De ce qui ont pu le tester dans mon entourage, j'ai entendu du bien aussi, actuellement j'essaye encore de platiner Skyrim mais pourquoi pas m'y mettre après. Merci pour le test

Écrit par : Chouchi27 | 27/03/2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire