[Preview] Star Wars The Old Republic, une révolution pour le MMO ? 
par Aelya

mardi 30 août 2011 18:58 5 commentaires

 gamescom 2011,star wars the old republic,mmo,ea,electronic arts,bioware,star wars

Lors de la Gamescom 2011, Quantic et moi avons pu assister à une présentation du prochain MMORPG d'Electronic Arts, j'ai nommé Star Wars The Old Republic (SWTOR pour les intimes), et y jouer.

Pour nous convaincre, Bioware a insisté sur la qualité des jeux qu'ils produisent, en particulier des RPG et qu'il fallait imaginer tout ce savoir-faire dans un MMO, une telle combinaision ne pouvant donner qu'un jeu légendaire... Marketing quand tu nous tiens !

Pour renforcer cette argumentation, la présentation s'est focalisée sur le End-game, c'est-à-dire le jeu destiné à ceux ayant atteint le niveau maximum (50). Il est en effet très important d'avoir du contenu haut niveau autrement tous les abonnés risquent de s'ennuyer, fuir et retourner sur WOW.

Mais distraire le HL moyen n'est pas chose aisée, Bioware nous a donc concocté un programme aux petits oignons (après il faut aimer les oignons).

gamescom 2011,star wars the old republic,mmo,ea,electronic arts,bioware,star wars gamescom 2011,star wars the old republic,mmo,ea,electronic arts,bioware,star wars

Le HL pourra donc décider de faire des Flashpoints. Ceux-ci correspondent en fait aux instances/donjons traditionnels, mais on nous assure qu'il sera possible de gagner des points sociaux pour pouvoir y influencer les dialogues et conversations s'y déroulant.

Pour ceux désirant plus de challenge, il y aura les Opérations. Là, il s'agit des raids. La difficulté évoluera suivant le nombre de joueurs présent dans le groupe. On a pu assister lors de la conférence puis à nouveau lors de la présentation à l'Opération "Eternity Vault". Celle-ci commence par le crash d'un vaisseau qu'il faut donc évacuer.

Ensuite, on se dirige vers l'entrée du vault et c'est là que la partie commence. L'action avait l'air assez rythmée et le travail d'équipe quasi indispensable pour espérer survivre. Ils ont donc du faire face à un bon nombre d'ennemis, tout en détruisant des tourelles de sécurité, avant de faire face à un robot géant. Le combat s'est joué de justesse mais nos valeureux héros ont eu raison de leur opposant. Et ce n'était que pour entrer dans le vault...

gamescom 2011,star wars the old republic,mmo,ea,electronic arts,bioware,star wars gamescom 2011,star wars the old republic,mmo,ea,electronic arts,bioware,star wars

Enfin, pour le HL qui en a assez de taper sur le PNJ et préfère la chair fraîche, Bioware a mis en place un système de PVP. Mais, en plus du classique Empire versus République, il existera des zones de guerre ("Warzones") où l'on pourra se confronter à qui bon nous chante : jedi vs jedi, sith vs sith...

L'arène dévoilée était celle du Hutball (The Pit). Il s'agit d'un sport (donc avec des spectateurs) où l'on combat pour la gloire et la fortune. Cela consiste principalement à attraper la balle (qui sert de flag) et marquer des points, tous les coups étant permis. Cela avait l'air assez fun^^

Après cette présentation, on avait la possibilité de tester le début du jeu avec un des développeurs à nos côtés.

gamescom 2011,star wars the old republic,mmo,ea,electronic arts,bioware,star wars gamescom 2011,star wars the old republic,mmo,ea,electronic arts,bioware,star wars

On ne pouvait malheureusement pas tester la création de personnage et on devait se contenter d'en choisir un parmi ceux pré-fabriqués.

J'ai donc choisi Imperial Agent (pour ne pas faire comme tout le monde qui prenait soit Jedi soit Sith^^).

Le jeu commence par une intro assez longue (un peu trop quand on est limité en temps comme c'était notre cas). Ensuite, on est guidé par le tutorial et franchement, on trouve rapidement nos repères, la prise en main est aisée, intuitive (en tous cas pour quelqu'un ayant joué à des MMO avant). Même chose pour les combats qui suivaient les codes du genre.

L'histoire de son personnage est bien amenée et il est possible de choisir les répliques lors des dialogues, élément RPG peu présent jusqu'à maintenant dans les MMO. D'ailleurs, Bioware souligne que SWTOR est le premier MMO a être entièrement doublé.

gamescom 2011,star wars the old republic,mmo,ea,electronic arts,bioware,star wars gamescom 2011,star wars the old republic,mmo,ea,electronic arts,bioware,star wars

Bref, il est difficile de se faire une idée sur un court essai d'une vingtaine de minutes, surtout à bas niveau. Mais SWTOR a tous les éléments pour devenir un bon MMORPG bien addictif, avec une base de fan déjà existante (l'univers Star Wars va en faire craquer plus d'un).

On ne peut pas encore dire s'il sera la révolution annoncée par EA et Bioware, cependant, il a vrai potentiel et j'avoue avoir déjà bien envie d'y jouer. Résultat, j'ai craqué et pré-commandé une édition collector sur Amazon (mais juste une : Quantic et moi allons devoir la jouer à Mario Kart^^).

Commentaires

rooooo mais chuuutttt je vais finir par craquer et passer du côté obscur ^^
le jeu a l'air terrible, et je suis fan de la saga depuis tout petit, mais ce qui me géne, c'est de devoir payer tout les mois pour un jeu en ligne... C'est le seul point du jeu qui me fait justement ne pas l'acheter :s

Merci pour cet article en tout cas

Écrit par : baudalex | 30/08/2011

Répondre à ce commentaire

Sa donne vraiment envi votre article merci mais je ne me joindrai pas a la force pour le moment

Écrit par : Jetset | 31/08/2011

Répondre à ce commentaire

Je ne sais pas encore si je vais craquer perso ! Question de temps de jeu... :) Perso un jeu comme Wildstar (même si on en a pas encore vu beaucoup à ce sujet) me tente déjà beaucoup plus !

Écrit par : Melodie | 31/08/2011

Répondre à ce commentaire

Ce jeu me tente vraiment mais j'ai peur de passer beaucoup d'heure dessus comme j'en ai pas beaucoup

Écrit par : Chouchi27 | 31/08/2011

Répondre à ce commentaire

Encore une fois vous nous avez fait un article alléchant :). Je pense faire une precommande pour tester le jeu. C est vrai que ça me paraît pas mal.

Écrit par : poterne | 31/08/2011

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire